Bilan janvier 2019 : j’ai encore du travail à faire…

Maintenant que j’en suis à la deuxième moitié du chemin vers l’indépendance financière, après plus de 5 ans et demi à économiser comme un écureuil, je dois absolument m’attarder à mes dépenses.

On évolue au fil du temps et on apprend. On peut dire que j’ai fait les choses à l’envers si on veut. J’ai d’abord focussé sur les revenus et l’épargne en portant peu attention à mes dépenses et ça m’a plutôt réussi jusque là. Mais, je n’ai pas encore à vivre de mes dividendes…

Je me suis donné le défi d’accumuler suffisament d’épargnes pour générer 15000$ par an de dividendes et à la fois, éliminer toutes mes dettes incluant ma dette hypothécaire pour mes 43-45 ans.

C’est un gros défi considérant que j’ai commencé à 32 ans, avec 180000$ d’hypothèque, 3000$ d’épargne et pas mal de dettes.

Mais le plus gros défi qu’il me reste à relever est celui d’être réellement capable de vivre avec 15000$ par an.

La réalité, c’est que j’aurai plus de 15000$ par an, car j’ai aussi mon fonds de pension qui s’accumule en parallèle et je tire aussi quelque revenus plutôt passifs en ligne et j’ai aussi une cie qui s’enligne pour me procurer 10k$-15k$ par an à temps perdu.

Reste que, la vraie question doit vraiment maintenant se poser.

Est-ce que je suis prêt à changer encore drastiquement mes (mauvaises) habitudes de consommation afin d’arriver à temps à mon objectif de liberté financière à 42-45 ans?

Mon premier constat en regardant mon bilan de janvier est que je dépense vraiment beaucoup trop.

Janvier 2019 état des revenus

Un solide mois en termes de revenus. 12216.42$ brut!!

J’ai eu 3 payes ce mois-ci et c’est ce qui explique le tout. Reste que c’est presque ce que je vise en revenus annuels de dividendes… ouff.

Deuxième constat, ma valeur nette a augmenté de 12521$. C’est essentiellement du à la reprise des marchés, au remboursement rapide de ma dette hypothécaire et à mes nouvelles épargnes qui sont de 1303$ pour le mois, bien en-dessous de ma cible de 1833$. Mais, 1303$ c’est bien.

Autre constat, j’ai dépensé 8884$ ce mois-ci!!! Ouch ouch ouch!!! J’ai pourtant fait attention. On verra le break down plus loin.

Finalement, j’ai décidé de soustraire de mes dépenses l’impôt (de loin mon poste de dépense le plus handicapant), mon hypothèque (que j’ai remplacé par taxes/chauffage/assurance au prorata de ma part une fois l’hypothèque soldée), mes dépenses liées à des dettes et j’arrive à 2138.87$ de dépenses de consommation.

Si mon budget de janvier était représentatif de l’année, j’aurais besoin, une fois toutes mes dettes et mon hypothèque soldée, de 25666$ par an de revenus passifs.

Or, je prévois quitter avec 15000$ de dividendes plus ce que la valeur de rachat de mon fonds de pension pourra fournir en revenus (FRV).

Cette valeur étant inconnue, je préfère donc assumer que ce sera 0$.

Ainsi, je dépense 11000$ de trop par an, soit 916$ par mois de trop. Mais cela n’est même pas vrai car la réalité est que de nombreuses dépenses automatiques passent sur ma VISA et malgré 950$ de paiement fais dessus, mon solde a à peine baissé de 150$.

Donc on peut en déduire que je dépense plus de 20000$ de trop… ouch!

800$ plus 2138$ donne donc 2938 x 12 = 35256$!!!

J’ai un gros problème!!! Je ne pourrai pas atteindre la liberté financière avec un tel comportement. Il me faut revoir mes habitudes de consommation de A à Z.

Breakdown des dépenses

L’impôt c’est juste mortel. Ça tue le succès. J’ai bûché pour obtenir un poste payant et je me fais amputer de 3976.74$ en 1 mois… c’est juste dégoûtant… et j’ai des revenus sur lesquels je n’ai pas encore payé d’impôt (sites de niche et dividendes). J’aurai à payer de l’impôt sur ceux-ci aussi en temps et lieux.

1715$ sur le logement. Ceci inclut ma réserve de taxes, des doubles versements hypothécaire, chauffage et sûrement quelques achats d’entretien plus mon déneigeur à 285$ pour l’hiver (il est rentable cette année ahah).

Cette dépenses tombers à 7000$ par an à deux une fois l’hypothèque soldée, soit 3500$ par an.

Bouffe

En décembre j’avais dépensé 1335.23$ sur la bouffe. Ce mois-ci j’avais l’impression d’avoir fait « attention » et j’arrive à 716$… ouchh… ma femme aussi a dépensé un montant inconnu à l’épicerie et en restaurants. Donc ce n’est pas notre dépense familiale.

On mange trop de resto, mais il y a aussi trop de plats préparés qui entrent à la maison sans compter le gaspillage.

