Objectifs 2018

Bonne et heureuse année à tous!

Une autre année commence et voilà maintenant le temps de formuler de nouveaux objectifs annuels.

J’ai pris un peu de temps avant de me lancer dans la rédaction de mes objectifs. Je voulais prendre le temps de définir mes priorités de vie.

J’ai maintenant deux merveilleux enfants qui embellissent ma vie. Veut veut pas ça change beaucoup de choses. Entre le manque de sommeil, le goût de passer un maximum de temps avec eux et mes obligations professionnelles, mon temps libre est une richesse de plus en plus précieuse et leur enfance est une richesse qui se dépense à un rythme fou!

L’année 2018 sera pour moi une année très chargée et il me faudra optimiser mon temps de façon à en tirer le meilleur parti.

D’ailleurs, mon corps commence à me lancer de nombreux signaux d’alarmes… je suis épuisé et je vis trop de stress en plus de mal le gérer.

J’ai donc du prendre de grandes décisions qui affecteront mes objectifs annuels et probablement ceux à long terme aussi en gardant en tête deux priorités : passer le maximum de temps avec mes enfants et réduire mon niveau de stress.

Revenus en ligne

Le retour sur investissement ici n’est pas très élevé et je n’ai ni le temps, ni l’envie de faire ce qu’il faut pour bâtir cette source de revenus dans l’état actuel des choses.

De plus, j’ai l’impression de me battre à contre-courant de la tendance. Malgré une hausse significative de mon trafic, mes revenus ont chuté… Celui qui rame à contre-courant finit rarement par gagner et souvent par s’épuiser.

J’ai donc pris la décision cette année d’abandonner complètement mon objectif de générer des revenus en ligne. Je continuerai à en générer bien sûr, mais je ne me fixe pas d’objectifs. Je prendrai ce qui viendra.

J’ai fermé plusieurs de mes sites non rentables au cours du dernier mois et ceux que j’ai conservé demeureront vraisemblablement statiques pendant un bout de temps.

Je continuerai d’écrire ici sur FCLR mais je ne me fixe pas d’objectifs en nombre d’articles.

Je prendrai ce qui viendra ici aussi. Mes enfants sont plus importants que FCLR et ma santé aussi.

Revenus de dividendes

Je vais être imprécis ici aussi. Je dois confesser que par le passé il m’est arrivé de faire des achats inconsidérés pour rencontrer mon objectif de revenu de dividendes… je parle surtout de REITs.

Les REITs ont été parmi les titres les plus risqués que j’ai eu en portefeuille à date. Ce sont aussi les plus prompts à ne pas hausser ou à couper le dividende ou encore à gaspiller mon capital dans des achats immobiliers que je questionne. Les hausses de taux qui se sont amorcées ne feront vraisemblablement rien pour arranger les choses.

De plus, le marché est vraiment surétendu avec le DOW à plus ds 26000… et les opportunités viables se font rares. Si une récession n’est pas proche, une bulle, du moins, est vraisemblablement en train de se gonfler.

J’abandonne donc de me fixer un objectif de revenu à court terme. Je vais plutôt me concentrer sur le plus important : l’épargne. Quant au revenu, je garde mon objectif à long terme : 12-15000$ de revenus de dividendes pour mes 42-45 ans ou le capital permettant de le générer avec un taux de retrait de 3.5% ou moins.

Quant à mes achats, je pense qu’il faudra faire preuve de davantage de prudence encore cette année pour ne pas brûler du capital inutilement.

Pour l’instant je conserve ma technique d’investissement par croissance du dividende pour les titres US que je possède dans mon REER mais je suis ouvert à explorer d’autres avenues moins coûteuses en temps et pouvant avec une assez grande certitude, rapporter 7% composé par an. La technique indicielle m’apparait la plus appropriée.

Épargnes

Épargner 24,000$ en plus de faire des double versements hypothécaires et d’épargner le maximum pour le REEE des enfants n’aura pas été chose facile. Je n’ai d’ailleurs pas réussi.

Cette année, je me fixe donc un objectif élevé mais plus réaliste.

Objectif d’épargne hors fonds de pension : 22,000$

Objectif pour le REEE : 5000$

Faire au moins 20 double-versements hypothécaires.

Gérer mon stress

Ce sera un grand thème pour moi cette année. Avec ma dernière promotion et les changements constants qui affectent l’entreprise pour laquelle je travaille, mon niveau de stress professionnel a atteint des sommets et ça commence à faire beaucoup pour mes capacités à le gérer.

