L’obésité financière

Il y a des émissions choquantes à la télévision parfois… une dame de 850 lbs qui passe ses journées à manger du PFK, de la crème glacée et des pizzas congelées en écoutant les feus de l’amour… ça nous rend triste… surtout quand pour l’amener à l’urgence les ambulanciers doivent faire appel aux pompiers et à un towing et faire abattre un mur pour sortir la personne de son logement.

T’as juste le goût de crier « arrêtes de manger criss… pis va courrir!! »

Or les « obèses financiers » courrent littéralement les centres d’achat dans notre société.

Toutes les fois que je passe devant les Costco/Walmart de ce monde, je suis sidéré de voir à quel point les parkings sont remplis et que chaque semaine, presque tous les foyers de mon secteur laissent au bord du chemin des poubelles débordantes de cochonneries, d’emballages, témoignages de leur goinfrerie financière.

J’ai juste le goût de leur crier « arrête de t’empifrer de cochonnerie pis épargnes criss ».

J’ai déjà été conseiller financier dans ma vie et malgré toute la bonne volonté du monde (je voulais aider les gens à planifier leur retraite jeune), je n’ai pas fait long feu.

Quand je disais à quelqu’un « Écoute Martin, t’as 48 ans, t’as 3.28$ dans ton compte et tu dois 17247$ à VISA, 487,000$ sur ta maison, 48000$ sur ton char, tu rêves de prendre ta retraite aux Iles Turquoises à 55 ans avec 90k$ ds revenus de placement… ça ne va pas marcher ton affaire ».

Comme t’es parti là, ta retraite tu vas la passer à Hochelaga Maisonneuve (avant que ça devienne HOMA) dans un 3 1/2, à 65 ans, en vivant du RRQ et de la PSV avec les autres « rentiers » du gouvernement, te promenant en autobus avec ton rabais de l’âge d’or si tu ne changes pas DRASTIQUEMENT ta façon de gérer tes finances.

Là, t’as 2 choix… laisser ta femme et la remplacer par la Duchesse de Whatever, celle assise sur une fortune familiale de plusieurs millions de dollars… ou ben te prendre en main et faire ce qu’il faut.

Ben là… t’es dur avec moi…

Je suis réaliste mon Martin. T’es un obèse morbide financier. Ton budget de dépense ferait pâlir de honte un petit pays d’Afrique…

T’es méchant… je ne suis pas si pire que ça, tu devrais voir mes collègues…

C’est pas parce que tes collègues sont plus gros que toi que t’es en shape mon Martin…

Ouin…

Venait alors le réallignement des objectifs… Ok mon Martin, en étant réaliste, on pourrait te faire épargner 800$ par mois entre maintenant et 65 ans en soldant aussi tes dettes, si tu vends ta maison, ton char, que tu downsize solidement, que tu coupes ta carte de crédit et ta carte Costco et que t’apprends à te faire cuire d’autre chose que des omelettes pour te donner le goût de slacker les restos un peu!.. tes omelettes sont vraiment à chier by the way!

Avec un peu de chances tu devrais avoir à peu près 285,000$ à 65 ans et avec ton RRQ et ta PSV, tu devrais pouvoir prendre ta retraite en vivant sobrement en faisant attention à tes dépenses.

Ok, je te remercie de tes conseils. Je vais y penser et je te rappelle.

Parfait Martin… j’attends de tes nouvelles (qui ne viendront jamais).

La surconsommation est une maladie mentale. Un jour, elle sera intégrée réellement au DSM-V… pour l’instant les seuls que l’on considère « malade » sont ceux qui remplissent les critères suivants de façon extrême..

Tsé… ceux qu’on voit à la télé avec du stock partout qui encombrent leurs couloirs et leur terrains… ceux que la ville et les pompiers doivent forcer à se débarrasser de leur stock à cause des risques incendie notamment…

Les obèses financiers pullulent pourtant dans notre société… sauf que pour être malade, il faut dévier de la normale. En ce sens, c’est moi qui est cinglé de ne pas surconsommer.

J’ai un ami, par exemple, qui gagne 125k par an. Il vit seul dans une maison de 4 chambres à coucher. Il a deux voitures dont un gros pickup. Il a un garage double rempli à raz bord (faut que t’enjambe des boîtes pour rentrer dans son garage…) en plus de toutes les pièces de sa maison qui débordent…

Il n’a pas d’enfant… n’héberge personne…

Pour lui, la liberté c’est de pouvoir dépenser sans compter.

On parlait de finance récemment. Je lui disais où j’en étais après 6 ans… il riait de moi en 2013 quand j’étais tout fier de recevoir 17$ en dividende lol…

Il a été surpris de constater mes progrès (pas impressionné) et sa seule réponse a été « c’est facile pour toi, vous êtes deux pour payer la maison ».

Quand je vois mon ami de longue date dans son foutoir de surconsommateur, chaque fois ça me fait de la peine… un peu comme la grosse madame couchée dans son lit qui écoute les feux de l’amour… en attendant les secours.

Je sais que bientôt je serai libre de mon temps et que cet ami de longue date n’aura pas de temps à me consacrer… il est trop occupé à faire de l’overtime pour payer son vice.

15 Comments

  1. Petes
  2. Myriam
  3. Jean-Philippe
  4. Jean-Philippe
  5. Jean-Philippe

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.