Bilan mensuel : septembre 2019

L’automne est à nos portes et un autre trimestre se termine.
Mon projet de retraite hâtive continue sa progression lentement mais sûrement.

Retraite hâtive et travail

Mon portefeuille personnel atteint maintenant 165,436.36$ et les cotisations à mon fonds de pension 61,192.20$. Évidemment, je ne sais toujours pas combien vaut la valeur de rachat de ce fonds alors je calcule uniquement mes cotisations. Quand même, ça fait plus de 226k$ d’épargné en 6 ans! J’ai hâte de voir l’effet de l’intérêt composé au cours des quelques années qui viennent… en théorie, je devrais atteindre mon chiffre magique (428k$) aux alentours de 2024 (sans compter la valeur de rachat/cotisations de mon fonds de pension, qui, je l’espère, vaudra au moins autant).

Mais, si ma job reste aussi plaisante (travail de la maison, selon mon horaire… libre de prendre des pauses quand je veux etc…), il est possible que je ne quitte pas à la date prévue. Disons que j’ai en ce moment ce qui se rapproche le plus de la perfection en terme d’emploi :

  • payant, je vais faire +/- 119k$ brut cette année.
  • pas stressant
  • flexible
  • bon fonds de pension
  • bonnes assurances
  • 5 semaines de vacances
  • je vois mes enfants tous les jours
  • relativement stimulant (je suis mentor/coach et analyste)
  • La dernière chose qui me dérange, c’est l’inflexibilité liée au fait que je dois quand même être là 47 semaines par an, du lundi au vendredi et donc que partir à l’aventure est plutôt difficile… mais encore… je pourrais travailler sur la route (au Canada) avec une bonne connexion sans fil.
  • Bref, tout ça pour dire que l’essentiel des contraintes liées à mon travail ont disparues depuis que je peux travailler à distance. Fini le trafic 4h par jour 5 jours sur 7.

    Fini le 9h à 5h stiff.

    Je peux déménager à la montagne!

    Fini le repassage de chemises/pantalons et la course pour arriver à faire mes tâches ménagères, voir mes enfants et travailler à travers tout ça.

    Je suis gras dur, solide! Je doute que bien des gens dans le monde ait une aussi belle qualité de vie.

    J’essaie d’en profiter au maximum.

    Quand je pense à tout ce qui est arrivé dans ma vie cette année et à où j’en suis malgré tout ça, je me dis wow! J’ai vraiment eu de la chance!

    Mais tout cela me fait aussi penser à un poême de Robert Frost (ok je sais, qui cite des poêmes de nos jours… mais c’était dans le film culte « The outsiders »). Alors, j’en profite au maximum!

    Nothing Gold Can Stay

    Nature’s first green is gold,
    Her hardest hue to hold.
    Her early leaf’s a flower;
    But only so an hour.
    Then leaf subsides to leaf.
    So Eden sank to grief,
    So dawn goes down to day.
    Nothing gold can stay.

    Maison

    Mon solde hypothécaire est maintenant de 56k (à deux) mais avec les travaux, ma marge est maintenant à 31,500$ et elle va encore gonfler de sûrement pas loin de 10k$. Il me reste à boucher des fissures de fondation, faire isoler à l’uréthane et refermer le gyproc, arranger l’électricité, refaire au moins une partie de la salle de bain (plancher/comptoir/caulking/peinture)… une maison ça coûte cher… mais, une fois cela fait, je devrais être prêt pour la mettre à vendre.
    Parlant de vendre, je suis passé à un cheveux d’acheter une maison dernièrement, mais elle n’a pas passé l’inspection… c’était juste trop beau pour être vrai… Une maison récente, à 2 étages, avec vue sur les montagnes et un lac, à 300m d’une plage et à 1 km de tous les services pour moins de 300k$…

    Il faut toujours faire inspecter et il faut choisir un bon inspecteur! C’est un métier peu encadré et beaucoup s’improvisent inspecteurs en bâtiment. J’en ai pris un qui a plus de 17 ans d’expérience en inspection et 35 ans au total comme contracteur et inspecteur. Il savait quoi regarder… et il m’a sauvé d’une situation qui aurait pu être catastrophique. La maison était vraiment très belle en apparence mais elle a été mal construite et pas selon les règles de l’art.

