Un conseil à propos des conseils

De temps à autre, quelqu’un me sollicite pour un conseil. En général, c’est pour comment obtenir une promotion car, disons que j’ai eu un bon track record à ce sujet au cours des dernières années, mais c’est parfois aussi à propos des finances, d’améliorer sa situation financière en général ou encore de la liberté financière.

Je leur donne alors un ou deux conseils qu’ils s’empressent en général de contester ou de laisser tomber.

Il faut dire que j’ai tendance à proposer des solutions radicales ahah.

Je pourrais tenter de m’obstiner, d’argumenter avec eux, mais en vieilissant, je suppose que je m’assagis.

Il faut dire aussi que je suis conscient que la plupart des objectifs à propos desquels les gens me demandent conseil recquièrent des approches radicales ou drastiques, une forte capacité d’introspection, le désir de changer et beaucoup de travail.

Tu ne passes pas de pauvre à riche, de commis à VP en restant dans le statu quo. Faire ce que tu as toujours fait et espérer des résultats miraculeusement différents relève de la stupidité.

La personne demande un conseil. Je lui donne. Ma job est faite. Je retourne à mes occupations. Si elle en veut plus, elle en demandera plus.

Ce que la personne fait ou ne fait pas de mon ou mes conseils lui appartient. Une fois le conseil donné, on ne peut plus le reprendre.

Autrefois, il m’arrivait de contre-argumenter avec ceux qui contestaient mes conseils. Ça m’arrivera sûrement encore. Je suis loin de toute façon de détenir la vérité absolue et ce qui fonctionne pour moi ne fonctionnera pas nécessairement pour tous.

Mais, j’ai de plus en plus tendance laisser aller.

J’applique quelque méthodes dans ma vie qui donnent les résultats que moi j’espère obtenir. Ces résultats ne sont pas impressionnants, mais je ne cherche pas à impressionner. Je cherche uniquement à améliorer ma vie de façon incrémentale, petit à petit.

Or, le principal problème des gens d’aujourd’hui c’est qu’ils veulent passer du gars qui vient de s’acheter un bâton d’hockey neuf au Canadian Tire à Wayne Greztky en un week-end. It’s just not gonna happen pal!

Pour atteindre des résultats extraordinaires, il faut s’y dédier. Et c’est ce que la plupart des gens refusent de faire. C’est d’ailleurs pourquoi se retirer à 30-40-45 ans est extraordinaire.

One Response

  1. Petes

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.