Minimalisme jours 4-5-6

Bon… j’ai commencé le « devoir » du jour 3 qui consiste à faire semblant de déménager et à tout empaqueter… ça va prendre du temps.

L’idée de faire ça comme un party avec des amis en est probablement une bonne même si ça semble un peu weird à première vue. Tu mets tout tout tout dans des boites et ensuite tu ne ressorts que ce qui est nécessaire.

Mais, je pense qu’il faut que je passe à travers chaque objet et que je me demande quelle valeur il apporte à ma vie ou quelle valeur je pense qu’il apporte à ma vie, ce que serait ma vie sans cet objet etc…

Il est probable que beaucoup de ces objets ne m’apportent aucune valeur mais je persiste à leur en accorder.

Par exemple, j’ai acheté un habit militaire en 2009 pour un party d’halloween. Il est neuf… J’ai payé ça 100$ ou plus. Je l’ai porté une fois. Le tissus est épais et de bonne qualité. Je pourrais mettre les pantalons en camping notamment. Mais… à l’époque je portais du 34 de taille. Aujourd’hui je suis plus autour du 36-38… les chances que je porte du 34 à court terme sont minces. Pourtant, vu la qualité de l’item, je le laisse suspendu dans mon garde-robe avec mon complet neuf à 500$ acheté à la même époque pour une activité corporative au cas où…

Il faut que j’apprenne à me libérer de ces choses. Personne ne va payer 600$ pour me racheter ces vêtements et ça fait depuis 2009 que j’essaie de récupérer ce tour de taille mais n’y arrive pas alors… Je pourrais les donner à St-Vincent-de-Paul et quelqu’un fera potentiellement une bonne affaire… mais c’est dur…

[adsenseyu2]

Et c’est un peu ça je pense que je cherche à casser. Ce n’est qu’un objet que j’ai payé trop cher autrefois. Il est payé. Il ne m’est d’aucun usage. Le garder ne m’apporte rien. Le donner pourrait apporter de la valeur à autrui. Mais quelque part ça me fait suer que quelqu’un se fasse de la valeur sur mon dos. 🙂

Si j’ai de la difficulté à lâcher prise sur un morceau de linge, ça sera quoi avec ma maison? Ma voiture? Ma roulotte? Mon spa? Mes outils? Mes consoles de jeu?

Je ne sais pas si ces choses me causent toutes du stress, mais une chose est certaine, elles prennent de la place et illustrent mon attachement démesuré à des objets inanimés. Ça illustre aussi un peu mon égoïsme caractéristique d’occidental.

Mettons que je donne ça à St-Vincent-De-Paul. Dans le meilleur des cas, un homme moins nantis acquiert un complet pour une bouchée de pain et grâce à ses nouveaux vêtements, il obtient un poste intéressant qui lui permet d’améliorer sa vie et celle de sa famille.

Dans le pire des cas, une bougon va se lever tôt pour aller « bénévoler » et écumer le meilleur stock pour le revendre à profit en-dessous de la table pour se payer des cigarettes.

Moi c’est cette bougon que j’ai en tête. Je pense que les chances qu’une telle chose arrive sont plus élevées que l’option 1 et je ne sais pas pourquoi je pense ça… peut-être parce que j’allais souvent à St-Vincent-de-Paul à une époque et j’en ai vu de ces « petites madames » frippées au regard de corneille, à la voix enrouée par trop de cigarettes littéralement faire une razzia du plus beau stock dès l’ouverture ou en s’infiltrant parmi les bénévoles (d’ou le nom affectueux de bénévoleurs).

Au final, si je le donne je ne saurai pas à qui ça a profité. Mais au fond, ça fait quoi??? Qu’est-ce que ça change à ma vie autre que de libérer un peu d’espace?

C’est quand même impressionnant que de trier du linge me remette ça dans la face et m’amène à me poser ces questions.

C’est décidé, je donne le complet et le suit d’armée. Du niaisage tout ça… et des pensées irrationnelles et inutiles.

Bon, jour 4, 5 et 6. Je les amalgame car peu d’actions sont requises durant ces journées.

Jour 4

Lors de la journée 4, les minimalistes nous parlent de ce qui est « essentiel ».

On n’a pas besoin de tant d’objets au fond et on devient un peu paresseux aussi à force.

