Achat récent : 20 actions de Coke et j’ajoute Canadian Utilities au REEE de mon bébé!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Pour faire une histoire courte, je pensais que l’élection de Trump ferait basculer les marchés… clairement, je fais bien de ne pas me lancer dans la voyance… Le DOW atteint de nouveaux sommets… fou non?!

En attendant, je dois poursuivre ma route vers mon objectif de liberté financière et donc, je m’efforce, chaque mois, d’essayer de faire au moins un achat.

Peu de titres sont en « solde » en ce moment. Mais quand même plusieurs atteignent leur 52 weeks low tels que WTR, MCD, CLX, KO, KMB, YUM, BF.B, NKE, EMP.a… La plupart pour de bonnes raisons. La rentabilité ou la croissance ne sont plus au rendez-vous.

CLX par exemple, est une compagnie qui possèdent de nombreuses marques de produits nettoyants réputés. Le problème de nos jours, c’est les nettoyants et les sacs à poubelle sont presque tous devenus des « commodités ». Honnêtement, je ne ressens pas le besoin de sortir mes ordures avec classe… Ça s’en va direct dans mon gros bac à vidanges. Donc, tout ce dont je m’attends d’un sac à vidange, c’est qu’il soit suffisamment résistant pour faire les 10 mètres qui me séparent de mon bac.

Si on regarde les revenus de CLX, on se rend compte qu’ils ont augmenté en moyenne de 1,74% par an au cours des 10 dernières années… pas de quoi s’extasier.

Pourtant, au cours de la même période, le dividende a cru de 9,88% par an en moyenne??? Comment est-ce possible direz-vous?

Eh bien c’est simple. Comme le dit Warren Buffett, même une horloge arrêtée peut sembler en mouvement si on use d’un peu de magie comptable.

D’abord, Clorox a beaucoup mis l’accent sur le contrôle des coûts au cours des dernières années. Ceci est positif bien sûr, mais il y a une limite à la réduction des coûts.

Ensuite, Clorox a fait augmenter le « payout ratio » de 38,3% à 59,8% au cours de ces dix ans. Il semble que de redonner l’argent aux actionnaires soit plus rentable que de chercher à le réinvestir dans l’entreprise?

Puis, Clorox a racheté une partie de ses actions (passant de 158 millions à 132 millions) ce qui a pour effet de concentrer les « earnings per share ».

Ces stratégies sont bien intéressantes à court terme, mais elles ne font que masquer l’absence de croissance. À 60% de payout ratio on commence à atteindre un niveau plutôt élevé.

Ce stratagème pourra continuer un temps, mais un jour où l’autre, il faudra trouver d’autres vecteurs de croissance.

Pourtant, même à son 52 weeks low, CLX se vend à un P/E de 23… ce qui est encore élevé, mais c’est en ligne avec son P/E moyen des 5 dernières années, alors que le rendement du dividende, lui, est inférieure au dividende moyen des derniers 5 ans.

Quoi retenir de tout cela? Un titre qui atteint son 52 weeks low ne fait pas nécessairement un bon investissement. Il faut pousser son analyse plus loin. Je pense qu’il reste encore un peu de jus dans Clorox, mais je ne pense pas que c’est une compagnie dans laquelle j’aurais envie d’investir pour le très long terme.

Je me sers néanmoins de cette approche pour identifier des titres à analyser. Ça me sert de base pour filtrer la masse des titres qui peuvent avoir un intérêt pour moi.

Et Coke?

Bon, Coke est-il mieux que Clorox?

Voyons voir.

Au cours des 10 dernières années, les revenus de Coke ont augmenté de 5,79% en moyenne par an. Déjà, c’est mieux. Durant la même période, les revenus par action ont augmenté à un rythme de 4,46%… plutôt en ligne. Pendant ce temps, le dividende a augmenté en moyenne de 7,85% et ce grâce à la croissance des revenus, mais aussi grâce au programme de rachat d’action et à l’augmentation du payout ratio.

