Ce que j’ai appris à propos de la richesse depuis que je tiens ce blog

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Bien souvent sur ce site, le meilleur se trouve dans les commentaires. L’article lance une idée puis elle dérive, fait son chemin et donne lieu à des discussions fort intéressantes.

C’est ce qui s’est produit sur l’article suivant. Et ça m’a donné le goût d’écrire ce nouvel article.

Après plus de 3 ans à bloguer sur le sujet de la liberté financière, après au moins 10 ans à réfléchir et apprendre sur le sujet, j’ai retenu plusieurs leçons de vies.

Les voici :

Il faut faire des erreurs pour apprendre mais…

C’est totalement vrai qu’on peut apprendre beaucoup de ses erreurs. Comme c’est aussi vrai et intelligent d’éviter de faire des erreurs en apprenant des erreurs des autres.

Ne pas connaitre l’histoire apporte le risque de répéter les même erreurs! C’est ce que l’humanité fait en boucle depuis des générations… répéter les même erreurs encore et encore parce qu’on se pense toujours plus smart que ceux qui ont vécu avant nous je pense.

En créant FaisCommeLesRiches au départ, j’ai lu la biographie de nombreux hommes riches pour en sortir une ligne d’actions à prendre et apprendre de leurs bons coups et de leurs erreurs. J’ai aussi lu à plusieurs reprises « La bible de l’homme riche » (livre difficile à trouver) écrit par Mark Fisher. Ce livre contient des tonnes de citations d’hommes et de femmes riches sur des tas de sujets. On peut en apprendre beaucoup en les lisant encore et encore.

Cela étant dit, j’aime bien le motto du New Hampshire « live free or die trying ». Ça me hante depuis que je suis tout petit. Ainsi, à ne rien tenter on n’arrive à rien et parfois vaut mieux tenter des choses en vain que de ne rien faire. L’important bien sûr, est d’analyser pourquoi ça n’a pas fonctionné afin d’en tirer une leçon.

J’ai essayé de devenir riche « instantanément » des tas de fois. J’ai fait des tas d’erreurs, je n’y suis jamais arrivé et voici d’autres choses très importantes que j’ai appris.

Mettre l’accent sur ce qui fonctionne peut s’avérer très puissant

Apprendre de ses erreurs c’est bien. Mais, il ne faut pas négliger l’autre côté de la médaille.

Par exemple, la première fois que j’ai reçu un chèque de dividende j’ai compris que j’allais devenir accroc. Depuis, j’ai répété le comportement encore et encore. Et la première fois que j’ai reçu une augmentation (croissance du dividende), j’ai compris que je venais de trouver un filon et que je pourrais bel et bien être libre. Alors, j’ai accéléré le rythme.

On peut tirer de belles leçons de ses bons coups.

En ce moment, je viens de me rendre compte qu’un de mes sites a un taux de conversion « anormal ». Plus de 10% des visiteurs me rapportent de l’argent. Je ne sais pas ce que j’ai fait de bien, mais je vais le trouver pour le reproduire!

Éviter ce qui ne fonctionne pas et miser sur ce qui fonctionne, voilà une belle leçon apprise à la dur.

La liberté est la vraie quête

Il y a peu de temps encore, j’avais l’obsession de devenir riche, très riche, trop riche…. Mais j’ai fini par réaliser que l’important n’est pas de devenir riche. La liberté est la vraie quête. L’argent n’est qu’un outil et on peut être libre avec bien moins qu’on ne le pense (25 à 33 fois ses dépenses).

La question à se poser est donc « pourquoi est-ce que je veux être riche? »

Souvent, d’autres solutions plus adaptées pourront être trouvées dans la réponse.

Si c’est par manque de confiance en soi avec les femmes par exemple, l’argent n’en apportera pas davantage. Alors vaut mieux travailler différemment sur soi.

Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras

Beaucoup de gens se laissent prendre par l’appât du gain. Mais, on peut courrir de longues années après un arc-en-ciel sans jamais ne s’en rapprocher.

Je l’ai fait. Nous sommes légion à l’avoir fait. Clairement, le taux de succès n’est pas élevé.

Un tient vaut mieux que deux tu l’auras. Vieil adage de grand-père mais tellement vrai.. voilà pourquoi j’investis dans des titres qui versent des dividendes en croissance. Chaque trimestre je reçois une part de mon rendement en cash à réinvestir.

Je ne base donc pas ma progression sur la valeur de mon capital mais sur les revenus qu’il rapporte. Chaque mois, je collecte une part de mon rendement total en argent sonnant… Voilà du concret!

Notre perception du temps évolue en vieillissant

Petit, une semaine nous paraîssait une année entière. Aujourd’hui, les semaines passent comme des heures. Notre perception du temps qui passe évolue en vieillissant et il semble qu’il passe de plus en vite alors vaut mieux faire le moins d’erreurs possible, surtout avec le capital car ça prend beaucoup de temps pour en amasser.

Prendre des risques indus nous fait courrir le risque de ne jamais arriver à nos fins.

Mettre un système en place est puissant

Savoir mettre en place un SYSTÈME qui a fait ses preuves est puissant. À rien ne sert de réiventer la roue alors qu’elle existe et fonctionne bien. Dividend growth investing, investissement immobilier locatif…

Des tas de gens sont devenus riches et libres grâce à ces méthodes. Elles sont éprouvées et fonctionnent. Alors pourquoi constamment chercher à inventer de nouvelles méthodes risquées et complexes alors que de garder les choses simples est souvent la meilleure chose à faire.

