Bilan mensuel : mai 2020

La bourse a fortement remonté. Quel optimisme… et ce alors que la crise économique semble loin d’être terminée. Mais, c’est dur à dire hein?!

Nos gouvernements se préparent au pire. On nous dit que le prix des maisons va chuter de 10 à 20%, qu’il va falloir attendre de mi à fin 2021 avant de voir la lumière au bout du tunnel.

Mais, pour le commun des mortels, on dirait que cette pandémie est déjà derrière nous. Mis à part ces lignes interminables devant les magasins et ces gens masqués, nos mains déssèchées par le Purell, pour beaucoup d’entre nous, la vie a repris son cours.

Pour d’autres, c’est encore la catastrophe et il ne faut pas l’oublier. Ma famille et mes amis et leurs familles et même mes collègues ont été épargné par le virus. Je suis parmi les chanceux. Tout le monde n’a pas eu cette chance.

Mais, il est clair que ce sont les médias qui font l’ambiance et ceux-ci ont commencé à se trouver d’autres os à ronger.

Je ne ferai pas de prédictions. Je ne sais pas ce que l’avenir nous réserve. Mais je suis déçu de voir le prix de beaucoup d’actions se négocier aussi haut déjà alors que la situation ne semble pas derrière nous.

Voyons voir mon bilan.

Dividendes

En date d’aujourd’hui, je reçois des dividendes de 68 cies différentes.

Mon dividende projeté est établi à 7038$ au cours de la prochaine année soit 104$ de moins que le dividende projeté d’avril et ce malgré mes nombreux achats.

Deux choses l’expliquent, les coupures de dividendes (58$ juste pour Laurentienne et 56$ pour Disney) et le taux de change à la baisse ce qui impacte directement mes revenus US.

À date, à travers mon portefeuille, 6 cies ont partiellement coupé leur dividende de 37% à 100%!!! Disney a complètement suspendu son dividende notamment.

L’un des faits notables, c’est que la Banque Laurentienne a coupé son dividende de 40%… une première en toute une génération pour une grande banque canadienne.

Pour être fair, les cies qui ont coupé leur dividende sont essentiellement des cies que je savais plus risquées (sauf Disney) et que j’ai ajouté à mon portefeuille durant la crise.

On parle ici de titres pétrolifères surtout soit Methanex, Suncor, Interpipeline. À cela s’ajoute Chorus media que j’ai ajouté à mon portefeuille après que le dividende soit coupé.

Pour Disney, difficile de faire autrement… sur le long terme, Disney est là pour rester mais ce n’est décidément pas un titre « pandemic proof ».

Laurentienne, je me doutais que ça allait arriver, mais je suis surpris quand même.

Néanmoins, pour l’instant, la majorité des cies de mon portefeuille continuent de verser et d’augmenter leur dividende versé à l’actionnaire.

Avec 8.7% des cies de mon portefeuille qui ont mis en péril mes revenus de dividendes, ça nous laisse quand même avec 91.3% de cies qui continuent de maintenir et faire croître mes revenus en pleine pandémie et crise économique. On verra ce que l’avenir nous réserve mais à date je trouve l’approche DGI pas mal résiliente.

Je vais continuer à augmenter le nombre de cies qui composent mon portefeuille au gré des opportunités. L’objectif étant de répartir mes revenus sur un nombre « suffisant » d’entreprise et je vais aussi continuer de gérer mes pondérations.

Valeur du portefeuille

En avril dernier, mon portefeuille clôturait à 162000$. Cette fois-ci, il clôture le mois à 174,000$.

Notons qu’au cours du mois dernier j’ai ajouté 4 nouvelles cies à mon portefeuille pour augmenter la diversification de mes sources de revenus. Ces cie sont McDonalds, UGI, JP Morgan Chase et l’autre je crois que c’est Bell. J’ai oublié 🙂

L’autre fait à noter, j’ai maintenant 4000$ de liquidité au compte. J’ai en effet commencé à bâtir mon 1 à 2 ans de dividendes en liquidité (15k-30k).

Je vais me servir de ces liquidités comme buffer pour des crises boursières futures, pour réduire mon beta et hedger mon portefeuille avec la vente d’options. Du moins, c’est l’intention.

C’est Bazoo, un lecteur ici qui est devenu un ami qui m’a intéressé à nouveau au sujet des options mais surtout, qui a eu la gentillesse de vraiment bien m’expliquer son approche.

Épargnes

Je pense que je bats mes records cette année en terme d’épargne. En date d’aujourd’hui, sans compter mes cotisations au REEE, mes double-versements hypothécaires et mes cotisations à mon fonds de pension, j’ai épargné 18,151$ déjà.

Si j’ajoutes les 6019$ de cotisation à mon fonds de pension et 3000$ de plus faits à mon hypothèque en surplus de mes paiements habituels qui sont déjà accélérés, j’en suis déjà à plus de 27k d’épargne en 5 mois… pas mal… vive la covid! ok… faut pas dire ça, mais reste que ça me force à moins dépenser.

Valeur nette

Voici mes actifs :

  • maison 107500$ (conservateur)
  • auto : 3000$
  • roulotte : 10000$
  • épargne : 174000$
  • pension (aux cotisations) : 66067$
  • TOTAL : 360567$

Mes Passifs :

  • visa = 860$
  • hypotheque : 22765$
  • marge : 30017$
  • TOTAL : 53642$

Valeur nette 307000$ (conservateur)

Il est fort probable que ma valeur nette soit beaucoup plus élevée. Par exemple, je mets 215k$ pour ma maison dans son état actuel, après commission d’agent, en prenant pour acquis que je vends sans garantie légale à sa valeur liquidative. Mais, j’ai un voisin qui a vendu sa maison 317k$ il y a un mois, un autre 290k$ et les deux ont des maisons identiques. Sauf, que leurs maisons étaient rénovées complètement sous-sol et rez-de-chaussé. Il est probable qu’en mettant 10k$ pour finir mon sous-sol à neuf, je pourrais vendre beaucoup plus cher et j’envisage fortement de le faire.

Il en est de même pour mon fonds de pension à prestations déterminées. Je ne considère ni rendement, ni les cotisations de mon employeur. Ça ne change rien mais je préfère être transparent.

2 Comments

  1. Bazoo

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.