À propos

 

Bonjour,

J’habite au Canada, l’un des plus beau pays au monde, mais aussi l’un des plus froids!

Je suis le blogueur masqué et un fervant de la technique d’investissement basée sur la croissance du dividende.

ID-10050051

Vous vous demandez pourquoi je suis masqué?

C’est simple. Je suis masqué parce que moi aussi je suis enchaîné. J’appartiens, ma vie, mon temps appartiennent encore à un employeur. Ma maison et ma voiture appartiennent en grande partie à des institutions financières. Je suis un esclave!

Et, dans ce monde en plein bouleversement où l’on fait tous semblant d’être libre, avoir des opinions, ou pire, donner l’impression d’en avoir, peut vous coûter votre emploi, votre vie, votre avenir! Je n’en ai pas encore les moyens…

Je ne suis pas millionnaire. Je ne suis pas riche. Je ne suis pas libre. Je n’ai pas encore ce qu’il faut pour briser mes chaînes. Je suis comme vous. L’un parmi tant d’autres.

Je me considère toutefois comme un gladiateur. Chaque jour, je me bats dans l’arène, sachant que ma vie peut être meilleure. Je sais que je vaux plus que cela. Je sais que ma vie peut être tellement plus que cela. Je sais que j’ai encore un million de choses à réaliser et à voir avant de mourir et que ma vie ne peut pas se résumer à travailler toute l’année d’arrache-pied pour obtenir un maigre quinze jours de vacances à la va-vite que je dois vivre comme un détenu en permission.

Heureusement, j’ai un plan! Je vais m’évader! Je creuse lentement mais sûrement mon tunnel hors de ma cellule. Je prépare mes grappins pour franchir les murailles. Je suis sournois et méticuleux!

Prendre la décision de changer mon avenir, de prendre le contrôle de ma vie, c’était facile. Mais, savoir quoi faire pour arriver à mes fins était plus difficile jusqu’à ce que ça me frappe!

Je pouvais tout simplement faire comme les riches!

Mais pourquoi certaines personnes sont-elles riches? Comment sont-ils devenus riches? Est-ce par chance? Est-ce parce que leurs familles étaient déjà riches? Est-ce parce qu’ils ont des contacts? Beaucoup disent que pour faire de l’argent, il faut de l’argent et moi, je n’avais pas un sous en poche lorsque j’ai commencé.

Tant de questions, si peu de réponses…

Ils nous ont remplis la tête d’idées fallacieuses

Mes parents, l’école, les médias… Aucun d’eux ne m’ont appris comment me délivrer du système, de la « rat race », comment me réapproprier mon temps. Ils m’ont seulement montré à devenir un bon travailleur, à arriver à l’heure, à ramener du travail à la maison à la fin de la journée et à répéter ce cycle encore et encore.

En fait, ils m’ont entraîné comme un chien de Pavlov avec la cloche scolaire. À 8h55, la cloche sonnait et il fallait être assis à nos bureaux avant 9h. À 10h30, la cloche sonnait à nouveau pour signaler la pause de 15 minutes. À 10h40, la cloche sonnait à nouveau pour nous aviser qu’il fallait être de retour à 10h45, jusqu’à ce que la cloche du dîner sonne, puis celle de la pause de l’après-midi et celle de la fin de la journée… Nous connaissons tous l’histoire, mais avez-vous réalisé à quel point ils ont programmé nos esprits?

J’ai passé des mois à lire des livres sur la finance, à réfléchir à ce que je pouvais faire pour changer mon futur pour finalement réaliser que je devais garder les choses simples.

Si on veut perdre du poids, c’est très simple, il faut manger moins et faire plus d’exercice afin de brûler plus de calories.

Pour atteindre la liberté financière, la même chose s’applique.

Il faut dépenser moins qu’on gagne, utiliser les fonds excédentaires pour atteindre la liberté financière en payant nos dettes et en investissant dans des actifs qui génèrent des revenus passifs.

Ce plan est simple et c’est pourquoi il est si puissant et qu’il fonctionnera.

Ce blog relate mon voyage de zéro jusqu’à l’atteinte de la liberté financière. À partir de maintenant, tous mes efforts seront dédiés à l’épargne et à la création de sources de revenus passifs. L’investissement par croissance du dividende sera ma principale approche.

J’ai 32 33 34 35 36 37 38 39  40 ans. Mon objectif ultime est de me retirer à l’âge vénérable de 45 ans ou avant.

Suivez-moi si vous voulez être un gladiateur vous aussi! Ce sera un long périple, mais nous nous retirerons jeune des obligations du travail salarié! Nous nous retirerons riches!


2017-01-20 Mise à jour

Il y a maintenant plus de 3 ans que je fais ce voyage vers la liberté financière et je dois dire que j’ai beaucoup changé et évolué en cours de route.

