Il n’est pas nécessaire de posséder une chose pour en profiter

Dans notre société, tout le monde veut SA tondeuse, sa pelle, son marteau, sa machine à pâte, sa voiture, ses livres etc…

Le fait est que nos maisons, nos garages et nos cabanons sont remplis de copies inutiles d’objets qui s’entassent.

C’est loin d’être optimal… ça c’est clair.

Évidemment, il y a des choses qui se prêtent mal au partage comme un grille-pain par exemple. Je me vois mal débarquer chez mon voisin pour me faire des toats à 5am.

Mais, un vélo, une tondeuse, une voiture, des outils, des équipements sportifs ou de camping, des jeux de société, des films, des cd de musique, des livres, ce sont toutes des choses qui peuvent ou pourraient être partagées.

Outre les bibliothèques, il y a les joujouthèques, les centres de location d’outils, les services de voiture comme communauto (ou un bon vieux taxi) par exemple. Sinon, il peut être relativement facile de mettre en place un réseau de partage dans son quartier ou à travers des amis et la famille.

Dans un ultime recours, kijiji et le bon vieux bazar peuvent permettre d’acquérir souvent à plus de 50% du prix des items qu’on pourra utiliser et fréquemment revendre au même prix ensuite. On « l’emprunte » donc le temps que c’est nécessaire contre une sorte de dépôt puis on remet ensuite le bien en circulation.

Ce genre d’approche fonctionne bien avec les vêtements et jouets d’enfants notamment, pour les appareils d’entraînement, les remorques, les outils, les articles de sport durables…

Au final, si on s’ancre dans le besoin, il est vraiment rarement utile d’aller au magasin payer le plein prix.

6 Comments

  1. BarbeRiche

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.