La lourdeur bureaucratique vient-elle à bout du petit entrepreneur en vous?

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Ça y est! Vous avez trouvé un filon! Vous êtes motivé comme jamais! Enfin, vous allez être à votre compte à temps partiel, partir un petit sideline et travailler au moins en partie selon vos termes!

Vraiment?

Vivement l’époque où s’échanger un bien ou un service contre de l’argent n’était pas si compliqué!

De nos jours, lorsqu’on désire partir une entreprise dans bien des domaines, il semble qu’on doive mettre les pieds dans une marre de paperasse de merde incommensurable et incompréhensible. C’est comme si tout le monde cherchait à vous faire suer pour vous empêcher de faire un profit ou de mener votre petit projet à terme.

Il y a d’abord les lois et règlements fédéraux, les lois et règlements provinciaux, les lois et règlements municipaux et de zonage. Puis viennent les lois et règlements encadrant les taxes et impôts, la comptabilité, les assurances qui aiment vous casser le pompon et qui voient des risques partout, les contrats de prêts avec l’institution financière, les contrats à faire préparer par un avocat et à signer avec les clients, la gestion des litiges avec la clientèle et les passages occasionnels devant les tribunaux, les lois et règlements qui se contredisent carrément où qui manquent de clarté… et si vous désirez louer un local commercial oufff… vous voilà empêtré dans un autre sujet complexe!

Vous désirez vendre vos produits et services à l’étranger? Vous tirez des revenus des USA? Attention, les lois et règlements sur la poste et les douanes s’appliquent à vous. Il se peut fortement aussi que de nouvelles lois locales s’appliquent à vous dans une langue étrangère…

Si vous passez un peu trop de temps aux USA durant une période de 3 ans et que vous tirez des revenus provenant des USA (vente sur Ebay, Amazon etc…), vous devrez aussi rendre des comptes à IRS aux states et faire une déclaration d’impôt là-bas en plus de celle ici…

Plus on creuse, plus des embûches bureaucratiques se mettent sur notre route et bien souvent… moi, ma motivation initiale s’évanouie…

De la m… c’est ben trop de troubles!

Je dois me dire ça au moins une fois par année!

Être un petit entrepreneur à temps partiel dans ce monde complexe de lois, règlements et règles c’est toute une histoire!

Personnellement, j’ai toujours préféré jouer au Monopoly que de passer des heures à lire les règles du jeu. Or, en affaire, ne pas lire les règles du jeu peut vous coûter un bras et une jambe! Surtout dans un état comme le nôtre où tellement de business n’existent que parce que des lois et règlements ont été mis en place pour créer un marché fragile et artificiel. Mais voilà que l’ère du web vient chambouler la vieille garde.

Uber, AirBNB n’en sont que des exemples! T’as un char et tu t’en vas là-bas? Why not make money!

Tu parts en voyage et ta maison est vide? Pourquoi ne pas la rentabiliser en la louant à des vacanciers?

Rien de plus logique non?

Eh bien non! Au Québec si tu fais ça t’es un criminel qui commet un crime grave contre sa Majesté!!! À moins de commencer à t’embourber dans leur enfer bureaucratique ridicule!!! Qui ferait ça pour 2-3000$ par année? Juste les imbéciles! Voilà pourquoi la majorité des inscrits sur AirBNB et Uber sont « hors la loi » je suppose. Mais, ils le font à leur risque et péril et les amendes ne sont pas juste salées… elles ont de quoi boucher vos artères!

Récemment j’étais intéressé à lancer une business à temps partiel dans le domaine des services. Évidemment, je travaille à temps plein de jour la semaine. Pas de problèmes, je vais faire ça de soir et de week-end pour commencer et quand ça va rouler je lâcherai ma job! Je suis motivé comme jamais. On parle avec mon ami de s’acheter un petit pick up et quelques outils intéressants etc… (le bout le fun quoi lol)

Et puis je commence à fouiner dans les règlements municipaux de ma ville. Je trouve quoi? Interdit de faire ce que je veux faire sauf entre 9h-17h du lundi au vendredi… What the fuck???

Je check d’autres villes et les règlements varient mais deviennent de plus en plus complexes. Pour certaines municipalités, le client doit aller se présenter à la ville avec ma recommandation qui prouve la nécessité du service et faire une demande d’autorisation. Un représentant de la ville pourrait décider de se rendre sur les lieux pour juger de ma recommandation… wow ça va être facile de trouver des clients.

Après quelques semaines de gossage on a conclu que de partir cette entreprise à temps partiel n’était pas faisable avec nos emplois de jour…

Je m’ennuie de quand j’avais 13 et que je courrais dans les rues en plein hiver avec mon ami et notre arsenal de combat : « Monsieur, on a des pelles dans les mains et votre entrée est pleine de neige, pour 15$ on vous déblaie ça en moins de 2. Ça vous dit? » Une journée de tempête se transformait en mine d’or!!! Et personne ne nous faisait suer!!!

Pourquoi je parle de cela? Parce qu’il semble que j’aie le don de trouver des champs d’intérêts dans des domaines complexes à rentabiliser. Il semble aussi qu’au Québec on aime bien empêcher les gens d’avoir des sidelines!

C’est comme, do it full time or don’t do it!

Exemple, louer une pièce de sa maison ou son chalet sur AirBNB en toute légalité… oh god que c’est en train de devenir compliqué!

Le zonage de la ville le permet-il? Tourisme Québec veut te collecter des permis et taxes, le rapport d’impôt devient plus complexe, votre représentant d’assurance commence à faire une crise d’épilepsie lorsque vous mentionnez « location à court terme »…

Dude, je veux juste louer mon f…king chalet une couple de fins de semaine par année! Pourquoi rendre ça si compliqué???

Évidemment, la plupart des gens s’en foutent et le louent pareil… mais les pénalités se chiffrent en milliers de dollars d’amendes si tu te fais prendre. Voilà un risque que moi je ne suis pas prêt prendre… Leur technique d’intimidation marche avec moi.

Et pourquoi rendre ça si compliqué? Pour protéger une industrie qui charge trop cher pour te louer une chambre de 15h à 11h AM??? Pour supposément protéger la quiétude de mon quartier?? Dude… si mon quartier se transforme en zone d’hébergement touristique à cause d’airbnb je donne ma maison à un organisme de charité! Parce qu’ici, la seule attraction touristique c’est de voir les gens entretenir leur sacro sainte propriété, de les voir balayer la neige sur leurs arbres, tondre le gazon au ciseau, le peigner et lui faire une mise en pli!

Heureusement, partir une business n’est pas toujours aussi compliqué. Et nous vivons à une époque incroyable pour le petit entrepreneur. C’est l’ère de la mondialisation des communication et même Jean-Paul dans son sous-sol peut surclasser des géants comme Walmart à sa façon!

Au cours des prochains jours, je publierai quelques articles sur le sujet et j’espère vous permettre d’envisager réellement la possibilité de faire de l’argent de la maison sans trop se casser le pompon et en toute légalité!

Avez-vous déjà tenté de partir une petite entreprise à temps partiel pour arrondir les fins de mois? Comment ça s’est passé?

4 Comments

  1. Maxime

Leave a Reply