Naissance -> Garderie -> École -> Travail -> Retraite -> Mort… Et si on revoyait le plan?

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Nous naissons tous dans un monde construit et pensé par ceux qui vivent ou ont déjà vécu. Cela doit-il nous empêcher de remettre en question leur réalité et ce qu’ils proposent pour notre vie?

Non!

Remettre en question les concepts établis, ça s’appelle avoir le désir d’évoluer.

Mais, les gens en général aiment tracer notre chemin à notre place. Ils croient savoir mieux que nous ce qui est bon pour nous parce que c’était bon pour eux (généralisation hâtive) selon leurs perceptions, leurs possibilités et leurs perspectives… En plus, le monde change rapidement de nos jours.

Le problème, c’est qu’un bébé doit tout apprendre de zéro et il se fie donc beaucoup aux gens autour de lui pour appréhender la réalité. Le libre-arbitre ne vient que plus tard (trop tard?). Et en cela, nous naissons vulnérable.

Moi, je considère que ce mode de vie actuel, c’est du gaspillage de notre liberté d’être et de notre temps. On crée un cadre qui occupe la plus grande part de notre vie pour contrôler la façon dont on passe le temps qu’on a à vivre selon ce qui est attendu de nous.

La garderie : cadre structuré de 9h à 17h de 3 mois à 5 ans.

École : cadre structuré de 9h à 17h de l’âge de 5 ans à… ça dépend. 16 ans si on arrête à la fin du secondaire. 19 ans à la fin du CEGEP. 21 ans si on fait un Bacc.

Travail : cadre structuré de 9h à 17h dès la fin de l’école jusqu’à l’âge supposé de la retraite, soit 65 ans.

Ensuite, alors qu’on a presque plus d’années à vivre, moins d’énergie, moins de motivati0n à se lancer dans de grands projets, alors que le conditionnement social est devenu de l’institutionnalisation, là on a le droit de passer quelques années de répit à faire ce qu’on veut… à peu près.

Les gens prennent pour acquis que cette réalité est l’unique voie à suivre car c’est la seule qu’ils connaissent. Moi cette voie ne m’a jamais tenté.

Pourquoi? Parce qu’à l’école je regardais les aiguilles de l’horloge pour enfin sacrer mon camps de là.

Parce qu’au travail, j’ai passé la majeure partie de mes années de travailleur à regarder les aiguilles pour enfin sacrer mon camps de là (tout en produisant plus que la majorité en moins de temps).

Je suis rendu super bon pour mettre mon cerveau en mode « attente » et faire passer le temps plus vite… Mais wow… quel gaspillage de mon temps de vie.

Maintenant, les aiguilles tournent à une vitesse folle sans mon consentement et je n’arrive plus à les ralentir…

J’ai toujours su, depuis mon plus jeune âge, que je pouvais réussir à suivre ce chemin, à le tolérer, mais que ce chemin ne me rendrait pas heureux.

Les gens le voient comme l’unique réalité et pourtant, de plus en plus de gens réalisent qu’ils peuvent s’écarter de cette voie. D’ailleurs, différentes alternatives à cette voie ont été adoptées ou proposées au fil des âges.

Mais, la plupart ont tenu pour acquis qu’il valait mieux que la masse soit occupée le plus clair de son temps. Après tout, nous sommes des singes méchants… On peut faire beaucoup de dommages si on se rassemble, qu’on prend quelques shooters et qu’on décide de partir sur une « go ».

Prenons quelques exemples pour illustrer la réalité d’aujourd’hui :

Revenus de Wal Mart en 2015 : 485 651 000 000$ de dollars US.

Nombre d’employés : 2,3 millions à travers le monde

Revenus d’entreprise par employé : 211,000$

Salaire du président : 25 600 000$

Le président gagne environ 1133 fois le salaire médian d’un de ses employés.

——————————————————–

Revenus de RBC pour 2015 : 35 321 000 000$

Nombre d’employés à l’échelle mondiale : 76,000

Revenus par employés : 464 750$

Salaire du CEO : 7,560,000$ en 2014

Nous savons tous quelles sont les échelles de salaire au Québec pour la plupart des jobs. Ça varie en gros entre 20,000$ par année et 150,000$ par année.

