Vivre avec 15,000$ par an au Québec? C’est possible!

Mon objectif principal est d’accumuler suffisamment d’épargne pour en tirer des revenus passifs de 15,000$ par an et prendre ma retraite. Plusieurs croient que je suis fou (à commencer par mes collègues) car je gagne présentement 102,000$ brut.

Pourtant, je viens de réaliser que bien des gens vivent avec 15,000$ net par an au Québec. Tout est réellement une question de choix de vie. Et, à commencer par ce couple :

[adsenseyu2]

Vivre avec 1500$ par mois ou moins au Québec

J’ai aussi de la parenté proche qui vivent de revenus de retraite inférieurs à 20,000$ par an chacun avant impôts. Et ils ont deux voitures et une maison libre de dettes.

D’ailleurs, selon cet article du journal Le Devoir, plus de 44% des retraités vivent avec moins de 15,000$ par an en revenus

Maxime, l’un des plus grands collaborateurs de ce site, vit lui aussi avec 15,000$ à 18,000$ par an. Il possède 2 maisons, une érablière, il vient même d’acheter un autre bout de terrain… Il possède une voiture.

C’est possible. Des tas de gens le font par choix ou par obligation tels que ceux-ci qui ont fait la manchette à TVA nouvelles.

Jacob Lund Fisker vit aux Etats-Unis avec 7000$ par an quant à lui, la moitié de ce que je vise comme revenus passifs!

Parfois, j’ai des doutes quant à mon plan… et si 15,000$ n’était pas suffisant pour vivre. Et si j’attendais d’avoir 25,000$ ou 30,000$ de revenus?

Je gagne présentement 102,000$ par an brut comme je l’ai dit. De ce 102,000$ je paie une lourde charge d’impôt (+/- 31% de taux effectif). Ensuite, de cela, on me ponctionne le RRQ, le RQAP, le chômage, mes assurances médicaments et dentaires… Du reste on soustrait mon fonds de pension (11,000$), mes épargnes personnelles (environ 18,000$), mon paiement hypothécaire (15,000$) car je prendrai ma retraite libre de dettes.

Je dirais donc que je vis avec plus ou moins 24,000$ par an. De ce 24,000$, je flambe probablement un bon 10k à 12k en frais reliés au travail (vêtements, lunchs, café, transport), frais que je pourrais facilement compresser en mangeant à la maison et encore un bon 5000$ en remboursement de dettes de consommation (voiture, roulotte, rénos, gaspillage).

Je suis certain que moi aussi je pourrais bien vivre avec 15,000$ par an une fois mon hypothèque et mes dettes payée tout en gardant un style de vie similaire à celui que j’ai (maison, voiture).

Et si ça n’était pas suffisant, il y a maintenant des mouvements de retour au troc au Québec et je trouve ça super!

D’ailleurs, si quelqu’un a envie d’enseigner à Christian, l’un des lecteurs ici, ce qu’est l’investissement par croissance du dividende de vive voix, il offre d’échanger ça contre ses servives de plombier! Cool non?! Communiquez avec moi si ça vous intéresse et je vous mettrai en contact.

Je pense que lorsque j’aurai atteint la retraite, je m’impliquerai dans ce genre d’initiative. Échanger mon savoir contre d’autres services au lieu de toujours utiliser de l’argent, j’adore!

Qu’en pensez-vous? Est-ce possible de vivre avec si peu? Et avec 2 enfants à charge?

[adsenseyu2]

Par Le blogueur masqué

Bonjour, je suis le blogueur masqué. Comme vous, je suis un esclave moderne confiné au 9@5, propriété d’une grande corporation américaine. Ils nous ont dit, lorsque nous étions jeunes, que nous allions vivre dans une société de loisirs et que les avancées technologiques allaient nous permettre de ne travailler que quelques heures par jour. Pourtant, nous vivons dans un monde où règne le stress et l’incertitude. Ma situation pourrait être bien pire et je le sais. Il y a tant de gens qui souffrent sur cette planète. Mais, une cage en or demeure une cage. Au moins, j’ai un plan pour m’évader. Je vais prendre ma retraite de la « rat race » avant 45 ans et vivre de mes revenus passifs! C’est un rêve si puissant que je vais tout faire pour le réaliser! Pour bâtir ma fortune, j’investis principalement dans des titres boursiers qui versent des dividendes en croissance années après années.

32 commentaires

  1. Humm intéressant mais ce chiffre de 15,000$ m’apparait, pour moi, très peu dans une situation familiale de 3 enfants.

    Je pense cependant qu’il est possible de le faire, comme Jason Fieber, mais dans un contexte de personne seule, sans dépendant (enfants ou parents) ayant besoin d’aide.

    C’est toutefois un but intéressant a atteindre.

    Bonne chance.

    1. LeDividende,
      Évidemment je parle de 15,000$ moi, 15,000$ ma conjointe, les allocations familiales, aucune dette, maison libre d’hypothèque et à cela s’ajoute mon fonds de pension à encaisser plus tard plus le RRQ et le mon 15,000$ de dividende sera en croissance en plus du capital qui sera en croissance et éventuellement à dépenser et de la maison qui prendra de la valeur. Ceci ne tient en plus pas compte de mes revenus en ligne.
      MrMoneyMustache prétend faire vivre lui, sa femme et son fils avec 24,000$ par an…

    2. En fait, je ne veux pas prendre en compte les allocations familiales dans mon calcul car ça change de gouvernement en gouvernement et de budget en budget mais avec 30,000$ de revenus familiaux (rappelons-nous qu’une part de mes revenus vient du CELI et donc ne compte même pas) et 2 enfants de moins de 6 ans, ce fabuleux calculateur http://www.budget.gc.ca/2016/tool-outil/ccb-ace-fr.html

      M’indique que j’aurais droit à 12800$ net par an…

      Et après 6 ans et jusqu’à ce qu’ils aient 17 ans, à 10800$ net par an… en allocations familiales fédérales sans compter les allocations provinciales.

      Honnêtement, je ne vois pas davantage d’incitatif à gagner plus. On aurait essentiellement 40,000$ net et en croissance à dépenser jusqu’à mes 55 ans, âge auquel je pourrai sortir une partie de mon fonds de pension (50%), le dégeler et le convertir en revenus. Donc 10 ans à vivre avec ces revenus minimums… car après tout, rien n’empêche de poursuivre des activités à temps partiel rémunératrices pour le plaisir.

      Je pense que mon plan « overkill » et même que je perds probablement 2 à 5 ans pour rien en attendant mes 45 ans.

  2. Exact et tu émets plusieurs bons points!:

    1) Plusieurs personnes arrivent actuellement à boucler le budget avec 15-20 000$ par an.

    2) Tes revenus en CELI ne sont pas imposables.

    3) À 15 000$/an, tu ne paies pratiquement pas d’impôts sur les montants en REER que tu décaisses.

    4) Les allocations familiales non imposables procurent un revenu supplémentaire intéressant. Par ailleurs, tu aurais peut-être même droit au crédit d’impôt pour solidarité.

    5) Beaucoup de tes dépenses sont reliées à ton travail, donc tu coupes automatiquement ces dépenses en cessant d’avoir besoin d’aller travailler chaque matin.