Au départ, je mettais beaucoup d’emphase sur l’argent, les revenus et leur croissance. Mon objectif était de pouvoir maintenir le même niveau de vie de consommateur, mais sans avoir à travailler.

J’ai fini par comprendre que le vrai bonheur, la vraie liberté, viennent davantage de l’être que de l’avoir.

Voir mon petit bonhomme grandir, passer du temps à lui montrer à empiler des blocs, lui enseigner notre langue et l’anglais, lui lire des histoires… Passer du temps à écrire ici ou sur mes autres sites, à créer et faire des choses que j’aime, passer du temps avec ma famille, ma femme, mes amis. Voilà ce qui me rend heureux.

J’ai compris que si j’avais à mourir demain, que si j’avais à faire le bilan de ma vie, je ne mesurerais pas mon succès aux possessions ou à l’argent que j’aurai accumulés, mais aux relations d’amour et d’amitié profondes et sincères que j’aurai réussi à bâtir, à la réalisation de mes rêves ou juste à mon niveau de bonheur global.

Comme j’évolue, mes objectifs et ma technique évoluent aussi. Je crois toujours et plus que jamais en l’investissement par croissance du dividende et en la création de sources de revenus passifs, de propriété intellectuelle.

Mais, je crois aussi de plus en plus en l’importance de faire passer l’être avant l’avoir.

Les dogmes ou approches suivantes commencent donc de plus en plus à teinter mon voyage :

  • Minimalisme
  • Simplicité volontaire
  • Survivalisme

Grâce à une révision de mes besoins, j’ai révisé l’âge de ma retraite à 42 ans plutôt qu’à 45 ans. Il se peut que cela évolue encore… car cela veut dire qu’il reste encore 6 ans à mon voyage vers la liberté financière et j’avoue que je trouve que ça fait encore long…

En revoyant encore mes besoins à la baisse, peut-être que je pourrais gagner 1 an ou 2…?

Je continuerai à partager ici mes pensées, mes réflexions, mes découvertes, mes contradictions, mes rêves aussi et le bonheur que je vais tirer les réaliser.

2018-06-07

On vieillit et on change un peu… mais pas tant que ça.

J’ai maintenant 2 enfants et une femme merveilleuse que j’aime plus que tout au monde. Je commence à avoir une belle situation financière.

L’hypothèque entame son dernier terme. On commence à rénover la maison et à la remettre en bon état. Mon salaire atteint maintenant un niveau que je ne pensais jamais qu’il atteindrait. Les épargnes et revenus passifs s’accumulent a bon rythme.

Pourtant, je souffre plus que jamais de l’urgence de vivre!

Mon travail gobe tout mon temps et je vois mes enfants au compte-goutte. Ce n’est pas une vie… ce n’est pas la vie que je souhaite vivre.

Nous avons pris des arrangements pour que maman puisse rester à la maison mais nous voulons plus… Nous voulons être là tous les deux pour voir nos enfants grandir.

En 2018, nous lançons donc une entreprise familiale avec l’espoir d’avoir la possibilité d’être plus souvent en famille et d’avoir une vie plus libre plus rapidement encore que ce qui était prévu tout en gardant le contrôle de notre temps et de notre destinée. C’est un gros projet mais un beau projet très motivant.

Une entreprise peut devenir un formidable levier vers la richesse, surtout en ce monde dans lequel les échanges deviennent de plus en plus virtuels.

Je ne sais pas si et quand je quitterai mon emploi mais une chose est certaine, je fais rarement des choses sans raisons et sans avoir une idée derrière la tête.

Et si attendre de devenir 100% libre financièrement n’était au final pas la solution la plus intelligente dans mon contexte? C’est la question que je me pose dernièrement… Dans 3 ans la maison sera payée et je devrais avoir au moins 200,000$ en épargne et à peu près autant en valeur de rachat dans mon fonds de pension… ma retraite future sera pleinement assurée.

Je n’aurai pas atteint la retraite complète mais…

Faire de l’argent de façon intelligente n’est pas si difficile au final et mes besoins sont modestes.

Prochainement, nous suivrons une formation sur l’importation commerciale car nous voulons profiter d’opportunités d’arbitrage. Nous croyons fermement qu’il en existe des tas et des tas et voulons exploiter notre expérience des micro-niches pour atteindre la liberté financière plus rapidement.


Mise à jour : 2020-10-11

Nous vivons une grande pandémie et comme tous les canadiens, nous sommes touchés financièrement par la crise. Nos revenus familiaux sont atteints. Nous avons aussi pris la décision de fermer notre petite entreprise. 

Au final, cette entreprise aura été une expérience intéressante, mais gérer une entreprise en même temps qu’on a 2 très jeunes enfants et 2 emplois n’était pas une si bonne idée… ahah. Et puis, j’ai découvert que je détestais plus la paperasse comptable que je ne le pensais… C’est pas pour moi. 