Le capitalisme c’est ça. C’est voler le profit du produit du travail du salarié. C’est de l’esclavage moderne, légal et institutionnalisé en système. On gagne en gros un dixième de ce que notre travail rapporte. Le capitaliste (qui fait fuck all) garde 90%. C’est du parasitisme à l’état pur.

Voilà pourquoi ce système me pue au nez. Moi je rapporte dans les millions à mon employeur… Mon salaire est plus élevé que celui de plusieurs. Mais je suis très loin de gagner ce que je rapporte. Et en plus j’en reverse près de 40% au gouvernement up front avec mes impôts.

Le système actuel n’est pas optimisé pour que l’individu ait une vie riche, remplie et libre. Il est optimisé pour siphonner notre force de travail vers les mains de quelques uns qui possèdent toutes les clés.

Dans le roman classique « Germinal » d’Emile Zola, les travailleurs se sont rebellés notamment parce que le patron gagnait quoi.. 40 fois les revenus d’un de ses employés? Aujourd’hui ça serait perçu comme de la bonté d’âme…

Que peut-on y faire?

En fait, si on cessait TOUS de participer à cette stupide « réalité » pour faire ce que l’on veut, on pourrait arrêter ce système demain et le mettre en faillite. Mais, les masses ne se soulèvent pas d’elles-même. L’histoire nous l’a appris. Ce serait le chaos, l’anarchie et la guerre civile en deux à trois semaines… et tranquillement, la même hiérarchie se remettrait en place (masse, classe moyenne, élite). Quand je parle de classe moyenne je parle de la bourgeoisie, pas de notre soi-disant classe moyenne occidentale qui gagne un peu plus que la masse mais qui fait partie de la masse. On joue avec les mots ici.

Imaginons la chose suivante par contre. Demain, plus personne ne va travailler plus de 3h par jour. Tous donnent leur 100%, arrivent à faire au moins 80% de leur production habituelle et quittent pour profiter de la journée.

Le système reste quasi intact. Mais l’esclave salarié peut profiter de sa vie un peu.

Oups… on dira que c’est une grève illégale. Le gouvernement (notre gouvernement qu’on finance) votera probablement une loi spéciale, enverra la police ou l’armée et nous forcera à faire nos heures… Ça s’est déjà vu souvent dans l’histoire récente de nos sociétés occidentales.

Certains pays peuplés de gens plus intelligents que la moyenne ont pourtant déjà mis un système similaire en place. On parle ici de la Norvège qui a fait passer la semaine de travail à 29 heures par semaine (4 jours semaine pour beaucoup). Donc, il y a des choses à faire moins drastiques.

Personne ne me fera croire de toute façon qu’il donne son 100% 8 heures par jour et 5 jours par semaine sans prendre de psycho-stimulants. L’attention continue d’un individu moyen est de 17 minutes…

D’ici à ce que les Québécois gagnent en culture générale et demandent collectivement ce genre de projet, que peut-on faire sur une base individuelle?

C’est simple, rien ne nous empêche d’optimiser nos vies en se sortant la tête du système.

D’abord, la garderie… Ce qu’un enfant adore le plus au monde entre 0 et 5 ans, c’est de passer du temps avec ses parents. Il veut jouer avec eux et apprendre d’eux. Alors, on zap la garderie. Oui, ça vient avec des choix financiers mais c’est là qu’il va falloir se poser les vraies questions.

Qu’est-ce qui est le plus important pour toi? Ton écran 52″, ton comptoir en quartz et ton char de l’année loué ou ton kid??? Il semble que pour la plupart le confort matériel l’emporte sur l’amour de leur enfant… spécial… Et oh… un bébé se contrefout d’avoir un écran plat 52″ ou une vieille télé à écran cathodique. Il ne sait même pas ce qu’est une télé. Alors ne me sortez pas l’histoire qu’il est important de lui offrir du confort matériel et que c’est pour lui que vous travaillez si fort.

Si c’est ce que vous pensez réellement alors vous ne mettez pas vos efforts à la bonne place. Votre bébé veut être avec vous.

L’école. Le home schooling est de plus en plus en vogue. Normal, l’école perd le contrôle. On met tous les enfants sous médication (j’exagère mais quand même). On leur diagnostique des TDAH en quantité industrielle… c’est une psychose collective. La maladie mentale est marginale. On ne me fera pas croire que tous ces enfants ont des problèmes psychiatriques. Ce qu’ils ont, c’est un manque d’attention de leurs parents. Zap la garderie. Occupe-toi de tes kids. Et fuck la drogue légale pour enfant… non mais… Personne ne va droguer mon enfant. Ils sont fous ces romains!

