Milestone : 5000$ de dividendes projetés

C’est fait, je viens de terminer la mise à jour des titres que je possède en portefeuille afin de tenir compte de la croissance des dividendes et avec le taux de change actuel, mon revenu de dividende projeté dépasse maintenant 5000$ par an!

Il en a coulé de l’eau sous les ponts pour que je me rende enfin là! Cinq ans et demi à épargner, investir, faire des bons coups et des erreurs mais voilà que j’atteins un milestone.

Désormais, je sais qu’en me levant le 1er janvier 2019, j’ai 5000$ de revenus passifs qui m’attendent en 2019 ou 13.70$ par jour 365 jours par an. Je vise gagner 42$ par jour en dividendes.

Hey! C’est encore un petit revenu et pas grand chose dans le grand ordre des choses, mais il faut célébrer toutes les victoires.

J’ai atteins le tiers de mon objectif et je compte atteindre mon objectif final d’ici 5 à 7 ans au maximum, soit 15000$ par an en dividendes.

Lorsqu’on commence à épargner, lorsqu’on comprend bien la formule de l’intérêt composé, on sait que la boule de neige commence avec une petite balle et qu’à mesure que le temps avance, la balle devient boulette, puis boule, puis tous ce que vous voulez!

Amasser 5000$ en revenus de dividendes selon le modèle 3.5% de dividende initial et croissance de 6-8% annuel du dividende, ça prend un certain temps. Il faut en être conscient.

Il m’aura fallu immobiliser beaucoup de capital dans des actions de grandes cies pour y arriver… beaucoup beaucoup!

Certains choisissent la voie facile et ne sélectionnent que des REITs ou des titres à haut rendement initial et faible croissance du dividende. Leur revenu passif gonfle plus vite que le mien, mais à moyen et surtout à long terme, c’est une erreur.

La croissance du dividende c’est la clé, pour autant qu’elle soit soutenue par une business en croissance avec des revenus en croissance et un avantage concurrentiel indéniable.

Lorsque les revenus d’une entreprise augmentent, elle peut faire toutes sortes de choses telles que réinvestir dans l’entreprise, racheter ses actions et verser un dividende et même le faire croître.

Pour ma part, je suis très intéressé par les cies matures qui versent un dividende en croissance plus rapide que l’inflation chaque année.

Pourquoi? Simplement parce que je veux vivre des fruits de mes investissements. Je veux pouvoir cesser de travailler et simplement collecter mes dividendes et en jouir sans avoir à lever le petit doigt.

De toutes les sources de revenus passifs, le revenu de dividende est probablement le plus passif et le plus accessible au plus grand nombre.

Il vous suffit d’ouvrir un compte de courtage, d’y injecter des épargnes, de procéder à un achat et d’attendre.

Les chèques vont ensuite commencer à rentrer sur une base régulière. Mieux, si vous choisissez bien, les chèques vont même être de plus en plus gros année après année et tout cela sans que vous n’ayez absolument rien à faire. Niet! Nada! Zip! Rien!

Trop beau pour être vrai hein?

Pourtant, c’est la réalité.

Pas besoin de gérer des locataires, pas besoin d’écrire des livres ou des chansons, pas besoin de faire breveter une invention… il suffit de faire ce qu’on adore le plus dans cette société, soit d’acheter… des titres de grandes cies qui versent des dividendes en croissance.

Présentement, j’ai environ 130000$ d’investis pour récolter 5000$ de dividendes par an en croissance de 6 à 8% par an. En tout temps, je peux tout vendre, laisser tomber ma rente et récupérer mon argent pour un autre projet. C’est hyper liquide, c’est la bourse!

Mon prochain gros milestone de dividendes, 10000$ par an, je ne prévois pas l’atteindre avant mes 40 ans, voir mes 41 ans. J’ai plus ou moins 37 ans et demi.

Au même moment, mon hypothèque sera soldée.

J’aurai alors 10000$ de dividendes par an et une maison libre de dettes. À ce moment précis, je vais dépenser 600$ pour faire faire un calcul à mon employeur, soit le calcul de la valeur de rachat de ma rente de retraite et je vais aussi m’assurer que celle-ci pourrait être convertie en FRV. J’aurai alors une vue beaucoup plus claire de mes finances globale car cette rente reste un facteur inconnu qui peut me surprendre dans tous les sens.

Il est envisageable que mon objectif de liberté financière sera atteint à ce moment précis. Tout dépendra de la valeur de rachat de ma rente.

Malgré tout, je vais probablement continuer à travailler durant encore 2 bonnes années pour finaliser le paiement de mes dettes et m’assurer d’avoir une maison en ordre qui ne nécessitera pas de rénovations à coûts importants pendant au moins 10 à 15 ans.

L’autre facteur inconnu, c’est ma petite entreprise. L’argent va s’accumuler là jusqu’à nos retraites car nos taux d’imposition sont trop élevés. Alors qui sait combien de dividendes nous attendrons de ce côté. Ça aussi ça peut changer la donne et c’est une forme d’épargne. Car le revenu du travail sera épargné à 100% ici.

Bon, sur ce, je vais aller fêter ça en famille!

4 Comments

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.