Par exemple, si tu as un seul verre, une seule assiette, un seul couvert au fond, après chaque repas tu devras le laver. Ça prend 3 à 5 minutes.

Mais quand tu en as beaucoup, que fais-tu? Tu l’empiles dans l’évier ou dans le lave-vaisselle et tu remets à plus tard. Tu procrastines.

Et puis, un lave-vaisselle prend de la place, coûte de l’électricité et fait ce que tu faisais en 5 min en plusieurs heures (le miens a un cycle de 2 à 3 heures…).

Ce n’est pas fou… clairement, juste dans ma chambre à coucher, je suis envahi d’objets qui ne servent pas et qui m’encombrent et je procrastine car la tâche devient de plus en plus lourde à mesure que je la reporte.

Si j’avais quelques paires de pantalons et de hauts mais d’extrême qualité, confort et goût, je serais probablement plus satisfait de ma garde-robe. Je ne laisserais pas les vêtements s’empiler car je n’aurais pas le choix de les laver fréquemment sans quoi je devrais me promener tout nu…

J’ai vraiment envie d’emprunter cette voie, n’avoir que des vêtements préférés.

Jour 5

[adsenseyu2]

En ce jour 5, les minimalistes nous parlent des choses dont on croit avoir besoin et de leur coût réel qui comprend le coût initial, le coût d’entretien (en temps), le coût d’entreposage (en pieds carré) etc…

Drôle car je lisais justement récemment un article sur le coût d’une piscine creusée à 30,000$.

Par exemple, cette piscine à 30,000$ amortie sur 10 ans à 5% d’intérêt coûte 328$ par mois donc 39,000$ environ. Ajoute à cela environ 600$ par année en entretien, eau etc et nous en sommes à 45,000$.

Ici, on peut se baigner quoi, mettons 120 jours par an pour être généreux et faut aimer l’eau froide. Je pense que la majorité des gens ne vont pas plus de 10-15 fois par an dans leur piscine.

Donc mettons que tu te baignais tous les 120 jours pendant 10 ans durant la saison chaude, ça te reviendrais à 38$ la baignade. Et on ne parle même pas du temps passé à l’entretenir…

Qui se baigne 120 jours par an? À 10 fois par an ça revient à 450$ la baignade… pas pire.

Et si on calculait maintenant le coût d’opportunité?

En mettant le même montant par an à la bourse dans le but d’obtenir 7% de rendement composé, on aurait 67,000$ au bout de 10 ans. Que vaut une piscine creusée de 10 ans?

À 6700$ par an, on peut aller se baigner à volonté à la piscine à vagues du Mont St-Sauveur ou encore aller se baigner sur des plages exotiques jusqu’à en avoir son truck.

Ce qu’on cherche à dire ici c’est qu’en fin de compte toutes ces choses sont des choses et au final, on n’en a peu besoin. En plus, il existe des tas d’alternatives moins coûteuses et plus intéressantes.

Je pense que je vais laisser aller mon spa… mes parents le voulaient… je préfère 100 fois plus aller relaxer dans un resort de spa.

Jour 6 la peur est notre pire ennemi

We often hold on to things because we are afraid to get rid of them: we fear losing those things we think we might need. We don’t just fear the loss of these things, though—we fear the loss of what these things might mean to us in some distant, hypothetical future.

When you say that out loud, it sounds ridiculous. Try it: say I’m afraid to get rid of this [insert object name here, e.g., “T-shirt”] because it could have a serious impact on my life in the future. Ridiculous, right?

La peur…

Clairement j’ai beaucoup de peurs.

J’ai peur de vendre ma maison et de me faire poursuivre.

J’ai peur de donner mon spa et de le regretter ensuite.

J’ai peur de quitter un emploi qui me rend misérable au quotidien parce que j’ai tellement bûché pour l’obtenir.

Nous fabriquons toutes sortes de peurs irrationnelles dans nos têtes et ces peurs nous empêchent d’agir et de vivre des expériences probablement plus enrichissantes.

Par exemple, je rêve de paqueter toute la famille dans un winnebago et de faire le tour du Canada et des États-Unis. Mais, ce que je dois faire pour y arriver (quitter mon emploi et vendre ma maison) me fait peur.

Ce que les minimalistes proposent c’est l’idée que la peur est un choix et qu’on peut faire le choix conscient de passer outre.

On peut prendre la décision de ne pas avoir peur et d’agir.