À l’école, on avance au maillon le plus faible. Donc… c’est lent puisqu’on les drogue. (Le médicament augmente la capacité de concentration mais crée des troubles de l’appétit et du sommeil à long terme… ce qui finalement empire le problème). Sortir son enfant de là et couper la journée en deux (2 heures d’études), 5 à 6 heures de sports et de jeux libres dont une bonne partie seront des jeux éducatifs (lecture, bricolage etc…) m’apparait comme une bonne approche.

Ça c’est laisser un enfant vivre sa vie d’enfant. Ça me fait assez rire ce commentaire là. « Laisse-le vivre sa vie d’enfant. » Ben oui.. plug-le sur un Ipad toute la journée avec une ‘tite pilule pour qu’il vive sa vie d’enfant…

Apprendre à son enfant à apprendre est plus intelligent que de tenter de lui inculquer des notions de force. Un auto-didacte aura toujours une longueur d’avance sur l’étudiant passif. Mais pour ça, il faut qu’il aime apprendre et donc que ce soit pour lui une expérience positive.

Le travail… 3 à 5 heures par jour max max max! Et je te garantis que la qualité et la quantité seront au rendez-vous. Et 3 à 4 jours semaine max. L’adulte a autant besoin de jouer et de se reposer que l’enfant.

Il y a plein de gens qui ont adopté la semaine de 4 heures proposée par  Tim Ferris… je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas faire mieux qu’on fait là.

Exiger un juste partage des profits avec les employés me semble aussi une nécessité. Si je rapporte 500,000$ alors donne-moi 450,000$. Le 50,000$ va être amplement suffisant pour couvrir ton risque (quel risque avec les multinationales monopolistiques d’aujourd’hui?). Prendre 90% de ce que je rapporte est… du vol tout simplement. Je ne vois pas d’autres mots. Surtout qu’ensuite on me taxe sur le reste aux alentours de 70% si on considère toutes les taxes…

Moi je fais des choses moins drastiques dans ma vie personnelle, mais tout cela est possible et certains le font. Ils sortent leurs enfants de l’école, deviennent travailleur autonome, épargnent comme des fous pour se retirer tôt…

De mon côté, j’ai décidé d’utiliser le système en place plutôt que de chercher à le changer. J’achète des parts de grandes cies et je deviens le capitaliste qui bouffe la force de votre travail sans n’avoir rien à faire…

Et vous savez quoi? J’adore ça! Continuez à travailler et à surconsommer bande de… Et moi je vais continuer à me rapprocher de ma liberté financière.

Je vous remercierais bien. Mais ce n’est même pas nécessaire de le dire. Les gens donnent volontier 90% du profit de leur travail sans qu’on ait à les remercier parce que « c’est comme ça ».

Et on se dit intelligents…

Pour moi il est tard. Ma formule aura donc été :

Maison (0-5 ans) -> école (5 à 22 ans) -> travail (16 à 45 ans) -> retraite (45 ans à jusqu’à ma mort).

C’est déjà mieux que ce qui est offert…

Et si pour mon fils j’arrivais à faire mieux? Il est temps de réécrire maintenant le continuum temporel des générations futures. Si l’on ne peut pas le faire globalement pour tous, nous avons au moins la liberté de le faire en individuel pour nos enfants.

Mon enfant ne va pas à la garderie et reste avec maman ou la famille. Il a déjà près de 4000$ d’épargnes qui font de l’intérêt composé à l’abri de l’impôt. Déjà, il s’éloigne de la formule imposée par la société et il n’a même pas 1 an.

Je l’enverrai à l’école… car comme je ne suis pas libre, je ne pourrai pas lui faire de « home schooling ». Mais j’espère trouver une école privée qui a une approche Montessori et qui est fréquentée par des enfants stimulés et stimulants.

C’est possible. Alors agissons.

21 Comments

  1. Ginette
  2. Yan Fortin
  3. Petes
  4. Petes
  5. Maxime
  6. Maxime
  7. Petes
  8. Petes
  9. Petes
  10. Maxime
  11. Maxime

Leave a Reply