D’autant plus que depuis près de 2 ans déjà, mon travail est devenu beaucoup moins exigeant. Je travaille 100%  de la maison et je gère mes horaires. Fini le trafic, le repassage de vêtements, les alarmes et les départs à la va-vite. Maintenant, ma vie est beaucoup plus relax.

Mine de rien, ceci doit enlever au moins 50% du désagrément lié à mon emploi et donc une grande pression sur la nécessité de me libérer rapidement. 

Quoiqu’il en soit, ce besoin reste vivant et important pour moi. Je suis toujours en ligne pour atteindre mes objectifs dans les temps et me retirer avant 45 ans.

J’ai maintenant 39 ans et mes enfants sont clairement le centre de ma vie. Lorsque je ne suis pas en train de travailler, de rénover ou réparer quelque chose, je m’occupe de mes enfants.  

Bientôt, ils commenceront l’école et je vivrai au rythme de leur 9 à 5… il semble qu’on ne s’en sorte jamais… du système. 


Mise à jour octobre-2021

En plus de la pandémie, notre famille a du faire face à la maladie. On dit que la santé est notre plus grande richesse. 

Je le confirme… on ne se rend pas compte de la chance qu’on a d’être en santé. 

Ma femme s’est fait diagnostiquer en début d’année une maladie auto-immune chronique et incurable. Nul doute que cela change nos perspectives. Son médicament coûte près de 30,000$ par an… à vie… Nos assurances couvrent en ce moment, mais qui sait ce que nous réserve l’avenir?

J’ai souvent dit que j’atteindrais mes objectifs, sauf si la vie nous lançait une balle curve que je ne pourrais pas réussir à négocier… 

Une chose est certaine, avoir une bonne situation financière aide à passer au travers des aléas de la vie. 

J’espère pouvoir me retirer à ou avant mes 45 ans. Je ressens l’urgence d’être libre et de profiter de ma santé… pendant qu’elle est là… d’autant plus intensément qu’avant. Mais, pour être honnête, mon équilibre travail/vie personnelle n’a jamais été aussi bien équilibré et mes revenus n’ont jamais été aussi élevés. 

En plus, les enfants viennent de rentrer dans le 9 à 5 scolaire… alors notre vie est rythmée au rythme de leurs contraintes. Alors, à ce stade, garder mon emploi plus longtemps et continuer à épargner davantage pour couvrir le risque que le médicament de ma femme ne soit plus couvert un jour ne m’impose pas un grand fardeau non plus… Je vois mes enfants tous les jours, ma femme tous les jours. Je travaille de la maison et je suis libre d’organiser mon horaire comme bon me semble, tant que le travail est accompli… Alors, on verra. 

Je continue à redoubler d’ardeur au niveau de l’épargne. J’ai réamorti mon hypothèque aussi afin de nous donner de la marge de manoeuvre et aussi afin de pouvoir épargner davantage, car mon rendement à ce jour (13% composé) est très supérieur au coût de mon hypothèque (2,04%). Le coût d’opportunité devenait trop grand et ce refinancement nous oblige à des paiements de 375$/mois à deux… pas un grand stress. Il nous reste chacun 43,000$ d’hypothèque à payer… on pourrait la solder quand on veut, au besoin. 

En 2021, j’ai aussi modifié légèrement mon approche. Le travail à distance semble s’être installé pour rester, l’IA prend de plus en plus d’ampleur, la pression devient grande afin que tous intègrent des mesures pour contrer les changements climatiques… Or, les cies qui versent des dividendes en croissances appartiennent davantage à la « vieille économie » qu’aux tendances émergentes. 

Investir dans le pétrole avec tous les vents contraires commençait à me stresser, notamment… J’ai donc largement réduit mon exposition à ce secteur et j’ai converti le tout vers le secteur des technologies, secteur dans lequel mon exposition était très faible. 

Plutôt que de viser 15,000$ de dividendes, je vise maintenant 500,000$ d’épargnes + la valeur de rachat de mon fonds de pension. J’estime que le tout vaudra au moins 750,000$ ou plus lorsque j’aurai 45 ans. Selon un taux de retrait de 4% (25 fois les dépenses), ceci me donne un revenu potentiel sécuritaire de 30,000$ par an indexé à l’inflation. S’ajouteront la PSV et le RRQ au moment d’atteindre « l’âge d’or ». 

Vous voulez en savoir davantage, continuez avec 7 SECRETS QUE LES RICHES NE VEULENT PAS VOUS DIVULGUER!

Featured post Image courtesy of Chanpipat / FreeDigitalPhotos.net

29 commentaires

  1. bonjour

    Vos idées sont très claires, logique et en particulier simple à appliquer, bon dieu, c’est le bon sens
    je quitterai la rat race, c’est promis

    merci

    1. C’est justement la simplicité et la logique qui font de cette méthode une méthode qui fonctionne. Tenez-moi au courant de vos progrès futurs et bonne chance!