    6) En travaillant moins, tu possèdes plus de temps pour t’organiser pour réduire tes dépenses en améliorant tes habitudes de consommation et en ayant le temps de mieux planifier tous tes achats. Avoir un peu de pression peut aussi aider à trouver des solutions. Avec ta créativité et ton intelligence, tu pourrais probablement arriver à monter un  » super potager  » dans ta cours et devenir indépendant ou presque côté alimentation.

    7) Tu pourrais avoir recours, au troc, au besoin.

    8) En cessant de travailler, tu as le temps de travailler sur tes autres sources de revenus et les faire croître rapidement.

    9) Peut-être que c’est plus compliqué au début d’arriver à joindre le budget, mais après la période d’ajustement et l’augmentation des revenus passifs dans le temps, ça devient de plus en plus facile (augmentation plus rapide des revenus passifs que l’inflation et la vitesse de croissance de tes dépenses.

    10) Passer du temps avec ton enfant, ça n’a pas de prix! Tu te fais un cadeau et tu lui en fait un.

    Bref, je pense que tu tiens un bon filon.

    1. Maxime, c’est clair que je dois revoir mes chiffres si je m’enligne dans cette voie et aussi mon approche du 3,5%/8% afin de focusser davantage sur les revenus immédiats et moins sur la croissance du dividende.

      Dans 5 ans, avec mon plan actuel j’aurai en théorie 10,000$ en revenus de dividendes. Peut-être 13k si je change mon approche. Reste que c’est pas facile de trouver des titres de qualité qui versent 4,5%…

      Tout ça va demander une énorme discussion avec ma conjointe. Sommes-nous prêts à aller vivre dans moins cher en milieu rural et encaisser la différence en capital lors de la vente de notre maison pour encaisser plus de revenus?

      Quand j’ai bâti ce plan il y a 3 ans j’étais en mode consummériste. Je gaspillais beaucoup etc.. et je voulais réussir à maintenir un mode de vie américain standard. Mais au fil de cette aventure, j’évolue. Et l’approche minimaliste commence à m’envahir l’esprit de plus en plus.

      Le bonheur ne se trouve pas dans la consommation, ni dans l’acte de posséder. Il se trouve dans la pleine réalisation de soi (je sais ça sonne cul-cul mais aujourd’hui je trouve ça vrai), la richesse des relations interpersonnelles qu’on a avec nos proches, le temps dont on dispose pour profiter de la vie etc…

      L’argent donne des moyens, mais le travail salarié conventionnel nous prive du temps d’en profiter…

      Je sais que pour toi ça ne fait pas autant echo parce que tu fais quelque chose que tu aimes, parce que tu as aussi quelques mois off par année, mais moi, après 25 ans à travailler non stop dont 14 à temps complet avec seulement deux reprises où j’ai pu prendre 2 semaines de congé collées, je te dirais que j’ai besoin de vacances lol C’est vraiment la course du rat!

      Si j’avais 3 mois de vacances par an, il est probable que je verrais les chose différemment et donc ça aussi ça peut être une piste de solution!

  3. merci alain !
    pour ta publicité 🙂 depuis quelques jours jy suis a fond …..mais toujours avec des question mdrrrr et en passant je suis de Montréal si ca peux aidé….

    merci alain pour ton blog 🙂

    1. Ça fait plaisir.
      Poses tes questions Christian. C’est certain qu’on va y répondre. Et l’important c’est de trouver un style qui te convient.

      Si investir dans des cies individuelles t’intéresse, l’investissement par croissance du dividende n’est pas la seule approche. BarbeRiche.com investit dans des microcaps de son côté et obtient à date de bons résultats. Le jeune investisseur immobilier se spécialise dans l’investissement locatif. On peut devenir millionnaire en 10 à 15 ans dans l’immobilier si on est prêt à jouer la game du levier financier et à s’impliquer à fond la caisse dans le domaine (en faire le centre de sa vie).

      Une autre approche plus passive est d’investir dans des fonds indiciels. CanadianCouchPotato.com est un site qui parle de l’approche si ça t’intéresse. C’est aussi une approche recommandée par Warren Buffett, le meilleur investisseur de tous les temps et l’américain le plus riche. Il a fait 12 milliards en revenus passifs d’investissement l’an dernier pour te donner une idée… pas mal lol et en plus il vient de donner une grosse partie de sa fortune.

      Il fait tellement d’argent qu’il manque de temps pour gérer ses surplus…

      Avant de faire quoi que ce soit, prends le temps de t’instruire beaucoup, de déterminer des objectifs clairs. Je te conseille de déterminer tes besoins en revenus c’est plus simple de planifier ensuite. Et généralement on recommande d’avoir 20-25 fois ses besoins en revenus. Tu comprendras donc vite que vaut mieux ne pas avoir besoin de trop de revenus…

      En fait, le plus difficile c’est d’accepter la réalité. Vaut mieux apprendre à vivre avec moins comme ça atteindre la retraite est plus facile. Si tu as besoin de 50,000$ net par année pour vivre tu as un grave problème… car pour accumuler 1,3 millions il aurait fallu que tu commences à 20-25 ans à épargner.

      Être capable de vivre avec 15,000$ ou 20,000$ rend les choses plus simples. Épargner pour avoir environ 500,000$ à la retraite c’est possible en 15-20 ans si on s’y met et ce même avec un salaire moyen de 40-50k. Mais si on pense être capable de vivre avec ça, le meilleur moyen c’est de le faire maintenant. De cette façon on se prouve que c’est possible et on épargne comme un fou en même temps.

      MrMoneyMustache a atteint la liberté financière en 9 ans. Jacob Lund Fisker de earlyretirementextreme.com en 5 ans et moi je compte le faire en moins de 12 ans.

      Jacob Lund Fisker a réduit l’atteinte de la liberté financière à sa plus simple expression grâce à cette formule si ça peut t’aider :

      your annual expenses < 3% of your invested savings Tu peux résoudre cette formule de la façon qui te convient... soit en épargnant plus, soit en diminuant tes dépenses. Évidemment, apprendre à diminuer ses dépenses est l'approche la plus facile. Certains arrivent à vivre avec presque rien, avec les surplus des autres... ils achètent leurs vêtements au bazar. Ils achètent les ingrédients brut in bulk pour se faire à manger. Ils se déplacent en vélo et habite en colocation ou dans une roulotte sur terrain loué à bas prix... Jacob vit avec 7000$ par an. Voilà comment il a pu réussir à atteindre la retraite en 5 ans. Il ne lui fallait que 175000$ d'épargne. J'y pense Christian. J'ai souvent voulu aller faire le DEP en plomberie chauffage au cours des dernières années. Mais avec mon travail c'était compliqué de pouvoir me libérer à temps. Ça me semblait un métier intéressant surtout pour la liberté potentielle d'être à son compte dans le futur et de faire des jobines en fonction de mes besoins financiers. J'aurais quelques questions pour toi : - est-ce que c'est possible d'éviter le DEP (je suis autodidacte et je pourrais acheter les livres et apprendre par moi même la base théorique) et de se faire former comme apprenti d'un maitre plombier? - est-ce qu'on peut partir une entreprise facilement dans ce domaine une fois le stade de maitre plombier atteint? Mettons... je m'achète un éconoline et je fais des jobines on call avec des annonces kijiji, un site web, le bouche à oreille... genre poser des lavabos, pluger des lave vaiselle, deboucher des toilettes etc... il y a tant de gens peu débrouillards dans notre société, est-ce qu'il a un marché réel pour ça où c'est juste dans ma tête? - combien on peut charger pour ce genre de service? Est-ce réglementé? Pourrais-je par exemple charger 120$ du déplacement plus x$ pour la job, les pièces et l'installation? J'ai un ami qui me racontait que son frère chargeait 120$ pour aller poser des sièges de toilettes pour des femmes seules et peu manuelles... lol et qu'il en gardait toujours une réserve dans son truck parce que c'était de l'argent facile. -combien de temps ça prend devenir maître plombier? - pour le genre de jobine dont je parle doit-on absolument être maitre plombier pour opérer une cie dans le domaine? Il me semble que c'est quelque chose que j'aimerais faire pour arrondir mes fins de mois une fois la liberté financière atteinte. Bonnes lectures!

