Épargner suffisamment pour couvrir (toutes) ses dépenses?

Jason Fieber traitait d’un sujet intéressant récemment sur son blog MrFreeat33.com.

Selon lui, atteindre la liberté financière ne veut pas dire avoir assez de revenus passifs pour couvrir TOUTES ses dépenses… Être à même de couvrir la majorité de ses dépenses devrait être suffisant. On parle ici du logement et de la nourriture.

Comme j’en parlais récemment, il y a deux besoins essentiels à combler, se nourrir, s’abriter.

Une fois ces deux besoins comblés, la survie est essentiellement assurée. Le reste est du superflux.

Bon… superflux au sens large on s’entend… Je pense qu’on peut s’attendre à plus de cette vie que de juste survivre. On a d’autres « besoins » et surtout désirs.

Mais, essentiellement, une fois ces deux aspects couverts, on pourrait théoriquement se déclarer libre financièrement.

Évidemment, si on veut une « belle vie », avoir suffisamment d’argent pour voyager, pratiquer certains hobbies, participer à des activités sociales communes comme aller au resto etc… Il faudra ensuite continuer à épargner encore un petit peu… ou beaucoup.

Et c’est là que le point de Jason est intéressant. Il ne croit pas que ce soit nécessaire. Après avoir parlé avec des centaines de jeunes « retraités » il a réalisé que tous ou presque ont continué à gagner des revenus en faisant ce qu’ils aiment. Certains peu, d’autres beaucoup.

Pour lui, il est impossible ou presque qu’une personne ayant atteint un tel objectif à un tel âge ne ressente pas un jour où l’autre le besoin de contribuer, de faire quelque chose.

Je ne suis pas en désaccord avec ce point.

Je ne suis pas encore rendu là, mais ça approche. Pour être honnête, j’aimerais vraiment beaucoup ne plus gaspiller mon temps à chercher à gagner plus d’argent lorsque j’atteindrai la liberté financière. Je trouve fatiguant que l’essentiel de ma vie tourne autour de ça. J’ai envie de me consacrer à autre chose.

Mais, je gagnerai probablement de l’argent de toute façon. J’adore écrire et j’ai plusieurs idées en tête… Je ne gagnerai probablement pas beaucoup d’argent avec ça, mais un peu quand même…

Peut-être que j’aurai envie de créer du contenu sur d’autres sujets aussi ou d’autres façons. Ce contenu pourrait aussi rapporter de l’argent éventuellement…

Quoiqu’il en soit, lorsque j’ai décidé d’épargner suffisamment pour générer 15k$ de dividendes, je n’ai pas pensé que ce 15k$ couvrirait 100% de mes dépenses. Je me suis plutôt dit, voilà une bonne base et arranges-toi pour vivre avec ça.

Évidemment, mon projet a évolué au fil des ans et je me suis aussi mis à ajouter le revenus potentiel que je tirerai de mon fonds de pension et des allocations familiales dans mes calculs… au global, je devrais avoir un revenu très confortable qui devrait couvrir TOUTES mes dépenses.

Personnellement, je n’ai pas tellement envie de me forcer à devoir gagner de l’argent une fois que je me déclarerai FI. Alors peut-être que j’overkill. Mais, je suis bien dans ce que je vis. Mon setup d’accumulation de richesses roule bien alors je ne peux pas dire que je suis malheureux.

Présentement, je trouve juste que ça prend trop de journées dans l’année mais je peux endurer ça encore un peu.

Néanmoins, je pense comme Jason que la plupart des gens, une fois qu’ils auront une bonne base financière, auront envie de faire quelque chose de constructif de leur temps, surtout s’ils sont jeunes et que ce « quelque chose » va fort probablement rapporter des revenus.

Par exemple, celui qui aime voyager pourrait choisir de travailler à temps partiel dans le domaine du voyage…

Celui qui aime tel ou tel hobby pourrait l’enseigner à temps partiel à d’autres…

De mon côté, j’aime bien donner des formations. J’en ai donné des dizaines dans le cadre de mon travail et je trouve ça stimulant. Je ne dis pas qu’un jour je n’aurais pas envie d’enseigner quelque chose… qui sait… surtout si c’est selon mes termes.

Au final, à chacun sa route, mais il est vrai que d’épargner de 25 à 33 fois ses dépenses annuelles dans le but de se créer une perpétuité, c’est peut-être exagéré pour quelqu’un qui vise la liberté à 30, 35, 40 ou 45 ans…

C’est quelque chose qui est certainement à réfléchir. Dans mon contexte actuel, si je n’augmente pas mon solde hypothécaire, dans moins de 2 ans mon coût de logement passerais à 3500$ par an. Ajoutons à cela 4000$ de bouffe pour moi et 1 des deux enfants (on split les dépenses à deux) et j’aurai certainement atteint de stade où mes plus grosses dépenses seront couvertes par mes revenus passifs d’investissement.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.