  2. Bonjour,
    Vous connaissez peut-être Mr Money Mustache? Quand je pédale matin et soir pour me rendre au travail beau temps mauvais temps, je pense à ce jeune, retraité à 30 ans. Alors les côtes de ma ville sont douces, quand je vois que mes choix me conduiront à l’indépendance financière à la mi-cinquantaine. Je me suis déconditionnée du modèle de consommation, de modèle de la retraite tardive à 65 ans, d’une maison remplie de possessions qui nous possèdent, etc. Merci pour vos articles et vivement le retraite jeune!

  3. Bonjour Alain,
    Je suis un tout nouveau lecteur de ton site (très intéressant). J’aimerais savoir de quel façon tu acquières tes titres boursiers car je ne vois pas dans tes calculs les coût relier à chaque transaction. J’ai débuté en janvier dernier l’acquissions de titres boursier (Fiera capital, Banque nationale) par site Disnat. Chaque achat et vente de titre me coûte 10$. Ce qui est sommes toute peu par rapport à un courtier. Mais cela demande d’acquérir un bon nombre d’actions si l’on veut pourvoir dégager des gains un fois les frais déduits. Merci

    1. Bonjour Guillaume,
      Merci pour tes commentaires.

      Comme tu as pu remarquer, c’est une stratégie à long terme de buy and hold alors 10$ pour acheter des actions et les garder idéalement pour toujours, c’est très peu.

      La plupart des fonds communs prennent entre 2,5% et 4% en frais de gestion annuels que tu achètes de nouvelles parts ou pas. Ce montant est directement soustrait de ton rendement alors tu n’e t’en rend pas compte parce qu’ils ne le soustraient pas de ton compte mais ils le prennent pareil!

      Alors en comparaison c’est rien. Si tu achètes pour au moins 500$ à chaque fois, tes frais de gestion seront de 2% durant ta période d’accumulation (quand tu achètes) et de 0% lorsque tu vivras de tes placements.

      Personnellement et sauf exception, j’essaie d’acheter pour au moins 800$-1000$ d’actions par transaction pour avoir des frais de 1-1,5% environ et aussi parce que « timer » le moment d’acheter est difficile alors j’aime mieux me « grignotter » une position tranquillement au fil du temps que d’acheter avec de gros montants d’un coup.

      Un fonds indiciel prend habituellement 0,5% en frais de gestion (que tu cotises ou pas) alors il faudrait faire des achats de 2000$ par fois pour des frais de gestion équivalents ou mieux.

      Quand j’ai commencé il y a deux ans, nos banques demandaient encore 35$ par transaction… les choses s’améliorent!

      Si tu veux éliminer complètement tes frais de gestion c’est possible. Au lieu de passer par une firme de courtage (qui détient les titres en fidéicommis en ton nom) comme Disnat, tu peux passer directement par l’agent de transfert de la cie dans laquelle tu veux investir. Les titres seront alors détenus en ton nom.

      Il y a des avantages et désavantages à chaque méthode. Premièrement, tu ne pourras pas détenir tes titres dans un compte enregistré. Ensuite, bcp de paperasse. Peu de choix. Ça prend souvent un certain nombre d’action pour commencer (1 ou 100)… etc

      Tu peux lire cet article si tu veux en savoir plus :
      http://faiscommelesriches.com/2015/07/comment-investir-a-la-bourse-avec-10-par-mois/

      Bonne soirée

    2. Ah et Guillaume, mes coûts d’acquisition sont réflétés dans mon portefeuille si tu vas le voir dans la colonne « buy price ». Mais j’avoue que dans mes articles je ne détaille pas mes frais de gestion.

  4. « Ils nous ont remplis la tête d’idées fallacieuses » C’est trop vrai! Si j’avais su à 20 ans ce que je sais aujourd’hui j’aurais p-e déjà pris ma retraite… combien d’années j’ai gaspillées.. tout simplement parce que nos écoles n’enseignent pas la finance… Parfois je me demande si on fait par exprès de garder les étudiants dans la brume… ETK.. j’ai vraiment aimé ta façon de décrire la réalité d’aujourd’hui.. tellement de questions.. si peu de réponses.. en effet.

