Prendre un verre de bière mon minou… avec 3 jeunes retraités!

Samedi dernier, Maxime et moi sommes allés prendre un verre avec 3 jeunes retraités pour le plaisir de jaser de tout et de rien, de liberté financière.

La soirée a passé pas mal vite… surtout à cause du fait que je parle beaucoup… désolé… et que je n’étais pas seul à avoir de la jasette ahah.

Ce que je retiens le plus de cette soirée c’est le pur bonheur de vivre que ces 3 retraités dégageaient. Un sentiment de légèreté et un aura d’euphorie planaient autour d’eux.

Il faut dire qu’être financièrement libre à 40 ans, avoir encore l’énergie de la jeunesse, du temps et la vie devant soi doit donner des ailes. Eux semblaient sereins et prêts à s’envoler à tout moment vers une destination quelconque, choisie au gré de leurs envies.

De les avoir vu si heureux m’a encore plus conforté dans mon obsession d’atteindre la liberté financière le plus rapidement possible, mais ça me soulève encore cette nouvelle question qui me hante depuis quelque temps…

Est-ce nécessaire d’atteindre la liberté financière pour changer sa vie et ralentir le rythme?

Eux nous disaient qu’ils auraient probablement du quitter la rat race avant.

Je réfléchis beaucoup à ça dernièrement et notamment parce que nous lançons une entreprise.

Faire de l’argent sans être salarié n’est vraiment pas si difficile une fois qu’on a les yeux ouverts vers les opportunités.

J’ai fait venir un gars pour enlever une souche sur mon terrain l’an dernier… 160$ en 20 minutes. Et un autre pour laver mon divan… 120$ en 20 minutes.

Okay… t’as peut-être pas envie de torcher des divans ou grinder des souches mais je ne donne qu’un maigre échantillon des possibilités. Le monde est littéralement rempli d’opportunités et il y a plein de low hanging fruits à droite et à gauche.

Et puis… 8 divans par semaine, 8 fois 20 minutes et tu fais 50000$ par an. Préfères-tu travailler 2h40 par semaine ou 40h par semaine?

Ohh tu ne pourras pas t’appeler Mr l’Expert stratégique en satisfaction de la clientèle (commis de centre d’appel) mais bon… parfois vaut mieux ne pas porter de grand titre prestigieux et torcher des divans.

Bref, ce fut une rencontre joviale et j’ai juste d’autant plus hâte de chausser les même souliers qu’eux!

Mais pour moi, c’est dimanche soir… et demain la rat race reprend son cours.

D’ici là, merci à Maxime d’avoir organisé cette soirée et merci à ceux qui y ont participé d’avoir apporté avec vous votre enthousiasme de jeune retraité. C’est rafraîchissant de rencontrer des gens si sereins et heureux.

Je recommande à tous ceux qui sont en train de suivre leur plan vers la liberté financière de commencer à réseauter dans la communauté. Rencontrer des gens de tous horizons peut vous amener à accélérer votre plan, modifier le trajet ou voir les choses sous un autre oeil.

Parfois, la liberté financière n’est pas la solution ou peut-être avez-vous déjà suffisament d’argent de collé et que de continuer à épargner pour le confort devient simplement une façon de dire « je n’ai pas les couilles » de faire le saut.

Qui sait?

13 Comments

  1. Simon Fournier

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.