  4. Très bon article encore et des commentaires très intéressants. Je partage vos opinions et je pense qu’effectivement c’est possible SI tu as un logement payé comme Maxime qui se paie tout seul. Autrement, c’est difficile. Par contre, 15 000$ par an net, c’est pas si difficile à obtenir non plus…

    Un petit vidéo très intéressant qui va dans le sens de tes commentaires Alain :

    https://www.ted.com/talks/robert_waldinger_what_makes_a_good_life_lessons_from_the_longest_study_on_happiness

  5. Exact Petes, avoir la même hypothèque et être seul, c’est-à-dire célibataire et avec une seule grosse maison au lieu de deux petites (donc aucun revenu de location), j’épargnerais probablement 8 000 à 10 000$ de moins annuellement que présentement, ce qui représente environ la moitié des mes épargnes quoi…

    Alors, à ce moment-là, pour garder le même niveau d’épargne qu’actuellement, il faudrait que je m’achète une plus vieille maison avec moins grand de terrain (mais qui me coûterait plus cher en entretien et en chauffage), qui correspondrait à la moitié de mes paiements actuels, ou bien que j’aille vivre en appartement dans un 3 1/2, genre.

    Donc, de tous les scénarios évoqués ci-haut, je crois être dans le meilleur. Mais ça, je ne l’avais pas prévu à 14 ans… Une opportunité s’est présentée et je l’ai saisie.

  6. Exactement mon point! Tu as bien fait cependant d’acheter 😉

    C’est ça la vie, des opportunités! On les saisit ou pas.. Et après on sait pas ce qu’on a manqué. Mais dans ce cas, c’était clairement le bon move à faire! Tu en profites et c’est tant mieux si ça te permet de dégager des sommes considérables en épargne!

    1. Il est clair que Maxime est vraiment plus brillant que moi sur ces points! Un vrai magicien de l’optimisation des dépenses! Si je couplais ma capacité à faire augmenter mes revenus de salariés à sa capacité de rétention des revenus… Wow! Je ferais des miracles!

      Regarde cette semaine..je me suis dit : fini les restos!

      Lundi, mardi, mercredi et jeudi, 10$ de Café Tim environ
      Vendredi 16$ au resto le midi plus 2 cafés au dépanneur à 2,50$ chaque.
      Samedi, 48$ de resto avec ma blonde..
      Dimanche 41$ de resto avec mon ami…
      Résultat de la semaine : 120$ de resto et j’ai vraiment fait attention.
      En plus, j’ai congelé ma carte de crédit dans un bloc de glace pour être certain de ne pas l’utiliser mais … je l’ai décongelé pour acheter un template pour mon site… 47$ US.
      Donc même en ne voulant pas dépenser, j’ai fini par dépenser pas loin de 190$… fou!
      Bon.. le template est déductible de mes revenus en ligne mais quand même.

  7. Personnellement, je ne suis pas fort sur les restaurants. C’est vrai que je ne travaille pas en ville, alors j’ai moins de tentations et d’opportunités d’y aller. Il y a plusieurs raisons pourquoi je n’aime pas trop aller manger au restaurant.

    1) Trop souvent, ça coûte cher pour ce que tu as (rapport qualité/prix/portion). Dans le prix de l’assiette, tu paies pour une partie des charges fixes de l’établissement ainsi que toute l’infrastructure autour.

    2) Tu ne connais pas la provenance et la qualité des aliments qu’on te sert. Tu prends ce qu’on t’apporte et espère que c’est frais. Vive les buffets. lol

    3) Tu ne choisis pas toujours ton emplacement en salle à manger et tu peux être placé sur une petite table avec des chaises rigides à côté de gens aux mauvaises manières et qui parlent fort.

    4) Parfois, le service est long et pénible. Ça me purge de ne pas avoir de service ou du mauvais service (trop souvent) d’une serveuse distraite, fatiguée ou qui n’en a carrément rien à cirer.

    5) Tu dois laisser 15% pour les taxes et 15% pour le pourboire, ce qui augmente considérablement la facture…

    6) Tu uses ta voiture pour y aller et tu perds du temps pour l’aller-retour.

    Ça fait un peu rabat-joie dit comme ça, mais je préfère de loin me faire, de temps en temps, un bon souper à la maison avec ma copine que d’aller au restaurant. On achète nos ingrédients, on fait les portions qu’on veut, on peut rester habiller en mou, on ne se fait pas ch*er et on cuisine sans stress avec un peu de musique et de vin (sans avoir à se demander si on est  »correct pour conduire après  »)! Bref, de cette façon on est certain d’avoir un bon repas et de passer une belle soirée. Mais ça, c’est moi…

    Pour le café, je me fais du café instant en gros pot. Mais ça fait un bon bout de temps que je n’en ai pas bu.

    Ces temps-ci, je suis parti sur le thé. J’achète des sachets, genre 220 pour 8$, donc ça revient à +/- 4 cennes de la tassé de thé et j’en bois un peu chaque jour. Et c’est bien meilleur pour la santé que de la bière!

    Je suis présentement dans une phase de remise en forme et je me demandais si je devrais aller m’entraîner au gym un peu, mais plus j’y pense et moins je trouve cela nécessaire. J’ai un vélo stationnaire, j’ai quelques poids, j’ai des raquettes ainsi que des sentiers pour aller me promener, alors à quoi bon payer pour un abonnement, user ma voiture, perdre 1h chaque fois en déplacement, etc. Je suis beaucoup mieux d’utiliser ce que j’ai gratuitement à proximité et c’est tout. Bref, je suis tout capable de faire ça ici, alors je peux  » bouger  » chez moi. En autant que les résultats soient là.

    Mais sinon, Alain, c’est vrai que de vivre ensemble, on formerait tout un duo! Avec tes habiletés pour générer des revenus et les miennes pour les retenir et limiter les dépenses, ce serait terriblement efficace! haha

    1. Maxime,
      Hehe! Lol Aujourd’hui j’ai eu une bulle : On achète toutes les maisons dans une ville « fantôme » et on part une communauté autonome… lol Humm ça sonne secte de weirdos mon affaire lol
      À une époque je pense que j’aurais pu acheter Murdochville pour le prix de ma maison lol

  8. Haha, ce serait effectivement assez particulier!

    Avec nos systèmes efficients, on serait considéré comme trop technologiques et modernes pour être catégorisés comme des Amishs. Et ce ne serait pas, non plus, un village peuplé de communistes bohèmes comme certains qui ont l’air de vouloir s’établir à Lantier!

