Bilan 2019 : tout le chemin parcouru

Je me rappelerai de cette année comme d’une année difficile sur le plan émotionnel. J’ai vécu beaucoup de stress, j’ai perdu un emploi que j’aimais, j’ai failli perdre 2 proches, on attend encore des résultats pour une possible maladie dégéneressante et débilitante, on a perdu de la valeur avec notre maison en trouvant des vices qui nous étaient inconnus pendant qu’on se préparait à vendre etc… mais au final, je constate que les choses vont très bien.

Notamment, j’ai compris cette année que tout avait un prix et qu’en tolérant des situations désagréables, on payait déjà un « loyer » et donc que la plupart du temps, il vaut mieux demander combien ça coûte pour se débarrasser du stresseur et en payer le prix final puis passer à autre chose.

Il ne me reste que ma maison à régler… elle colle celle-là et même si je suis prêt à payer un prix pour quitter, je ne veux pas non plus quitter à tout prix.

On attend maintenant de trouver la maison qui nous plaira et j’espère qu’en 2020… 2021 au plus tard, on sera déménagé et que cette maison appartiendra à mon passé.

C’est quelque chose qu’on voulait régler en 2019, mais malheureusement, nous n’y sommes pas parvenus… ce ne sera pas faute d’avoir essayé. Ça l’air qu’il n’y a pas que moi qui veut laisser ses problèmes derrière hein! Des maisons toutes croches il en pleut. Et j’ai failli en acheter une… heureusement j’ai pu me sortir de la transaction.

Valeur nette en croissance

Quoiqu’il en soit, lorsqu’on prend sa vie en main comme je l’ai fait au cours des dernières années, on se rend compte que si l’argent ne rend pas nécessairement heureux, une chose est certaine, c’est que l’argent permet de rendre les choses plus simples.

Lorsqu’arrive un imprévu et que l’on n’est pas financièrement solide, l’uppercut est parfois dur à avaler.

Cet année, j’ai mangé quelques coups de poing dans le ventre et un ou deux sur la gueule. Mais aucun n’a réussi à me mettre KO et l’une des raisons, c’est ma solide situation financière.

Malgré une année plus difficile dans ma vie personnelle et dans ma carrière, je dois dire que ma situation financière s’est améliorée de façon plus qu’intéressante. C’est le phénomène de l’intérêt composé qui est à l’oeuvre autant dans mes actions que dans mon argent.

À pareille date l’an dernier, ma valeur nette conservatrice était de 251,267$. À cette époque j’allouais notamment une valeur de 235k$ à ma maison.

Malheureusement, parmi les uppercuts que j’ai mangé cet année, certains touchaient ma maison… J’ai donc réduit sa valeur à 215k pour le calcul de ma valeur nette et j’ai aussi du augmenter la dette qui y est rattachée… double-perte d’argent.

Douze mois plus tard, malgré ce réajustement de valeur et malgré les 20k$ (à 2) de rénos déjà engagées pour régler certains problèmes, ma valeur nette est maintenant de 303973$, soit une croissance de plus de 53k$ de celle-ci ou 4400$ par mois.

Une partie de la croissance de ma valeur nette provient de mes épargnes évidemment. J’ai épargné 17226$ en détournant l’argent de ma paye vers mon compte de courtage. Je visais 22k d’épargne et j’arrive donc nettement en-dessous… Reste qu’épargner 17k$ c’est quand même bien.

J’ai toutefois aussi cotisé 9993$ à mon fonds de pension. Mon employeur est supposé en avoir fait autant…

Et finalement, j’ai réduit mon hypothèque en faisant 7410$ de paiements supplémentaires à ceux prévu à mon amortissement.

Au global, malgré l’ajout de 10k de dettes (ma part pour les rénos), j’ai réduit mon endettement total de 8712$ en 12 mois.

Quoiqu’il en soit, une valeur nette de 304k à 38 ans c’est pas si mal… rien de mirobolant, mais en tenant en compte que ma valeur nette était négative à 32 ans, je trouve qu’en 6 ans, j’aurai quand même parcouru pas mal de chemin. Encore 6 ans et on sera en business!

La retraite jeune dans 2 ans?

Lorsque Peter Adenay a pris sa retraite à 30 ans, il avait avec sa conjointe 600k d’épargne et une maison nette d’hypothèque d’une valeur de 200k… grosso modo.

Si je nous (ma conjointe devrait faire partie de l’équation) forçais à devenir aussi frugal que MrMoneyMustache et sa femme, je pourrais fort probablement prétendre à la retraite dans 1-2 ans maximum pour mes 40 ans.

En effet, j’estime qu’à la fin de 2021, mon portefeuille vaudra 254k, cette maison serait libre d’hypothèque et j’aurai cotisé 85k à mon fonds de pension (qui vaudra probablement alors au moins 150k-200k). Ma valeur nette réelle sera alors de plus d’un demi-million à 40 ans (vs 400k pour Peter au moment de sa retraite) et j’aurais plus d’épargne que lui à convertir en revenus.

Mais, je ne suis pas aussi frugal que Peter, j’ai 2 enfants, ma femme est loin d’être aussi frugale que Peter, on va possiblement upgrader un peu de maison pour être plus à l’aise avec nos désirs… ce qui risque d’engendrer entre 50k-100k d’hypothèque de plus à payer…

Au final, tout est question de choix et de compromis. Je ne vis pas en vase clos et je dois aussi tenir compte des besoins et désirs de ma famille et y trouver un équilibre.