    1. Bonjour André,
      Oui, des idées fallacieuses on en trouve partout, on les intègre et on devient ensuite des vecteurs qui servent à les répandre. (Comme dans le film La Matrice – on est tous potentiellement des agents du système prêts à le défendre becs et ongles!) Et bien qu’on se croit très intelligents, en fait on apprend beaucoup, comme les singes, par imitation. Et on imite généralement les comportements que les figures dominantes nous enseignent à adopter (mâles ou femelles alpha). Les publicistes se servent de cette faiblesse humaine au quotidien pour nous amener à intégrer des comportements (idéalement d’achat). Ça peut donner lieu à de longues discussions ce sujet là! 🙂

      C’est certain que si on avait voulu faire de nous des entrepreneurs qui allaient devoir chercher à résoudre les maux de ce monde plutôt que de passifs travailleurs salariés, je pense qu’on aurait eu une éducation différente. On aurait cherché à nous apprendre à réfléchir à l’extérieur de la boîte (ce que tout jeune enfant sait faire mais qu’on s’efforce de casser dès le tout jeune âge). On nous aurait expliqué le système capitaliste, son fonctionnement, les différentes position qu’on peut y occuper et on nous aurait donné les outils pour devenir des capitalistes plutôt que des esclaves salariés du capitalisme. Toute l’école est faite pour nous conditionner à rentrer dans le moule. Faire du lundi au vendredi. De 8 @ 4. Quelques petites pauses. Ramener du boulot à la maison… Rester assis à répéter les mêmes tâches jour après jour… Avoir droit à deux ou trois semaines de semi-liberté par année comme un détenu en permission.

      Ça fonctionnait et donnait de bons résultats dans une économie d’après guerre où travailler pour le même employeur toute sa vie était possible, mais dans le contexte d’aujourd’hui, cette éducation est dangereuse et crée des mésadaptés sociaux. Elle ne donne pas la flexibilité nécessaire pour affronter ce monde en pleine mouvance et nous met à la merci des corporations qui n’hésitent pas à nous traiter comme du bétail, des ressources… renouvelables.

      Mais bon. C’est mon analyse de la situation et j’avoue qu’elle est biaisée. 🙂 En fait on reçoit l’éducation la plus appropriée pour nous insérer dans le monde qui est déjà construit afin d’être profitable à ceux qui cherchent une main d’oeuvre servile et disponible en grande quantité. Comment est-ce que ça pourrait en être autrement puisqu’il en va de la nature humaine de vouloir tout asservir pour son propre profit personnel. Tellement qu’on viole le code génétique même des bactéries aujourd’hui pour leur faire faire des tâches « utiles » pour l’homme.

      On ne reçoit pas une éducation destinée à faire de nous des personnes qui chercheraient à le remettre en cause parce qu’on ne veut pas remettre ce système en cause. Et je pense qu’en cela, cette éducation est logique. Simplement, elle suit une logique qui cherche à maintenir l’humanité dans un état de statu quo plutôt que de chercher à faire de nous des êtres qui chercheraient à tout redéfinir, tout améliorer.

      Et puis, bien des penseurs au fil des âges ont cru que l’homme ne doit pas avoir trop de temps libre si on veut avoir une société organisée et stable. Car le temps libre lui donne le temps de partir à la dérive.

      Personnellement, j’aurais aimé recevoir une éducation qui m’aurait au moins conditionnée à savoir comment devenir un homme libre. Un libre penseur mais aussi un homme libre dans son quotidien (financièrement dans ce système). Ni l’école, ni mes parents ne m’ont transmis ce savoir. Pour mes parents, c’est parce qu’ils ne le possédaient pas. Pour l’école… et bien qui sait? Je vais m’efforcer de ne pas transmettre cette carence à mon fils.

      Moi on m’a conditionné à trouver « une bonne job un bon salaire, une souffleuse pour l’hiver, une belle maison rectangulaire… » comme disait KCLMNOP. Et c’est ce que j’ai fait en mouton que je suis.

      Il est clair que si j’avais été moins imbécile et que si j’avais compris à 20 ans ce que j’ai compris à 32, je serais probablement libre financièrement aujourd’hui. Mais je me console en me disant qu’au moins je l’ai en partie compris et qu’en plus de l’avoir compris, je l’ai tout de même compris relativement jeune. Et si je ne suis pas libre à 45 ans, je sais au moins qu’à 50 ou 55 ans, je le serai. Sauf si des situations hors de mon contrôle viennent chambouler mes plans (guerre, maladie, crash du système capitaliste… )

      Chaque fois que je lis un article de journal ou que j’écoute les nouvelles je ne peux que crisser des dents parce que j’entends sophisme par-dessus sophisme. Et on dira ce qu’on voudra, si la petite école est l’éducation des enfants, les médias, c’est l’éducation des adultes et elle dure beaucoup plus longtemps et est beaucoup plus marquante (théâtrale). C’est de là que tous nous tirons nos opinions basées sur les « faits » qui nous sont présentés. Pourtant peu de gens se demandent qui choisit ces « faits », qui choisit quels faits ne pas présenter et qui choisit de les présenter de façon si théâtrale et surtout pourquoi?!

