Canada : Croissance et décroissance du dividende en mai 2020

Je trouve la technique d’investissement qui mise sur la croissance du dividende très intéressante depuis de nombreuses années déjà.

Pourquoi? Parce que cette technique force à investir dans des cies matures qui ont généralement un avantage concurrentiel durable.

En plus, le dividende permet de réaliser une partie de son rendement en cash, chaque trimestre. Ce n’est pas juste du gain papier.

Et au moment de la retraite, le dividende agit comme une rente, permettant de tirer des revenus de son portefeuille d’actions sans avoir à vendre les actions.

Nul doute que nous vivons des temps difficiles et que plusieurs cies en souffrent. Ça teste la résilience de la méthode je dirais.

Au global, j’aurai jusqu’à maintenant quelques coupures de dividende dans mon portefeuille, mais le bilan net reste positif : croissance!

Voici les liste des entreprises Canadiennes qui ont haussé leur dividende en mai, en plus de l’avoir haussé chaque année depuis plus de 5 ans :

  • Algonquin Power & Utilities : +10%
  • Franco Nevada : +4%
  • Hydro-One : +5%
  • Storage Vault : + 0.5%

Voici maintenant les cies qui ont coupé leur dividende :

  • Domtar : – 100%
  • Banque Laurentienne : -40%
  • Sleep country : -100%
  • Suncor : -55%

D’autres cies ont coupé leur dividende telles que Alaris Loyalty (-30%), Clearwater Seafoods (-100%), Computer modeling group (-50%), Corby spirit and wine (-9%), H&R reit (-50%), Leon (-25%), Linamar (-50%), Molson (-100%), Supremex (-100%)

Ces dernières cies ne font pas partie de la liste sélect des cies qui ont une croissance soutenues de leur dividende depuis plus de 5 années consécutives, mais était plutôt des aspirantes. Ça reste intéressant de les mentionner.

Je vous encourage à lire cet intéressant article à propos du revenu de dividende tiré de cies canadiennes durant la crise de 2008.

On verra comment ça se passe cette fois-ci, mais lors de la dernière crise ce n’était pas si catastrophique.

Si vous aviez investi de façon égale dans les 63 titres qui faisaient partie de la liste des Dividend Growth stock, en 2008 votre revenu de dividende aurait augmenté de 10.3%, en 2009 il aurait diminué de 4.4%, en 2010, il aurait augmenté de 3.8% et en 2011, il aurait augmenté de 6.0%… rien de dramatique donc.

Et si vous aviez investi dans les cies qui avaient démontré hausser leur dividende chaque année depuis plus de 10 ans avant la crise, votre revenu aurait augmenté de 9.9% en 2008, 3.9% en 2009, 3.7% en 2010, 6.5% en 2011.

À retenir donc, investir dans des cies qui ont fait leur preuve et dans la qualité.

Quand cette crise sera terminée, je vais faire un bilan de la situation pour voir comment s’est comporté mon portefeuille à moi.

3 Comments

  1. Michèle St-Jacques
      • Michèle

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.