Achats récents : septembre 2020

Comme mentionné dans mon bilan mensuel, j’ai procédé à des achats plutôt atypiques en septembre afin d’apporter une diversification non seulement à travers plusieurs titres DGI, mais à travers différentes méthodes. L’approche reste buy and hold, pas de trading à court terme.

Comme me l’a bien souligné Maxime en me citant Bernard Mooney, pour faire 100 fois sa mise en bourse, le buy and hold est la meilleure approche pour le commun des mortels.

Depuis des années, on me reproche de ne miser que sur des valeurs « sûres », des titres de grand-père au détriment des titres dits « de croissance ».

Bien que je ne changerai pas ma méthode d’investissement, j’ai décidé de me diversifier un peu aussi dans mon approche.

Vous constaterez donc que mes achats sont quelque peu atypiques et certains sont même très spéculatifs.

Je me permets ces écarts pour plusieurs raisons :
– j’ai déjà dépassé mon objectif d’épargne pour l’année
– j’ai choisi des titres que j’ai l’intention de garder longtemps
– mon profil de risque est somme toute quand même plutôt pépère vs mon âge et je peux me permettre plus de risque
– je suis bien avancé et en ligne avec mes prévisions

J’ajouterais à cela quelques arguments émotionnels aussi. Il y a 2 ou 3 ans, j’avais acheté 18000 actions de GSI, une microcap. Mon coût moyen était à 14 cents et le titre ne s’en allait plus nulle part.. il est même descendu sous les 10 cents. J’avais acheté GSI parce que j’aimais le produit, la clientèle, le modèle d’affaire (revenus récurrents).

J’ai fini par perdre patience et revendre avec une lègère perte à la première opportunité après 2 ans à attendre… Or, peu de temps après, le titre est monté dans les 90 cents, soit près de 7 fois mon coût moyen. J’ai donc « perdu » près de 14000$ de profit car je n’ai pas donné suffisamment de temps à la cie pour réaliser ce que j’entrevoyais comme potentiel.

Ensuite, il y a eu plusieurs belles histoires durant la pandémie. Des actionnaires de titres technologiques sont devenus millionnaires en quelque mois… Bon, je sais que cela tient beaucoup à la chance (et il est trop tard pour moi), mais la  bourse c’est aussi émotif… et j’ai tendance à négliger cet aspect quand j’investis car j’investis pour le long terme. Je suppose, comme me le disais un ami, que j’ai un peu le FOMO.

Il y a néanmoins clairement des cies qui arrivent avec des produits ou des idées qui bousculent des modèles d’affaire déjà en place et j’ai tendance à attendre que la possibilité se matérialise réellement avant d’embarquer parce que c’est si facile de se raconter de belles histoires et d’y croire. Je vais commencer à prendre un peu plus de risques à cet égard.


Nulle doute que la plupart de ces achats sont risqués à court terme. Beaucoup ont déjà engrangé des gains importants au cours de la dernière année et le prix pourrait retomber solidement. Mais la croissance de leurs revenus m’intéresse et avec les taux au plancher et qui le resteront vraisemblablement pour longtemps, « birds in the trees appear to be more interesting than the bird in the hand » en ce moment.

De toutes ces cies, Veritone est celle qui m’intéresse le plus. Chad Steelberg, le CEO a déjà vendu 3 startups dans le passé dont une à Google en 2006.

Il a créé un « AI Operating system » sur le cloud pour démocratiser l’accès à l’intelligence artificielle. Sa liste de clients s’allonge et on y compte Bell Canada, les Giants, Le ministère de la Justice USA, l’armée américaine, des cies d’énergie, différents corps policiers, de nombreux annonceurs. Ses applications sont très intéressantes et font gagner un temps important à ses clients.

Il semble aussi avoir bâti de belles collaborations avec Oracle, Deloitte. Il a obtenu pour son application une certification de sécurité importante pour travailler avec le gouvernement américain et en gros, son système peut avaler n’importe quel type de datas structurées et non structurées et en faire quelque chose d’intelligible. 

Bon, les revenus lags un peu et une grande part sont des revenus publicitaires résiduels peu en lien avec son produit… Et sur Glassdoor, le CEO n’a pas une super réputation… Ça fait partie des red flags.

Mais son frere et lui achètent leurs actions (13f) a des prix allant jusqu’à 13-14$. Le titre est autour de 8-9$ présentement mais il est descendu sous les 2$ durant le crash…

Le titre a fait toute une montée cette année et il pourrait bien s’effouarer solide… Mais cette cie attire mon attention car le CEO sait faire son marketing et il a prouvé être capable de monter des cies attrayantes pour un achat potentiel par un géant, son produit est intriguant et même très attrayant je trouve. Ils ont d’ailleurs une chaîne YouTube où on peut voir des démos.

En plus, il n’y a que 27 millions d’actions en circulation. Quelques gros contrats et le titre peut exploser. Vu les récents contrats en série avec la police, le gouvernement et l’armée qui en sont à tester le produit essentiellement, je ne serais pas surpris de voir Veritone signer plusieurs nouvelles ententes dans la prochaine année.

Ce n’est pas une recommandation d’achat. C’est simplement l’histoire que je me raconte à propos d’une cie qui se vend à un multiple infini de ses profits inexistants! Car la cie fait des pertes… évidemment… mais les pertes s’améliorent.

C’est mon nouveau GSI si on veut… je pense que cette cie a un beau potentiel devant elle. J’ai possiblement tord et il est probablement très risqué d’investir dans cette cie à ce stade et à ce prix. Mais, je vais certainement la suivre trimestre par trimestre et si la tendance se maintient, je vais probablement continuer de bâtir ma position tranquillement.

Voilà… en octobre, j’ai déjà commencé à racheter des titres DGI donc, septembre peut être vu comme atypique. Mais, dorénavant, il devrait y avoir un mélange entre titres croissance et titres DGI.

Voici mes achats :

  • 1 action de Google
  • 2 actions de Snowflake
  • 2 actions de Tesla
  • 87 actions de Veritone
  • 2 actions de JD
  • 1 action de Bandwidth
  • 1 action de WIX
  • 1 action de Nvidia
  • 1 action de Shopify
  • 1 action de CRWD
  • 1 action de Fiverr
  • 93 actions de SBE qui deviendra Chargepoint par reverse merge

16 Comments

  1. David Ruiz
  2. Jean-Philippe
  3. David Ruiz
  4. David Ruiz
  5. Jean-Philippe
  6. Jean-Philippe
  7. Jean-Philippe

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.