      Il y a quelques milliers d’années, l’homme a inventé la réthorique, l’art de l’argumentation, la pensée logique et il a dressé une liste de tous les sophismes. Aujourd’hui, qui sait ce qu’est un sophisme, une erreur de pensée logique destinée à manipuler l’opinion?

      Je pense que cet art devrait être enseigné dès le primaire. L’art de voir clair dans le discours d’autrui, l’art de comprendre les pièges de la parole au moment même où on commence à apprendre à se forger des opinions.

      Mais notre système d’éducation oblitère complètement cet enseignement qui devrait pourtant être si fondamental. La relation de cause à effet, la logique. On attend le CEGEP pour en glisser quelques bribes.

      Ce n’est pas pour rien que la masse des gens ont des jugements a priori sur tout et justifient en grande partie les événements de leur vie par des « forces », des signes, des Dieux, des fantômes ou entités bienveillantes ou malveillantes, le destin et toutes ces conneries. Ils ne comprennent tout simplement pas ce qu’est une relation de cause à effet.

      Moi, quand une ex-participante d’occ double devenue célèbre parce qu’elle est cute me donne son opinion sur le conflit en Syrie, les finances publiques ou sur qui on devrait élire… après avoir en plus affirmé publiquement qu’elle n’a jamais été le crayon le plus aiguisé de la boîte, je ne peux que sourire. Vive l’éducation!

      Et comme disait Boris Vian :

       » Dans la vie, l’essentiel est de porter sur tout des jugements à priori. Il apparaît, en effet, que les masses ont tort, et les individus toujours raison. Il faut se garder d’en déduire des règles de conduite : elles ne doivent pas avoir besoin d’être formulées pour qu’on les suive. Il y a seulement deux choses : c’est l’amour, de toutes les façons, avec des jolies filles, et la musique de la Nouvelle-Orléans ou de Duke Ellington. Le reste devrait disparaître, car le reste est laid. »

      Sur ce, merci de ton passage sur mon site et bonne chance dans tes projets!

  5. Comme j’écris moins bien en français.. je vais te répondre en anglais.. j’espère que cela ne te derange pas.. je veux just m’assurer que j’écris vraiment ce que je veux dire..

    WOW! What can I say? First, thanks for writing such a thoughtful response. I wasn’t expecting this at all, and I honestly appreciate the time and effort you put into it. I don’t have a lot to add to what you’ve said, in large part because I agree with pretty much all of it – your thoughts more or less match my own (although you have a much more eloquent way of expressing it). Again thank you. I wish I had more to add, to be honest, but you’ve covered it all. I will definitely be following your blog.

  6. Bonjour Blogueur Masqué 🙂

    J’ai découvert votre blogue par le biais de Jeune retraité et je tiens à vous dire que j’aime vraiment beaucoup votre style. Vos articles sont bien écrits, et surtout, j’apprécie la passion qui habite chacun de vos articles et de vos commentaires. Certains de vos commentaires d’ailleurs gagneraient à être des articles à part entière!

    Pour ma part, mon blogue a connu le jour en 2008, mais j’ai pris un break de plusieurs années (je n’ai jamais vu le temps passer!). Je n’ai jamais lâché mon nom de domaine par contre, et récemment je suis revenue sur la toile, avec la joie de réaliser que plusieurs excellents blogueurs francophones avaient décidé de se lancer sur les finances personnelles et l’indépendance financière.

    J’aimerais bien que l’on fasse un échange de lien, si c’est ok avec vous?

    Bonne journée!


    Val.

    1. Bonjour Val,
      Merci pour les commentaires.
      Moi aussi je suis un vieux du web si on peut dire. J’avais des tas de sites en 1998-2005… je ne les ai malheureusement pas conservé. Certains se trouvent encore sur web archive en partie. Et il m’a fallu attendre 2013 avant de revenir en force et rebâtir une floppée de sites. J’en ai 13 maintenant et je vais m’accrocher à la plupart pour toujours je pense!

      Il me fera plaisir d’ajouter ton site à mon blogroll dès que j’aurai une minute. J’y étais déjà allé dans le passé, mais comme tu ne le tenais pas à jour je n’y suis pas retourné.

      Content que tu sois de retour en ligne!

      Bonne soirée

  7. J’adore votre blog! Je vous ai trouvé par le site du jeune retraité. J’aime beaucoup comment vous expliquer vos idées! C’est direct au but, concret et réaliste. Merci beaucoup de partager votre expérience; c’est vraiment  »enrichissant »! 😉

    En passant, je voulais vous partager ma nouvelle compagnie de cellulaire : Fizz ! c’est la moins cher en ce moment puisqu’ils font leur entrée sur le marché. Mon forfait appels et textos illimités sans données est seulement 17$! avec les taxes, je paye 20,07 $/mois! Vous pouvez avoir un crédit de 25$ en écrivant mon code de référence 8RMHD
    ou en vous abonnant avec ce lien:
    https://www.fizz.ca/s/5/en/ https://fizz.ca/?ref=8RMHD

    Tout se fait en ligne et la carte sim coûte 5,75 $ au départ, c’est envoyé par la poste. Vous pouvez partager votre code de référence par la suite pour recevoir des crédits de 25$, dans votre page Je Recommande par exemple

    Je continue avec plaisir ma lecture du weekend sur votre blog 🙂
    Continuez! Vous m’inspirez beaucoup!