Deux autres points de réflexion aussi… j’aimerais beaucoup me retirer APRÈS une crise financière, pas avant… Bien qu’une crise financière n’est jamais un moment cool à passer et que j’ai bien de la difficulté à en souhaiter une… il serait sain pour mon projet qu’elle arrive plus tôt que tard. Mieux vaut tôt que tard…

Beaucoup de ma valeur nette s’est construite sur une bulle gonflée à l’hélium à mon avis… les bas taux dopent le marché. J’aimerais avoir le portrait réel avant de crier victoire.

Autre point, j’avoue que ma job, bien que me forçant à signer présent du lundi au vendredi, est rendue pas mal plus « relax » du fait que je travaille de la maison, que je fais mes horaires et une fois que mes enfants fréquenteront l’école (dans 2-3 ans), que mon problème « maison » sera réglé, je pense que je trouverai un équilibre fort acceptable dans tout ça.

Je peux aller au gym ou à l’épicerie, accomplir mes tâches ménagères pendant les temps morts, arrêter de travailler pour faire une sieste puis recommencer plus tard. C’est pas toujours comme ça. J’ai eu de gros « rush » cet automne et des journées de plus de 10h parfois. Mais ça se rééquilibre à d’autres moments comme aujourd’hui ou j’ai travaillé peut-être pendant 1h30?!

Je gagne beaucoup d’argent en ce moment. Ça n’a vraiment pas toujours été le cas et, outre mon temps, je le gagne sans grands efforts… cette situation ne perdurera probablement pas. Après tout, comme le constate Robert Frost (un poète américain), Nothing Gold Can Stay. Mais, en ce moment, je considère que j’ai une situation plus qu’enviable.

Il est fort probable que mon seul bonus touchera les 20k$ brut cette année… j’en attends des nouvelles pour début février… au net il me restera grosso modo 9500$, le reste partira en impôts et cotisations diverses dont au fonds de pension. Mais… wow… c’est un foutu gros montant. Je gagnais à peine 26k par an en 2006… et 40k en 2008… maintenant, je reçois des bonus qui font presque mon salaire annuel d’antan juste parce que « je fais une bonne job »…

Quand on est assis sur une poule aux oeufs d’or, il faut en profiter. Tout cet argent peut me permettre de faire vraiment beaucoup de choses. En finir avec mes dettes, épargner plus, posséder une maison et un terrain qui nous rendent plus zen en upgradant pour une maison récente, mieux conçue et sans déficit d’entretien à combler.

Revenus de dividendes

Vous le savez, j’adore les revenus de dividendes! Ça m’amuse de me faire « payer » à ne rien faire.

Fin 2019, j’avais prévu que mon revenu de dividendes serait de 6070$.

Ce n’est pas le cas. Mon revenu de dividendes projeté est plutôt de 5667$. J’ai donc un manque à gagner de 403$.

Mais, c’est vrai et faux.

En fait, je suis en avance sur mes projections. Pourquoi? Parce que j’ai plus de 15k$ en comptant non-investi. J’attends un dip qui arrive fréquemment en janvier-février. Et parce que j’ai aussi pour 7875$ investi dans des titres qui ne versent pas de dividendes.

Si on convertit 22875$ en titres qui versent en moyenne un dividende initial de 3.5%, on obtient 800$ de dividendes.

Considérant un taux de retrait de 3.5% comme sécuritaire, ceci me donne un revenu de dividendes de 6500$ par an. Évidemment, ceci ne tient pas compte de mon fonds de pension.

Avec la valeur de mes cotisations uniquement, je pourrais ajouter 2205$ à mon revenu de dividendes et assumant une valeur de rachat de 125k, 4375k$.

Grosso modo, si je mettais fin à mon emploi aujourd’hui, j’estime que j’aurais plus de 10k en dividendes de toutes sources et 2000$ en revenus en ligne.

Ça commence à devenir intéressant… avoir assez de capital et d’actifs générateurs de revenus (sites de niche) pour générer 12000$ par an sans lever le petit doigt, le tout accumulé en 6 ans, ça m’émerveille! C’est fou le potentiel que j’ai gâché entre 16 et 32 ans en n’épargnant pas de façon consistante et en surconsommant.

Voilà, une bonne année de terminée. J’espère que 2020 s’annonce plus tranquille… je la commence assez épuisé je dirais. J’ai même songé prendre un congé de maladie, un temps d’arrêt, il y a peu de temps.

Définitivement, on vit des vies assez intenses… 2 jeunes enfants qui braillent et crient littéralement toutes les deux minutes, qui ne dorment jamais, qui passent la moitié de leur temps à se battre entre eux et à faire des demandes et l’autre malades, une job à temps complet, des problèmes de santé et séjours dans les hôpitaux, des problèmes de maison… un moment donné, il y a une limite à ce qu’on peut gérer.

Mais quand je suis brûlé, au bout du rouleau et que j’ai juste envie de me coucher par terre et de regarder le plafond, je me dis man… t’habites pas en Syrie, il n’y a pas de bombes qui éclatent partout dans ta ville, tu ne tiens pas d’armes dans tes mains parce que ton gouvernement te demande de traverser la moitié de la planète et d’aller tirer sur des inconnus … tu fais partie du 1%. Avales, tiens-toi debout, pis marche. Ya tellement pire que ça dans la vie.

Bonne année à tous!

2 Comments

  1. Petes

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.