Watchlist : liste de titres qui versent des dividendes en croissance mise à jour

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Mon site accueille maintenant 300 articles, plusieurs pages et de nombreuses ressources utiles.Ça commence à faire beaucoup de matériel. J’ai donc décidé de commencer à mieux l’organiser, à mettre certaines choses plus au propre si on veut…

Aujourd’hui, j’ai mis à jour la dividend watch list et j’en ai profité pour l’automatiser à 100%. Il a donc fallu que je retire plusieurs colonnes qui nécessitaient des mises à jour manuelles que je n’ai jamais eu le temps ou plutôt pris le temps de mettre à jour. Au fil des mois, leur utilité allait donc en déclinant.

Autre mise à jour importante, j’ai indexé à la watch list tous les titres qui versent des dividendes en croissance aux USA et au Canada.

Les cellules de prix et de p/e deviennent verte ou rouge en fonction de deux formules toutes simples :

  • Si le p/e est plus petit ou égal à 20, c’est vert. Sinon c’est rouge
  • Si le prix est <= à 1,05 x 52 weeks low, c’est vert, sinon c’est rouge.

Bien évidemment, ces règles simples ne sont pas suffisantes pour justifier un achat, mais considérant la quantité importantes de titres versant des dividendes en croissance, ça permet de commencer quelque part.

Le p/e devrait au minimum toujours être remis en contexte avec son p/e moyen historique, le p/e du marché et le p/e de l’industrie. Et évidemment, on doit regarder tout le reste. Car, de toute façon, acheter un titre juste à cause de son p/e démontre un grave manque de compréhension de l’analyse financière d’une compagnie.

Néanmoins, en règle générale, acheter une cie à plus de 20 fois ses revenus, c’est possiblement miser beaucoup sur la croissance future.

J’ai acheté Google à 30 fois ses revenus il y a deux ans et j’en suis bien heureux. J’ai misé justement sur la croissance future mais avec Google, j’étais en confiance. J’ai aussi acheté quelques titres à 22, 23 ou 25 fois les revenus… mais de façon générale, j’aime bien me tenir en bas de 20 fois les revenus.

Quant au 52 weeks low, ça ne dit pas grand chose non plus. Si le prix retourne au 52 weeks low, ça veut juste dire que tous les gains annuels du titre viennent de s’effacer pour rejoindre son plus bas en 1 an. Ça ne veut pas dire que c’est un titre à acheter. Ça veut juste dire que quelque chose à probablement déplu aux investisseurs, si bien que le titre est retourné à son plus bas en 1 an.

Le plus bas en 1 an peut être le plus haut de l’année d’après… qui sait?

N’empêche que ça permet de mettre le focus sur des cies qui viennent de subir des revers. Et comme la grande majorité des cies sur ces listes sont des cies plutôt matures, ce qu’il reste à faire est donc de regarder pourquoi le titre est retombé sur son plus bas en 1 an. Est-ce que c’est du à quelque chose de temporaire ou à une tendancd lourde qui affectera les revenus futurs de l’entreprise? Est-ce que le prix est raisonnable et offre-t-il une marge de sécurité suffisante?

Évidemment, encore une fois, on regarde tout le reste aussi.

La liste est classée par onglet et les différents onglets se trouvent au bas de la liste.

Bonne chasse!

8 Comments

  1. Petes
  2. Petes

Leave a Reply