Aucun revenu n’est 100% passif!

On aime souvent dire qu’on souhaite vivre de nos revenus passifs. On s’imagine vautré dans un hamac à contempler l’horizon pour l’éternité.

Or, aucun revenu n’est 100% passif.

En immobilier par exemple, nul doute que les revenus locatifs ne sont pas passifs. Entre trouver des locataires, régler leurs problèmes, les collecter, prendre des ententes, entretenir l’immeuble, tenir sa comptabilité à jour, il y a toujours 1001 choses à faire…

Prenons les royalties tirés d’une oeuvre. Il faut bien la créer cette oeuvre, puis la mettre en marché, la promouvoir, la renouveller, en créer une autre, puis une autre et encore une autre…

Qu’en est-il des dividendes?

Pour avoir 5000$ de revenus de dividendes, il m’a quand même fallu épargner 130000$!! J’ai du travailler fort pour ça. Puis, il m’a fallu trouver les titres, les trier, les analyser un peu etc… j’ai travaillé fort pour obtenir ces revenus.

La différence principale entre les revenus passifs et actifs, c’est que le revenu passif est obtenu plus tard alors que le revenu actif est obtenu après 1 ou 2 semaines de travail en général.

Le revenu actif est aussi plutôt garanti alors que le revenu passif est loin de l’être.

Je pourrais bien me mettre à écrire des chansons par millier et ne pas arriver à tirer 1$ de tout ça car je suis excessivement nul en musique.

Je pourrais acheter un immeuble locatif avec un cashflow positif et avoir 100000$ de rénos à mettre dessus à court ou moyen terme, annulant 25 ans de soi-disant revenus passifs au passage.

L’avantage des revenus passifs par contre, c’est qu’ils exigent notre présence pour être mis en place, mais une fois en place, notre présence n’est plus autant requise. On peut quitter pendant des semaines ou des mois sans lever le petit doigt et collecter ces revenus.

Pourquoi? Parce qu’on se fait en fait payer pour du travail qu’on a déjà fait.

Parfois je repense à une discussion que j’ai eue avec des collègues de travail il y a 15 ans environ.

Je parlais de liberté financière avec une collègue à moi et il y avait un autre de nos collègues qui nous écoutait, un gars qui ne s’en faisait pas avec les vie, qui ne payait à peu près jamais ses factures, rentrait la moitié du temps et qui fumait pas mal souvent du pot. Même lorsqu’il était au travail, il prenait ça ben relax.

Ma collègue et moi on faisait de grands projets pour bâtir des revenus récurrents en assurance. On parlait de lancer un site ds courtage d’assurance en ligne. Ça nous apparaissait être l’avenir. On avait raison mais on n’a rien fait alors… tant pis.

Quoiqu’il en soit, on savait que ça allait être beaucoup de travail. Et on savait qu’on ferait de longues heures pendant des années pour bâtir ça afin de pouvoir ralentir le rythme vers 40-45 ans.

Lui nous écoutait et il finit par nous dire simplement :

Il me semble que ça fait beaucoup de travail pour pouvoir travailler moins. Pourquoi vous vous cassez la tête à faire tout ça. Faites juste comme moi.

Le fait est qu’il n’a pas tort.

Bâtir des sources de revenus « passifs » demande du temps et beaucoup de travail. Même pour acheter des fonds indiciels, il faut quand même aller activement gagner des revenus pour en épargner.

La voie plus simple vers la liberté financière, c’est la simplicité volontaire. Il y a peu de limites à la simplicité volontaire.

Je me rappelerai toujours du jeune Tarzan qui vit avec 50$ par an dans la forêt du parc de la Vérendrye. Avec 1250$ de capital il pourrait vivre éternellement de ses dividendes!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.