    Mais sinon, dans la même veine du sujet initial de l’article, j’ai vu passer dans la Presse une entrevue avec Mr Money Moustache. J’ai regardé un peu les commentaires en bas de l’article sur la page FB et on s’aperçoit rapidement que beaucoup de gens sont mal à l’aise avec le concept de retraite précoce et s’imaginent mal évoluer dans un tel scénario. Au lieu de chercher des plans pour améliorer leur sort et chercher à comprendre ce que cette possibilité pourrait leur procurer en termes de gestion de leur temps, de libre choix, d’opportunités et d’indépendance, malheureusement, plusieurs vont être dénigrant face à l’idée de la retraite hâtive. C’est dommage d’avoir une vision des choses aussi étroite que ça.

    Précédemment, je faisais référence aux Amishs, mais sans tomber dans leur doctrine, parce que non, je ne me priverais pas des avantages des avancées technologiques ainsi que de l’amélioration des machineries et du matériel, je vise quand même à vivre une vie au sens un peu plus traditionaliste que la moyenne des gens en conservant un lien avec la terre et la nature. Il y a quelque chose que je trouve de  » vrai  » à travailler avec les ressources de base sur cette terre, un peu comme nos ancêtres un peu plus nomades qui exploraient des contrées, qui cueillaient et chassaient pour se nourrir, etc.

    Je ne trouve pas ça  » naturel  » pour des humains de devoir remplir des tonnes de paperasses, devoir passer le plus clair de son temps à répéter une même tâche pour un employeur, à manquer de sommeil et passer du temps dans la circulation. Il me semble qu’on est loin de nos origines et d’une mode de vie un peu plus simple et proche de l’essentiel.

    1. Maxime,
      Oui… notre société a fait de la terre un ennemi à combattre au lieu de trouver des moyens de vivre en harmonie avec elle. Dans notre « toute puissance » on s’est dit qu’on pouvait être plus fort que la nature. Mais bon, un retour à ça se fait de plus en plus sentir je pense.

      Maintenant… pour les commentaire à propos de MrMoneyMustache, je dirais : tant mieux!

      Je fais la promotion du projet mais en même temps je ne veux pas que trop de monde embarquent lol ça prend des gens pour me créer des dividendes en croissance!

      Quant aux Amish.. moi au contraire j’utiliserais des technologies d’automatisation partout. On nous a parlé de la société de loisirs quand on était jeunes, à moi du moins lol.. Mon objectif serait donc d’automatiser au maximum tout ce qui est « routinier ».

      Je m’achèterais des robots et de l’intelligence artificielle pour faire tout ce qui est plate lol (genre un robot à 2 millions de dollars pour ne plus avoir à faire de vaiselle yeah!)

      J’aime bien le concept de « forêt nourricière » / permaculture notamment. Je ne sais pas ce que ça donne en vrai mais l’idée est intéressante.

      Mais c’est normal que les gens soient mal à l’aise avec ça. Comme disait Morpheus dans La Matrice « à partir d’un certain âge l’esprit résiste ».

      Quand toute ta vie tu as été conditionné à certaines façons de faire, c’est difficile d’imaginer les faire différemment. Mon esprit aussi a résisté longtemps et il résiste encore.

      Il y a des jeunes sur internet qui ont créé ça, des petites communautés offline au Mexique par exemple comme Hayden Miyamoto, un canadien, brillant entrepreneur en ligne. Ça coûte moins cher d’impôt là-bas et en plus il fait tout le temps beau! http://www.nohatdigital.com/about

      De faire partie d’une communauté qui pense comme toi aide clairement à maintenir « le dogme », l’automanipulation nécessaire pour aller à contre-courrant.

      Au fond, tout est une « religion ». La culture, le capitalisme… le early retirement extreme. Quand j’ai décidé de créer une section « propagande » sur mon site c’était en toute conscience que ça en était.

      Si on expose l’esprit à répétition à des idées différentes et si on est plusieurs à le faire et à s’inter-influencer, on renforce le message et notre « tête » finit par accepter la nouvelle « réalité ». C’est tellement puissant que j’en suis venu à rejeter tout ce qui est « mainstream » et à trouver « limités » les gens qui ne cherchent pas à remettre en question ce courant de « réalité » qu’est le métro-boulot-dodo.

      À la limite, c’est dangereux tout ça… l’humain est vraiment facile à manipuler. Il faut vraiment faire attention à ce à quoi on s’expose et confronter les « dogmes » avec la logique.

      Bien des gens qui véhiculent ces idées de « retraire jeune » ont un intérêt financier important le faire (moi je fais genre 40$ par mois lol). Quand j’ai su que MrMoneyMustache faisait 400,000$ par an avec son blog, que Jason Fieber avait vendu le sien pour un montant suffisant pour lui permettre de se retirer… que Robert Kiyosaki faisait des millions par année avec Père riche père pauvre et sa ligne de produits…

      C’est clair que beaucoup de monde cherchent à faire du gros cash avec ces idées et ça enlève de la crédibilité à la chose.

      C’est clair que si mon blog rapportait 400,000$ par an, je ferais tout pour faire vivre le « buzz » autour lol

      Reste que moi j’assimile ce mouvement d’early retirement à un dogme, à un courant de pensé. Et c’est un mouvement paradoxal puisqu’il décrie les bases mêmes du capitalisme mais se sert de celui-ci pour s’en libérer. Quand on dit « combattre le feu par le feu » je pense que je suis en plein dedans.

  9. Je réserve une maison dans la future communauté (secte) d’Alain!

    J’suis moins efficace que Maxime au niveau des dépenses et moins qu’Alain en terme de revenus mais j’suis un semblant de symbiose des deux.

  10. Oui, mais c’est vraiment dommage que des gens aillent ce réflexe systématique de rejeter et dénigrer tout ce qui n’est pas conforme à 100% avec leurs croyances, leur mode de vie et leurs valeurs.

    Moi Alain, dans la chaine de l’évolution, je suis loin d’être le plus brillant de notre lignée de singes bipèdes, mais quand je suis confronté à quelque chose de différent, j’essaie de comprendre et aussi de voir s’il y a quelque chose que je pourrais en retirer. D’emblée, je ne me ferme pas automatiquement à tout ce qui est autre ou un peu hors norme. Sans être naïf, j’en prends et j’en laisse en fonction de ce qui m’intéresse et ce qui pourrait être un ajout bénéfique.

    Après tout, peu importe notre couleur, notre langue, nos origines, nos croyances, ainsi de suite on cherche presque tous à améliorer notre sort. C’est d’ailleurs facile de sticker sur les différences perceptibles à l’oeil nu, mais deux personnes qui se ressemblent physiquement, peuvent aussi avoir de grandes différences idéologiques! L’un n’empêche pas l’autre ou n’est pas garant de.

    Bref, tout ça pour dire que j’ai toujours été en faveur du libre choix et que j’apprécie avoir des possibilitées multiples devant moi. Bien qu’il y aille une pression sociale pour adopter un certain mode de vie standard, je ne me sens pas obligé d’aller dans cette direction. Je ne me sens pas obligé de me marier, d’avoir 2 enfants, de travailler 40h/sem jusqu’à 65 ans, d’aller au resto le jeudi et d’écouter la voix le dimanche soir, etc.

