Quelques clefs de la réussite

Salutations,

Après quelques mois d’absence dans la rédaction d’articles, puisque j’ai été très pris par mon travail lors des 6 derniers mois, me voici de retour!

Dans cet article, je vous partage quelques conseils pour connaître du succès dans la vie de tous les jours grâce à des analogies sportives et financières.

Au plaisir de vous retrouver.

Bonne lecture!

1ère clef : Gardez les choses simples

De manière générale, il est surtout important de bien maîtriser la base.

Vous voulez être en forme?  Alimentez-vous bien et bougez plus!

Vous voulez vous enrichir?  Épargnez massivement et investissez votre épargne!

Ce n’est pas sorcier: On maigrit en dépensant plus de calories qu’on en consomme et on s’enrichit en dépensant moins d’argent qu’on en gagne.

En somme;

Pourquoi acheter des suppléments alimentaires spécifiques très coûteux ou des appareils d’entrainement hors de prix, alors qu’il vous suffirait par commencer à boire plus d’eau, manger moins et mieux et prendre des marches de temps en temps?

Ou

Pourquoi investir dans des actions spéculatives de compagnies un peu ‘’ fling flang ‘’ dont le beau-frère vous a parlé, après 2-3 bières, au dernier party de Noël, alors qu’il vous suffit de sélectionner quelques bonnes entreprises matures et dominantes dans leur secteur d’activité respectif puis d’être patient tout en encaissant les dividendes?

Une erreur que les gens trop pressés font souvent c’est de vouloir réaliser à très court terme des objectifs assez difficiles à atteindre, alors qu’ils sous-estiment tout ce qu’ils pourraient arriver à faire pour le long terme avec des objectifs un tantinet plus modérés en ce sens!

Par exemple, probablement que vous ne réussirez pas à courir un marathon, du jour au lendemain, avec seulement 1 semaine d’entraînement, mais que vous pourrez aisément marcher 10 km par jour si vous instaurez une habitude et une routine de marche en allant toujours un peu plus loin à chaque marche que vous prenez.

Ou

Par exemple, peut-être ne réussirez-vous pas à atteindre 500 000$ de valeur de votre portefeuille de placement et faire 100 fois votre mise à partir d’un placement de 5000$ dans un penny stock d’une compagnie minière obscure, mais peut-être réussirez-vous à faire doubler votre 5000$ en 10 000$ en l’espace de 7-8 ans à partir d’un placement dans une bonne compagnie de croissance avec les reins solides comme Couche-Tard.

Bref, ce n’est pas qu’il ne faut pas avoir d’objectifs ambitieux, mais avec une multitude de plus petits objectifs réalistes, vous avez plus de chances d’atteindre votre but qu’en vous fixant seulement un très grand objectif difficilement atteignable à court terme à moins d’une extrême chance ou bien que les dés soient pipés en votre faveur!

2ème clef : Entourez-vous bien

Il est important de s’entourer de gens inspirants et qui nous motivent à nous dépasser. 

Votre entourage et les liens que vous entretenez avec votre réseau de contacts vont avoir une influence très importante pour vous aider à demeurer motivé ainsi qu’à aller chercher des conseils ou du mentorat au besoin.

Pour ma part, j’essaie de m’entourer de gens qui ont déjà réussi ce que je souhaite accomplir, car ils sont déjà passé par un chemin similaire au mien et peuvent comprendre ce que je ressens.

Par exemple, si vous souhaitez devenir un meilleur athlète, c’est en vous entrainant avec et aux côtés de gens qui pratiquent le même sport, à un niveau similaire ou supérieur, que vous-même que vous progresserez davantage.

Pour un investisseur, c’est en discutant avec d’autres investisseurs qu’il pourra mieux développer ses facultés d’analyse et sa compréhension des différentes subtilités.

3ème clef : Rester focus

Si vous souhaitez devenir un grand nageur, vous ne vous exercerez pas 3h/jour à courir et 15 minutes à nager.  Ce serait plutôt le contraire.

D’autre part, si vous souhaitez atteindre la liberté financière, vous ne mettrez pas 1000$ sur une belle montre et 10$ dans votre compte épargne.  Encore là, il faut faire l’inverse.

Pour atteindre un objectif, il faut aussi se placer dans les conditions gagnantes pour l’atteindre.  Ainsi, l’environnement dans lequel vous évoluez est très important.

Il faut aussi toujours vous garder le plus possible dans un état d’esprit mental corrélant avec la réalisation de votre objectif.  C’est important de garder de bonnes dispositions mentales liées avec ce que nous souhaitons accomplir.

Un autre nerf de la guerre est de toujours aller chercher les bonnes informations précises et à jour sur ce qui vous intéresse. Le savoir c’est le pouvoir!

