Il y a d’autres façons de vivre sa vie!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Depuis quelque temps, le Journal de Montréal courre après les histoires de retraite qui sortent de l’ordinaire.

Bien que les médias ont généralement tendance à tout tourner au sensationnel (plusieurs de ces histoires sont extrêmes), ce que j’aime de cette série d’article c’est de découvrir qu’il existe des tas de gens courageux prêts à tout laisser tomber pour vivre leur passion!

Voici quelques unes de ces histoires qui pourraient bien vous amener à réfléchir :

Vivre en Maurice sans eau ni électricité
Elle a quitté la « belle vie » de cadre au Centre-Ville de Montréal pour aller vivre dans un camps avec son conjoint et pour passer sa vie à s’occuper de ses chiens de traineaux.

Vivre plusieurs fois sa vie en repartant de zéro
Plutôt que de compter les années avant la retraite, cet homme né à Drummondville a plutôt décidé de vivre sa vie par cycle de 5 à 11 ans. Et quand il commence à se sentir malheureux dans sa nouvelle vie, il quitte tout, prend une année sabbatique puis recommence à zéro ailleurs.

Tarzan est de retour

Ce jeune homme a fait tout un retour aux sources! Depuis 5 ans, il vit seul au fin fond du parc de la Verendrye et se nourrit d’écureuils et de tout ce que la forêt a à lui offrir. Il prétend vivre avec 50$ par année! Pas mal!

Avec un multiplicateur de 25 fois ses dépenses annuelles (couramment utilisé pour mesurer combien d’épargne il faut pour atteindre la liberté financière), avec seulement 1250$ d’épargne on pourrait vivre comme lui… dire que je vise d’accumuler un magot de plusieurs centaines de milliers de dollars!!

Je crédite ici MrJack pour m’avoir fait prendre connaissance de cet article.

30000 km sur le pouce!!! Ils vendent tout pour partir à l’aventure!
Je suis probablement bizarre (je m’assume), mais je préférerais vivre comme Tarzan avec tous les dangers des bois que de faire le tour complet de l’Akériqur sur le pouce… Je pense que la plupart des gens sont foncièrement bon, mais de toutes les bonnes personnes censées que je connais, j’avoue qu’aucun ne songerait à embarquer un pouceux…

Ahhh je dois être peureux… Reste qu’il doit y en avoir des bizarreries à voir quand on fait du pouce! 😉

Bonne lecture!

8 Comments

  1. Kimber
  2. Kimber

Leave a Reply