    Bref, je n’ai toujours pas réglé notre « problème » résidentiel. Où va-t-on habiter? Dans quelle maison? Combien ça va coûter? À quelle école iront mes enfants?

    À moins de 300k, je trouvais la solution parfaite. Je n’ajoutais pas trop à ma charge hypothécaire. Maintenant, je retombe à la case zéro. Les maisons « comparables » se vendent bien au-delà à 350k-400k…

    Il est de plus en plus probable que je décide de ne pas solder complètement mon hypothèque avant d’atteindre la retraite « jeune ». Garder un 100k$ de solde hypothécaire amorti sur 25 ans me semble raisonnable.

    Évidemment, ça me fait un pincement au coeur de me relancer dans une grosse hypothèque. En faisant mes démarches d’achat, je faisais réamortir temporairement mon solde actuel sur 25 ans et ça me donnait des paiements de 272$ par mois… à deux! (plus la marge de 31k$ à rembourser).

    J’y suis presque… sans hypothèque. Mais, je n’habite pas où l’on a envie de passer le reste de notre vie. Il nous faut du bois, des montagnes et un minimum de civilisation quand même.

    C’est décourageant parfois mais on va finir par trouver! 🙂

    Le point positif, c’est que toutes les portes sont ouvertes à ce propos! 🙂

    REEE

    Le portefeuille des enfants se porte bien. J’ai maximisé les cotisations à 5000$ pour eux encore cette année. Le solde se chiffre à 28,464.80$ et le rendement composé depuis l’ouverture en 2016 est de 14.92% par an! Ils sont chanceux d’avoir un papa qui a mis en place la stratégie pour accumuler 200,000$ gratuitement pour les études de ses enfants. On s’entend qu’ils ont juste 2 et 3 ans et que déjà ils ont près de 30k$ pour se payer des études de rêve et se « starter » dans la vie!

    Même en n’y touchant plus, avec 7% de rendement composé, ils auraient près de 90k$ à se partager pour les 20 ans de mon plus vieux. Évidemment, je vais continuer à cotiser et faire doubler cette somme pour qu’ils aient 100k$ chaque.

    Le plus beau dans tout ça? Je n’utilise que l’argent du gouvernement et le levier de l’intérêt composé.

    S’ils choisissent de financer leurs études autrement et se servent plutôt de cet argent pour lancer leur fonds de liberté, à 30 ou 35 ans au plus tard, ils pourraient probablement se déclarer retraité.

    Évidemment, il leur faudra garder cet argent investi dans la propriété (fonds indiciel, immeubles à revenus) mais surtout pas dans la mise de fonds une résidence principale ou secondaire!!! Il faut que l’intérêt composé continue à faire son oeuvre!

    Dettes

    Avec les vacances, les p’tits travaux ici et là, j’ai réaccumulé une balance de 4000$ sur ma carte de crédit. J’ai encore 5180$ en dette sur ma marge et en additionnant à tout ça la moitié de l’hypothèque et la moitié de la dette commune sur marge, il me reste globalement 52,900$ en dettes totales.

    Valeur nette

    En calculant que je tirerai au pire 215k$ net de ma maison actuelle (je suis dur avec elle… je vais probablement la lister à 275k$), ma valeur nette conservatrice est de 295,700$. Je suis revenu et j’ai même dépassé la plus haute valeur nette que je m’étais calculé à ce jour (en avril). Mes aléas financiers de 2019 ont été épongés par l’épargne et l’intérêt composé.

    C’est ce qui est cool d’épargner. Quand le montant du magot atteint une certaine taille, les dépenses qu’on voyait importantes deviennent moins significatives.

    Malgré que j’aie dépensé plus de 20k$ sur ma maison au cours des derniers mois, ma situation financière globale se trouve meilleure qu’elle était il y a quelques mois! Ce 20k$ a littéralement été épongé par quelques mois de rendement et d’épargne. C’est plutôt cool quand même!

    Imaginons avoir 10M$ de dollars en solde investi l’espace d’un instant. Au cours de la dernière année, le REEE de mes enfants a gagne 17.55%.