Oui, les produits dérivés, les options, les penny stocks… tout ça peut rapporter du +1000%, mais à chaque fois tu risques presque 100% de ton capital. Il n’y a pas de rendement sûr et gratuit à 100%.

Je préfère mettre mes efforts sur la certitude plutôt que sur la possibilité. La certitude demande apparemment plus de temps, mais comme la tortue dans la fable de Lafontaine, l’apparence peut être trompeur et la tortue sort souvent vainqueur.

Savoir quoi faire – comment le faire – et surtout le faire

Au fil du temps, j’ai fini par utiliser cette phrase fréquemment. Elle contient beaucoup plus de sagesse qu’il n’y paraît à première vue.

Le savoir, c’est le pouvoir. Et il est important de suivre l’ordre, car agir sans savoir mène à faire des erreurs qu’on aurait pu éviter. Savoir comment faire sans savoir quoi faire risque de nous mener à faire des tas de choses inutiles et désorganisées.

C’est un tout.

Je veux atteindre la liberté financière par le revenu passif. Je sais quoi faire :

  • Épargner et investir intelligement

Je sais comment le faire :

  • Réduire mes dépenses en focussant sur logement – transport – nourriture
  • Me payer en premier
  • Investir dans la propriété
  • Mettre en place un système qui a fait ses preuves – Dividend growth investing (mon choix)

Et surtout, je le fais!

Les gens ont souvent trop tendance (incluant moi) à rentrer dans l’action comme une poule pas de tête. C’est contre-productif et ça ne mène nulle part.

Privilégier l’être sur l’avoir devrait être une finalité – c’est la voie du bonheur

J’ai passé les derniers 15 à 20 ans de ma vie à mettre le focus sur l’argent, l’avoir, la richesse… Cela ne rend pas heureux.

Je suis heureux quand je suis en totale adéquation avec moi-même et donc quand je peux faire ce que j’aime le plus souvent possible. Je suis heureux quand j’apprends de nouvelles choses, pas quand je travaille à la chaîne.

Je suis heureux quand je passe du temps avec les gens qui sont précieux pour moi, pas quand je passe 90% de mon temps éveillé avec des collègues que je n’ai pas choisi et qui sont peu significatifs dans ma vie.

J’aimerais pouvoir centrer ma vie sur autre chose avant de mourrir et de constater que je l’ai gâché en vain. Alors atteindre la liberté le plus rapidement possible et le plus sûrement possible est devenu mon obsession.

La tortue peut gagner contre le lièvre

L’investissement par croissance du dividende est lent. Mais ça semble être une approche qui fonctionne car elle est basée sur l’équation de l’intérêt composé et sur la folie capitaliste qui nous a entrainé dans la psychose collective de la croissance infinie… chaque année il faut croître.

Tant que cette folie demeurera en place, cette technique devrait fonctionner.

Mais, le risque existe que cette folie prenne fin un jour ou l’autre et c’est pourquoi dr Jacob Lund Fisker a proposé d’adopter le modèle de l’homme de la Renaissance.

Celui qui connait plein de trucs pourra trouver son profit dans n’importe quel système. Je sais faire des tas de trucs, alcool, mécanique, programmation, rénovations, ébénisterie n’en sont que quelques uns…

Ainsi, si le système s’effondre je pourrai aisément échanger mes services et compétences contre de la nourriture etc…

Et puis, savoir faire des choses rend fier et ça donne confiance en soi. On se sent compétent.

Prendre sa retraite et ensuite devenir riche

Je pense aussi avoir appris autre chose de très important. À mon avis il est beaucoup plus facile de devenir riche une fois qu’on est libre.

Dr Jacob Lund Fisker a pris sa retraite avec 25 fois ses dépenses annuelles. 10 ans plus tard son capital vaut 121 fois ses dépenses annuelles depuis sa dernière mise à jour. MrMoneyMustache a crée son blog après avoir atteint la liberté financière. Son blog rapporte maintenant plus de 400k par an et à mon sens, il est maintenant multi-millionnaire 10 après s’être retiré.

Avoir tout son temps et toute son énergie pour user de son intelligence sans avoir le stress de manquer de quelque chose peut mener loin.

Je sais ce qui fonctionne :

1) investir son argent de façon intelligente dans la propriété (actions, immeubles etc)

2) réinvestir les fruits

3) créer de la propriété intellectuelle

Je sais désormais faire 1 et 3. 2 est facile.

Je le fais, mais si j’avais plus de temps (et aussi mes heures éveillées pendant lesquelles je suis le plus en forme), je créerais plus de propriété intellectuelle et de façon plus intelligente. Je crois que la propriété intellectuelle est vraiment l’avenue la plus payante à long terme et j’adore le faire.

Conclusion

Voilà le résultat de mes expériences, de mes succès et de mes erreurs aussi.

J’ai encore beaucoup de chemin à parcourir d’ici à atteindre mon objectif de retraite (6 ans), mais mon chemin va bon train. Ma valeur nette augmente sans cesse, mes revenus passifs aussi et cela n’est pas le fruit de la chance ou du hasard.

Je me suis battu pour tout ce que j’ai. Et, pour en arriver là, j’ai pris le temps de réfléchir et d’agir.

Qu’en pensez-vous?

4 Comments

  1. Stéph
  2. Petes

Leave a Reply