Et si la méthode dividend Growth était trop risquée?

Je ne suis qu’un gars ordinaire qui investit pour réaliser quelque chose de peu ordinaire, se retirer avant 45 ans après 12 ans d’épargne intensive.

J’ai choisi la méthode axée sur la croissance du dividende (dividend growth investing) car elle me garde motivée et parce qu’elle m’apparaît s’appuyer sur une certaine logique.

Mais si j’avais tort?

Je suis en train de lire « The ultimate dividend playbook » de Josh Peters CFA et anciennement éditeur du Morningstar Dividend investor et j’avoue que ça me fait un peu peur…

Josh Peters a créé en 2007 un portefeuille qui selon ce que je comprends, devait braver le temps, donner un rendement composé de 12,2% et transformer 3700$ de dividende courant en 10000$ de dividende en 2019 (incluant le réinvestissement des dividendes).

Voici ce portefeuille :

Dividend builder portefolio (2007, Josh Peters)

Curieux, car certains noms me rappelaient la crise financière de 2008-2009, j’ai décidé de faire une mise à jour du portefeuille afin de voir s’il avait atteint son objectif.

Le résultat n’est pas très encourageant… (j’espère ne pas avoir fait d’erreurs car il y a eu des fusions etc…) :

Même portefeuille en 2019

Évidemment, je n’ai pas calculé le réinvestissement des dividendes donc ça fausse les résultats, mais ça rendait les choses un peu trop complexes pour les besoins de la chose.

J’ai plutôt pris la chose comme si je me retirais avec ce portefeuille de départ en 2007 afin de voir comment je m’en sortirais en 2019.

De mon côté, je m’attends à 6-7% de croissance de mes revenus de dividendes par an. Josh Peters visait plutôt 8% de croissance annuelle.

La croissance du dividende obtenue par le portefeuille a plutôt été de 3.17% globalement. Et les années de crise n’ont pas été faciles… Certains dividendes ont littéralement été éliminés alors que d’autres ont fondu drastiquement.

Josh Peters est un analyste émérit, détenteur d’un CFA. Je suis un Joe-Bleau… détenteur de rien pantoute…

Son portefeuille contenait plusieurs grosses cies et quelques titres plus « obscurs » ou risqués… Mais essentiellement, c’était un portefeuille qui se tenait.

Il prône beaucoup la concentration, visiblement, la concentration c’est très risqué. Je prône plutôt la sécurité du revenu par la diversification… quitte à réduire le rendement global potentiel. Contrairement à ce qu’il prône, j’aimerais avoir entre 75 et 100 titres en portefeuille pour que mon revenu par titre ne puisse pas mettre en péril ma stratégie s’il advenait qu’il se tarisse… et ça arrivera… c’est déjà arrivé plusieurs fois dans mon portefeuille au cours des 6 dernières années (Kraf Heinz, ARCP, Mattel, Cominar etc…).

En fait, je vise à me bâtir mon propre fonds commun au fond. Mais, la question demeure en suspend, est-ce que je fais une erreur?

Je suis en train de réviser les fondamentaux de mon portefeuille et au moins 6 des titres que je détiens (sur 52) ont un payout ratio insoutenable à long terme. Je vais devoir creuser plus et décider si je les garde en portefeuille ou si j’investis ailleurs. J’ai aussi Cominar notamment qui me déçoit beaucoup…

Lors de la prochaine crise financière, mon revenu de dividende risque de manger une claque et la valeur de mon portefeuille aussi. Je ne pense pas qu’un fonds indiciel puisse me protéger contre une crise financière, par contre, la diversification offerte pourrait potentiellement me mettre moins à risque…

Je n’ai pas encore terminé le livre de Josh Peters, mais à date, c’est un livre qui me déçoit beaucoup… beaucoup de banalités, trucs de bases ou généralités, peu de contenu réellement utile et visiblement, il ne semblait pas s’attendre à publier son livre à la veille d’un des plus grands crash boursier… GE fait partie des titres dont il faisait un peu l’éloge… notamment.

J’ai fait quelque recherche sur le web pour voir si quelqu’un avait fait l’exercice de voir les résultats de son portefeuille avec réinvestissement du dividende, possible que le revenu visé de 10,000$ ne soit pas trop hors de portée (7000-8000$?), mais même si je n’ai pas fait le calcul, je suis pas mal 100% certain que ce portefeuille ne rapporte pas 10k$ de revenus passifs en 2019 avec le réinvestissement des dividendes.

11 Comments

  1. LP
  2. LP
  3. LP
  4. LP
  5. Yoda

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.