    Si certains veulent le faire, c’est correct, mais moi ça ne me convient pas. Je tends plus vers le:  » faire ce que je veux, quand je le veux « . Bref, organiser mon horaire et mes teucs en fonction de ce qui me tente.

    Dans les commentaires Fb sous l’article, une autre personne suggérait d’aller vivre 5 mois dans un pays étranger où le coût de la vie est dérisoire et de revenir passer le reste de l’année par ici dans un camping ou bien louer quelque chose de pas cher dans un petit village style Murdochville. J’veux dire, c’est une idée comme une autre. C’est ça son plan et c’est bien correct.

    La partisanerie aveugle, être un adapte inconditionnel de quelque chose, c’est probablement le pire moyen pour confronter ses idées et progresser, parce que tu en viens à défendre irrationnellement et à tout prix quelque chose pour lequel tu n’as plus de sens critique ou de capacité de voir les travers. C’est là que ça devient un peu sectaire. Ici, au moins, tu es conscient du paradoxe qui existe dans le fait d’investir dans des compagnies capitalistes qui emploient des salariés pour ne plus jamais devoir l’être.

    En tout cas, c’est ma vision des choses.

    1. Maxime,

      Bien dit!

      Quant à vivre 6 mois par année ailleurs et le reste ici dans un camping.. j’y ai pensé aussi lol 2500$ par an parker ma roulotte sur un camping avec eau, égouts, électricité… pas mal!
      Reste à trouver un pays « acceptable » ou aller vivre pour pas cher 6 mois par année… la thailande?

      J’ai même caressé l’idée de vivre 12 mois par année sur un camping au Québec (faut aller loin).

      Mais je ne le ferai pas… pour l’instant ce n’est pas la voie qui me rejoint. Avec les bébés, je n’ai ni l’envie ni le guts de me « déraciner » dans un pays inconnu et encore moins l’envie de vivre 6 mois par an en camping lol

      Mais, à l’extrême, je sais que c’est faisable!

      La fermeture d’esprit est vraiment l’un des plus grands maux de notre monde. Tu as mis le doigt sur un méchant bobo et c’est vrai qu’à trop baigner dans un « dogme » on en perd son sens critique.

      Mais en même temps, il est aussi normal que certaines choses nous rejoignent plus que d’autres et qu’on soit donc plus facilement influençables sur certains sujets.

      Il y a 5 ans, tu m’aurais parlé de simplicité volontaire et d’atteindre la retraite en 10 ans, j’aurais ri de toi en te disant d’arrêter de fumer des calinours… le besoin était là, mais pas aussi fort qu’aujourd’hui. Il y a dix ans je voulais vivre « le rêve américain ».

      Aujourd’hui, c’est tout le contraire. Je sacrerais tout là pour vivre librement… et même maintenant, alors que je viens de couper 4 ans à mes objectifs, je me demande encore comment je vais faire pour tuffer 6 ans de cette soupe…

      6 ans, ça passe vite, mais… pas tant!

      Dans 6 ans, mes deux enfants seront rendus à l’âge de fréquenter l’école et j’aurai raté de si beaux moments avec eux, les moments où tout est nouveau, où ils découvrent la vie… ça me fait beaucoup de peine.

  11. « Je fais la promotion du projet mais en même temps je ne veux pas que trop de monde embarquent lol ça prend des gens pour me créer des dividendes en croissance! » Hahahaha bien dit! Il faut qu’il y en ait qui dépensent pour qu’on fasse de l’argent 😉

    Sérieusement j’ai lu vos commentaires encore une fois criants de vérité! D’abord, Maxime, tu as raison pour le restaurant. Cependant être loin a ses avantages, le premier c’est que faut vraiment que ça te tente d’y aller pour y aller. Nous ici, il y en a tellement partout (juste pour aller au train tu dois en croiser 25, sans blague) que la tentation est forte, le soir en revenant, quand tu as pas de souper.. de t’arrêter. C’est une très bonne habitude que tu as. Et tu as 100% raison, c’est cher, souvent pas trop bon pour la santé et en plus, c’est souvent pas si agréable. Le mieux c’est les restaurants apportez votre vin avec des coupons style groupon au moins tu économises une partie du prix normal.. Sinon ça reste vraiment cher. Et bien cuisiner c’est un vrai plaisir, mais parfois, le temps manque dans nos vies effrénées (ou l’énergie) 🙂

    Pour ce qui est de l’article en question, je l’ai lue, j’ai également vu les commentaires sur FB. Wow il y a des gens vraiment pris dans leurs schèmes de pensées. D’autres pensent que c’est impossible alors que d’autres sont au contraire très enthousiasmés. Je trouve ça bien comique. Je ne pense pas être au dessus de la mêlée non plus, on en fait tous partie. Je me soulage cependant de ne pas penser comme ces gens. Non pas pour suivre des dogmes d’Alain ou de d’autres mais plutôt de faire mes propres choix.

    J’ai choisi une voie intermédiaire, un peu comme Barbe Riche. Je contrôle probablement mieux mes dépenses qu’Alain, mais moins bien que Maxime. Par contre, au niveau des revenus, je ne suis pas à plaindre non plus. Un dans l’autre, ce qui importe c’est ce qu’il reste pour produire de l’investissement 🙂 J’ai décidé de faire des choix coûteux dans certains cas, mais qui apportent un bon confort au voyage et qui me font plaisir.

    Aussi, j’ai une ouverture d’esprit, qualité rare que l’on retrouve beaucoup parmi les commentateurs ici, mais peu dans la société. Juste lire quelques dizaines de commentaires sous ce post permet de le constater. Plusieurs gens pensent que c’est impossible mais d’autres commencent à l’attaquer carrément. Il y a des idées intéressantes dans le lot, je crois que chacun peut amener des idées et que la richesse de ces idées combinées peut faire de nous un meilleur humain. On apprend des autres. Il ne faut jamais cesser d’apprendre et de se questionner. Les gens qui critiquent ont malheureusement pour eux, peu d’ouverture et risquent de travailler longtemps dans leur vie… Tu risques de continuer à recevoir tes dividendes longtemps Alain!

    Le pire, c’est que les gens savent les solutions bien souvent mais ne les appliquent pas. C’est pourtant simple et PY McSween ne cesse de le répéter dans différents articles : EN AS-TU VRAIMENT BESOIN? Arrêtes d’acheter des cossins inutiles et ÉPARGNE! Ce montant, tu l’investis et ça finit là! Alors pourquoi les gens le font pas? Ils se le font dire, rappeler, redire, rappeler (on commence la saison REER)… Alors pourquoi presque personne ne le fait? La cotisation REER moyenne en 2015 au Canada était de moins de 2000$…

    Ça me rappelle un autre article de PY McSween voilà quelque temps qui disait que d’ici tes 35 ans, tu devrais avoir accumulé 2 fois ton salaire brut en épargne au minimum. Eh tu aurais du voir les commentaires. Mes amis et moi avions ri pas mal des commentaires effrayés de plusieurs. Je connais plusieurs personnes qui ont une valeur nette de seulement quelques milliers de $ à 32-34 ans. On parle de gens qui ont travaillé 16 à 18 ans dans certains cas… Accumuler disons 4000$ en 18 ans là… c’est peu. Et pourtant, il y en a plusieurs dans ce cas. En plus, 4000$ c’est positif. Il y en a une flopée qui ont une équité négative au Québec. C’est insensé! Alors voir autant de commentaires de même ça ne m’étonne pas… Vraiment pas même. C’est malheureux.