  8. Bonjour FCLR,
    Ton dernier article est très intéressant. Je n’arrive pas à écrire un commentaire. J’ai pris dernièrement position également dans Telus, quelques fonds immobilier et un peu de Fortis. Les banques j’ai acheté du CM quand l’action était à 100$, le c/b est dans les environ de 8,5. Je trouvais ça très intéressant. Pour ce qui est des banques j’investis toujours dans la moins cher avec les c/b et elle qui a le moins bien performé dans les derniers temps. Par la suite, souvent le rendement est très intéressant, c’est elle qui performe le plus à (+/- 15% ) selon une étude.
    Merci encore pour tes articles. J’aime toujours les lire.

    1. bizarre… j’utilise aksimet… parfois si tu te fais bannir ailleurs il va bannir tes commentaires partout… mais j’ai reçu celui ci et tu n’es ni dans indesirable… ni corbeille… anyways.

      cool ton portefeuille se batit 🙂

      merci pour le commentaire.

      Tu envisages quoi comme prochain achat?

    2. Moi aussi je ne suis pas capable d’écrire un commentaire dans les derniers articles. Je voulais laisser un commentaire sur « Bilan mensuel : octobre 2019 ».
      Bref, je voulais dire que c’est une belle progression pour le REEE, de 17k$ à 27k$ en un an seulement. De plus, les revenus de dividendes commencent à être intéressants à 5,6k$ par année.
      Aussi, je me demande si tu es « content » que la vente de ta maison soit retardée (par les travaux ou autre)? Ça repousse à plus tard cet investissement majeur… Mais, ta femme ne doit pas l’être en tout cas 🙁
      Pour la récession à venir, je pense qu’on est plusieurs à l’attendre. J’ai beaucoup de liquidité moi aussi. J’ai commencé à investir après la crise de 2008, alors j’aimerais moi aussi en connaître une pour ainsi acheter des titres à rabais 🙂
      Bonne continuité!

      1. bizarre cette histoire de commentaire… surement du a un update recent. Je vais fouiner quand j’aurai 2 minutes.
        Merci pour le REEE. En effet, ça a bcp monté. J’ai aussi ajouté 5k$ de cotisations plus les subventions donc ça aide hein 🙂
        Pour la maison.. bah j’ai hate qu’on regle ça. J’ai l’impression d’habiter ici « en attendant » et c’est pas tres motivant. J’ai hate de pouvoir m’amuser a faire de la permaculture sur mon terrain…

        Pour la recession… j’espere que ca arrivera assez rapidement… je n’oserai pas quitter ma job sans etre passe a travers de cette recession qui pourrait etre monstrueuse.. on fait juste gonfler la balloune avec ces taux niaiseux au tapis…

  9. J’ai acheté du FTS aujourd’hui dû à la baisse. J’ai aussi acheté du Emera, qui me semble intéressant pour le potentiel. Je vais me concentrer entre finances et assurances, utilities et peut-être quelques fonds immobilier du genre ino.un prv.un, etc. pour l’instant, mais le marché est cher je trouve, j’attends des baisses. J’aimerais acheter du CU et ATCO pour augmenter mes positions. Je veux un peu comme toi investir dans plusieurs titres, pour avoir plusieurs sources de dividendes. J’aime bien les dividendes en haut de 4% quand j’achète c’est pour ça que j’hésitais un peu avec Fortis, car le dividende est de 3,5% en débutant. Sinon j’évite les pétrolières, c’est vrai que Enbridge est intéressant beau dividende en débutant. AW.un aussi m’intéresse aussi s’il baisse encore un peu, le dividende est de 5% présentement.

    1. LP,
      4%+ de dividende initial souvent ça vient avec une croissance du dividende plus faible. De mon cote, je prefere 3-3.5% et croissance 7-8%. Sur 10 ans +, de memoire… car jai quelque articles sur ce genre de calcul, c’est plus rentable.
      En general, le rendement total d’un titre DGI est egal à dividende initial + croissance du dividende.
      Les titres versant 4-5% de dividende ont bien souvent une croissance du dividende qui frole l’inflation ces jours ci…

