Le test des Smarties ou comment enseigner à un enfant à épargner

Celui qui vise la retraite jeune doit apprendre à épargner beaucoup. Je dis bien apprendre, car c’est un comportement peu « naturel » dans notre société de surconsommation que d’épargner de 40 à 85% de ses revenus pour arriver à atteindre rapidement ce point d’inflexion où l’argent que l’argent fait est plus élevé que l’argent que l’on a besoin pour vivre.

Pour y arriver, certains parlent donc de faire des sacrifices. On « sacrifie » (la satisfaction immédiate) quelque chose aujourd’hui pour bénéficier de quelque chose (une gratification future) de mieux plus tard.

Il y a un petit test amusant qu’on peut faire avec un enfant afin de mesurer sa capacité à repousser dans le temps la satisfaction de ses envies tout en lui montrant l’effet de l’intérêt composé. Ce test est tiré d’une étude de Walter Mischel de l’Université Standford qui a été conduite en 1972 à propos de la gratification. (The marshmallow test)

Je parle donc ici bien sûr de gratification immédiate versus de gratification future.

Le test que j’ai légèrement modifié consiste à donner une smarties à un enfant et à lui expliquer que s’il ne la mange pas tout de suite, plus tard, s’il possède encore la smarties on lui donnera 2 smarties. Puis, s’il arrive à résister encore, on doublera le nombre de smarties et on peut faire ça encore et encore jusqu’à atteindre un taux de sucre qui demeure gérable pour le parent.

Il semble que les enfants qui ont naturellement compris l’avantage de repousser leur gratification dans le temps « réussissent » mieux dans la vie.

Je ne sais pas à quel point cette assertion est vraie, par contre, je suis assez convaincu que la capacité à se soustraire à une gratification immédiate afin de profiter d’une gratification différée est un comportement qui doit clairement être adopté si l’on veut atteindre la liberté financière rapidement.

J’irais même plus loin en parlant de Maurice Cusson et de son livre « Délinquant pourquoi? » dans lequel il traitait du concept de présentisme, très prévalent parmi la population criminelle.

Essentiellement, il faisait la démonstration que chez les criminels, on retrouve beaucoup de gens « présentistes », c’est-à-dire de gens qui tiennent vraiment très peu compte de l’avenir dans leur « calcul » et vont privilégier essentiellement le présent et la gratification immédiate. Il est très difficile de dissuader ce genre de personne de passer à l’acte par le risque d’une sanction future car la pulsion de satisfaire le plaisir immédiat prend toute la place et la conséquence potentielle pèse peu lourd dans le « calcul » du passage à l’acte.

Pour eux, le présent représente tout.

Je ne sais pas à quel point le test des smarties peu prédire si votre enfant deviendra un criminel ou un épargnant, mais ça peut être amusant à faire et mettre en lumière les traits de base de l’enfant je suppose.

Attention, en doublant le nombre de smarties aux 15 minutes, après 3h30 vous lui devrez près de 1.6 million de Smarties! 🤣

Faites le test! On verra qui lâchera l’affaire en premier!

8 Comments

  1. Mr. Jack
  2. Mr. Jack
  3. Philippe de Habsbourg

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.