Bilan mensuel : janvier 2018

Y fait frette…. tanné de l’hiver et la bourse a eu ses hauts et ses bas… elle finit d’ailleurs janvier sur un bas pour moi.

Voyons voir mes résultats :

Épargne

0$!

Je n’ai pas épargné un sous pour moi. En fait c’est faux… pour m’amuser dans le temps des fêtes avec des penny stocks, j’ai emprunté 1600$ au compte des enfants qui trainait en attendant la nouvelle année.

Alors mes cotisations de janvier sont allées rembourser le REEE. Ce 1600$ était par contre inclus dans mon bilan 2017.

J’ai aussi ajouté les allocations familiales à leur compte.

Bref… eux se portent bien et moi j’ai du retard.

Ce « jeux » aura été une mauvaise idée. Surtout que je suis encore en partie sur un titre payé 1.07$ qui vaut maintenant autour de 50 cents… j’avais vendu la moitié de ma positon à 60 cents…

Bon. Dans le grand ordre des choses ça ne changera pas grand chose. J’ai touché au rond du poêle, je me suis brûlé et là je panse mes blessures.

On repart à neuf en février.

Sauf qu’en février… madame FCLR en a assez du froid et m’a exigé d’arrêter d’épargner et de « vivre » un peu… d’ouvrir le portefeuille…

Ouch! On se paie un voyage familial qui va coûter aux alentours de 5000$ tout inclus avec le linge, parking etc. Oui! 5000$ pour une semaine.

Ça, ça fait bobo!!

Mais je me suis rappellé un sage conseil de mon fidèle collaborateur Maxime. Parfois, il faut savoir donner du lousse car il ne sert à rien d’atteindre la retraite pour passer plus de temps avec ceux qu’on aime s’ils ne sont plus là.

On va prendre un peu d’allocations familiales pour payer la part des enfants au lieu de l’investir au REEE. Il me reste donc environ 2000$ à absorber pour ma part. Un autre mois sans épargne se profile donc et en mars j’ai des pneus d’été à acheter.

Début d’année coûteux… sans compter les soumissions que j’ai fait faire pour la maison.

En plus, il est vraisemblable que mon salaire sera gelé et non-indexé au cours des prochaines années suite à de nouvelles politiques salariales de mon employeur. J’en saurai plus sous peu mais ça augure mal.

J’aime pas 2018 à date… elle me rappelle mes années avant 2013. À cette époque tout mon salaire était dépensé à 100% et même à 110% parfois.

Heureusement j’épargne à travers mon fonds de pension et le RRQ si je puis m’en consoler.

Valeur du fonds au 2 février 2018 : 109,995.16$ (-1899.79$)

Mon fonds a atteint 114.5k de valeur la semaine précédente et cette semaine là, paf… ça tombe!

La volatilité commence à s’installer.

Valeur du REEE : 12967.64$ (+961.81$)

Solde hypothèque principale : 93344.37$ (-926.04$)

Nous avons recommencé les double versements, mais j’ai décidé de les appliquer à ma marge hypothécaire car le taux d’intérêt est plus élevé que celui de l’hypothèque. Essentiellement, la marge contient ma roulotte de camping et une thermopompe. Mais temporairement, j’y ai ajouté mon voyage.

Solde de la marge : 26061.90$

Au cours du prochain mois, nous allons payer le 5000$ du voyage. Ça va redescendre à ce à quoi ça devrait être.

J’ai un actif qui vaut au moins 18000$ contre le solde donc c’est pas si pire.

Mais il y a de fortes chances que j’ajoute des rénos là-dessus cette année et donc de gros montants alors je risque de refinancer le tout à mon renouvellement qui arrivera sous peu. On va ajouter un bon 1 an et demi à 2 ans à nos paiements accélérés.

Fonds de pension

Je vais cotiser moins à mon fonds de pension cette année et en contrepartie recevoir plus d’argent comptant à investir hors régime immédiatement.

J’essaie ça pour un an et on verra par la suite… ça me donne environ 200$ net de plus par mois.

Je trouvais que c’était une bonne idée car je devrais récupérer plus de droits REER en contrepartie normalement. Et comme je compte prendre ma retraite jeune, il me vaut mieux investir dans mon REER que dans un fonds de pension qui sera transformé en REER immobilisé sous juridiction fédérale… disons que c’est très restrictif comme véhicule.

Mes cotisations totales à ce jour : 47,532.26$ (+580.42$)

Je continue de calculer la valeur de mon fonds de pension en fonction des cotisations que je fais moi-même sans rendement. Toutefois, si je considère que mon employeur met la même cotisation que moi et qu’au total nous mettrons donc en moyenne 16,000$ par an pendant 16 ans avec un rendement conservateur de 5%, cela pourrait bien valoir entre 300,000$ et 400,000$ imposable au moment de prendre ma retraite si je la prends vers 43-44 ans.

Évidement, cela demeure spéculatif…

Voilà!

27 Comments

  1. Maxime

Leave a Reply