Qui veut vivre dans un van?

Tôt ou tard, beaucoup d’entre-nous rêvons d’aventure. Nous nous imaginons vivre sur une île déserte et paradisiaque comme Robinson Crusoé ou vivre en nomade dans un Westfalia par exemple.

Un couple de Québécois a tout lâché pour réaliser ce vieux rêve de vivre dans un van… un vieux van âgé de 38 ans.

Ma première réaction : cool!!! J’ai lu tous les articles de leur blog.

Puis… ma seconde réaction… est-ce que c’est réellement viable de vivre dans un van?

Notamment, son article sur le boondocking (dormir dans un endroit gratuit) et ses quelques articles à propos des ennuis mécaniques fréquents font réaliser que… ben c’est pas nécessairement si simple et si économique de vivre dans une van.

Un terrain de camping coûte facilement de 40 à 50$ par jour avec les droits d’accès. Ça fait aisément 15 à 18000$ en frais de location de terrain à moins de louer un spot annuel (et scraper la partie « aventure ») pour environ 3000$.

Son truck brûle 16 litres au 100 km sur l’autoroute à 95km/h. Les pièces mécaniques peuvent être difficiles à trouver vu l’âge du véhicule et dormir où tu veux quand tu veux relève plus du rêve que de la réalité.

Entre les passants qui parfois te gossent, la police qui vient te réveiller la nuit, les services de sécurité qui viennent te sortir de ton spot et l’absence totale de service lorsqu’on fait du boondocking, on s’entend que trouver chaque jour un spot ça doit être pas mal de gestion.

Aux états-unis, il y avait beaucoup de campings moins dispendieux autrefois. Par exemple, quand j’étais petit, nous allions souvent au Salisbury Beach state park l’été. Ça coûtait 4$ US la nuit… pas mal. Mais l’inflation a suivi son cours.

Maintenant, 47$ US la nuit pour un spot avec eau et électricité et… c’est juste un gros parking ce camping là, rien de super attrayant…

Je ne suis pas certain que vivre dans une van est si économique que ça au final et ça m’apparaît être beaucoup de gestion de petits problèmes.

Il en demeure aussi qu’au Québec, on gèle plusieurs mois par an. C’est donc un mode de vie qui implique une migration annuelle vers nos voisins du sud, pour le meilleur et pour le pire.

Évidemment, sans l’essayer, comment savoir si c’est cool?

Honnêtement, je me vois vivre dans une van pour un long voyage… mais toute ma vie? Nah…

Reste que je trouve l’idée romantique.

13 Comments

  1. Maxime
  2. Ginette

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.