Titres Canadiens que je considère ajouter à mon portefeuille

L’univers des titres DGI au Canada est plutôt mince… J’envie parfois nos voisins américains pour l’ampleur des opportunités qui s’offrent à eux.

Je peux évidemment investir en US, mais outre le risque de devise, hors REER, ce n’est pas très fiscalement avantageux. Il y a des techniques pour edger le risque etc… et peut-être que même avec le désavantage fiscal ça vaut la peine d’investir dans ces cies, mais tout cela est le sujet d’une autre discussion!

En plus, les titres canadiens DGI valables sont fortement concentrés dans quelques industries (utilities, énergie, banques). Il y a bien sûr des REITs et des titres de télécoms, mais ils ne me font pas tripper outre mesure.

Au Canada, il y a souvent des gels et même des réductions de dividende aussi. Ça va affecter inévitablement la croissance du cashflow du portefeuille.

Avec 3.5% de rendement initial et 6% de croissance du dividende, le rendement total implicite est autour de 9%. C’est possiblement exigeant dans un portefeuille Canadien, mais à long terme, la bourse Canadienne de 1970 à 2015 aurait rendu 9%, mais au cours des 20 ans se terminant au 31 décembre 2018, on obtient 6.6% de rendement.

Je vise peut-être trop haut… mais au final, ce n’est pas si grave. Car si je décide de quitter la rat race avec 15000$ de revenus, l’important ensuite c’est d’avoir ce revenu au moins indexé à l’inflation (autour de 2% c’est temps-ci). Donc si j’obtiens 3 ou 4% de croissance du dividende, ça fera la job aussi. Je vais juste moins m’enrichir.

Revenons-en aux titres.

Autrefois, on pouvait investir dans Tim Hortons et Jean-Coutu… j’en étais bien heureux, on le peut toujours mais en investissant en même temps dans Metro et l’association de Burger King et Tim sous Restaurant Brand intl. Un peu décevant…

Pour l’instant, dans mon portefeuille, j’ai :

  • Banque Nationale (banque)
  • Canadian Utilities (utilities)
  • Atco (utilities)
  • Enbridge (energy)
  • Restaurant Brand intl (dont Tim Hortons)
  • CN (transport)
  • Inter Pipeline (energy)
  • Canadian Natural Ressources (energy)
  • Banque Laurentienne (banque)
  • Cominar (immobilier)
  • TD bank (banque)
  • TransCanada Corp (energy)
  • Emera (utilities)
  • Telus (telecoms)
  • Une belle brochette somme toute! Mais très concentrée dans l’énergie et les banques.

    Je considère éventuellement ajouter :
    • Banque Scotia (banque)
    • Banque Royale (banque)
    • Canada Western Bank (banque)
    • CIBC (banque)
    • Pembina Pipeline (energy)
    • Keyera (energy)
    • Magna (industrial)
    • Exco (industrial)
    • Granite REIT (immobilier)
    • CCL industries (industriel)
    • Finning (machinerie)
    • Empire (je regrette d’avoir vendu) – food
    • Metro (dont Jean-Coutu que j’ai perdu) – food pharmacy
    • Bell (telecoms)
    • Couche-Tard (commerce de détail)
    • Dollorama (commerce de détail)
    • Loblaw (food)
    • MTY Food (restaurateur / franchiseur)

    Ça me laisse encore un beau terrain de jeux. Mais, il n’y a rien de très impressionnant dans cette liste. Peu d’historique de croissance du dividende et peu diversifié.

    Ceci ne sont pas des recommandations d’achat. C’est seulement une liste de titre qui, a priori, pourraient trouver une place dans mon fonds de liberté.