Investir pour le long terme

Be fearful when others are greedy. Be greedy when others are fearful.

La peur s’est emparée de la planète et il y a de quoi. Je suis né en 1981 et je n’ai jamais vu mon premier ministre prendre autant de place dans les médias tous les jours.

Je n’ai jamais vu autant de mesures gouvernementales de confinement…

Je n’ai jamais vu autant de gens paniqués.

Il y a des morts aussi.. plus de 10k maintenant.

Il y a des gens qui perdent leur emploi par millier et il y aura probablement des millier d’entreprise qui n’arriveront pas à subsister à cette crise.

Mais, dans l’adversité, il faut aussi tenter de garder la tête froide. Il y a eu d’autres crises et il y aura d’autres crises.

Le marché était cher… on le savait. Il m’est même souvent arrivé de m’en plaindre. Et là, il se corrige.

N’oublions pas qu’il se corrige non pas parce que les gens ne veulent plus consommer, ce n’est pas du à un changement radical dans la société et les habitudes de consommation. C’est plutôt du à des mesures de confinement et à un climat ambiant de peur relié à la possibilité bien réelle de mourir avant son heure.

Évidemment, cet événement remet en perspective ce qui a de la vraie valeur. Pas le matériel, pas la carrière, pas l’argent, pas l’avoir.

Ce qui compte réellement, c’est l’être, sa santé, celle de ses proches, le temps qu’il nous reste à vivre en ce bas monde.

Ces mesures de confinement permettent à beaucoup aussi de prendre un temps d’arrêt bien mérité en compagnie de leurs enfants et de leurs proches. Le temps file si vite et on est toujours si occupés.

Moi je dis, profitons-en! Les kids ne sont pas à l’école, c’est le temps de passer du temps ensemble. « allô, comment ça va?! »

L’école… il n’y a pas tant de choses que ça à apprendre à l’école. Deux ou trois mois de moins, 6 mois de moins même 1 an de moins n’y changera pas grand chose… Ils vont s’en sortir très bien pareil. Beaucoup de pertes de temps à l’école car au fond, ça sert aussi de grosse garderie pour enfants plus âgés.

Dans l’adversité nait une foule d’opportunités.

Par exemple, est-ce que travailler à distance pourrait enfin devenir une réalité qui se répand? Moi je suis 100% à distance et sérieusement, c’est 100% tout bénéfice pour tout le monde. Le boss n’a plus besoin d’autant d’espace immobilier coûteux au centre-ville et moi je sauve 4h par jour de transport…

Est-ce que notre capacité à réagir plus promptement à des crises s’améliorera?

Est-ce que l’école à distance ou à la maison pourrait prendre de l’ampleur?

Est-ce que nous repenserons notre rapport au pétrole? On constate déjà scientifiquement à quel point la qualité de l’air est meilleure…

Est-ce que notre capacité à collaborer dans un but commun plus grand que nous s’en trouvera amélioré?

Voilà toutes sortes de formes d’investissements et d’opportunités à explorer lorsqu’on fera le post mortem de cet événement.

Et dans une optique plus individualiste, pour moi, c’est l’opportunité financière d’une vie!

J’espérais depuis longtemps voir le marché bull s’effacer un peu pour me donner l’opportunité de profiter des avantages à long terme d’un marché déprimé à court terme.

Je sais que ça sonne égoïste de se régaler dans le malheur, mais ne soyons pas hypocrites non plus… les fortunes se bâtissent sur le dos des autres. Ceux qui ont peur vendent… ceux qui ont confiance en la capacité humaine à se relever de cette crise achètent.

En ce moment on voit beaucoup d’insiders acheter des actions… même un gars d’Exxon (c’est pas arrivé depuis belle lurette) vient de déclarer des achats!

En ce moment, il y a beaucoup de peur et de panique et ce n’est pas terminé, à mon avis, mais qui sait… Je ne suis pas plus devin que JoJo hein?!

Ma stratégie à moi, c’est d’acheter tous les mois, beau temps et mauvais temps. Je l’ai fait depuis 2013 durant le beau temps, ce n’est pas le temps d’arrêter pendant le mauvais temps.

Mon objectif demeure intact, la retraite jeune et ensuite vivre de mes revenus de placements pour toujours.

Les impacts économiques de cette crise sont bien réels et on ne sait pas l’ampleur que tout cela prendra au final… ça m’a pris du temps à l’envisager car comme pour la majorité des humains, ce qui se passe dans un endroit lointain, obscur et étranger, entre difficilement dans ma sphère de réalité…

Des virus en Chine et des chinois avec des masques… on voit ça tout le temps non? Et des chinois qui prennent des mesures extrêmes, c’est le pain quotidien non?

Je n’ai pas honte de dire que j’ai vraiment beaucoup minimisé la chose jusqu’à récemment… pour moi c’était encore un de ces événements mineurs que les médias transforment en nouvel apocalypse.

