Titres DGI Canadiens sur le radar novembre 2019

Chaque mois, je scan les titres qui versent des dividendes en croissance à la recherche d’opportunités potentielles d’investissement. Il y a en général toujours un secteur ou un titre en défaveur qui offre une opportunité d’accumulation.

J’essaie d’investir tous les mois ou presque depuis le début de cette aventure en faisant des achats de 1000$ ou plus à la fois, question de me grignotter une position lentement mais sûrement et de me bâtir un portefeuille qui contiendra probablement une centaine de titres une fois à son apogé.

Mon portefeuille contient présentement 52 titres.

Ce mois-ci, je regarde les titres suivants. Ce ne sont pas des recommandations d’achat. Faites vos propres devoirs. Je n’ai d’ailleurs pas encore creusé à savoir si ça m’intéresse réellement d’acheter ces titres. Ils sont simplement sortis sur ma watch list parce que leur prix est près de leur 52 weeks low ou encore parce que leur dividende courant est supérieur de façon intéressante à leur dividende moyen des 5 dernières années.

Prises isolément, ces 2 mesures ne veulent rien dire en soi, mais elles m’aident à filtrer le marché et les listes de centaines de titres potentiels.

Règle générale, si un secteur ou un titre est en défaveur, il y a une raison logique… il y une incertitude, un risque important.

J’essaie alors d’évaluer l’ampleur de ce risque et si ça m’apparait être quelque chose de fondamental qui affectera grandement les bases de l’entreprise (ex : l’achat en ligne) ou quelque chose qui affectera l’entreprise à court terme (ex : mcdo qui empoisonne quelqu’un en Chine… une grève, une pression temporaire sur le prix d’une ressource etc).

Personne ne connaît l’avenir, c’est donc un art en quelque sorte… et je ne prétends pas être un bon artiste à ce jeux-là. Donc ne prenez pas ce que je vous dis pour du cash, mais plutôt comme mes réflexions personnelles qui valent ce qu’elles valent.

PÉTROLE/GAZ/UTILITIES

Les titres pétrolifères sont en défaveur générale en ce moment. Les cours du brut mettent la rentabilité des sables bitumineux sous pression. L’accès au marché rend le développement des projets fufurs incertains pour plusieurs cies.

Je ne pense pas ajouter à mes titres pétrolifères ce mois-ci. J’ai déjà pris de lourds paris avec Enbridge, IPL et Canadian Natural ressources ces derniers temps… Mais, si j’avais à ajouter, CNQ et ENB seraient probablement mes choix en ce moment.

Du côté utilities, Canadian Utilities (CU) et ATCO (ACO.X) continuent d’avoir des dividendes attrayants mais le prix du titre ne l’est pas tant… J’ai déjà des positions importantes sur ces titres et notamment, ATCO possède CU. Pour CU, j’aimerais le voir redescendre en bas de 36$ avant de considérer ajouter à nos positions. CU représente déjà 7% de mon revenu total de dividende… c’est beaucoup trop à mon goût… alors je pense plus à me diversifier pour la suite des choses.

Maintenant que je suis plus qu’à mi-parcours, la sécurité de mon revenu de dividende commence à prendre de plus en plus d’importance. Une cie qui me verse 7% de mon revenu et qui couperait son dividende ça ferait mal… très mal.

TELECOMS

Telus (T) offre un certain attrait en ce moment avec un dividende initial de 4.8%, mais j’ai déjà fait un achat récent. Je pourrais par contre doubler ma position sans problème.

RESTAURATION

Reste MTY foods (MTY) qui titille mon attention. Il est près de son 52 weeks low. Reste à en apprendre plus sur cette cie et les raisons de sa baisse. MTY paie un dividende en croissance depuis peu. Le dividende initial est anémique mais la croissance du dividende est impressionnante. Possible que je creuse sur cette cie.

BANQUES

Au niveau des banques, la Scotia, la CIBC et la Laurentienne offrent des dividendes supérieurs à leur moyenne 5 ans, mais rien d’extravagant. Des trois, j’opterais pour la Scotia.

Je n’ai toujours pas ouvert de position sur Scotia mais il est clair qu’elle se retrouvera un jour ou l’autre dans mon portefeuille.

5 Comments

  1. J.S.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.