Espérer que la mort arrive plus vite!

Houla (comme disait Rym d’OD)! Quel titre macabre! Cet article ne traite pourtant pas de la mort, mais de la vie et de la vivre pleinement!

Combien d’entre-nous commencent à être grognon le dimanche soir… parce que lundi arrive et que la routine recommence?

Combien d’entre-nous ont hâte de sortir du maudit trafic et aimeraient que le temps file plus vite quand ils y sont coincés?

Combien d’entre-nous avons hâte que le break arrive, que le lunch arrive, que la fin de la journée arrive, que la fin de semaine arrive?

On voudrait que le temps file pour enfin avoir un peu de temps pour soi.

Mais, le temps qui file ne pourra jamais être récupéré, malheureusment. Et plus le temps avance, plus nos chances de mourir augmentent.

J’ai passé la majeure partie de mon enfance, de mon adolescence et l’essentiel de ma vie adulte à ce jour à avoir hâte au week-end ou à mes vacances… c’est triste quand on y pense.

Durant l’essentiel de ce temps, j’ai souhaité faire des choses différentes de ce que j’étais en train de faire.

Par exemple, j’ai eu pendant 9 ans une job de tri. Chaque 3 secondes, pendant 8h de temps, je devais trier un objet pour l’acheminer au bon endroit. Certains disaient aimer leur job. Je ne veux pas juger. Mais, ta vie extérieure doit être plate en tabarn… pour que t’arrives à aimer être un lecteur optique d’acheminement.

J’ai aussi passé plusieurs années à répondre à plus de 75 appels par jour et à m’obstiner plus souvent qu’autrement… Déjà que je déteste parler au téléphone, j’hais en plus la chicane. Disons que j’avais hâte au vendredi…

Juste ces deux jobs représentent plus de 16 ans de ma vie (je faisais les 2 en même temps durant un bout et aussi avec l’université en simultanée durant un temps).

Au fond, les plus belles années de ma jeunesse, je les ai littéralement perdues à attendre que l’école finisse (maudit que c’était du temps perdu… plate… inutile) et que ma job finisse pour enfin pouvoir glaner quelques heures pour moi.

Quel gaspillage.

Je vise la retraite jeune justement pour m’évader de ce système et pouvoir enfin prendre le temps de vivre lentement, de souhaiter figer l’horloge et repousser la mort plutôt que de souhaiter vieillir et que le temps passe.

Ce « luxe » dans lequel nous vivons a un coût énorme. Et, selon Yuval Noah Harari, l’auteur de « Sapiens », cela dure maintenant depuis des millénaires.

En effet, selon Harari, la révolution agricole qui a permis, il y a quelque milliers d’années, de faire exploser la population mondiale, est la plus grande escroquerie de tous les temps!

Selon lui, l’être humain n’a pas domestiqué le blé, c’est plutôt le blé qui l’a domestiqué! Au départ une plante éparse, en peu de temps elle a envahi la planète, tenant en esclavage (car elle est exigente en soins) l’humain.

L’humain y a sacrifié sa liberté naturelle de chasseur-cueilleur et a permis l’avènement d’une élite qui n’a ensuite eu de cesse de vouloir contrôler sa vie…

Bon, ça reste des théories. Mais n’empêche…

Cela ne change rien au fait que c’est triste de perdre son précieux temps de vie à répéter la même chose chaque jour, beau temps ou mauvais temps, que ça nous tente ou pas… encore et encore…

Il est clair que j’aurai tiré une grande leçon de vie de tout cela :

  • privilégie faire ce que tu aimes vs ce qui paye le plus
  • épargne et investis pour le jour où ce que tu aimes commencera à se changer en quelque chose que tu n’aimes pas…

Évidemment, quand on regarde notre compte d’épargne retraite en ce moment… houla! Comme dirait Rym d’OD. Mais, si on se fit un peu au passé, ça va finir par passer et dans pas long on va se prendre un pichet en jasant du bon vieux temps où on pouvait tirer 9% de dividende initial en achetant des actions d’une de nos grandes banques. 🙂

Alors, profitons-en et pensons à l’avenir même si c’est pas facile quand on est groundé à la maison à écouter LCN en boucle.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.