Pour le mois prochain je vais séparer cette catégorie en 2. Épicerie/resto.

Je veux savoir où va mon argent car j’aimerais voir ça descendre à pas plus de 5000$ par an, ce qui serait encore beaucoup.

Je pense que de baser mon alimentation sur riz, beans/tofu, patate et ajouter légumes, noix et fruits en suivant les spéciaux serait une bonne approche. Couper les plats préparés serait aussi une bonne idée. Les plats végé coûtent cher…

Dettes

Entre la marge, la carte et 530$ que j’avais emprunté sur les allocations familiales et que je devais donc aux enfants, j’ai affecté 1690$ à mes « dettes ». Je dis dettes mais en réalité j’ai plusieurs paiements automatiques qui passent sur ma visa soit :

  • Assurance auto
  • Assurance habitation
  • Téléphone et internet

J’ai aussi des dépenses d’essences qui passent sur ma carte ViSA, dont beaucoup liées à mes déplacements pour la cie. Donc la cie me doit aussi pas mal d’argent… à peu près 6500$.

Actifs et passifs

Au cours de janvier, je voulais transférer ma dette de carte de crédit sur ma marge hypothécaire et faire réduire la limite à 3000$.

Notamment, j’avais l’attention que ma cie me rembourse intégralement ce qu’elle me doit afin de clairer en partie cette dette ridicule.

Mais mon principal fournisseur a offert des prix ridicules sur des items et on a décidé de sauter sur l’occasion. Au lieu des 35$ de profit par item qu’on fait en général on a l’opportunité de faire de 50$ à 80$ de profit sur ces items. On a beaucoup acheté… alors la cie n’a pas pu me rembourser. Mais c’est pas urgent non plus.

J’ai quand même transféré une bonne partie de ma dette sur la marge et overall, mes dettes totales sont maintenant de 59575$, soit 1575$ plus basses que le mois dernier.

Grâce à toutes ces actions, ma valeur nette est maintenant de 263788$ assumant que mon fonds de pension vaut seulement le total de mes cotisations. Vraisemblablement, ma valeur nette réelle est probablement dans les 300k.

Comment je compte réduire mes dépenses

Je ne suis pas fier de ce bilan.

Quelque part avec des revenus élevés, je me suis mis à juste dépenser sans trop me poser de questions je pense mais là, ces questions doivent être posées.

Assurance vie

Je vais tout de suite parler d’assurance. C’est la partie facile.

J’ai 177$ de coûts d’assurance vie à travers une police temporaire, une police permante et deux polices temporaire pour les kids. J’inclus aussi mes frais d’assurance invalidité ici.

Une fois la liberté financière atteinte, il n’y aura pas de raison réellement valable de garder cette dépense. Je vais essentiellement m’auto-assurer.

En ce moment si je perdais un de mes enfants, ce serait la fin du monde pour moi et je ne me verrais pas retourner au travail alors je les ai assuré à fonds pour m’assurer de ne pas avoir à stresser avec ça si quelque chose, Dieu m’en garde, arrive. Et en même temps je protège leur assurabilité future.

Mais une fois libre financièrement, il n’y aurait pas grand valeur ajoutée à cette assurance.

Je pense donc récupérer 175$ par mois assez facilement en temps et lieux.

Les dettes

Mes dettes vont continuer de fondre à bon rythme. Malheureusement je devrai me rajouter un jour un bon 40-60k de dettes hypothécaire pour des travaux. Je compte sur ma cie pour me fournir l’argent qui servira à payer ces travaux au cours des 3 à 5 prochaines années.

La bouffe

Je me donne le défi de ne pas dépasser 500$ en février. J’y suis presque… je vais rapporter épicerie vs resto et voir où ça me mène et tenir le bilan à jour tout au long du mois pour voir si je suis plus conscient de mes actions.

Je commence avec ça et une fois que j’arriverai à me tenir à ce budget, je regarderai où d’autre faire du ménage.

Revenus de dividendes

Definitivement un mois de vache maigre… mais d’autres mois compenseront.

Bien que je dis que je vais « vivre de mes dividendes » tout cela est un peu réthorique.

L’argent est déposée dans mon compte de courtage et il y a des frais de retrait. En plus, quand je serai rendu là, je voudrai optimiser l’aspect fiscal.

Vraisemblablement je ferai une réserve et je me verserai un montant annuel ou trimestriel ou possiblement mensuel… je n’ai donc pas à équilibrer les dividendes reçus par mois…

Donc que je recoive 200$ un mois et 700$ l’autre n’a que peu d’importance au fonds. Je ne tiens le compte que pour m’amuser.

Conclusion

La liberté financière passe d’abord et avant tout par un rigoureux contrôle des dépenses. Visiblement ma force c’est surtout les revenus…

Or, l’un ne va pas sans l’autre et le contrôle des dépenses est plus important pour celui qui veut atteindre une retraite jeune.

10 Comments

  1. Crevette nordique
      • Crevette nordique
  2. Mr. Jack
  3. Petes

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.