Maxime – Mon bilan semestriel 

Introduction:

Rendu à mi-année, c’est intéressant de faire une petite rétrospective pour évaluer comment se sont déroulés les 6 premiers mois. Ça permet de garder le cap ou bien de corriger le tir pour les 6 prochains.

Certains tiennent des bilans mensuels. Pour ma part, je trouve que ça fait beaucoup de bilans dans une année! Ne produit-on pas déjà assez de paperasse annuellement?

Pour moi, ça tient du même principe qu’une remise en forme. Si tu vas t’entraîner et que tu espères des résultats dès le lendemain… Ça risque d’être pour le moins décevant! Le changement s’opère souvent petit à petit et est généralement visible de façon appréciable après plusieurs mois d’efforts. La répétition paie.

‘’ Ben voyons… Hier soir, j’ai pourtant mangé 1 carotte, bu 1 verre d’eau, marché 15 minutes, lu 2 pages d’un roman, je me suis couché avant 22h00 pis je n’ai pas encore perdu 15 livres, mes cheveux n’ont pas repoussés et je n’ai pas retrouvé la fougue de mes 20 ans! Ça ne marche pas pantoute ton affaire! F*ck ça, je recommence à m’empiffrer au buffet chinois, fumer, boire mon 6 pack de bière et à me coucher tard! ‘’

Bien évidemment, c’est une hyperbole, une grossière exagération, mais je pense qu’on connait tous au moins une personne dans notre entourage qui tend à nous sortir des répliques du genre à l’occasion! * Facepalm *

Notre vie actuelle et future est en grande partie déterminée à partir des décisions que nous prenons et des actions que nous posons (ou pas) à tous les jours.

Qu’en serait-il de votre vie si…

  • Vous aviez osé inviter votre coup de foudre au bal des finissants?
  • Vous aviez terminé vos études post-secondaire?
  • Vous étiez déménagé dans cette ville éloignée pour votre travail?
  • Vous aviez osé dire à votre patron ses 4 vérités?
  • Vous aviez affronté vos démons au lieu de les refouler?

On peut spéculer longtemps et imaginer tous les scénarios, mais la vérité, c’est qu’on ne le saura jamais!

À moins que… Ben non, je n’ai pas de machine à voyager dans le temps!

On a tous fait des erreurs et des bons coups. Par la suite, à chacun d’en tirer des leçons et des apprentissages.

Au final, il faut faire des choix, car choisir de ne pas choisir de façon catégorique et absolue, choisir la fuite… C’est mener un peu une vie comme Mark, Spud et Sick Boy dans Trainspotting, non? C’est aussi passer à côté de l’essentiel.

La modération en toutes choses… Prends-en pas, tu passes à côté de quelque chose. Prends-en trop, tu gâches ta vie.

Ça, c’est à échelle personnelle, mais on peut aussi extrapoler à échelle mondiale et historique.

Dans un passé pas si lointain, le livre ‘’ La Part de l’Autre ‘’ adresse la question à savoir que ce serait-il passé si Adolf Hitler avait été accepté à l’école des beaux-arts! Question fort intéressante compte-tenu des conséquences tragiques que le rejet de sa candidature a entraîné!

Ceci étant dit, les croyances que nous avons envers nous-même sont fortes, tenaces et celles qui sont plus négatives contribuent souvent à nous fermer des portes.

  • Je ne suis pas assez beau pour aborder cette fille
  • Je ne suis pas assez bon pour considérer ce poste

Etc.

La confiance en soi et l’amour propre sont des ingrédients essentiels à l’émancipation.

Alors, que se passerait-il si nous disions oui à tout? Est-ce que ça se passerait comme dans la comédie Yes Man? J’en doute, mais dire oui plus souvent, nous ouvrirait certainement des portes et pourrait nous apporter davantage d’expériences enrichissantes à mettre dans notre bagage personnel, notre vécu.

La vie ne devrait pas être une succession de peurs et de contraintes, mais devrait plutôt être en mon sens, une succession d’expériences, de voyages, de découvertes, d’aventures. C’est le petit côté Indiana Jones en moi qui parle, mais bon…

C’est entre autre ce que je recherche avec la liberté financière, moins de stress financier des maudits paiements et plus de temps pour partir à l’aventure comme Bilbon Sacquet!

Pour en revenir à nos moutons, voici donc mon bilan financier (janvier à juin).

Immobilier :

Capital remboursé maisons : 2 717,66$

Marge hypothécaire remboursé : 5 500$

Total : + 8 217,66$

J’ai enfin terminé de rembourser le solde de ma marge hypothécaire. Initialement, en août dernier, j’ai emprunté 13 000$ sur ma marge hypothécaire afin de faire un prêt à un membre de ma famille. En attendant que cet argent me soit remboursé (janvier prochain), je me suis dit qu’il fallait que je rembourse le solde de ma marge de crédit hypothécaire, ce que j’ai fait en 10 mois. En moyenne, j’ai donc remboursé 1 300$ par mois pour y arriver. Pas si mal!

Entre janvier et juillet, j’ai payé 89$ en intérêts. Je suis content que ce soit remboursé, car les intérêts seraient actuellement de 4,3% sur tout montant d’emprunt sur la marge hypothécaire. Ah, la joie des hausses du taux directeur de la banque du Canada!

Au mois de mai, j’ai aussi profité de l’occasion pour renouveler mon prêt hypothécaire qui arrivait à échéance avec du 3 ans fixe à 3,19%. Cela a fait augmenter mes paiements hypothécaires de 30$/mois, mais du même coup, j’ai changé d’assureur et à protection équivalente, ils ont baissé mes assurances de 30$ par mois, donc cela se fait à coût nul finalement!