Si j’ajoute à cela le manque de sommeil, les 2 bébés, les rénovations que j’ai à faire à ma maison et quoi d’autres, j’ai parfois l’impression que j’ai l’Éverest à gravir en rampant sans eau ni nourriture.

J’ai lu des tas de trucs sur la gestion du stress. J’ai assisté à des séminaires et à des formations…

On recommande 1001 techniques de respirations, de mieux manger, de bien dormir, de faire du sport, de prendre des moments pour soi dans le calme, d’écouter des chants de baleine ou des cd de pluie qui tombe en se couchant, de se dire « Quelle est la pire chose qui puisse arriver? » Et de se dire… bah c’est pas si pire.

Je ne sais pas si c’est juste moi, mais ces trucs ne marchent pas ou alors, leur effet n’est pas durable.

Certains parlent de bons ou mauvais stress… encore là, je ne vois pas… pour moi, vivre du stress n’est pas agréable. Je n’aime pas ça et je n’y ai jamais trouvé une grande motivation. Ça me paralyse plus que ça me fait avancer. Je suis ainsi fait…

Aucune de ces techniques ne fonctionnent pour moi. Par contre, ce qui marche, c’est d’éliminer le stresseur!

Je ne sais pas si c’est de la fuite, de la faiblesse ou de l’évitement, mais ça marche.

Je suis conscient qu’on ne peut pas éliminer tous les stresseurs mais je pense qu’il y en a plusieurs qu’on peut s’éviter.

Cette année je vais donc travailler à éliminer plusieurs stresseurs de ma vie afin de la rendre plus facile.

Je dirais qu’essentiellement, la plupart des stress que je vis sont liés de près ou de loin à mes possessions, soit par leur charge financière, leur charge d’entretien ou à cause de leur détérioration. Notamment, des travaux importants sont nécessaires à ma maison pour en maintenir sa valeur marchande et son état. Je les laisse traîner depuis longtemps mais c’est un stress dont je pourrais me passer alors j’ai décidé qu’en 2018 je me fixais l’objectif de régler ce problème une fois pour toute et de prendre la perte en rallongeant mon calendrier hypothécaire. J’ai commencé à faire faire des soumissions, à évaluer la valeur actuelle et après travaux. Rallonger un calendrier hypothécaire n’est pas cool… mais se ronger les ongles chaque fois qu’on rentre chez soi non plus.

Depuis maintenant plus de 2 ans, je lis sur le minimalisme et j’ai commencé à réduire fortement mes possessions et aussi la quantité de choses que je dois entretenir.

J’ai eu de la difficulté à me départir de plusieurs biens, mais chaque fois, je me suis ensuite senti soulagé.

Cette année, je vais donc continuer de réduire mes stresseurs et la quantité de mes possessions.

Je continuerai à le faire sur 3 axes :

– éliminer la dette reliée aux possessions par des paiements accélérés

– me débarrasser de l’objet si c’est possible

– limiter ou déléguer le plus possible son entretien

Le CD de chants de baleine a déjà pris le bord by the way! 😉

J’aimerais que mes moments de liberté soient consacrés à mes enfants et ma femme, à ma santé et à mon divertissement. Je suis vraiment fatigué de le consacrer à des tâches de réfection ou d’entretien.

Si je me concentre sur ce sur quoi je suis le meilleur (faire croître mes revenus), j’ai le potentiel d’atteindre 130k par an d’ici 4 ans avec mon poste. Mais pour ça, il me faudra être en forme, frais et dispo, pas grognon et éreinté d’avoir fait des travaux de rénovation. La croissance de mes revenus payera ces travaux que je délèguerai à des professionnels. Du moins, c’est le résultat de ma réflexion. Débarrasse-toi de ce qui te rend malheureux et maximise ton bonheur. Ça fait longtemps que je le dis. Il est temps que je le fasse.

Voilà mes objectifs pour 2018. Je sais qu’à part l’objectif d’épargne, le reste est plutôt imprécis mais je pense que c’est mon plus important objectif mesurable et de n’avoir qu’un seul focus rend les choses plus simples pour moi à un moment où j’ai besoin de garder les choses simples.

J’ai d’autres chats à fouetter présentement. D’où vient cette expression au fait?!

Et vous, quels sont vos objectifs?

16 Comments

  1. Eric
  2. Eric
  3. JS

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.