Citations de Napoleon Hill 

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

J’adore lire la pensée des hommes riches qui ont peuplé les temps modernes ou anciens, comprendre leur mode de pensée, comprendre comment ils ont atteint leurs buts, quelles étaient leurs motivations, constater aussi les conséquences sociales de leurs actions communes. Car c’est souvent celui qui est riche qui peut influencer la culture.

Napoleon Hill offre au monde de nombreuses citations inspirantes. Son livre « Think and grow rich » a été vendu à plus de 20 millions d’exemplaires et Napoleon Hill a même offert ses conseils à deux présidents Américains du 20e siècle.  Voyons-en donc quelques unes :

It takes half your life to discover life is a do-it-yourself project.

(Traduction libre) Ça prend la moitié de notre vie pour qu’enfin on se rende compte que notre vie est un projet personnel individuel.

Wow! Celle-là m’interpelle directement. Il m’a fallu 32 ans pour comprendre que j’avais vraiment beaucoup de contrôle sur ma vie, sur mon futur, sur ma liberté et sur mon bonheur.

En trois ans, je l’ai changé bout pour bout. J’ai obtenu 2 promotions et j’ai fait augmenter mon salaire de plus de 8% par année. J’ai remboursé un capital colossal sur mon hypothèque tout en économisant 80,000$. J’ai aussi trouvé la femme de ma vie et eu un enfant avec elle. J’ai atteint mes objectifs de carrière. Je me suis créé une source de revenus en ligne qui me rapporte 3000$ par an passivement ou presque, tout ça grâce à une belle planification et à mes actions.

Lorsqu’on prend sa vie en main, on a presque l’impression d’avoir des super pouvoirs! C’est du moins comment moi je me sens en regardant tout ce que j’ai accompli en peu de temps. Et c’est d’ailleurs ce que rapporte une deuxième citation de Napoleon Hill :

When your desires are strong enough you will appear to have superhuman powers to achieve.

Moi j’ai le désir incommensurable de gagner la liberté d’user de mon temps comme bon me semble et dans cette société, il sembe que de gagner sa liberté financière soit une approche viable pour y arriver.

Alors j’ai appris quoi faire, comment le faire et je le fais.

Ce désir est si grand que je compte y arriver en 13 ans ou moins. Et qui sait si je ne trouverai pas, au cours de ma quête vers la liberté financière, d’autres moyens ou d’autres avenues qui me rapprocheront de ma liberté plus rapidement que prévu.

Celui veut vraiment réaliser son rêve, celui s’acharne malgré l’adversité, malgré les contraintes, celui-là a toutes les chances d’arriver à ses fins.

Effort only fully releases its reward after a person refuses to quit. (Napoleon Hill).

Sacré Napoleon, il a vraiment une phrase pour tout!

Mais, certaines de ces citations semblent souvent mal interprétées par la masse des gens telle que celle-ci :

The man who does more than he is paid for will soon be paid for more than he does.

J’ai une perception mitigée de cette pensée. (L’homme qui en fait plus que ce pourquoi il est payé sera bientôt payé plus que ce qu’il fait) D’un côté je la trouve vraie et à la fois, dans un contexte ou une application différente, elle peut aussi s’avérer fausse.

Pour expliquer mon point de vue, je vais vous parler d’un département dans lequel j’ai travaillé dans le passé.

Nous étions 12 et des douzes, j’étais le seul à faire mes 40 heures de travail. Tous les autres arrivaient plus tôt et restaient plus tard et ils faisent cela depuis des années et ces gens ne réclamaient pas leurs heures supplémentaires.

Un jour, une restructuration a eu lieu et plusieurs de ces gens en aparence extrêmement dévoués ont perdu leur emploi alors qu’on m’a offert une promotion.

Trouvez l’erreur?! Car ces gens en faisaient « plus » que ce pourquoi ils étaient payés et plusieurs espéraient ainsi obtenir des promotions ou en retirer de la sécurité d’emploi. C’était du moins ce qu’ils m’ont dit lorsque je leur demandais pourquoi ils restaient toujours 5 à 10 heures de plus par semaine sans être payés.

Pour moi, c’était clair. C’est gens n’avaient tout simplement pas compris le sens de cet adage.

Pendant qu’eux faisaient leur travail en 50 heures. Moi, je faisais mon travail en 25 à 30 heures. Avec les 7 à 12 heures qu’il me restait par semaine, j’en faisais plus que ce pourquoi j’étais payé en travaillant sur des projets d’innovation, des projets inter-départementaux, des projets avec la direction ou encore je cultivais des relations avec des gens inspirants et influents.

C’est de cette façon que j’ai toujours compris cet adage. Ai-je tort?

Probablement que je n’ai pas tout faux parce que ça m’a bien servi dans ma carrière…

If you cannot do great things, do small things in a great way.

Je ne suis pas Jacob Lund Fisker. Je ne suis pas Jason Fieber. Je ne suis pas MrMoneyMustache. Je n’ai pas leur talent. Je n’ai pas leur carisme. Je n’ai pas leur auditoire. Je n’ai pas leur extrémisme inspirant. Je n’aime pas les projecteurs alors je refuse systématiquement toute demande des médias que j’ai reçu à ce jour car je crois que ça travaillerait à contre courant de mon objectif.

Les médias cherchent la merde, la controverse, à attirer l’attention… La preuve, j’ai offert une entrevue à visage couvert pour préserver mon identité et le média a refusé, préférant passer au suivant. Ma conjointe a aussi déjà écrit un article percutant et ensuite, les médias ne la lâchaient plus, jusqu’à ce qu’ils réussissent à prendre contact avec sa source et alors tout à coup, elle n’avait plus de valeur et ils lui ont volé son histoire.

Je ne fais pas de grandes choses. Par contre, je fais, pour moi, de petites choses et je les fais bien pour moi. Je fais progresser ma vie, je fais progresser mon indice de bonheur et toutes ces petites choses finiront par s’additionner et en faire une grande, me donner plus de liberté!

Si en cours de route mes actions en incitent d’autres à suivre une piste similaire, je suis bien content pour eux. Mais, j’écris pour moi, pour le plaisir, pour apprécier le voyage autant que la destination. J’écris pour garder une trace de mes erreurs, de mes difficultés, de l’évolution de ma pensée et mes réalisations.

Elles ne sont pas grandes, ni grandioses ces réalisations, mais ce sont les miennes. Je ne cherche pas à être ou devenir un homme grandiose. Je cherche à être libre.

L’intérêt composé s’applique à notre épargne, mais aussi à nos actions. C’est très important de le comprendre. Mange une poutine par jour tous les jours et il est probable que tu prendras 20 lbs d’ici 1 an… Les petites actions s’additionnent.

Napoleon Hill est inspirant et si vous voulez en savoir plus, vous pouvez acheter son livre « Think and grow rich ».

6 Comments

  1. Maxime
  2. Maxime

Leave a Reply