Ce que je n’aime vraiment pas de Coke, c’est le payout ratio. Il commence à atteindre un niveau extrême et si c’était n’importe quelle autre entreprise, je n’aurais pas acheté d’actions de cette cie. En effet, la payout ratio atteint 82,5%, ce qui donne très peu de marge de manoeuvre.

Mais Coke est une cie spectaculaire qui a une marque et un réseau de distribution qui lui confèrent un avantage concurrentiel incroyable sur ses pairs. Il est vrai qu’en occident, la consommation de Coke et de breuvages sucrés est remise en cause, mais à l’étranger, la situation est toute autre. Coke possède plusieurs marques intéressantes qui lui permettent de diversifier son portefeuille dont, notamment, Minute Maid pulpy qui rapporte plus d’un milliard dans le marché Chinois!

Morningstar classe Coke comme un titre 4 étoiles présentement et bien qu’il ne soit pas particulièrement en solde, le prix m’apparaît suffisamment abordable pour ajouter quelque peu à ma position.

J’ai donc acheté 20 actions de plus, ce qui ajoute environ 37$ CAN à mon revenu de dividende annuel et ce qui porte mon compte à 50 actions. J’aimerais posséder au moins 100 actions de Coke à moyen terme.

Le REEE de mon fils

Aujourd’hui, j’ai acheté 25 actions de Canadian Utilities dans le REEE de mon fils. Ceci fait augmenter ses revenus de dividende annuels de 32,50$!

Si on ajoute ces 32,50$ aux autres dividendes qu’il s’attend à recevoir, sa rente annuelle passe à 103,30$ ou 8,60$ par mois ou encore 1,85$ par semaine. Ça commence à être une belle allocation hebdomadaire pour un enfant de 11 mois.Et en plus, il possède encore 2000$ à investir d’ici la fin de l’année, mais une partie ne sera déposée à son compte qu’en janvier car nous avons atteint le plafond de cotisations donnant droit au maximum de subvention pour cette année (2500$).

Seule tâche à son dossier… Cominar…

Que se passe-t-il avec Cominar?

Est-ce que le titre de Cominar ne cesse de chuter à cause d’une tendance lourde dans le brick and mortar? Est-ce qu’on anticipe une hausse de taux? Est-ce que le taux d’endettement est trop haut et est-ce que la stratégie du management (diluer l’avoir des actionnaires en émettant plus d’actions pour consolider des dettes au lieu de le faire dans un but d’investissement tout en réinstallant le DRIP avec rabais de 3% qui dilue encore plus l’avoir des actionnaires) pour contrôler l’endettement est celle que les investisseurs ont envie de voir mise en application?

Plusieurs recommandent que Cominar baisse le dividende… Je pense que le cours actuel de 13,78$ par part reflète l’ensemble de ces préoccupations.

Honnêtement, dès qu’ils annoncent le prochain dividende, s’il est maintenu, j’envisage d’ajouter à ma position à ce prix (14$). Mais, s’ils le coupent ensuite, j’espère qu’ils seront raisonnable dans la coupure…

Il y a beaucoup d’incertitude sur la suite des choses et ça influence négativement le cours. Mais, je pense que la réaction est essentiellement exagérée.

L’annonce devrait paraître sous peu, vers la mi-novembre. Si c’est positif, je saute sur l’occasion et j’ajoute au REEE et dans mon portefeuille personnel.

Le dividende de Cominar ne croisse pas vite. Il pourrait même être réduit, mais le REIT m’apparait somme toute solide et pouvoir être à même de procurer du revenu courant plus qu’intéressant dans ce contexte de marché.

Ce revenu, je vais par contre probablement le réinvestir ailleurs… Je commence à avoir une lourde position en immobilier et je ressens le besoin de diversifier quelque peu.

Je vous rappelle que je ne suis qu’un amateur dans son salon. Ne prenez pas tout ce que je dis pour du cash et agissez en grande personne en faisant vos propres devoirs.

Déclaration : je possède des actions dans plusieurs des cies mentionnées dans cet article.

13 Comments

  1. Petes
  2. Maxime
  3. Petes
  4. Petes
  5. Petes
  6. Petes

Leave a Reply