À qui la faute?

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

C’est une question qui porte matière à réflexion, n’est-ce-pas?

Ok, oubliez un instant le cadre monétaire de la question et prenez le tout au sens large

  • Votre couple capote, à qui la faute?
  • Vous êtes overweight de 40 lb, à qui la faute?
  • Vous êtes coincé dans un boulot de merde, à qui la faute?
  • Vos enfants ne veulent plus vous parler, à qui la faute?
  • Vous êtes paumé, à qui la faute?

Si vous vous livrez à une introspection profonde et juste (tout à votre honneur et pas facile à faire), vous pourrez probablement en conclure que dans chacune des réponses, il y a certainement un peu de vous dans la réponse!  Une certaine part de responsabilité vous incombe.

Peut-être aurez-vous alors le réflexe de me dire :

‘’ Oui, mais Max, c’est elle qui m’a trompé! ‘’

À moi de répondre :  Avez-vous initialement bien choisi votre partenaire de vie?  Avez-vous suffisamment communiqué et investi de temps dans votre couple?  N’oubliez pas qu’un couple c’est 50/50 et ça demande aussi des compromis de votre part.  Ultimement, si ça ne fonctionne plus, la vie ne s’arrête pas pour autant et ça vous donne une possibilité de repartir ailleurs sur de nouvelles bases.

‘’ Oui, mais Max, je travaille tellement que je n’ai pas le temps de faire l’épicerie, du sport et des lunchs santé. ‘’

À moi de répondre :   Est-ce que votre travail compte plus que votre santé?  Êtes-vous un abonné des restaurants?  Est-ce réellement plus long de bien manger que de mal manger?  Êtes-vous capable de bouger davantage en modifiant vos habitudes?  Avez-vous une gestion optimale de votre temps si vous n’êtes pas en mesure de vous préparer quelques plats santé de temps à autre?

‘’ Oui, mais Max, je suis un simple salarié au bas de l’échelle et je n’ai pas d’études. ‘’

À moi de répondre :  Cela ne t’empêche pas malgré tout d’effectuer un retour aux études, de prendre des cours du soir, d’en parler à ton entourage pour dénicher des opportunités, de répondre à des offres d’emplois et de foncer pour changer de situation si celle-ci ne te convient plus.

‘’ Oui, mais Max, je ne sais pas comment parler à mes enfants et en plus ils sont dans une phase rebelle. ‘’

À moi de répondre :  Leur as-tu dit et fait sentir que tu les aimais?  Il n’est jamais trop tard pour les écouter, faire des activités avec eux, réparer des erreurs du passé et nouer des liens.  Peut-être que ça ne fonctionnera pas au départ, mais persistez et ils ne resteront pas insensibles éternellement à vos bonnes intentions.  Ne faites pas un Jean-Jacques Rousseau de vous-même!

‘’ Oui, mais Max, la vie ça coûte cher tu sais. ‘’

À moi de répondre :  As-tu déjà fait un budget?  Connais-tu la différence entre un besoin essentiel et un désir?  Mets-tu tes priorités aux bonnes places?  Pourrais-tu être pratiquement aussi heureux en effectuant seulement quelques changements qui vont te donner de l’oxygène?  Il y a toujours moyen d’optimiser sa situation et se sortir la tête de l’eau quitte à se priver un peu plus à court terme de dépenses superficielles pour en tirer des bénéfices à long terme et s’enlever une tonne de pression sur les épaules.

Bref, ce que je veux surtout mettre en relief ici est qu’il y a rarement de problèmes définitifs sans solutions, que ce n’est pas toujours la faute des autres et que la plupart des solutions passent par le travail, la communication, le courage, la persévérance et certainement pas en rejetant la responsabilité des événements sur autrui!

Être capable de reconnaître ses torts et ses faiblesses demande beaucoup d’humilité et de travail sur soi, mais il n’en demeure pas moins que c’est bénéfique de bien se connaître et que ça démontre une belle maturité.

Par ailleurs, le plus grand défi de la vie d’un homme est probablement d’arriver à surmonter les échecs qui se dressent sur sa route.  L’important n’est pas d’éviter tout les coups, car c’est pratiquement impossible, mais il faut surtout savoir les encaisser et rebondir avec brio lorsque l’occasion se présente!

But it ain’t about how hard you hit.  It’s about how hard you can get hit and keep movin’ forward.  How much you can take and keep movin’ forward.  That’s how winnin’ is done!

Au niveau des finances personnelles, le fameux ‘’ à qui la faute ‘’ s’applique également.  Personnellement, j’ai déjà vu des travailleurs gagnant de très bons salaires se plaindre du fait qu’ils avaient de la misère à arriver à la fin du mois, tout en menant un train de vie quasi-princier!  Donc, pour moi, si on aspire à devenir financièrement indépendant à un jeune âge, la 1ère étape est de réussir à diminuer ses dépenses et à maintenir un train de vie raisonnable.

Bon, maintenant, le gouvernement!  C’est certainement tout un ogre tentaculaire, mais il vous faudra composer avec, autant que possible, tout en optimisant les avantages fiscaux auxquels vous avez droit et en utilisant les abris fiscaux légaux (REER, CELI).

Au Québec, semble-t-il, nous avons jadis fait un ‘’choix de société ‘’ qui fait que nous finançons, à même nos impôts, plusieurs services publiques que les autres provinces plus riches n’ont pas les moyens de se payer (ex : garderie à 7$), même si ces autres provinces nous financent via la péréquation, alors de ce fait, pour se payer le ‘’tout inclus‘’ en termes de services publics, en plus du cadeau que nous recevons du fédéral, le niveau de taxation global est très élevé au Québec.

Bref, il vous faudra accepter que sur votre paie et sur vos dépenses de consommation, il y aura toujours un certain montant qui partira en fumée afin de financer ces services publics.

Par contre, cela ne devrait pas vous servir d’argument afin de justifier le fait que vous n’épargnez pas assez!

‘’ Oui, mais Max, le gouvernement m’en enlève tellement sur ma paie que je n’ai pas les moyens d’épargner ‘’.

À moi de répondre: La première étape consiste donc à regarder dans sa cour et à se dire : ‘’ De quelle façon puis-je personnellement améliorer mes finances personnelles? ‘’  Par la suite, il faut trouver de quelle façon cette épargne peut-elle le plus judicieusement possible être investie afin de réduire les frais de gestion et optimiser le rendement.

En définitive, il nous faut tous composer avec cette situation fiscale, sans pour autant s’en servir pour justifier notre incapacité à épargner.

Il n’y a pas d’âge pour prendre ses responsabilités et adopter de bonnes habitudes.

Il ne suffit que de trouver les solutions plutôt que des excuses!

En êtes-vous capable?

One Response

  1. Kimber

Leave a Reply