Ce que j’ai appris en travaillant pour des millionnaires

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Dans le cadre de ma profession, j’ai eu à travailler fréquemment avec des millionnaires. Certains avaient hérité de belles sommes, la plupart sont devenus millionnaires par eux-mêmes.

Voici ce que j’ai appris d’eux au fil des ans :

1. Ils ont des habitudes frugales

L’un des plus riches clients avec qui j’ai eu à travailler valait 34 millions de dollars… du petit change quoi…

Pourtant, il se promenait en jeans/t-shirt de chez l’Aubainerie et avec un vieux Dodge Caravan patché avec de la putty.

Non… je ne blague pas!

Une autre dame avec qui j’ai eu à faire affaire gagnait plus de 2 millions par année. Si vous l’aviez vu vous ne l’auriez pas cru. Elle avait presque l’air d’une itinérante…

Un autre, un comptable gagnant plus de 280,000$ par an vivait carrément dans un trailer park dans une maison mobile qui valait moins de 75,000$.

Outre ces trois cas extrêmes, les autres millionnaires, sauf à quelques exceptions près, avaient l’air de gens bien ordinaires. Ils avaient des voitures normales (pas de BMW, Lexus, Mercedes…), des maisons relativement normales (- 400,000$) et s’habillaient de façon normale… pas de bling bling show off.

L’habit ne fait vraiment pas le moine.

Ce sont simplement des gens qui ont su gérer leur argent de façon intelligente!

2. Ils ont épargné beaucoup à un jeune âge

Qu’ils aient démarré des entreprises ou soient devenu riches en investissant, tous avait ce point en commun : l’épargne.

La plupart ont pris des deuxième emploi ou ont fait beaucoup de surtemps à leurs début pour amasset un capital suffisant pour leur permettre de commencer à faire rouler la machine le plus rapidement possible.

Même riche, ils épargnaient encore des sommes colossales en vue d’investir dans de nouveaux projets ou par habitude.

3.La gestion des dettes

Je n’ai jamais vu un de ces millionnaires traîner de lourdes dettes de consommation.

Comme l’un me disait « Je ne vais prendre une dette que si le rendement fait avec l’argent emprunté dépasse le coût de l’emprunt de façon appréciable. »

En d’autres termes, ils n’achètent pas de biens de consommation (resto, épicerie, essence, meubles etc…) avec du financement.

Ils achètent plutôt des actifs qui rapportent suffisamment d’argent pour couvrir le prêt et générer un profit.

4. Ils connaissent la valeur du temps

La plupart des riches que j’ai rencontré m’ont dit que ce qui a fait une différence c’est lorsqu’ils ont compris qu’ils devaient sous-traiter certaines tâches dans lesquelles ils étaient peu efficaces.

Par exemple, un de ces millionnaires possédait plusieurs immeubles à revenus. Soucieux d’offrir des emplacements de qualité à ses locataires, il s’occupait lui-même du déneigement et de l’entretien ménager des lieux.

Cela lui prenait un temps fou et il a fini par réaliser que de mettre son temps là où son talent d’investisseur était utilisé à meilleur escient était plus rentable.

Garder l’immeuble clean était une bonne idée. Mais cela lui prenait tellement de temps qu’il n’en avait plus pour dénicher de nouvelles opportunités d’investissement.

5. Des revenus de sources multiples

Dépendre d’une seule source de revenu est extrêmement risqué. Si la source se tarit, on perd 100% de ses revenus…

Tous les riches que j’ai connu tiraient des revenus de multiples sources : immobilier, investissements (dividendes, intérêts etc…), emploi ou entreprise.

À force de jouer avec de l’argent, il semble que ces opportunistes avaient fini par développer la capacité de faire de l’argent avec tout.

L’un deux m’a raconté que plus jeune, il vendait des bas de nylons à son travail dans les années ’90. Il gagnait la moitié de son salaire d’employé en vendant des bas de nylon dans sa tour à bureau aux femmes qui, inévitablement, finissaient toujours par faire des mailles dans leurs bas au mauvais moment.

6. Ils ont toujours eu des objectifs à court et long terme

Rien de mieux que de se fixer un objectif pour créer du mouvement et l’atteindre. Celui qui sait où il s’en va finit généralement par s’y rendre!

Les riches que j’ai rencontré étaient des gens disciplinés. Ils savaient ce qu’ils voulaient, quand ils le voulaient et comment l’obtenir.

Savoir formuler un objectif SMART est un des plus puissants outils à mettre dans sa boîte à outils.

Par exemple, si vous cherchez un 10 logements qui rapporte 90,000$ brut par an composé de 4 1/2 avec un stationnement extérieur dans tel secteur pour tel prix,  il est plus facile de trouver (et d’aider les autres – agents d’immeubles – famille – amis – collègues – à vous aider à trouver) que si vous recherchez un 10 logements rentable, en bon état, pas trop loin de chez vous.

Il faut être précis!

7. Ils savent optimiser leur rendement fiscal

J’ai rarement vu un riche détenir tout à son nom personnel…

Corporation, fiducies… sont quelques outils que les millionnaires que j’ai fonnu utilisaient pour protéger leurs actifs, planifier leur succession et améliorer leur efficacité fiscale.

Comme me disait un millionnaire récemment : « Quand t’as juste une job, un char pis un bungalow, tu passes à côté de la game! »

Après tout, on vit en régime capitaliste. La capitalisme permet de bâtir de grande choses et pourtant la plupart des gens se contentent d’écouter la poule aux oeufs d’or à la télé plutôt que de se l’approprier!

Voilà! J’ai appris bien plus de choses que je n’en relate ici en cotoyant des millionnaires mais je pense que ces aspects sont les plus importants pour aider quiconque à améliorer son sort financier!

4 Comments

  1. Maxime
  2. Maxime

Leave a Reply