Payer son hypothèque ou investir? 7 facteurs à considérer

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Bien des gens se posent cette ultime question : « Payer son hypothèque ou investir? ».

Malheureusement la réponse n’est pas si simple qu’il n’y paraît et dépend de nombreux facteurs dont plusieurs ne peuvent qu’être approximé grossièrement.

Voici les principaux facteurs qui vous aideront à déterminer si vous devriez investir ou rembourser votre hypothèque.

  1. de vos objectifs financiers
  2. de votre niveau de tolérance au risque
  3. votre capacité à éponger une hausse de taux
  4. du type d’hypothèque (sur immeuble locatif ou résidentiel)
  5. du taux de votre hypothèque
  6. du taux moyen anticipé pour toute la durée de votre amortissement
  7. du rendement espéré pour vos placements

Alors, devrais-je payer mon hypothèque ou investir?

Prenons le tout point par point.

#1 Vos objectifs financiers

Lorsque vient le temps de décider s’il vaut mieux payer son hypothèque ou investir, je pense que de considérer ses objectifs financiers dans leur ensemble, c’est de toute première importance.

La règle première lorsqu’on veut prendre sa retraite : ne pas avoir d’hypothèque!!!

Pourquoi? Parce qu’une hypothèque c’est un levier financier important… contre vous! Par exemple, 2% de hausse de taux pourrait faire augmenter vos paiements de 20%. Votre budget peut-il le tolérer?

Moi, je compte me retirer à 40-45 ans maximum grâce à mes revenus passifs de dividende. Il est donc clair que je dois me débarrasser de cette lourde charge sur mes épaules.

Sinon, il faudrait que mes investissements rapportent suffisamment de revenus passifs pour couvrir le coût mensuel de mon hypothèque. Le problème est que les revenus passifs, ça coûte cher… aller chercher 1000$ par mois en revenus passifs récurrents peut facilement coûter 345,000$ d’épargne!!!

#2 Votre niveau de tolérance au risque

Si vous êtes un pissou de l’investissement et que vous n’êtes pas capable d’investir dans autre chose que des certificats de pauvreté garantie (CPG), il est fort probable que vous devriez solder rapidement cette hypothèque, car au niveau rendement, il sera plus avantageux de vous débarrasser d’une dette ayant un taux plus élevé que le rendement de vos placements.

Par contre, un individu ayant une forte tolérance au risque a bien des chances de faire plus de rendement en investissant sont argent que le taux auquel il a signé son hypothèque.

#3 Votre capacité à éponger une hausse de taux

Vous avez une hypothèque de 250,000$ avec un taux à 2,5%? Votre paiement sans les taxes est de 1151$ par mois avec un amortissement de 25 ans. Au renouvellement, vous vous attendez à devoir signer à 4% parce que le gouvernement ne cesse d’augmenter les taux? Votre paiement passe soudainement à 1352$, 200$ de plus par mois! Ouch! Ça fesse dans le dash!

Si c’est votre cas, peut-être auriez-vous avantage à clencher votre hypothèque! Payer votre hypothèque ou investir deviendra une décision facile à prendre!

Moi, je profite des petits taux historiques pour me débarrasser de cette dette gênante.

#4 C’est une hypothèque sur un plex ou sur une unifamiliale?

Avec un plex, c’est-à-dire un actif au sens où je l’entends (à condition qu’il génère un cashflow positif), vous avez tout avantage à ce que votre hypothèque soit élevée.

Pourquoi? Parce que c’est fiscalement avantageux et parce que le rendement du capital immobilisé dans l’immeuble devient beaucoup plus élevé. En plus, en refinançant votre immeuble, vous pouvez en acheter un autre, puis un autre et un autre et un autre… la roue est alors partie!

Un plex, on garde ça hypothéqué! Pas au point de se mettre à risque advenant une hausse de taux ou de longues périodes de vacances, car le château de carte pourrait bien s’effondrer rapidement si votre cashflow devient négatif, mais règle générale, on essaie d’hypothéquer ça au maximum raisonnable.

Une maison unifamiliale par contre (que je considère un passif car le cashflow est et restera négatif pour toujours), je préfère ça non hypothéquée… sauf si l’hypothèque a servi à faire des investissement et qu’on a réussi à appliquer la Manoeuvre de Smith. (mise à part de l’argent).

Mais ça, c’est moi!

#5 Le taux de votre hypothèque

Si votre hypothèque vous égorge avec un taux élevé, si élevé que vous ne pourriez pas raisonnablement espérer obtenir un rendement supérieur en investissant, vous devriez rembourser cette hypothèque plutôt qu’investir.

Rembourser votre hypothèque ne comporte pas de risque d’investissement en plus… C’est une dette qui s’efface lentement mais sûrement. Tandis qu’investir comporte des risques importants… dont le risque de ne pas obtenir le rendement escompté!

#6 Le taux moyen anticipé pour la durée de votre hypothèque

Nous vivons une époque sans précédent dans l’histoire récente de l’humanité. Les taux d’intérêts sont au plancher… littéralement!

Il n’en a pas toujours été ainsi.

Par exemple, au début des années 80, votre hypothèque aurait probablement porté un taux d’intérêt avoisinant les 18%!!!

Comment savoir quels seront les taux dans 5 ans, 10 ans, 20 ans??

Si les taux risquent de vous coûter plus cher que le rendement de vos investissements, alors vaut mieux rembourser votre hypothèque. Mais, quel sera le rendement de vos investissements et quels seront les taux?

Je préfère pour ma part les valeurs sûres. Un tien vaut mieux que deux tu l’auras plus souvent qu’autrement.

Alors moi j’ai choisi de couper la poire en deux. J’accélère le remboursement de mon hypothèque et j’investis de grosses sommes d’argents.

#7 Le rendement espéré pour vos placements

Entre 2009 et 2017, il aurait probablement été beaucoup plus profitable d’investir votre argent dans un fonds indiciels du Nasdaq ou du S&P500 que de faire des remboursements anticipés sur votre hypothèque. Mais, qui pouvait savoir?

Nous avons vécu et nous vivons encore l’un des marchés bull les plus spectaculaires de l’histoire.

Mais, est-ce que ça sera la même chose de 2017 à 2027? Qui sait?

Reste que si vous êtes un investisseur capable d’en prendre, les chances demeurent quand même fortes que le rendement à long terme de vos investissements soit supérieur au coût des intérêts sur votre hypothèque.

Le problème, c’est que personne ne pourra vous le garantir. C’est donc une décision toute personnelle à prendre.

Conclusion

Décider entre payer son hypothèque ou investir demeure une décision difficile à quantifier. Il y a trop de facteurs imprévisibles surtout liés au rendement potentiels des investissements et aux taux hypothécaires futurs.

Je crois donc qu’il vaut mieux prendre cette décision en fonction de ses objectifs financiers, de son niveau de tolérance au risque et en fonction de sa capacité budgétaire à absorber de potentielles hausses de taux.

Par exemple, si vous n’avez aucune épargne retraite, il est fort probable que vous devriez privilégier le REER qui vous donnera un retour d’impôt à réinvestir immédiatement. Mais encore là… cela dépend de vos objectifs financiers, de votre âge, de votre tolérance au risque, de votre taux d’imposition actuel et de votre taux d’imposition projeté pour la retraire.

Le mieux, c’est donc de faire le point avec un planificateur financier professionnels qui pourrait vous aider à y voir plus clair en fonction de votre situation et de vos objectifs tous personnels.

Qu’en pensez-vous?

 

 

 

 

13 Comments

  1. Crevette nordique
  2. Crevette nordique

Leave a Reply