      Enbridge… ils prevoient 10% de croissance du dividende jusqu’en 2020 et ensuite 7-8%… on verra bien… il ya des risques relativement a la ligne 3 de memoire (politique) mais en general les gens chialent, les elus se battent pour la forme… et les pipeline finissenf p.ar etre installes parce que les besoins sont la et que l economie doit rouler…

      j’ai du fortis et emera aussi. Mais emera est pas a un prix standard en ce moment.. rien de particulier… Si les taux montent (ils monteront bien un jour) ces titres vont chuter car ils sont capital intensive, hautement leveraged et ils ne peuvent pas monter les prix comme ils veulent… (les prix sont régulés). Donc moi je veux ajouter quand ca baisse… 🙂

      les REITs faut que je prenne le temps de mieux regarder ça et ajuster mes attentes. A date a part O (realty income properties) qui livre la marchandise, les autres reits que j’ai ou que j’ai eu m’ont fortement decus…

  10. C’est vrai que O est très intéressant. C’est pour cette raison l’endettement que je regarde les utilities FTS est moins endetté que les autres. Merci beaucoup le commentaire, je ne savais pas pour la croissance des titres avec 3-3,5% de rendement est plus intéressante. Merci beaucoup

    1. Lp, http://faiscommelesriches.com/2015/07/revoir-ma-strategie-un-tiens-vaut-il-mieux-que-deux-tu-lauras/

      check la section du bas de cet article. J’ai fait une simulation avec 4% dividende initial et 6% croissance du dividende et 3.5% initial et 8% croissance du dividende. C’est pas long que le 8% prend l’avantage meme si on recoit plus d’argent au depart…

      j’avais fait la meme simulation dans un autre article en partant de 0 et en investissant pendant 12 ans a 4% au lieu de 3.5% me disant que ca faisait plus dargent a reinvestir rapidement… mais apres peu de temps le 3.5/8 gagnait encore.. amuse toi avec excel 🙂

  11. C’est vrai que la différence est énorme. Merci beaucoup pour cette information là. C’est plaisant de discuter avec d’autres investisseurs, cela nous permet d’apprendre davantage.

    1. Lp, c’est vrai et continuer de s instruire est important aussi… j’avais pris un break d instruction depuis 3-4 ans… (naissance de mes 2 enfants) par manque de sommeil et temps. Là je m’y remets.

      C’est drole d’ailleurs que tu parles de AW.un parce que j’ai un article en brouillon qui parle d’autres formes d investissement… on parle souvent de la bourse (index, dividende… ou alors analyse technique) ou d’acheter des immeubles locatifs lorsqu’on parle d’investissement. Je parle d’aw.un dedans…

      Car des revenus passifs on peut en recevoir sous forme de royaute aussi… et on n’est pas oblige d ecrire une chanson ou un livre pour ca… on peut acheter des droits sur des royautés.

      AW.un et plusieurs autres titres similaires sont en fait des entites qui collectent des royautes liees a l’exploitation de leurs ressources… ici on parle de la marque de commerce. Royal Gold collecte des royautés minieres notamment…

      80-90% de la valeur des cies aujourd’hui c’est des actifs intangibles comme des marques de commerce, des brevets, des methodes ou recettes… la realite est qu’on est deja detenteur de cies qui vivent de leurs actifs intangibles mais une bibitte comme aw.un c’est different.

      J’aimerais creuser plus a ce sujet, notamment au niveau des puits de petrole etc… ou les royautes proviennent d un droit d exploitation qui est vendu a propos d une ressource detenue (le puit). La difference entre le puit de petrole et une marque c’est que l’actif ici est tangible et fini (réserve) vs une marque qui a de la valeur en fonction de sa reputation.

      J’ai deja voulu ajouter aw.un a mon portefeuille mais j’aimerais mieux comprendre ce systeme la avant et les risques associes… et de memoire le dividende n’augmente pas vite vite et pas chaque annee depuis bien longtemps.

      Or dans la strategie dgi, c’est la croissance du dividende (soutenue par une croissance des revenus d’operation evidemment) qui est le moteur de la methode. Car on veut un revenu stable et en croissance plus rapide que l’inflation..Et l’augmentation du dividende entraine l’augmentation de la valeur du titre car un investissement qui rapporte plus vaut plus.

      Mrjack n’aimerait surement pas ma formulation… car la valeur intrinseque d’une entreprise n’est pas liee a son dividende (le dividende est juste un transfert d’argent – et de valeur – entre le compte de l’entreprise et ceux des actionnaires) mais dans le marché on le constate, croissance du dividende = croissance de la valeur du titre.

      D’ailleurs un bon proxy du rendement d’un titre est dividende initial + croissance du dividende = rendement total

      Ainsi, un titre qui verse 7% de dividende initial avec 1% de croissance annuelle donnera grosso modo un rendment de 8% composé… alors qu’un titre qui verse 3.5% avec croissance de 8% devrait donner 11.5% de rendement composé. (josh peters CFA – morningstar). C’est contre intuitif.. mais le plus avantageux est d’aller vers un dividende initial plus bas…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.