Bon, pour un veston qui ne me fait plus, ça n’a pas été si difficile. Mais, pour mon emploi et ce qui vient avec, la décision ne sera pas aussi simple.

Reste que de se libérer de ses peurs irrationnelles c’est vraiment la clé vers l’action.

Chaque fois qu’on bloque on devrait se demander « de quoi j’ai peur? » Et « quelle est la pire chose qui pourrait arriver? »

En général, il n’y a rien de bien méchant derrière tout cela et on s’empêche de vivre des choses passionnantes.

Je le sais, mais mon cerveau ne veut pas le comprendre on dirait. Le programme se bat…

Par Le blogueur masqué

Bonjour, je suis le blogueur masqué. Comme vous, je suis un esclave moderne confiné au 9@5, propriété d’une grande corporation américaine. Ils nous ont dit, lorsque nous étions jeunes, que nous allions vivre dans une société de loisirs et que les avancées technologiques allaient nous permettre de ne travailler que quelques heures par jour. Pourtant, nous vivons dans un monde où règne le stress et l’incertitude. Ma situation pourrait être bien pire et je le sais. Il y a tant de gens qui souffrent sur cette planète. Mais, une cage en or demeure une cage. Au moins, j’ai un plan pour m’évader. Je vais prendre ma retraite de la « rat race » avant 45 ans et vivre de mes revenus passifs! C’est un rêve si puissant que je vais tout faire pour le réaliser! Pour bâtir ma fortune, j’investis principalement dans des titres boursiers qui versent des dividendes en croissance années après années.

10 commentaires

  1. Hello again, BM 🙂

    Pour tes cas de dilemnes je garde/garde pas, je suggère d’utiliser les deux critères de Marie Kondo : l’objet t’apporte de la joie (vs frustration, découragement, etc.), ou encore, il est utile (ex. Outils utilisés au moins une fois/année).

    Pour ce qui est de la peur, si ton PAE offre des services de consultations gratuits, une scéance de rencontre t’aidera sûrement à commencer ton cheminement pour mieux la gérer.

    Et une idée pour le winnebago tour: peux-tu prendre une sabbatique? Au lieu de quitter, tu aurais ton emploi au retour, et pour la maison, elle se louerait sûrement. Il suffirait de trouver un gestionnaire pour veiller sur elle et ses occupants pendant ton absence…

    Et la vendre… as-tu fait des travaux électriques ou de plomberie sans le corps de métier reconnu? Si ce n’est pas le cas, les raisons d’une poursuite diminuent à presqe nul… et si te libérer de ton upper-fixer pour plus petit et plus moderne te libérait du temps en limitant le temps d’entretien nécessaire? Et t’aidait à limiter les choses qui rentrent par limite d’espace?..

    Pour le travail, tu sais que Joshua et Nico étaient dans les mêmes situations, right? Leurs essais parlent probablement de leur cheminement sur le sujet, ou bien un de leurs livres, ont un est à la biblio nationale 🙂

    Enfin, juste des idées qui me viennet en tête tirées de l’expérience d’autres penny crunchers/minimalist-like people du web 🙂

    En espérant que ça t’aide à continuer ta réflexion!

    1. Mireille,
      Pour la sabbatique winnebago oui je pourrais possiblement faire ça. 🙂
      Mais (on a tjrs des raisons hein), je repousse car :
      – je veux attendre que mes enfants soient un peu plus vieux et en profitent réellement
      – louer ma maison à des inconnus ne me dit absolument rien (c’est MA maison… je suis territorial semble-t-il) et je ne peux pas me permettre pour l’instant de la payer et de prendre une sabbatique donc reste ça à régler.. par contre dans 3 ans je n’aurai plus d’hyp et mes enfants approcheront de l’âge où ils pourront profiter de l’experience

      Pour les peurs et le PAE. Oui… on a un PAE… ou je pourrais aller au privé peu importe. Je n’ai pas encore cette maturité émotive semble-t-il… je préfère, comme bien des hommes, explorer ça en individuel pour le meilleur et pour le pire. Etant moi meme issue des sciences sociales, je sais ce qui est en jeu mais j’ai une tete de cochon! 🙂 Reconnaître ses peurs irrationnelles est du moins la premiere etape.

