Objectifs financiers

Pour celui qui veut devenir riche, avoir un plan clair avec des objectifs mesurables est de toute première importance.

Voici mes objectifs :

  • Avoir remboursé toutes mes dettes personnelles (complété)
  • Avoir remboursé mon solde hypothécaire d’ici 2024 (amendé)
    • j’ai refinancé sur 25 ans avec un terme de 5 ans une balance de 87,000$. Ceci nous donne des paiements de 375$/mois à deux. Nous croyons que notre argent sera mieux investie ailleurs que dans le remboursement complet de notre hypothèque dans notre contexte de marché
  • Recevoir 15,000$ par an en revenus de dividendes d’ici 2024 (amendé)
    • J’ai modifié mon approche et n’investis plus uniquement dans des titres DGI afin de tenir compte des changements importants que vit notre société (changements climatiques, IA, désintermédiation etc)
    • Je vise 500,000$ d’épargne + la valeur de rachat de mon fonds de pension (grosso modo 1M$ de valeur nette)
  • Quitter mon emploi à 45 ans, en 2026
  • Mettre 200,000$ de côté pour les 21 ans de mes enfants en utilisant uniquement les subventions gouvernementales! (REEE)

Lorsque j’aurai 45 ans, je quitterai mon emploi salarié. J’aurai +/-30,000$ en revenus passifs par an (25 fois mes  et une bonne partie de ces revenus seront avantageusement taxés.

La valeur de rachat de mon fonds de pension sera retirée et convertie en revenus de dividendes à travers un FRV. C

Pour réaliser mes objectifs, je maintiens un taux d’épargne très élevé (+ de 50% de mon revenu).

5 commentaires

  1. Bonjour
    Je consulte régulièrement avec un intérêt vif vos articles et je trouve votre démarche très intéressante. Dans le présent article que vous les vous dire par : bonne partie de ces revenus seront avantageusement taxés, est ce que les revenus de placements sont moins taxes que les revenus d’emploi, ou spécialement les revenus de dividendes, ou le traitement fiscal est autre quand on ne vit que des revenus de placements. Avez-vous dans vos rubriques des articles sur la fiscalité des placements ?

    Merci pour la ré ponse

    1. Bonjour Hassen,
      Merci pour votre intérêt.

      Je conserve mes titres US dans mon compte REER et donc la croissance se fait à l’abri de l’impôt et le gouvernement américain ne fait pas la retenue habituelle de 30%. Au moment de retirer mes dividendes dans plusieurs années, je paierai l’impôt comme si c’était du revenu, par contre mon taux marginal d’impôt devrait être fortement inférieur à ce qu’il est présentement car je gagnerai moins cher pendant de nombreuses années.

      Je conserve mes titres Canadiens en CELI. Les revenus générés par ces titres dans ce compte ne seront jamais imposable car c’est un compte à l’abri de l’impôt et on ne le calcule pas dans le revenu total lorsqu’on fait son rapport d’impôt.

      Une fois que j’aurai épuisé ces deux comptes, j’investirai dans des titres canadiens dans un compte non-enregistré. Les dividendes de société canadiennes bénéficient d’un traitement fiscal avantageux.

      Il faut donc moins de revenus de dividendes que de revenus de salarié pour arriver aux même revenus nets.

      Je ne suis pas fiscaliste aussi n’hésitez pas à consulter un professionnel pour votre planification.

      Bonne journée

  2. Cher ami, je te confirme que ton objectif est atteignable (retraire à 45). J’aurais bientôt 42 ans et je serais retraité!!

    La clé? Achat de ma maison en 1999 à 67k$ et quelques reventes/achats afin de se  »ren-mieuter », la chance de travailler pour le gouvernement fédéral (je suis militaire depuis l’âge de 18 ans) ET, le plus important, en ayant remplis mes REER/CELI chaque années (en achetant des actions/fnb).

    Cela ne m’a pas empêché de voyager en Europe et le sud presque toute les années et d’aller au resto de temps en temps. Je ne dis pas cela afin d’être prétentieux mais pour dire que l’on peut se  »coller » des $$$ de côté ans se priver comme un fou. Je sais que je suis privilégié d’avoir une rente à prestation prédéterminé après 25 ans de travail (50% de ma paie donc), mais je crois que l’on fait notre chance et qu’il n’y a rien (en tout cas rarement) de gratis dans la vie.

    Que vais-je faire à ma retraite? Me trouver un emploie de 15-20 heures afin de m’occuper et me sentir utile à la société, faire du yoga, marcher, ski de fond, gym, cinéma, lecture, méditation, lire le journal en déjeunant, jouer au frisbee, bénévolat, voyager, suivre la bourse, et….. vendre ma maison afin de tout mettre à la bourse. ah ah ah. Bizarre diront certains: Le but est que les dividendes paient le loyer que l’ont veut avoir ma femme et moi (avec garage, piscine, vue, gym, spa,sauna) , l’auto, l’épicerie,et de continuer à profiter de la vie.

    Sur ce, lâche pas. Ton site est super..

    1. Dominique,
      Merci pour ton commentaire très pertinent. J’aime particulièrement ce que tu dis à propos se « je crois qu’on fait sa chance ».
      Je pourrais m’excuser d’avoir un bon salaire et un fond de pension à prestations déterminées. Mais je dois dire que je me suis battu pour! J’ai fait ce qu’il fallait. J’ai mis les heures qu’il fallait, j’ai donné mon 120% pour faire mes preuves, me démarquer, j’ai été stratégique etc…

      Dans la vie on a beaucoup à voir avec notre « chance ».

      Depuis 3 ans, je prends mes finances en main à fond et on dirait que je suis chanceux depuis ce temps là. Tout s’améliore à vitesse grand V.

      42 ans et la retraite! Tu dois être content d’avoir fait ce que tu as fait. Je vois aussi que tu sais où tu t’en vas, que tout est bien planifié. Tiens moi au courant de comment ça se passe « après ».

      J’aime bien aussi l’idée de générer des revenus passifs qui paieront le loyer. Ça enlève une belle montagne de sur les épaules de ne plus être propriétaire. J’aimerais que tu me tiennes au courant de ça aussi. Est-ce que ça fonctionne comme prévu? Est-ce que tu te sens bien de redevenir locataire après avoir été proprio aussi longtemps?

      Bonne fin de journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.