Vous ne gagnez pas réellement 30$ de l’heure (ou 20$ ou whatever…)!

L’un des plus grands scams de notre ère est le taux horaire d’un salarié. Source de prestige pour plusieurs, il est clair que beaucoup se flattent l’égo en se vantant de leur taux horaire.

Évidemment, on ne peut se vanter que lorsque notre taux horaire est plus élevé que celui des autres…

Or, ça veut dire quoi un taux horaire brut?

Pas grand chose au fonds… C’est un peu comme le titre « pompeux » de directeur dans une banque.

À les écouter, il n’y a que des directeurs dans ces institutions financières… tu vends des hypothèques à commission? Tu es directeur en développement hypothécaire!

Wow! T’es hot mon chum!

Bien peu de gens le comprennent, mais lorsqu’on échange notre temps pour de l’argent et qu’ensuite on dépense notre argent, ce que l’on dépense réellement, c’est notre temps de vie. Et plus on vieillit, plus on se rend compte que du temps…il nous en reste moins qu’il en restait… il prend donc d’autant plus de valeur.

Et comme l’esperance statistique de vie d’un citoyen se situe autour de 82 ans, on peut aisément calculer la valeur statistique de notre ressource-temps. Mais, il n’en demeure pas moins que ça reste une statistique… Le temps qui reste à chaque personne est compté et « aléatoire » et son temps de qualité aussi… Dans ce cas, il vaut mieux escompter un certain handicap dans le calcul du temps qui nous reste à réellement pouvoir profiter de la vie.

Sachant qu’il nous en reste moins qu’hier, ne vaut-il donc pas de plus en plus cher?

Prenons le cas d’un citoyen Canadien, résident du Québec, qui gagne 28.85$/h à raison de 40h/sem. Ça lui donne un salaire brut de 60000$.

Sur ce 60k$, le dit individu paiera 14092$ d’impôt.Ce qui ramène son revenu net à 45908$ et son taux horaire à 22.07$/h. Moins impressionnant déjà, mais ce n’est que le début.

S’il est comme la grande majorité des Québecois, il met au moins 30 minutes pour se rendre au travail et 30 minutes pour en revenir (j’y mettais plus de 3h par jour de mon côté). On doit ajouter ça à ses heures dédiées au travail pour calculer son taux horaire.

Évidemment, le transport n’est pas gratuit… mettons qu’on a un écologique et qu’il prend l’autobus. Ça lui en coûte alors 86,50$ pour une passe mensuelle à Montréal, passe qu’il utilise probablement à plus de 80% pour se rendre et revenir du travail. Donc, on enlève 69.20$ par mois à son salaire pour calculer son taux horaire.

Mettons qu’on a un discipliné et qu’il ne mange qu’une fois par semaine au resto le midi… ajoutons 10$ par semaine en surplus de dépense vs rester à la maison ou manger un lunch.

Parlons des lunchs justement… ça lui prend disons 20 min par jour pour le faire, soit 87h par an.

Et l’habillement? Tu peux aller travailler en jeans et t-shirt? Sûrement pas… ajoutons 20$ par semaine au budget (nettoyeur, nouveaux vêtements), ça fait 1040$ mais soustrayons-lui 300$ de t-shirt et jeans pour compenser. Ça nous fait 740$.

Les enfants vont-ils à la garderie parce qu’ils travaillent? Oh il en a 2… mais sa conjointe travaille alors on en prend juste 1 à sa charge : 8.25$/jour, ça nous donne 2145$.

Je n’ai pas commencé à calculer combien lui coûte ses ennuis de santé à cause de son travail, le coût de ses drogues douces pour le garder réveillé (café) ou pour le relaxer (alcool, tabac), le coût de ses « gâteries » pour se récompenser d’endurer son travail, le coût de son divorce possiblement à cause de son travail, le travail qu’il ramène à la maison, les nuits à stresser, le temps à préparer son cv, le temps passer à passer des entrevues et à s’y préparer, le coût du stress que ses conflits avec son patron et ses collègues lui crée et bien sûr, le coût des taxes tps/tvq sur la consommation qu’il fera avec son salaire après impôt…

Voyons voir où on en est… du 45908$, on soustrait 4235.40$ pour les dépenses décrites. Ça nous donne 41672.60$. Sauf que là on ne le divise plus par 40h semaine. On y ajoute les 87h par an à préparer les lunchs, les 260 heures de transport. Et je suis fair, je ne calculerai pas plus de 1h par semaine en stress post-traumatique lié au travail, mais on sait tous que le travail et les différents conflits interpersonnels qui s’y produisent ainsi que l’anxiété lié au risque de perdre son travail ou celui lié au fait de chercher à avoir des promotions prend beaucoup plus que ça. Ça nous donne 399h.

Paf! 16.81$/h!!

Pas mal moins intéressant… d’autant plus que plus il fait d’heures, plus son taux horaire baisse, sauf s’il a la chance d’avoir une convention collective qui lui garantit une rémunération bonifiée de ses heures supp.

Là on a un gars optimal… combien habitent en banlieue et s’achètent un char confortable ($$$) pour les longs trajets de 2 ou 3h par jour? Combien mangent au resto presque tous les jours et ont ensuite plein d’ennuis de santé parce qu’ils n’ont plus le temps de profiter de la vie, de se garder en forme et parce qu’ils mangent trop mal?

