Quoi lire ce week-end pour devenir riche?

Ad Blocker Detecté

Je mets beaucoup de temps et d'énergie dans ce site . Il se finance grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de m'encourager à maintenir ce site gratuit.

Une autre semaine se termine aujourd’hui, le temps file si vite et c’est pourquoi s’empresser de devenir riche ou de trouver des façons de vivre autrement pour profiter pleinement de la vie est probablement une assez bonne idée.

Voici quelques articles dont j’ai apprécié la lecture cette semaine et que je voulais partager avec vous :

Peur d’avoir peur
Il est facile d’éviter de prendre des risques dans la vie… il suffit de se convaincre qu’il y a un danger, que le risque d’échec est beaucoup plus grand que le risque de succès et hop! Voilà une bonne raison de rester dans sa zone de confort!

Dans cet article, Jeune Retraité défend sa décision de prendre sa retraite jeune et contre-attaque contre les principaux arguments lancés par les gens trop effrayés pour admettre que de prendre sa retraite jeune, de s’émanciper de l’esclavage-salarié, est probablement la chose la plus intelligente à faire dans cette société où de toute façon, votre gagne-pain peut vous être retiré à tout moment.

Quelqu’un lui a dit « une retraite ça se mérite! »

À lire!

Le gouvernement du Québec veut-il restreindre notre droit fondamental au unschooling???
À travers les âges bien des gouvernements ont voulu (et réussi) s’approprier l’éducation faite aux enfants pour les endoctriner afin qu’ils adhèrent au système en place.

Ici, on enseigne aux enfants, à l’aide d’un système de cloches et de punitions/récompenses (le système de Pavlov destinés à dresser des chiens), à faire du 9 à 5, ramener du boulot à la maison, se compter chanceux d’avoir quelques jours de vacances et surtout, surtout, écouter le patron!

Quel système archaïque qui n’arrive même pas à enseigner à lire et écrire convenablement à plus de 50% de la population… et avec la mondialisation et l’ère de l’IA et de l’internet, la compétition est plus féroce que jamais. Nous devons former des entrepreneurs, des gens créatifs et débrouillards, pas des esclaves salariés.

Heureusement, des accords ont été signés qui donnent le libre droit aux parents de choisir comment scolariser son enfant.

Nous sommes beaucoup à contester le système d’éducation brisé de notre société moderne. Et nous sommes beaucoup à le faire dans cette communauté de gens qui veulent atteindre (ou ont atteint) la liberté à un jeune âge. Après tout, nous sommes généralement une belle gang de gens plutôt instruits, autodidactes et qui aiment réfléchir à l’extérieur de la boîte dans cette communauté…

Voilà pourtant que le gouvernement du Québec lance un projet de loi nébuleux qui semble vouloir restreindre le mouvement grandissant vers le unschooling.

Je ne pense pas pour l’instant que je ferai l’école à la maison… je préférerais trouver une école moderne qui tient compte des constatations de Maria Montessori notamment, mais qui sait… cette porte doit rester ouverte.

Je sais que plusieurs histoires de unschooling se sont mal terminées aussi mais ces histoires étaient essentiellement liées à des sectes religieuses qui enseignent des conneries. Faites la guerre aux sectes, pas à la liberté de choix!

Je ne peux que m’offusquer de voir un gouvernement chercher encore une fois à nous prouver que la liberté et la démocratie… c’est souvent juste des paroles en l’air.

Si besoin est… on déménagera… mais je préférerais qu’on respecte nos droits.

À lire.

Comment Jason Fieber est devenu en quelque sorte millionnaire grâce à l’arbitrage géographique

Celui qui est prêt à se déraciner et à se se dépayser pourrait y trouver son compte en suivant les traces de Jason et atteindre la liberté financière très rapidement en profitant du pouvoir du dollar canadien à l’étranger.

Bonne lecture!

4 Comments

  1. Maxime

Leave a Reply