4ème clef : Commencez tôt et soyez assidu

Comme dit le fameux proverbe chinois:  » Le meilleur moment pour planter un arbre, c’était il y a 20 ans.  Le deuxième meilleur moment, c’est maintenant!  »

Vous voulez perdre du poids?  Commencez AUJOURD’HUI à vous entraîner!

Vous voulez vous enrichir?  Commencez AUJOURD’HUI à épargner!

Il n’est jamais trop tôt pour commencer à mettre de l’argent de côté et à vous initier aux principes de l’indépendance financière ainsi qu’aux principes de liberté et d’autonomie.

Certaines personnes vont passer leur vie à travailler, même jusqu’à s’en rendre malade, en échange d’un maigre pécule et d’une retraite inexistante, alors que d’autres seront libres à 35-40 ans et pourront ensuite se consacrer à leurs passions jusqu’à la fin de leurs jours.

La différence entre ces dernières?  Bien souvent, cela se rapportera aux décisions ayant été prises tôt dans la vie et qui auront fait de l’intérêt composé!

Si, aujourd’hui, à 30 ans, je suis chef d’une petite entreprise, c’est que j’ai commencé à travailler en ce sens, même sans avoir cet objectif dès le départ, à partir de mes 17 ans, grâce à mes études, les relations que j’ai développées ainsi que mes expériences de travail antérieures dans mon domaine d’activité. 

Les bonnes choses prennent du temps!

De plus, ne vous découragez pas si vous connaissez des échecs.  Ça fait simplement parti du processus normal.

5ème clef : Travaillez sur vos forces :

On entend souvent les gens se plaindre de leurs faiblesses, tout en omettant de souligner à gros trait leurs forces et leurs talents naturels.

L’adage populaire veut que vous travailliez sur vos faiblesses pour vous améliorer et devenir un humain plus complet et mieux équilibré. 

Or, dans bien des cas, puisque vous possédez une longueur d’avance sur les autres, vous auriez plutôt avantage à mettre à l’avant vos forces pour encore plus les améliorer et à déléguer vos faiblesses à des personnes à qui cela est leur force.

Après tout, nous sommes de simples mortels!

Même s’il faut quand même maîtriser beaucoup de choses dans plusieurs domaines pour diriger une entreprise, si le relationnel n’est pas votre force pour développer vos affaires avec un client, envoyez-lui votre employé avec lequel il s’entend le mieux et qui pourra rendre celui-ci satisfait. Vous en ressortirez doublement gagnant.

Au niveau du sport, si vous avez des habiletés particulières dans un sport comme le hockey, vous ne commencerez pas à délaisser celui-ci pour vous lancer dans un autre sport tel que le lancer du poids, dans lequel vous êtes seulement moyen, juste pour équilibrer les choses.  Est-ce que Sidney Crosby ou Mario Lemieux ont été encouragés à faire plus de lancer du poids par leurs parents et leurs entraineurs au lieu d’aller patiner et jouer encore davantage au hockey?

Votre force naturelle peut devenir un avantage concurrentiel.  Vous n’avez pas besoin d’être bon dans tout si vous êtes le meilleur dans un domaine spécifique ou un sport en particulier.

6ème clef : Apprenez à vous connaître et gardez l’esprit ouvert :

Mieux vous vous connaitrez et plus vous serez susceptibles de vous embarquer dans des projets ou des relations qui vous intéressent vraiment.

Vous ne perdrez pas de temps avec des activités et des personnes que vous n’aimez pas et qui vous draineront de l’énergie en retour de maigres résultats et d’une pauvre satisfaction globale.

Si votre passion est la plongée en apnée avec votre meilleur ami Pierre-Paul, alors vous n’irez pas faire de l’escalade avec votre beau-frère Jean-Marc que vous détestez lorsque vous avez le vertige en plus!

Si votre passion est de travailler sur le terrain, alors vous allez vous organiser pour ne pas passer la semaine enfermé au bureau. 

Il faut être logique dans les décisions qu’on prend et les choix qu’on fait.

Par contre, je conçois que ce soit difficile pour un jeune de 17 ans à l’école secondaire de choisir ses études pour les prochaines années et se diriger vers un travail en particulier, alors qu’il n’a encore rien connu dans la vie, qu’il ne se connaît encore pas très bien lui-même et n’a pas encore toutes les dispositions mentales à cet âge pour faire des choix si lourds de conséquences.  Ceci serait d’ailleurs un bon sujet d’article!

Par contre, garder l’esprit ouvert à des opportunités va vous permettre de les saisir lorsqu’elles se présenteront à vous.  Si, auparavant, vous avez barré les portes à double tours avec tout le monde, alors ne vous étonnez pas qu’on ne vous propose jamais rien d’intéressant!

Voilà, c’était les quelques clefs de la réussite que je souhaitais vous partager!

En avez-vous d’autres à suggérer?

5 Comments

  1. Myriam St-Denis Lisée

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.