Combien ramènent 10h ou plus de travail à la maison par semaine sans être davantage payés?

Et ce grand inconnu qu’est la TPS/TVQ qui vient vous imposer une 2e fois parce que vous DÉPENSEZ VOTRE ARGENT DUREMENT GAGNÉ QU’ON VOUS A DÉJÀ TAXÉ??!!!

Les taxes à la consommation c’est vraiment de la double crosse pour cacher aux aveugles la réalité, ils sont ben plus imposés qu’ils ne le pensent mais comme c’est pas enlevé sur leur paye, ça parait pas trop…

Et là, notre boy gagne 60k$ brut… or ces dépenses en temps et $ restent essentiellement les même qu’on gagne 80k$ ou 40k$…

Imaginez notre ami qui travaille au salaire minimum…

Faites ce calcul pour vous, vous vous le devez! Juste pour prendre conscience de votre réalité et comprendre quel est votre réel taux horaire. Si ça se trouve, prendre un emploi moins rémunerateur mais plus intéressant et plus près de chez vous pourrait bien faire augmenter votre taux horaire réel et votre bonheur global.

J’ai un ami à moi qui gagne 90k$/an, soit 46$/h brut. Il en est très fier… mais au net on soustrait déjà plus de 25000$ d’impôt. Il tombe à 33$/h… encore intéressant quand même.

Mais, il met 3h par jour dans le voyagement et travaille au moins 5h de temps le week-end et environ 30 min à 1h par soir. Disons 23h par semaine… On tombe à 20.66$/h.

Comme il « fait la palette », mon ami à décidé de se gâter avec une maison à 450k$!!! Comme il m’a dit textuellement « Criss j’me fait assez chier avec ma job au moins m’a être ben chez nous! »

Je n’ose même pas calculer ça… et depuis qu’il a cet job, il est constamment en colère… combien ça vaut ça? Je ne le calculerai pas non plus.

Le stress, l’anxiété, la voiture neuve qu’il vient de se louer pour pas « avoir l’air d’un pauvre quand il va voir des clients »… ses complets à faire nettoyer, les cocktails auxquels il est obligé d’assister avec des péteux de broue…

Tout ça ça a un coût et comme il veut bien paraître auprès de ses clients, il adopte leur « style de vie » pour flasher autant qu’eux et arborer cet air de succès factice pour sauver les apparences.

Mon ami n’est pas heureux… et il gagne probablement quelque chose comme le salaire minimum ou moins quand on pèse tout dans la balance.

Il me disait à la blague qu’il aimerait être entraîneur dans un gym… mais que selon lui ça n’était pas assez payant. J’suis pas sûr moi… il serait super bon en plus et beaucoup plus de bonne humeur.

Évidemment, il pourrait tirer profit de ce salaire en maximisant son CELI, en maximisant son REER et quand il aura un enfant, le REEE de son kid… Il pourrait maximiser son taux horaire en faisant des choix de consommation différents et en investissant une part importante de ses revenus, ce qui ferait en fait augmenter son taux horaire.

Mais, il ne le fait pas.

De mon côté, au cours des 6 dernières années j’ai fortement augmenté mon taux horaire brut et net en minimisant mon impôt à payer (grâce aux REER) et j’y ai ajouté aussi 8000$ par an en revenus passifs de dividendes et revenus en ligne grâce à l’investissement de mon taux horaire.

En travaillant de la maison, mon taux horaire a aussi augmenté de façon importante.

Je ne dirais pas que j’ai atteint la perfection, mais je suis plutôt heureux et fier du résultat.

Pour être transparent, voici mon taux horaire brut actuel. 61$ de l’heure. Je paye environ 40k d’impôt. Ça me donne 40.79$ net.

Je ne passe plus une minute dans le trafic. Je mange à la maison tous les jours. Je m’habille comme j’ai envie.

Je pourrais possiblement ajouter 5h par semaine de stress post-traumatique (comme aujourd’hui j’ai eu 2 conversations stressantes et difficiles qui ont fortement teinté mon humeur). Mais comme je fais mon horaire et que je n’ai que des résultats à livrer, je dirais que je ne fais plus 37.5h semaine. Alors, je ne l’ajouterai pas.

Je pourrais ajouter les revenus passifs que ce salaire me permet de générer avec mes 22k d’investissement et le remboursement accéléré de mon hypothèque, mais rendu là… je sais que mon taux horaire est maintenant hors du commun.

Ça n’est pas tombé du ciel. J’ai du mettre les bouchés double, faire preuve de stratégie et de sens politique, choisir un bon employeur, optimiser mes dépenses et choisir d’investir beaucoup pour en arriver à ça. J’ai vécu beaucoup d’anxiété et de situations conflictuelles pour en arriver là aussi…

Je ne dirais pas que je suis spécial, mais je n’irais pas jusqu’à dire non plus que c’est à la portée de tous de générer ça. Certains n’ont pas les même aptitudes, la même perséverance ou le même contexte qui a pu me permettre de me rendre là… d’autres font beaucoup mieux que moi.

Quoiqu’il en soit, il est clair que pour maximiser son taux horaire ça commence par le comprendre et ne pas se fier aux apparences et aux « promesses » d’un taux horaire brut. Car le brut, ça ne veut strictement rien dire…

Après, on à le pouvoir d’en tirer le meilleur parti ou bien… de se rendre compte qu’on se fait royalement entuber et changer de travail!

One Response

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.