    Dans la vie, on va vraiment plus loin quand on est ouvert. Présentes moi demain une autre idée qui fait du sens et je l’explorerai! Je suis ouvert à n’importe quelle idée. C’est pas pour rien que je lis énormément, que je m’informe sur plusieurs supports et que je lis des blogs comme cela en plus de participer à quelques uns parmi eux. C’est la clé selon moi 🙂

    1. Petes,

      PY McSween a raison, 2 fois ton salaire brut à 35 ans..
      Le problème, c’est de l’apprendre à… 35 ans! Lol

      On est vraiment mal éduqué financièrement au Québec. L’investissement boursier n’est pas dans les moeurs, avoir de l’argent c’est mal vu…

      Encore aujourd’hui j’ai un ami qui gagne le même salaire que moi qui a passé l’heure de lunch à m’expliquer pourquoi il ne pourrait pas faire comme moi. Dude.. tu gagnes 100k et t’arrives pas à épargner plus de 1500$ par an…

      Je l’ai écouté en acquiescant tout le long du dîner, en disant « oui je comprends, c’est pas évident » et à la fin je lui ai dit « demain, j’aimerais ça que tu passes ton dîner à me dire comment tu pourrais faire comme moi… Il me semble que la discussion serait plus optimiste ». 😉

      On verra bien ce que demain nous apportera. Lol j’ai l’impression qu’on va parler de hockey!

      Les gens savent qu’ils devraient faire x ou y… peut-être ne savent-ils pas tout, mais j’imagine que la majorité de ceux qui pensent que ça prend 1 million pour se retirer se doutent bien que ce million là ne tombera pas du ciel!

      Mais, épargner c’est dur, c’est long et ça prend vraiment trop de temps!

      Autrefois, quand les comptes épargne donnaient du 20% et les CPG du 30% là c’était le fun épargner!

      Aujourd’hui, c’est pas avec ton petit 2000$ par année en REER épargné de peine et de misère que tu vas aller chi&# loin! Surtout si ton rendement est de 2-3%. C’est démotivant total!

      Alors, comme ils ne voient pas la lumière au bout du tunnel ils se disent : d’la mard…

      Et se retournent vers l’instant présent puisque le futur souhaité apparaît inaccessible sans miracle. Je le comprends très bien!

  12. Wow, j’aime vraiment le nouveau look de ton blogue!

    Comme toi, 15000$ c’est mon but aussi. Une fois rendu, bye bye mon emplois.. cependant j’ai d’autre étapes à passer avant de m’y rendre 🙂

    1. Merci André,
      Le nouveau template fait du bien. J’ai du débourser un peu au lieu de sticker avec un template gratuit plein de bugs mais je pense que ça vaut la peine.

      Moi avec mon nouveau plan revu et corrigé, je m’enligne pour 10,000$ de dividendes et 5 à 10,000$ de revenus en ligne… on verra bien!

      Je dois clairement réussir à vivre avec moins si je veux atteindre la liberté rapidement.

  13. Personnellement, je vis sur présentement 1175$ par mois, donc 14,100$ par an + p-t 500$ pour des dépenses que je paie une fois dans l’année (assurance habitation, immatriculation, aussurance automobile). Voici mon budget

    J’habite un bel appartement à St-Foy avec ma conjointe, pas d’enfant, une voiture claire qu’on se partage.

    Loyer : 547 (eau chaude fournie)
    Hydro: 30

    Voiture: 60$ par mois qui va dans un compte pour l’entretien
    Essence: 50$
    Permis: 15$

    Épicerie : 160$
    Restaurant : 80$

    Cellulaire : 40$

    Dette d’école : 170$

    Je me suis acheté beaucoup de linge dans les dernière année alors je pense pas me racheter rien de significatif pour au moins 2-3 ans, l’été je voyage en vélo alors je sauve pas loins de 300$ d’essence de plus, je me coupe moi-même les cheveux (moins compliqué qu’on pourarit le croire et j’ai une coupe fraîche chaque 3 sem) évidemment il y a des petits imprévus ici et là mais en gros je m’en sors en bas ou très près de 15,000$, et je n’ai pas l’impression de manquer de rien. J’ai un samsung galaxy 4 avec 2gig par mois, j’ai un bel apart, notre voiture est une compact 2011 très propre, et la beauté dans ton ça c’est que malgré un petit salaire parce que je travaille seulement 30 heures par semaine, je devrais être bon pour prendre ma retraitre à 40 ans avec un revenue annuel de près de 25,000$, ce qui, même si je décide d’avoir des enfants, devrait être amplement. Je peux difficillement me voir dépenser beaucoup plus que ça.

    Merci pour ton blogue! Je te comprends que c’est pas facile une fois que tu as un certain style de vie de faire de gros sacrifice (déménager, utiliser seulement une voiture, changer de voiture, recommencer à cuisiner, etc. etc). L’idéal est d’adopter cette mentalité là tôt et d’éviter le « lifestyle inflation » lorsqu’on commence à faire plus d’argent.

    1. François,
      Wow merci pour le partage!
      Moi aussi je me coupe les cheveux moi-même depuis que j’ai 15 ans. J’ai investi dans un bon clipper et une bonne paire de ciseaux et j’ai appris à couper mes cheveux au fil du temps! 20$ sauvé toutes les 3 semaines. C’est déjà ça de pris.

      En fait, ma vie coûte cher surtout à cause de ma maison car je mets 29640$ par année dessus. Dans 4 ans, je n’aurai plus d’hypothèque et donc plus de frais de loyer. Évidemment, restera les taxes et le chauffage et l’entretien.. donc à deux ça nous coûtera probablement au moins 8 @ 10k par an. Mais, on aura un actif sous-jacent de 250k qui continuera à prendre la valeur chaque année (3% environ…).

      Le « problème » en ce moment, c’est que me rapprocher de mon travail augmenterait mes dépenses au lieu de les diminuer… (centre ville de Mtl). Et ce travail me permet de payer mon hypothèque et de mettre beaucoup d’argent de côté, ce qui me permettra de me libérer pour toujours de ce cycle d’ici quelques années.

      Donc c’est là qu’est le paradoxe dans lequel je suis « coincé » de ma propre volonté…

      Faire le choix de vendre la maison et de retourner à logement à ma retraite au lieu de racheter est quelque chose à envisager. Je pourrais récuper tout ce capital « mort » et le mettre au travail. Je pourrais louer une petite fermette quelque part pour tester la vie de fermette sans posséder la terre…

      Ton budget d’épicerie est vraiment bas, comment t’y prends-tu?

  14. J’aime bien l’exercice de Mr Money Mustache de mettre une petite économie sur 10 ans (voir plus) et on réalise que 20$ chaque 3-4 semaines c’est entre 250-300$ par années, donc dans le coin de 3,000$ sur 10 ans. et sur 30 ans, investi avec un retour de 5%, c’est 21,000$, seulement parce qu’on prend la peine de se couper les cheveux nous même! On pourra se payer au moins 5 voyage très luxueux dans notre vie juste parce qu’on se coupe les cheveux nous même 😛 Et ça c’est juste les cheveux, y’a pleins d’autres endroit comme ça où on peut optimiser. Je suis sûr que sur une vie la différence peut atteindre les 100,000$.