      Pour les poursuites liees a la maison, j’ai tellement vu de poursuites dans ma vie professionnelles pour du revetement mal pose ya 20 ans par exemple ou differentes autres choses liees au drainage ou whatever else que je pense que j’ai un traumatisme lol evidemment faire une declaration du vendeur complete et vendre sans garantie legale limite les risques. Mais ça reste imprégné dans ma tete.

      Pour l’emploi, encore une fois il y a un probleme entre ma perception du succes et ma perception du bonheur qui viendrait avec… et ma peur de lacher quelque chose pour lequel je me suis tellement battu. J’ai atteint le succes professionnel et maintenant que j’y suis je me dit que j’ai fait fausse route… possiblement. Ça se regle relativement facilement. Je pourrais simplement appliquer sur un autre emploi au sein de la meme cie ou ailleurs. Dans mes desagrements lies au travail il y a bcp de « avec qui je suis forcé de passer mes journees » et presentement je les passe avec des collegues avec qui j’ai zero affinité. Ainsi le travail en tant que tel ne me deplait pas tant mais mes collegues … ils prennent bcp de place et ça fait des journees longues quant t’arrives meme pas a t’entendre sur la couleur de la merde. J’ai souvent techniquement raison mais politiquement tort et ça gosse à la longue.

      Bref, cette incursion dans le minimalisme me remet face à moi meme et face a mes contradictions.

      Tes conseils sont tous excellents mais visiblement mon esprit n’est pas encore prets a les recevoir. Et pour qu’on puisse aider quelqu’un encore faut-il qu’il veuille s’aider.

      Je suis a une periode de ma vie ou je dors tres peu… et souvent tres mal. Il me semble que c’est une periode peu indiquee pour faire des choix drastiques qui meritent une periode de reflexion.

      Mais, c’est aussi une periode causée par un probleme plus vaste qui me rattrape. La fatigue n’est qu’un symptome.

      Le fait est que je suis rendu a un point tournant de ma vie et que je me pose bcp de questions sur son deroulement futur car je n’ai pas envie que le futur ne soit qu’une replique du present.

      J’ai aussi 2 bebes et je m’inquiete pour leur avenir. Est ce que cette rat race incessante est ce dans quoi j’ai envie de les engouffrer?

      Depuis 5 ans je plante les graines qui me permettront de changer ma vie mais pendant que je fais pousser du soja, je ne sais tjrs pas si j’ai envie d’en manger ou de manger autre chose.

      Trouver un sens à sa vie est un long parcours au cours duquel bien des gens se perdent ou meme cessent de marcher pour juste finir par accepter que la vie c’est la vie…

      Je me suis tjrs fixé des objectifs. Je me levais le matin pour reussir a avoir de bonnes notes, obtenir un diplome, etre admis dans un programme contingenté, etre admis a la maitrise, reussir a avoir tel emploi puis telle fonction prestigieuse et chaque fois je me disais « quand je vais avoir ça je vais etre heureux, ma vie va etre meilleure »…

      Mais la j’ai decide d’arreter de me fixer des objectifs car ils ne sont pas la solution. Le bonheur ne se trouve pas pour moi dans la realisation d’objectifs difficiles et il me faut comprendre le bonheur et sa source, ce qui l’influence avant de repartir dans une course effrenee vers le prochain succes.

      Ma machine est en marche. Ma liberte financiere approche a grand pas. Mais la liberte financiere n’est qu’un autre objectif difficile a atteindre, pas une solution a ce probleme existenciel.

      En ce moment, je travaille a eliminer mes sources de deplaisir, mes stresseurs. Je pense que ca sera deja ça gagné et je lis sur le minimalisme et le bonheur. On verra bien ce qu’il ressort de tout ça.

      Merci

  2. Bon matin !! Si près de l’Halloween (oui, oui, on y sera bientôt) ton costume d’armée vaut déjà quelques choses sur Kijiji. Bon, faut prendre des photos, rédiger une petite annonce accrocheuse (t’es bon pour ça) , et possiblement recevoir un inconnu ou aller poster le tout pour la transaction (c’est tout de même du temps), mais j’ai fais l’exercices avec des manteaux d’hiver et des sacs à dos et des outils que j’utilisais pas depuis quelques années, et je me suis senti en paix, par la suite, avec ces erreurs d’achats non efficients 😉

    1. Ahhh kijiji… avec mon cie j’ai deja bcp d’annonces et a date ça me desespere de l’humanité lol… genre t’affiche de quoi 100$ et on te demande si tu laisses partir a 15$ en plus de le livrer dans un 3e etage a 80 km de distance… et de le reassembler aussi… et d’offrir du service apres vente… bref… on verra. Donner est moins epuisant lol

      Mais bon point!

