Bilan mensuel : mai 2018

La mi-année approche à grands pas et je suis chaque fois impressionné par la vitesse à laquelle le temps file.

Peut-être que de tenir ces bilans mensuels m’en fait encore plus prendre conscience.

En mai, j’ai beaucoup travaillé à monter notre nouvelle entreprise. C’est loin d’être terminé. D’ailleurs, notre notaire nous a avisé que l’incoporation sera faite uniquement la semaine prochaine.

Il commence à m’énerver celui-là. Mais bon… la semaine passée, la semaine prochaine, l’important est que ça se fasse. Il m’avait dit 48h au départ et ça fait presque 4 semaines.

J’ai trouvé le 9 à 5 très très lourd ce mois-ci, plus qu’à l’habitude.

Je pense que c’est du au lancement de cette entreprise. J’aurais envie de mettre tout mon temps sur ce projet et je ne peux pas. J’ai dix minutes ici… quelques minutes là.

L’entreprise que nous lançons pourrait nous permettre une grande liberté dans la gestion de notre temps et dernièrement il a fait très beau. En tant qu’employé salarié, je suis confiné à mes heures beau temps ou mauvais temps, nécessaire ou pas nécessaire.

Des journées comme celles de la semaine dernière, je les passerais à la plage en famille au lieu de confiné dans un bureau devant un ordi. Il y en a si peu.

Je suis quelqu’un qui est beaucoup plus performant et créatif le soir aussi et spécialement le soir souvent très tard. Alors je me vois très bien travailler mes stratégies d’arbitrage ou marketing le soir après une belle journée à profiter du plein air.

Anyways…

J’ai beaucoup été malade en mai et les enfants aussi.

Chaque fois, ça me fait penser à la chanson « Amazing » d’Aerosmith. Bien que cette chanson ne traite pas de rhume et grippe (ah ah), chaque fois que je feel scrap ou malade, j’y pense et spécialement à ce couplet :

With the blink of an eye you finally see the light
It’s Amazing
When the moment arrives that you know you’ll be alright
It’s Amazing

En mai, ma petite dernière a aussi commencé à faire ses premiers petits pas avec une marchette. Ce sont tellement de beaux moments.

Des bébés ça tire du jus mais c’est tellement d’amour aussi! Ils me mettent la larme à l’oeil tellement souvent.

Si je peux être fier et heureux d’une chose dans ma vie c’est d’être devenu père. Ils grandissent tellement vite!

Bon, passons au bilan.

Valeur du fonds de liberté : 116,952.77$ (+5164.14$)

Valeur du REEE : 14,993.18$ (+1133.99$)

Solde hypothécaire : 89,180.11$ (-906.48$)

Cotisations totales au fond de pension : 49,605.89$

Solde marge hypothécaire : 20,476.90$ (-2024$)

J’ai renouvellé mon hypothèque au cours du mois à 2.35%, terme de 5 ans variable. J’ai aussi réinstallé mes doubles versements. Il me reste exactement 3 ans en date d’aujourd’hui si je ne skip aucun double versements.

Évidemment, cela ne tient pas compte du solde de ma marge qui augmentera suite à de futurs travaux…

C’est long se débarasser d’une hypothèque. Mon conseil, achète pas trop cher… surtout si tu es en quête de liberté. Je trouve décourageant d’avoir encore 89,000$ à rembourser. C’est long. Je suis heureux de ne pas avoir encore 350,000$ à rembourser comme bien des gens de mon âge que je connais.

Il est difficile de prendre des risques importants, tel que celui de démarrer une entreprise par exemple ou de prendre sa retraite jeune quand on a des paiements minimaux obligatoires de pas loin de 2000$-2500$ par mois à faire pour contenter son ego et son désir de beauté et d’images de magazines.

