9 Choses que je fais pour économiser de l’argent

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Pour la majorité des gens, économiser plusieurs milliers de dollars semble être une montagne infranchissable. Pourtant, moi j’arrive relativement bien à épargner plus de 50% de mes revenus chaque année.

J’ai donc décidé de partager quelques trucs simples que j’ai mis en place pour vous aider à épargner davantage.

#1 Automatiser mon épargne

Je sais, on l’a tous déjà entendu celle-là. Mais, c’est vraiment puissant quand on l’applique. Faites retirer l’argent à même votre chèque de paye. Envoyez-là dans un REER collectif, un CELI collectif ou dans les obligations d’épargnes du Canada. Transférez-là ensuite où bon vous semble, mais faire retirer l’argent à même sa paye c’est vraiment puissant.

Commencez petit afin de vous habituer à la déflation de votre niveau de vie. Mais faites augmenter les prélèvements régulièrement et ne revenez pas en arrière. Vous allez vous habituer à vivre avec moins.

Moi je fais transférer 600$ aux deux semaines dans mon REER collectif.

#2 Transférer mon bonus annuel dans mon compte de placement

Avoir un bonus annuel c’est cool! Mais l’investir pour qu’il continue à faire des petits c’est encore plus cool à mon sens!

Et quoi de plus facile que d’épargner de l’argent tombée du ciel?

#3 Considérer mes augmentations de salaire comme de l’épargne

Vous avez eu une augmentation de salaire? Félicitation! Mais au lieu de commencer à faire l’inflation de votre mode de vie, diriger tout ce nouveau pouvoir vers votre épargne pourrait vous rendre riche!!!

Moi, je fais tout mon possible pour profiter de ces augmentations pour accélérer le rythme de mes épargnes, du remboursement de mes dettes etc…

#4 Acheter une maison et une voiture dans ses moyens et selon ses besoins

J’ai besoin de me rendre à 12 km de chez moi pour prendre l’autobus. Je pourrais y aller en vélo, à pied, en taxi… mais j’ai choisi d’y aller en voiture.

Encore là, je pourrais y aller en Mercedes, en Lexus, en Hummer, mais j’ai choisi d’y aller en Toyota avec des fenêtres à manivelles!

Il y a mille et une façon de se rendre à Rome, mais tous les chemins nous y mènent!

Une voiture c’est le pire des gobe-sous! Si vous décidez d’en posséder une, allez-y mollo sur la pédale des paiements mensuels!

En moyenne, une voiture coûte plus de 8 à 10,000$ dollars net par an toutes dépenses confondues. Ce montant serait suffisant pour vous financer une retraite dorée!

Quant à la maison, avez-vous besoin de ces armoires de cuisine haut-de-gamme avec un comptoir en quartz importé pour couper vos petites carottes et ranger vos petites assiettes et vos petites tasses?

Non… une tablette et votre table de cuisine ça serait suffisant à la limite. Gardez les pieds sur terre.

Oui, c’est beau les rénos dans les magazines, mais les modes changent aussi vite qu’elles apparaissent et dans 5 ans, vos armoires à 50,000$ seront passé date! Vos paiements par contre seront loin d’être terminés!

Et si vous êtes seul, avez-vous besoin d’une maison avec 3 chambres à coucher, 2 salles de bain, un garage détaché, 50000 pi carré de terrain?

Logez-vous en fonction de vos besoins!

Moi je suis resté humble et raisonnable au niveau du logement et du transport. Ça va me permettre d’atteindre la liberté financière beaucoup plus rapidement que la moyenne!

#5 Créer des situations d’épargne forcée

Chaque fois que je peux me forcer à épargner je le fais!

Par exemple, au lieu de mettre mon hypothèque sur 25 ans au moment du dernier renouvellement, je l’ai mis sur 18 ans. Impossible de revenir en arrière après.

Placer mon argent dans un compte pour lequel je n’ai pas de carte de guichet et donc mettre des entraves pour le retirer facilement aide aussi!

#6 Le resto…

C’est mon péché… Je mange vraiment trop souvent au resto. Mais, j’y travaille! Je me force à amener des lunch au boulot plusieurs fois par semaine.

Ça l’air nono, mais 15$ par jour, fois 3 jours semaines, fois 48 semaines… ça commence à faire du bidou!

J’y vais une étape à la fois. Heureusement, être végétarien m’aide, puisqu’il n’y a pratiquement rien à manger hors de la maison… on vit dans un monde de cannibales qui ne pensent qu’à dévorer du cadavre en putréfaction entre deux tranches de pain et une petite sauce secrète!

#7 Arrêter de feuilleter le publi-sac

Avant, je regardais le publi-sac chaque semaine et surtout le Canadian Tire! Soudainement, j’avais toujours la tête remplie de « besoins » et de désirs!

Depuis que je mets le publi-sac direct dans le compost ou au recyclage sans le regarder, je ne vais à toute fin pratique plus au magasin.

Ça fait moins de cochonneries qui embourbent ma maison et plus de pognon dans mes poches!