Ils nous bourrent tellement la tête de conneries qu »honnêtement ça devient difficile de considérer les médias comme une source fiable d’information. Et à trop crier au loup, on en finit comme dans l’histoire pour enfants…

Même pendant les événements de Dawson college, t’écoutait un poste et le gars avait une mitraillette, l’autre poste un gun à plomb, d’un côté des morts, de l’autre des blessés… Ils colportent souvent des nouvelles amplifiées.

Et encore aujourd’hui, on a 10000 morts dans le monde sur 8 milliards… Je ne doute plus que ça pourrait être bien pire si les gouvernements n’avaient pas réagi, mais c’est 0,000115% de la population. En termes purement statistiques, ça reste un nombre assez petit comparativement à la grippe qui aurait fait plus de 55000 morts aux USa depuis octobre 2019 aux USA selon le CDC.

Encore une fois je ne cherche pas à minimiser la chose, mais il faut regarder la forêt aussi, pas juste l’arbre.

Il y a de vraies personnes qui meurent en ce moment et moi aussi j’ai des gens proches très à risque (âge et condition de santé – cancer – poumons déjà 20% à cause de l’amiantose – récente opération cardiaque…).

Je prends donc la chose très au sérieux et je limite mes déplacements à ce qui nous est essentiel… J’encourage tout le monde à faire pareil. Brisons cette courbe ensemble, ça sera mieux pour tout le monde.

Maintenant, revenons-en aux investissements pour le long terme.

Certains se demandent s’ils devraient faire du stock picking, acheter les indices, acheter total market, acheter juste des cpg, s’asseoir sur leurs mains…

Personne ne peut répondre à cette question. L’avenir est incertain, comme toujours et ce n’est pas dans notre sphère de contrôle.

Il faut donc se concentrer sur ce sur quoi on a du contrôle, nos objectifs financiers et notre tolérance au risque.

Évidemment, la durée de cette crise, de ces mesures de confinement aura un impact direct sur l’ampleur de la débâcle financière. Plus court sera le mieux.

A-t-on atteint le plancher à la bourse? Encore une fois personne ne peut répondre à cette question. Il n’y a pas de prix plancher, sauf 0$.

Il est peu probable qu’on voit la bourse s’effondrer à 0. Mais il raisonnablement possible de croire que la bourse pourrait s’effondrer d’encore 10-20-30-50%… qui sait? Si ça dure des mois, s’il y a une phase 2, si les vaccins s’avèrent peu ou pas efficaces si si si…

La peur peut faire faire bien des choses, mais un trop plein d’optimisme aussi.

Mon approche à moi c’est d’acheter un petit peu à la fois, comme je l’ai toujours fait. Je commence sérieusement à envisager d’acheter les indices total market parce qu’aucune cie en ce moment n’est à l’abri de devoir se mettre en faillite technique à moyen terme… et l’actionnaire perd alors pas mal tout…

À cout terme c’est effrayant, mais mon optimisme (je ne suis pas le plus grand optimiste comme vous l’avez sûrement remarqué ahah) me dit que tôt ou tard, on passera à travers et que la vie reprendra son cours.

C’est un besoin humain que de contribuer, créer, bâtir… le confinement pèse lourd sur beaucoup et à moyen terme, ce n’est pas quelque chose qui peut durer indéfiniement. Du moins, je ne le pense pas… 🙂

Utiliser du levier… j’ai jonglé avec l’idée mais je ne suis pas quelqu’un qui aime beaucoup le levier. C’est hors de ma tolérance au risque. Le fait est que j’ai des disponiblités sur ma marge hypothécaire qui pourraient me servir à acheter massivement et doubler ma position même… mais moi aussi je pourrais bien perdre mon emploi, et qui sait combien de temps durera cette crise?

Il est tôt pour connaître les impacts réels. Il nous faudra au moins 2 trimestres avant d’en avoir un avant goût à mon avis car bien des gens ont fait des achats d’avance (stockage).

Il y a un risque bien réel que les effets de la peur ne soient pas à la hauteur des effets de la peur qu’engendreront les résultats réels que les entreprises publieront.

Si je décide d’utiliser du levier, il est fort probable que ce sera très tard dans la crise quand un reprise durable semblera se pointer le bout du nez.

Je commence à comprendre que la bourse pourrait bien prendre des années avant de s’en remettre…

Je sais que c’est fatiguant de le dire et je ne me considère pas comme un influenceur. Mais je pense qu’il est responsable de rappeler que je suis un monsieur tout le monde. Mon opinion en vaut ou n’en vaut pas une autre. Alors tout ce que je dis ici, ce ne sont pas des conseils, mais bien des réflexions ou opinions qui n’engagent que moi et mes actions.

Je souhaite à tous du bon temps en famille et la santé et j’espère que vous ne vivez pas trop de stress financiers à cause de cette crise. Pour l’instant, nous ça va. Tout le monde va bien et on suit LCN! 🙂

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.