    Je comprends ta situation. En fait je disais ça mais c’est effectivement propre à chacun et au contexte dans lequel on vie, nos objectifs à long terme, etc etc. Je pense que dans la mesure où on achète une maison qui correspond à nos besoins, et non pas la plus grosse possible que la banque nous permet d’acheter, et qu’on prend en considération l’impact que sa position géographique va avoir sur nos habitudes de déplacement, c’est un choix éclairé.

    Personnellement, dès que je suis FI, j’ai l’intention de quitter le Québec chaque année entre octobre et avril pour un endroit chaud (je déteste vraiment l’hiver), alors avoir une maison ne fait pas beaucoup de sens dans ce contexte là, d’autant plus que je considère que c’est trop demandant en terme d’entretien.

    Si tu as tout calculé et que c’est financièrement plus avantageux pour toi comme ça, je vois pas le problème! C’est évident que posséder sa maison doit accélérer fortement les économies.

    Pour mon épicerie, en effet! La différence la plus importante je te dirais c’est que, à la maison, je mange végétarien. La viande et les produits laitiers sont les plus dispendieux. Quand tu en achètes pas sa coupe considérablement la facture d’épicerie.

    Je fais mon épicerie à la fruiterie 440 + wal-mart, ce qui me permet de payer vraiment pas chère pour la majorité de ce que j’achète.

    Choux, carottes, onion, ail, pomme de terre, tomates en canne, pomme de terre douce, gruau, fèves noires, pois chiches, lentilles, riz, pâtes, quinoa… je pense que c’est ça qui constitue mes repas la majorité du temps, et ce sont tous des choses pas chère qui s’achètent en grande quantité (surtout les légumineuses et lentilles, qui reviennent environ 10x moins chère que la viande, voire même beaucoup plus).

    Je cuisine en grosse batch 2 fois par semaine et j’essaie d’aller à l’épicerie une fois par semaine. Si je l’ai pas, je m’en passe, dans la mesure du possible. Aussi, l’été je me prends un jardin communautaire donc de juin à octobre j’achète beaucoup moins de légumes.

    Évidemment, tout ça, ce n’est sûrement pas possible pour tout le monde, et p-t encore moins avec des enfants, ce que je n’ai pas encore. Mais bon, vivre une bonne vie avec 15,000$ au québec, je confirme que c’est possible 🙂

    1. François,
      Si tu me lis un peu, tu dois savoir que nous sommes végétariens aussi et qu’on tend de plus en plus vers végétalien.
      On achète encore pas mal de produits transformés par contre, ma blonde ne peut pas s’en empêcher… malgré mes remontrances constantes, mais elle s’améliore.

      Je comprends que d’avoir un immeuble n’est pas pour tout le monde et je ne suis même pas sûr que ça soit optimal. Il y a beaucoup de risques financiers au fait de posséder un immeuble.

      J’aimerais aussi faire ce que tu projètes (l’hiver au soleil), mais ma conjointe veut à tout prix des animaux… ce qui complique les choses. Les enfants et l’école aussi complique la chose… l’école à la maison m’intéresse, mais je ne voudrais pas les isoler non plus, ce qui ne serait pas super pour leur développement.

      Bref, la vie est composée de compromis.

      Honnêtement, je suis certain d’une chose. Je veux atteindre la liberté financière le plus rapidement possible.

      Pour l’après, je suis encore mitigé. La fermette m’appelle bcp.

      Mais, vivre 6-8 mois sur un terrain de camping au bord d’un lac et un autre 4 mois dans le sud… wow!

      Pour le fait de rapporter chaque dépense sur 10 ans, j’ai aussi écrit quelques articles sur le sujet au début. Je le fais beaucoup aussi en faisant l’inverse… chaque dépense de 35% c’est 1000$ investi en épargne. Donc ça me coûte 1000$ dépenser 35$. Je sais que c’est une demi-vérité et une abstraction mentale, mais ça m’a beaucoup aidé à dépenser moins.

      Bonne journée

  15. J’ai découvert ton site par l’entremise de jeuneretraite.ca, que j’ai découvert parce que son entrevue à salon bonjour a été posté sur Reddit. Je dois t’avouer que je n’ai pas lu beaucoup d’articles, celui-ci a attiré mon attention quand je suis rentré sur le site, alors je ne savais pas que tu étais végétarien. Vous avez un buget de combien par semaine, si tu me permets? (et pour combien de personne?)

    Je ne suis pas certain ce qu’aura l’air mon budget lorsque j’aurai des enfants (et si je vais en avoir). Je prévois un 500$ de plus par mois par enfant, mais je sais pas si c’est réaliste.

    Comme tu dis, l’important c’est d’être libre financièrement le plus vite possible, ensuite y’a pleins de possibilité! Quand j’ai découvert çe concept là, cette possibilité là, y’a environ 7 ans, ma vie a complètement changée.

    Je pense que, comme toi, j’aspire à une vie tranquille près de la nature (c’est ce qui me semble, du moins, dans ce que je lis).

    J’aime bien l’idée que tu proposes, je vais continuer de parcourir ton site et continuer à le lire aussi dans le futur. C’est le fun de pouvoir partager ça avec des gens du Québec, c’est pas avec n’importe qui qu’on peut parler d’indépendance financière et de retraite (très) précoce!

    Merci pour l’échange!

    1. François,
      7 ans! Wow j’aurais aimé avoir « cliqué » il y a 7 ans au lieu de 3. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir.

      Des enfants… à date ça ne me coûte rien… 100$ de plus par mois peut-être. Le tout est plus que couvert par les allocations familiales que je place à 100% dans le REEE.

      Je ne calcule pas rigoureusement mon budget pour être honnête. Mais, si ta conjointe allaite et si vous achetez essentiellement usagé (vêtements, jouets) et que comme nous vous privilégiez les relations et les activités au plastique, un bébé ne coûte pas grand chose.

      On a un traineau usagé du bazar qui a couté 5$. On le promène là-dedans presque tous les jours. Il y a des gyms gratuits pour les bébés et des activités à la ville à 35$ pour 3 mois (piscine etc..). On va bcp à la bibliothèque chercher des livres pour le bébé.

      On joue avec des boîtes, des blocs, des tupperwares, on a fait des collages de feuille à l’automne… plus tard on va faire des chasses au trésor de roches, feuilles d’arbre etc pour leur apprendre la nature.

      Comme avec tout, tu peux faire des choix optimaux ou pas.

      Nous on a choisi de privilégier l’être à l’avoir avec nos enfants (1 d’un an et un en route) ce qui ne l’empêche pas d’avoir des jouets comme ses petits amis.

      Regarde les jouets que j’ai acheté pour 7$ cette semaine.
      http://faiscommelesriches.com/2017/01/comment-acheter-de-tres-beaux-jouets-pour-ses-enfants-pour-7-et-aider-une-bonne-cause/

      Ça vaut 80$ neuf et le camion était neuf dans l’emballage.