#8 Se fixer un objectif ambitieux et se rendre redevable

Chaque année, je me fixe un objectif d’épargne. Il n’est pas toujours facile de l’atteindre et je l’atteins rarement d’ailleurs (lol) mais ça me force à en faire toujours plus à ce niveau.

Cet année, j’ai fixé cet objectif à 24,000$. C’est quelque chose… j’en suis à environ 18,000$ et je doute dépasser 21,000$ à ce stade.

Mais, 21,000$ c’est quand même quelque chose et c’est mieux que l’année dernière.

#9 Cultiver ma « souffrance » par l’auto-manipulation mentale

Ahhh! Celui-là c’est mon préféré et peut-être même la plus grande raison derrière ce blog!

C’est hors du commun, mais j’adore m’auto-manipuler!

J’aime par exemple amplifier le fait que je suis un « esclave-salarié » coincé dans la rat race dans une méchante société capitaliste!!! 🙂 Je sais très bien que je ne suis pas à plaindre, mais en m’auto-manipulant, ça m’aide à rester focus et « fâché » de mon sort!

Les gens qui se disent « positif » passent leur temps à s’auto-manipuler… un tas de marde d’oiseau tombe du ciel sur ton épaule, il y a quelque chose de positif là-dedans! T’as un cancer de stade 3… shit, ça aurait pu être pire… t’aurais pu avoir stade 4!

Moi je fais le contraire! Ça va super bien dans ma vie! J’ai une vie merveilleuse et je vis le rêve américain. J’ai deux enfant merveilleux. Je gagne un salaire pharaonique. Je suis en relative bonne santé. J’ai une femme superbe dans ma vie. D’ailleurs, bien que je sonne morose sur ce blog, je dois dire que je respire le bonheur au quotidien!

Mais, hey! Ça prend toute une motivation pour épargner autant d’argent au lieu de le claquer sur des cossins au magasin! Surtout que ma femme ne cesse de me tenter en me disant « achète-toi le donc ton F150, tu le mérites » et pourquoi on ne s’achète pas une grosse cabane neuve dans les beaux quartiers? T’es directeur après tout et tu fais la palette!

Donc, à autant de forces positives dans ma vie, je ne peux répliquer qu’avec une force contraire aussi puissante!!!

J’aime donc me rappeler que même si j’ai un bon salaire, de bonnes conditions de travail, des épargnes, de beaux enfants etc… je suis tout même seulement une « ressource humaine » aisément remplaçable.

Je ne m’enfle donc pas la tête avec mon revenu, le standing associé à mon poste etc… Je reste plutôt humble et focus!

Je ne suis pas libre. Je suis dépendant d’un emploi salarié. Et tant que je n’aurai pas atteint la liberté financière, cela demeurera vrai et c’est une situation que j’aime rendre insoutenable!

Tout ce que j’ai acquis professionnellement pourrait m’être retiré demain par un licenciement. Et alors, tout serait à recommencer ailleurs et je ne sais pas si j’aurais l’énergie de me battre comme je l’ai fait à nouveau… je n’ai plus 20 ans.

Le trafic, le 9 à 5, les réunions emmerdantes, la bullshit corporative… vaut mieux ça que de vivre dans un pays en guerre civile avec pas d’eau potable à proximité et encore moins de nourriture, pas de liberté individuelle, ta vie constamment en danger… C’est le sort de tellement d’humains sur cette terre.

J’agis donc égoïstement en bloguant ici et en me « plaignant » de mon sort… la misère des riches comme on dit!

Ne croyez pas que je ne le sais pas. Je suis béni des dieux! Et je suis déjà très riche!

Mais, la souffrance est un motivateur très puissant pour moi, alors j’aime la cultiver pour me forcer à me botter le derrière!

En me disant et en me convainquant que je mérite mieux, que tout pourrait être mieux, je me force à faire l’effort d’épargner.

Car, si j’acceptais mon heureux sort tel qu’il est… oubliez la liberté financière à un jeune âge! Vive le chalet à Tremblant, les voyages sur la Côte d’Azur, le vin à tous les soupers, les vacances à Walt Disney avec les kids, la maison à trois garages, 2 étages, 3 salles de bain!

C’est une technique de guérilla mentale comme une autre et c’est d’ailleurs en toute connaissance de cause et compréhension de ce que je suis en train de faire que j’ai nommé l’une de mes catégories « Propagande ».

Pour atteindre la liberté financière, je dois me convaincre que ça ne va pas si bien que ça dans ma vie… Sinon, je ne vais pas épargner! C’est comme ça! Il faut ce qu’il faut!

C’est weird! Mais ça marche pour moi!

Conclusion

Voilà comment moi je m’y prends pour épargner de grosses sommes chaque année!

Je laisse faire le magasinage de l’essence (ça coûte 3 cents de moins le litre à Mascouche! Heille le gros on y va!!!), le couponing (J’hais zigonner à m’obstiner à la caisse pour sauver 50 cents) et les autres économies de bout de chandelle.

Je focus sur le big three (logement, transport, bouffe) et j’applique des techniques d’épargne forcée.

One Response

  1. Kimber

Leave a Reply