      1. J’ai beaucoup d’expériences semblables moi-aussi sur Kijiji… des expériences assez intéressantes (sarcasmes) 🙁

      2. À mon avis il y a une batch de gens qui écument kijiji pour faire de la revente sur kijiji ou au marché au puce ou ailleurs… c’est pas normal de « negocier » de cette facon là. Je veux dire, il y a quelque chose a 200$ tu pars pas a 12$ ta nego lol ptete que ç marche au volume aussi… tu fais ça 1000 fois et ya quelqu’un qui finit par dire oui.
        Anyways ça gosse 🙂

  3. J’accepte jamais de baisser mon prix si la personne n’est pas venue voir l’item. Je baisse le prix si la personne est devant moi avec le cash et je suis prêt à négocier un peu pour que ça soit fini rapidement ou si on me donne des arguments valables, style y’a une égratignure et ce n’était pas visible sur ma photo.

    Sinon, les lowballers, je leur réponds même pas. Chuis sûr que tu annoncerais une Tesla à 500$, et ils offriraient 250$.

  4. Je pense que les gens se sentent le droit de négocier sur internet, car c’est dans un cadre ou un environnement plus informel et moins structuré que dans un magasin.

    Chez Canadian Tires, tu ne peux pas arriver au comptoir et leur dire, je t’offre 10$ de moins pour ta perceuse… L’entité qui vend (la compagnie) est séparé de la personne avec qui tu traites (le commis, employé) alors les gens savent qu’ils ne peuvent pas vraiment négocier.

    Sur internet, celui qui a un item à vendre est aussi souvent celui qui fait la transaction, alors les gens se sentent le droit/pouvoir/temps de négocier.

    Une façon de régler ça serait peut-être de les diriger vers ton site web s’il est transactionnel. Les gens y font le paiement selon le prix indiqué lorsqu’ils passent à la caisse et that’s it.

    1. Max,
      Oui ben c’est un peu le but d’afficher là… amener les gens vers d’autres produits, ma page de vente etc mais en meme temps c’est ptete pas vraiment ce genre de clients là que je recherche. C’est peu mon constat…
      Un gars capable de te negocier de 75% sans voir l’item c’est un peu weird… rendu là c’est plus de la perte de temps d’un bord et de l’autre. Je ne vais pas donner mon stock non plus. L’objectif étant de faire un profit et de respecter mes fournisseurs/concurrents pour que la marge de profit saine se maintienne.

      C’est ptete un peu weird mais je commence a comprendre en quoi une cie comme amazon, wal mart n’est pas saine dans le marché.

      À court terme, les gens (consommateurs) profitent des plus bas prix mais à plus long terme, ça détruit l’économie, la qualité des emplois, les conditions de travail et ça tue la petite entreprise.

      Jveux dire… quand amazon vend aux particuliers en dessous de mon cost c’est quand meme intense. 😉

      Ils marchent au volume. Les petits revendeurs prennent des marges ridicules pour survivre et ultimement, ça devient ridicule.

      Ce matin par exemple, j’avais un item listé à 315$, je l’ai reduit a 290$ et j’ai un lowballer qui m’offre 215$. Cette fois je lui ai reecrit et lui ai dit c’est 290$ taxes inc, livraison locale incluse, neuf dans la boite. Je suis distributeur autorisé.

      Il m’a repondu « c’est meme pas un peu nego… genre 250$? » Et m’a envoyé le listing d’amazon a 250$ taxes inc et livraison incluse.

      Je savais qu’il etait a ce prix sur amazon mais recemment il etait 299$ plus taxes sur amazon. Alors j’etais moins cher. On a meme vendu une fois cet item a 385$ taxes inc. Il y a peu.

      Mais la, au prix d’amazon, je suis à -2$ de mon cost.

      Ce ne sont pas des modeles d’affaire viables ou souhaitables a long terme dans une economie saine… ça crée l’enrichissement des tres riches et l’appauvrissement massif des classes moyennes.

      Utlimement, si amazon ne remonte pas son prix, probable que je devrai vendre au cost ou a perte…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.