      Regarde mon plan avec les REEE de mes enfants
      http://faiscommelesriches.com/2015/07/strategie-comment-epargner-100000-pour-les-etudes-de-votre-enfant-gratuitement-grace-aux-subventions-gouvernementales/

      On fait bcp d’activités de plein air avec notre ptit gars. On adore le camping, la randonnée etc.. et quand il aura l’âge on va privilégier le bricolage aux jouets. Un enfant apprend bcp plus en fabricant de ses mains qu’en zigonnant avec une bebelle en plastique incassable. Je veux lui apprendre à fabriquer plein de choses de ses mains avec les déchets (boîtes de carton, canette, bouteilles etc…) mais avec des légos aussi. Je vais lui apprendre la programmation, la robotique aussi si ça l’intéresse, à fabriquer des véhicules téléguidés etc.

      On verra bien, mais pour moi il n’y a aucune différence dans notre budget avec le bébé. Il mange ce qu’on mange.

      Pour le budget bouffe, on n’est pas très discipliné… je dirais environ 125$ par semaine plus les restos… ça inclus les produits ménagers, la litière et la bouffe à chats. C’est pas lié au bébé et ma conjointe gaspille bcp. C’est une dépensière… et elle a un gros problème avec les dates d’expiration notamment. Pour elle si c’est ouvert depuis plus que 2 jours, c’est pu bon… grrr lol lait de soya par exemple, après deux jours elle n’en veut plus. Le pain 4 jours et les croûtes c’est de la bouffe à poubelle… on pourrait facilement couper de moitié. Elle va souvent chez iga au lieu de la fruiterie, ça quadruple le coût des fruits et légumes.. Elle achète bcp de cochonneries : pudding de soya, lait de soya, barres tendres, croquette de faux poulet et autres cossins. Je n’aime pas ça, mais bon, elle doit apprendre à gérer tout ça. C’est elle qui a le lead sur cet aspect.

      Ne pas les envoyer à la garderie c’est le nerf de la guerre. Mon ami ça lui coûte 1150$ par mois net (après subvention) avec les nouvelles règles de Couillard sur les frais de garderie. C’est ridicule.

      Faire des enfants pour les envoyer à la garderie… je trouve ça discutables. Pourquoi tu fais des enfants pour que ce soit les autres qui les élèvent?

      Les gens nous jugent bcp alors je ne me prive pas de les juger aussi. Pour moi un enfant se doit d’être élevé par ses parents.

      Et pour plus tard… les Ipad pour les bébé je ne suis pas pour ça. Les cell pour les enfants non plus… Même Steve Jobs ne le recommandait pas si on veut lancer un petit sophisme en l’air. Je préfère lui payer des expériences (voyages, cours etc..) et passer du temps avec lui que de « men débarrasser » avec des cochonneries électroniques ou en plastique.

      Je vais privilègier les sports individuels ET en groupe tels que le soccer, la natation, les arts martiaux et il choisira ce qu’il aime. S’il veut absolument jouer au hockey je vais l’inscrire mais j’aime pas l’ambiance, la bullshit, la culture et la religion du hockey. Ça me tombe sur le système les « si ON avait fait ça ON aurait gagné la coupe »… premièrement ON c’est sûrement pas toi et avec des si on peut aller partout sans aller nulle part… Alors je ne vais pas faire exprès pour l’enligner vers ça.

      Les municipalités offrent des tonnes de cours para-scolaires pour trois fois rien.

      Il est probable que j’investisse bcp dans des cours d’entreprenariat ou dans une éducation qui fera de lui un entrepreneur. Je voudrais donner la chance à mes enfants de ne pas avoir à quémander du travail comme tous les esclaves du 9 à 5 et d’être plutôt à même d’en créer pour eux ou pour les autres.

      Tout part de la confiance en soi, d’une pensée rationnelle et d’une imagination débordante, des qualités qu’on ne peut développer que dans un milieu stimulant.

      Développer de telles qualités ne coûte pas nécessairement d’argent.

      Alors honnêtement, si tu évites les pièges consumméristes, la garderie et les sports trop coûteux, tu peux à mon avis t’en sortir pour bien moins que 500$ par mois avec deux kids. Sinon, ton 1000$ risque de ne pas être suffisant.

      Pour le reste, ça me fait plaisir de voir quelqu’un de nouveau commenter ici. N’hésites pas à me challenger et à me contredire. Je ne suis pas dieu et j’aime souvent pousser des idées à l’extrême mais je demeure quelqu’un de très ouvert.

      C’est vrai qu’il y a peu de gens avec qui on puisse discuter de ces sujets ouvertement ici au Québec. Moi ça fait 3 ans que je blogue ici et on s’est bâti une petite communauté bien agréable.

      Sur ce, bonne soirée

  16. J’ajouterais pour les enfants que cela dépend aussi de la façon dont tu veux l’élever et de la place que tu lui donneras dans ta vie. Pour notre part, le cododo me permet d’avoir plus de sommeil et de garder un œil sur mon minimoi sans trop m’inquiéter qu’il arrête de respirer. De cette façon, pas besoin de bassinette hyper dispendieuse ni de meuble qui ne serviront pas longtemps. La table à langer? Un piqué sur le lit fait l’affaire ou sur la laveuse. L’allaitement ne coûte pas grand chose et apporte tellement qu’on en oublie les coûts. Les jouets usagés font très bien l’affaire et encore plus les boites de carton et plats Tupperware. Un bon porte-bébé peut se trouver usagé sur le net et parfois en friperie. J’avoue avoir acheter les miens neufs, mais en liquidation de 50%. Comme je porte tout le temps mes enfants, cela a été un investissement payant. De plus, j’ai pu fabriquer un 3e pour une fraction du prix d’un neuf. Oui, j’ai 3 modèles différents selon ce que je fais comme activités.

    La bouffe: même chose que nous. Le restant, tant qu’il est habillé selon la saison, qu’il a un toit, des couches (lavables dans notes cas) et beaucoup d’amour de ses parents, le restant il s’en fout le bébé. Des chaussures? Pas avant qu’il soit en âge de marcher et seulement pour l’extérieur. Dans la maison, il est mieux de le laisser nu pied ou bas anti-dérapant pour qu’il apprenne son équilibre. Donc oui un enfant peu coûter cher si tu fais ce que l’industrie du bébé attends de toi, mais si tu y vas avec les besoins réels de l’enfant, c’est un impact minime sur le budget dans les premières années de vie. Un enfant a besoin de ses parents, pas que « cossins » made in China.

    J’ai acheté une remorque pour le vélo. Il y en a des pas chères qui ne valent pas chères au niveau ergonomie à mon avis. Mon gars a pleurer tout le long des 2 sorties que nous avons fait avec la remorque bas de game. Avec un de meilleur qualité, il aimait rouler dedans. Je peux partir pendant 2h et il y fera sa sieste. J’en profite pour faire l’épicerie dans ce temps-là avec les 2 chariots: le confo pour les enfants et le cheap pour l’épicerie. Pas de déplacement en auto durant la belle saison pour les commissions: nous les faisons à vélo.

    Pis avec les allocations, tu remplis son REEE et tu pourras faire face au coût d’étude plus tard. Bref un enfant coûtera ce que tu voudras dans le matériel. Bien sûr, je ne parle pas de s’il y a une condition médicale qui peut apporter des coûts non prévus (orthophoniste dans mon cas). My two cents!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.