Nos maisons ne valent pas la même chose et ne sont pas aussi belles, mais au final on y passe le même temps…

Épargnes totales 2018 : 8100$ / 22,000$ (37% de l’objectif) * Ne tient pas compte des cotisations au REEE et à mon fonds de pension et au RRQ

Je ne tiens pas compte de ma valeur nette dans mon calcul vers la liberté financière parce que je trouve que c’est une statistique qui a peu d’utilité, mais ce mois-ci elle a grimpé de 9228.61$. C’est pas banal quand même… Reste que ça varie constamment alors ne partons pas en fou non plus.

Mes épargnes

Parlons de mes épargnes. J’ai du retard sur le planning.

Ma femme s’est retrouvée sans revenus durant un certain temps et on a dépensé un montant vraiment extrême (5000$) sur une semaine de vacance… Alors, je rame pour tenter de ramener le bateau vers son cap.

La question que je me pose aussi est celle de savoir si le coût de me lancer en affaire devrait entrer dans mes épargnes?

Au fonds, je vais détenir les actions de ma cie… qui pour l’instant vaut 0$. Mais, une fois que le site web sera lancé, que j’aurai réussi à négocier des comptes clients avec des fournisseurs, une fois que j’aurai bâti du trafic et une audience, cette cie commencera à prendre de la valeur… Il demeurera toujours un peu difficile de déterminer sa valeur mais elle vaudra quelque chose.

Et… je me demande si je voudrai faire comme bien des jeunes entepreneurs. Tu bâtis un système rentable… et tu le vends. Puis, tu en bâtis un identique…. et tu le vends… et tu recommences.

Bien des gens ne veulent qu’entrer dans l’action. Toutes les étapes de création et de croissance d’une entreprise ne les intéresse pas. Ils veulent faire du cash. Il y aura donc toujours un marché pour ce genre de « produits ».

Pour l’instant, je ne crois pas que je vais calculer ça comme de l’épargne parce qu’au fond, mes coûts de démarrage seront absorbés par mes revenus d’entreprises et 100% déductibles de ceux-ci. Alors, au fond, je vais récupérer cet argent relativement rapidement en tant que remboursement de dépenses faites pour mon entreprise et je pourrai ainsi le réinvestir dans mon fonds de liberté.

Revenus passifs

J’ai atteint un nouveau milestone dans ma quête vers la liberté financière au courant du mois de mai.

J’ai maintenant 4000$ par an en revenus de dividendes!

C’est encore petit, mais désormais, chaque année, je recevrai 4000$ plus la croissance du dividende que j’évalue à 6% par an en moyenne. En seulement 5 ans, et ce sans réinvestissement des dividendes, par la seule croissance du dividende, mon revenu annuel pourrait atteindre 5300$. Évidemment, je vais continuer d’épargner et de réinvestir ces beaux dollars.

Nous jouons au jeu du capitalisme et pour gagner, il faut utiliser ces petits mécanismes.

Ce montant, je vais le réinvestir dans mon fonds de liberté. Ce montant c’est l’argent que l’argent fait et je voudrais qu’à son tour, cet argent fasse aussi de l’argent pour créer un effet boule de neige.

Ça semble banal comme montant, pourtant, comme Retraite101.com l’a souligné dans un commentaire, mon argent épargne maintenant plus que nombre de ménages Québécois et Canadiens. Pas mal quand même!

Bon… évidemment mes dividendes font partis de mon rendement total et donc cela est un peu fallacieux comme affirmation mais ça illustre quand même bien le travail que l’argent fait et le phénomène de l’intérêt composé.

Toutes ces actions sont comme de petits ouvriers qui vont bûcher 24 sur 24 pour moi afin de miner des dividendes qui me servent à acheter plus de petits ouvriers. Viendra un jour où je posséderai tant de petits ouvrier que je ne saurai plus quoi en faire…

Peut-être, si j’ai un peu de chance, que d’ici là on pourrait se payer un transfert de conscience vers un corps neuf âgé de 25-30 ans pour quelque millions de dollars? Qui saît?

En attendant, les choses vont bon train et je m’enligne bien pour atteindre mes objectifs de retraite anticipée dans les temps que je me suis prescrit.

11 Comments

  1. Félix

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.