Par contre, en début d’année, j’ai eu une mauvaise surprise en recevant mon compte de taxes municipales, mon évaluation foncière ayant augmenté de 40 000$! Il y a eu beaucoup de développement dans mon secteur et les terrains ont pris passablement de valeur, alors possédant le plus grand terrain des environs, je suis malheureusement celui qui écope le plus, alors un beau 400$ supplémentaire à payer en taxes municipales. Grrr.

Ayant mis l’essentiel de mes efforts sur le remboursement de ma marge hypothécaire, vous comprendrez que mes placements ont été un peu plus négligés, n’ayant pas le capital nécessaire pour à la fois rembourser la marge hypothécaire et investir dans l’achat d’actions autant que je le voudrais.

Placements :

Reer : 800$

Celi : 850$

Total : + 1 650$

Concernant les dividendes, j’ai reçu 801$ depuis le début de l’année et je les ai réinvestis dans l’achat de titres, alors ils sont inclus dans les montants ci-haut.

Au niveau de mes placements, certains titres comme Monsanto et Jean-Coutu ont été vendus suite à leur rachat par Bayer et Metro respectivement, alors j’ai eu à réinvestir le capital.

J’ai acheté pour 1 234$ de Starbuck’s, 1 867$ d’Enbridge, 400$ d’Altria et 400$ de Procter & Gamble.

J’ai aussi vendu pour 500$ de Power Financial Corp.

Au total, j’ai dépensé 70$ en frais de transaction.

Dépenses ‘’ imprévues ‘’ ou non planifiées:

Depuis le début de l’année, j’ai eu quelques dépenses impromptues qui sont venues gruger mon budget.

Automobile : 1500$

Il a fallu que je change de véhicule et je me suis racheté un autre bazou à 1 000$. Un magnifique honda crv 1998 de 250 000 km, rouille incluse. Wow!

Cependant, j’ai eu pour 500$ de mécanique à faire dessus, alors finalement ça m’a coûté un plus cher que j’anticipais!

Mon dernier véhicule a seulement duré 7 mois, alors il n’a pas été rentable du tout.

Espérons que je sois un peu plus chanceux avec celui-ci.

Voyage: 400$

Ma conjointe et moi sommes allé passer quelques jours au Vermont au début du mois de juin. Nous avons surtout ‘’ chillé ‘’ dans le coin de Burlington.

C’est rare qu’on peut prendre une semaine de vacance en même temps et les astres étaient alignés, alors on a saisi l’opportunité.

Lorsqu’on compte l’essence, la nourriture, la bière, les restaurants et l’hôtel, la facture grimpe assez rapidement.

Au moins, ce fût bien plaisant et assez relaxant!

Soit dit en passant, j’ai appris à mes dépends que les ailes piquantes aux États-Unis, ben elles sont vraiment piquantes… M’ouais.

Matelas : 450$

Mon ancien matelas était pas mal usé et avec mes maux de dos je me suis dit que ce n’était pas un luxe de le changer.

Dans le cas des matelas, je préfère de loin le neuf à l’usagé.

Je suis allé dans un surplus de liquidation avec ma conjointe et nous avons trouvé un matelas queen neuf à notre goût pour 400$, taxes, livraison, base de lit et couvre-matelas inclus.

Nous avons dépensé un autre 50$ pour des nouveaux draps et quelques gogosses.

Je dois dire que c’est une belle amélioration comparativement à notre ancien et qu’une fois amortie en heures de sommeil ou en années, ça en vaut le coût!

Santé : 500$

Avec mes maux de dos, j’ai dépensé autour de 500$ en médicaments et en divers traitements (massothérapie, acupuncture, chiropraxie).

Ça fait autour de 9 mois que j’ai cette problématique, probablement une hernie discale lombaire et ça tend à vouloir s’améliorer graduellement.

Heureusement, cela ne m’a jamais empêché de travailler, même avec de fortes douleurs parfois!

Je me suis souvent dis… Entre être à la maison et avoir mal ou au travail et avoir mal, qu’est-ce qui est le mieux?

Au final, j’ai encore beaucoup de travail à accomplir pour remonter la pente au niveau de ma santé et j’escompte réussir à améliorer significativement les choses lors de la prochaine année.

L’hiver prochain, j’ai l’intention de me lancer dans la natation.

Semble-t’il que c’est un excellent sport pour le dos.

Travaux sur le terrain : 300$

J’ai dépensé 250$ pour avoir un peu de gravier pour améliorer mon chemin d’accès à la route. J’en ai également mis un peu dans l’entrée de cours de ma grand-mère.

J’ai aussi fait creuser mon lac en bordure pour enlever le dépôt de sédiments (limon) que le ruisseau avait apporté au fil des années. Puisque nous possédons une pelle-mécanique ainsi que des tracteurs et que mon père a réalisé les travaux ça ne m’a rien coûté, sauf 50$ pour le diesel dans le tracteur.

Récapitulatif:

Au final, c’est environ 3 150$ de dépenses supplémentaires que j’ai eu à assumer dans les 6 premiers mois de l’année. À priori, ça peut paraître peu, mais dans le contexte où c’est de l’argent net, après impôts, et que je gagne 40 000$ par an, pour moi, ça compte.

Je ne suis pas au dollar près, mais quelques milliers de dollars, c’est significatif.

Bilan final :

En prenant en compte mon remboursement hypothécaire (8 217,66) et mes investissements boursiers (1 650$), j’en suis à 9 867,66$ d’augmentation de ma valeur nette.

Pour l’année, je vise 25 000$, alors il faut mettre les bouchées double, avec 50% du temps de passé, il me reste 60% de mon objectif à atteindre!

On lâche pas la patate!

4 Comments

  1. Anonyme

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.