Google est en quête du St-Graal

Ad Blocker Detecté

Je mets beaucoup de temps et d'énergie dans ce site . Il se finance grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de m'encourager à maintenir ce site gratuit.

La vie éternelle… qui n’a pas un jour rêvé de vivre éternellement?

Cette quête ne date pas d’hier. Elle fut la source de nombreuses recherches, de nombreux écrits et de certaines batailles aussi. Voilà que Google décide de s’y attaquer.

Imaginons les possibilités un instant :

  • profiter de la formule de l’intérêt composé comme le héro de « La stratégie Ender » qui dans le roman (pas le récent film) laisse son argent faire de l’intérêt composé pendant plus de 20000 ans alors qu’il est en stase vers une autre galaxie
  • Faire de l’exploration interstellaire et découvrir de nouvelles planètes habitables, en prendre possession et les coloniser (et si nous avions chacun notre planète?)
  • Avoir tout le temps du monde pour apprendre sur tous les sujets, tout voir, tout lire, tout entendre
  • Se dédier à une oeuvre pour l’éternité

Tout cela ne serait-il pas merveilleux?

Anna Rice, dans son célèbre roman « Entretien avec un vampire » aborde le sujet d’un autre angle. La vie éternelle ne deviendrait-elle pas aigre avec le temps? Par exemple, qui aimerait :

  • Survivre à tous les gens qu’on a aimé, incluant nos enfants si nous n’avons pas les moyens de rendre tout le monde éternel
  • Voir un didacteur s’accorder le privilège de la vie éternelle et opprimer l’humanité pendant des millénaires
  • Et si on s’engageait dans un voyage de 2000 ans vers une nouvelle planète, aurions-nous toujours envie de s’y rendre après tout ce temps?
  • Après avoir tout lu, tout vu, tout vécu, la vie ne deviendrait-elle pas ennuyante? Où seraient nos motivations à vivre? Après tout, après avoir fait quelque chose à plusieurs reprises, le plaisir initial tend à s’estomper… devrions-nous alors aussi hacker notre émotivité?

Quoiqu’il en soit, plusieurs croient que la vie éternelle est possible, même que le premier homme à pouvoir vivre 1000 ans serait déjà né et ces hackers du capitalisme 3.0 croient que tout est un code mathématiques et donc, qu’on peut le craquer ou le hacker si on est assez brillant.

D’ailleurs, en laboratoire, des scientifiques ont réussi à prolonger la vie de certains vers de façon plus qu’étonnante.

Il y a peu, à l’échelle de l’âge de la Terre, l’espérance de vie humaine était de 30 à 40 ans… elle est essentiellement du double aujourd’hui uniquement grâce à quelques modifications de base apportées à notre hygiène de vie.

Il est probable, selon moi, que dans un futur pas si lointain, l’humain (du moins certains humains fortunés) puisse vivre plusieurs centaines d’années en bonne forme. Pourquoi pas après tout?

À quoi ressemblerait notre société si tel était le cas?

Quoiqu’il en soit, ça serait un sacré bel outil dans notre boîte à outils pour permettre à l’humain de survivre aux catastrophes inévitables qui se produiront un jour sur terre (collision avec un astéroïde, le soleil qui englobera la terre dans un futur pas si lointain, collision de notre galaxie avec une autre galaxie…).

Les hackers du capitalisme 3.0 sont en train de transformer notre société de fond en comble et de prendre le contrôle de tous les systèmes de l’ancien capitalisme.

Mais ces nouveaux maîtres seront-ils pires que les anciens?

S’ils possèdent toutes les clés de la matrice et la vie éternelle, pourquoi voudraient-ils partager? Ne risquent-ils pas de s’enfler la tête et de finir par croire qu’ils sont « spéciaux » comme nos monarques d’autrefois qui se croyaient en droit de nous gouverner par sanction divine.

C’est un peu à cause de cela que j’écris cet article ici. L’objectif de toutes ces recherches fondamentales dans des domaines si variés (voiture autonome, vie éternelle etc…) sont faites dans quel but exactement? Ces PDG comme Elon Musk, Mark Zuckerberg etc… Cherchent-ils à récompenser les actionnaires ou encore se servent-ils d’eux comme d’un outil pour arriver à une fin plus grande? Le font-ils pour le bien commun ou pour leur propre ascension?

Car supposons que Google découvre le secret de la vie éternelle… qu’en fera-t-elle? Le commercialisera-t-elle à grande échelle pour le plus grand bonheur des actionnaires ou ne le réservera-t-elle qu’à une élite?

Google offre des actions avec ou sans droit de vote, Facebook aussi et il semble que cela devienne une nouvelle tendance… Plusieurs traders, ennivrés par le potentiel de gain à court terme se foutent bien d’avoir le droit de vote ou pas, mais pour un actionnaire à long terme comme moi, mon droit de vote, j’y tiens.

Sommes-nous en train d’assister à l’avènement de nouveaux Dieux tout puissants? Ils ont une vitrine sur presque chacun d’entre nous par les médias sociaux et internet (omniscience), possèdent des capitaux immenses et du levier immense grâce à l’avoir des actionnaires (toute puissance)… Ils créent des systèmes qui mettent en déroute les plus vieilles de nos compagnies et dirigent les capitaux dans quelques mains… et voilà qu’ils veulent vivre éternellement (l’éternel).

Je crois que la question se pose…

Quant à la bourse, bien des gens au cours de l’histoire de l’humanité ont tenté d’en craquer le code. Le problème, c’est que c’est un système complexe dans lequel des milliards d’électrons libres (nous les humains) y laissent agir leur libre arbitre et leur émotivité en fonction des événements mondiaux.

Je crois pourtant que de craquer ce code est théoriquement possible si l’on arrivait à épier tout le monde et à bâtir des modèles de comportement individuels. Car au fond, l’important c’est de suivre le banc de poisson et certains poissons sont plus leader que d’autres, donc il est probable que de suivre seulement une certaine quantité de poisson soit suffisant pour prédire les cours.

Le big data c’est ça. C’est l’accumulation de tonnes de données en temps réel et de leur analyse.

Le savoir c’est le pouvoir. Ici, il n’est même plus question d’argent.

Leave a Reply