    Sur 28k$, on parle d’à peu près 4900$.

    Mais sur 10M$, on parle d’1,755,000$…. de quoi s’acheter une belle maison! ahah ou encore de financer 3 jeunes retraités!

    Mon REER a fait 11.06% et mon CELI  18.99% depuis le début de l’année! Mine de rien… juste ça, ça a payé pour ma part de mes rénos!

    L’important c’est vraiment d’éviter les grosses dépenses et d’épargner beaucoup pendant les premières années pour donner du momentum à son portefeuille. Quand la boule de neige commence à dévaler la pente, elle part alors avec un beau noyau qui ne fait ensuite que se densifier et croître!

    Cie

    Je n’ai plus de plaisir avec notre cie… c’est devenu une tâche emmerdante… je pense de plus en plus à la fermer… factures, comptabilité, paperasse… c’est pas pour moi. Je suis un gars bordélique. Mes papiers, je les fous pêle-mêle en pile dans une boîte jusqu’à ce que je les foute au feu après 7 ans… alors tenir des livres de comptabilité… yark yark yark… c’est vraiment contre-nature pour moi.

    Oh je le fais car j’ai peur d’un éventuel contrôle fiscal alors je tiens ça A1. Mais j’hais ça. J’ai l’impression (et c’est la réalité) d’avoir un boss qui me force à faire des choses sans valeur ajoutée… je m’en criss personnellement de la rentabilité de l’entreprise. Si je paye queke chose 100$ et que je le vends 150$, je sais que j’ai fait 50$ et je suis ben content.

    Mais là je dois documenter une facture d’achat, une facture de vente, une ligne pour la tps, une pour la tvq, une autre pour rev can et une autre pour rev Qc, le comptable, l’assurance et gnian gnian gnian… fak j’ai fait combien au final? Trop compliqué…

    Faut vraiment aimer l’ordre pour trouver plaisir à la comptabilité. Moi j’adore le chaos. Je n’ai jamais été en ordre de ma vie. C’est le chaos dans mes papiers, mon linge, ma tête… Le chaos c’est naturel! L’éternel combat des forces envahissantes de la nature.

    Viser l’ordre, c’est tenter de dompter le chaos. C’est contre-nature (contre ma nature)! 🙂 Je n’aime pas me battre contre les forces de la nature et contre ce qui est naturel en moi. La comptabilité, je l’exècre.

    J’aime les choses simples. Je te donne un bicycle en échange de ta vieille souffleuse. Merci… bonsoir!

    Cette tâche est donc devenu un bruit de fonds dans ma tête… un peu comme une mouche qui bourdonne dans mon oreille… « oublie pas de tenir tes registres à jour… ça fait 4 mois que t’empiles… ouf oublie pas là, ça fait 6 mois que t’empiles… ».

    Alors, je contemple vraiment fermer ça, question de me sortir ces obligations de la tête. Je suis trop anxieux/obsessif compulsif avec ça, mais pour vrai ça me pourrit la vie car je sais, chaque fois que je vends quelque chose, que je vais encore être obligé de noter tout ça au registre… ça m’enlève le goût de vendre. Je vends 20 items, je sais que je vais passer 30 minutes à imprimer des factures, mettre ça dans un binder et colliger tout ça dans le logiciel comptable… beurk!

    Et d’ailleurs, c’est ce qui est arrivé depuis mars…

    J’ai enlevé toutes mes annonces et je ne vends essentiellement plus rien parce que je n’ai pas envie de compiler toutes ces foutues factures.   J’avais trop d’autres affaires à m’occuper avec la perte de mon emploi, des ennuis de santé chez mes très proches, les 2 kids et toutes les rénos de la maison. Rendu là aussi bien en finir non?!

    Si je repars une cie un jour, il va falloir que je gagne au moins 1000$ par item… question de réduire la comptabilité au minimum. Et je vais sûrement payer quelqu’un pour tenir les registres à ma place parce que c’est juste de la tristesse, de l’angoisse et de l’anxiété pour moi.

    Au moins, j’aurai appris quelque chose sur moi! 🙂

    On lâche pas!

    4 Comments

    1. Moe

    Leave a Reply

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.