Achat récent : 18 actions de GPC à 81,72$ US

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Hier, j’ai ajouté 18 actions de Genuine parts company à celles que je possédais déjà, portant mon nombre d’actions de cette cie à 43.

Le titre est présentement classé 4 étoiles par Morningstar.

Il se transige sous ses p/e, p/b, p/sales moyens des 5 dernières années et son dividende initial est fortement au-dessus du dividende initial qu’on pouvait obtenir au cours des 5 dernières années en moyenne.

Bien que le passé ne soit pas garant du futur, il est intéressant de savoir que GPC a haussé son dividende chaque année au cours des… tenez-vous bien… 61 dernières années galoppant dans le peloton de tête avec Procter Gamble, Parker-Hannifin et Northwest natural gas. Il n’y a qu’American States Water qui le devance avec 62 ans.

GPC a augmenté son dividende de 6.9% en moyenne au cours des 10 dernières années et cette croissance est plutôt stable.

Le payout ratio demeure raisonnable sous la barre des 60%. Le debt/equity est à 0.17, le nombre d’action en circulation diminue grâce à leur programme de rachat d’actions.

Bref, ça me semble être un titre qui peut trouver sa place dans mon portefeuille.

Ceci ajoute 48.60$US à mon revenu annuel de dividendes.

Mon revenu annuel de dividende fait du surplace

J’en profite pour parler de quelque cbose qui m’énerve en 2017.

Le taux de change a fortement chuté dernièrement et mon portefeuille est très sensible au taux de change CAN/US pour le moment car l’essentiel de mon portefeuille est concentré en US.

Récemment, j’avais croisé la barre du 100,000$ épargné dans mon compte de courtage mais depuis quelque temps, mon solde est retourné dans les 5 chiffres…

De plus, mon revenu annuel de dividende oscille entre 3050$ et 3200$ par année depuis le début de l’année. Il semble que mes nouveaux achats ne font que maintenir le revenu provenant de mon portefeuille, se battant contre les fluctuations du taux de change.

Présentement, avec ce nouvel achat, mon revenu annuel de dividende est à 3158$.

Ça m’apparaît souvent frustrant car je fais des achats chaque mois, mais ça fait partie du jeu et de l’expérience.

Une fois retraité, je devrai composer avec cette variable et ne rien prendre pour acquis. Bien qu’un taux de change à 1,25-30 m’apparaisse relativement normal avec nos voisins du sud, nous avons connu plusieurs années avec un dollar au pair ou même parfois d’une valeur supérieure à celle de nos voisins.

Ainsi, j’affiche mon revenu total de dividende en argent canadien converti au taux de change du jour, mais lorsque sera venu le moment de faire des retraits, je crois qu’il vaudrait mieux que je retire mes dividendes en les considérant au pair durant les 5 à 10 premières années, quitte à réinvestir les surplus pour amortir ces fluctuations.

Au cours des prochaines années, je compte rééquilibrer aussi ces fluctuations en achetant beaucoup de titres canadiens.

Il ne me restait que 17,000$ de cotisations inutilisées à rattraper dans mes REER et cette année, je compte bien combler l’écart. Comme vous le savez peut-être, je me sers de mes REER pour détenir mes titres à dividendes US. Ensuite, je m’attaquerai à mon compte CELI que j’ai beaucoup négligé depuis le début de cette aventure. J’ai encore beaucoup de lousse dans ce compte et il est fort probable que vous me verrez acheter pas mal plus de contenu canadien à partir de 2018.

Le marché est petit, mais je me vois bien acheter pour plusieurs milliers de dollars de nos grandes banques, de nos cies de chemin de fer, de certains de nos utilities telles que Fortis.

Il est aussi possible que je toucherai un peu aux telecoms mais je trouve que c’est un spot très risqué. La technologie change vite et sans les lois en place, des géants comme Verizon et AT&T pourraient facilement écraser nos Telus, Bell, Rogers et Vidéotron…

Tim Hortons… j’adore Tim Hortons et j’en avais quelques actions en poche. Depuis la fusion avec Burger King en la cie Restaurant brand Intl, j’ai encore quelques actions. Il est possible que je grossisse ma position mais je préférais Tim Hortons sans Burger King.

On verra bien!

Et vous, qu’achetez-vous récemment?

13 Comments

  1. Petes
  2. Petes
  3. Maxime
  4. Maxime
  5. Petes

Leave a Reply