Comment commencer à épargner efficacement même avec un petit salaire

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Vous avez essayé à plusieurs reprises d’épargner mais ça ne fonctionne jamais. Vous vous demandez alors comment réussir à épargner avec mon petit salaire? La question se pose après tout! Surtout après la publication de récents sondages sur l’endettement des citoyens et après avoir réalisé que plus du tiers des gens vivent litéralement de paye en paye!

Épargner n’est pas difficile lorsqu’on sait s’y prendre. Mais, c’est aussi loin d’être facile si on ne sait pas ce que l’on fait. Pourtant, bon an mal an, des gens avec de faibles revenus arrivent à épargner. Alors pourquoi pas vous?

Maxime, l’un des plus fidèles lecteurs de ce blog a récemment partagé avec nous son histoire et comment il arrive à épargner 16,000$ par an avec un salaire de 40,000$ bruts! Non, il ne vit pas dans un arbre ou une grotte! Je vous encourage à lire son histoire lorsque vous aurez terminé cet article.

Et Maxime n’est pas le seul. Plusieurs vedettes du web tels que Jacob Lund Fisker, MrMoneyMustache et Jason Fieber ont réussi à épargner suffisamment pour être libre financièrement avant leurs 35 ans!

Si eux y sont arrivés, je peux y arriver aussi et si je peux y arriver, vous le pouvez aussi!

La première chose à réaliser, c’est que vous avez beaucoup plus de contrôle que vous ne le croyez sur votre situation financière. Je n’aime pas me faire moralisateur (hummm en fait si! J’adore ça!) Mais, si vous êtes dans la merde financièrement, c’est fort probablement de votre faute.

Vous aviez « besoin » d’une voiture… ok mettons. Mais aviez-vous besoin d’une voiture neuve? De celle qui coûte 500$ par mois pendant 7 ans?

Et la maison? Vous avez besoin de vous loger bien sûr, mais quelque part entre cohabiter avec un colocataire en logement, habiter le sous-sol de vos parents et s’endetter pour acheter une maison neuve à 450,000$, il y a probablement un « spot » qui aurait pu convenir à vos BESOINS… mais peut-être pas à vos désirs et qui vous aurait donné de la latitude pour épargner.

D’ailleurs, la maison, le transport et la bouffe, ce sont les trois postes de dépense qui peuvent vraiment vous faire le plus « mal » et vos choix en ces domaines peuvent littéralement vous coûter des années de bagne dans la rat race!

Parlant de nourriture? Les restos, le filet mignon, les plats préparés, le café chez Tim le matin… oui je sais, la vie est « dure » faut « ben se gâter »…

Ce sont ces attitudes et ces faux fuyants qui ruinent votre vie financière.

Heureusement, j’ai une solution : vous supprimer totalement de l’équation!

Oui, vous avez bien entendu! Vous êtes trop nul pour épargner alors pourquoi ne pas tout simplemement vous retirer de la recette???

L’humain est faible. La plupart des humains ont bien de la difficulté à résister à leurs désirs, surtout que notre société encourage ces comportements à grands renforts de publicité et entre nous, on s’entraîne, par imitation, à dépenser toutes nos payes. Et ceci c’est sans compter notre système opressant (libre?) dans lequel nous échangeons le plus clair de notre temps contre un régime monarchique (notre patron et les lieux de travail) et qui nous cause tant de souffrance (réelle ou perçue). Pas étonnant que nous ressentions constamment le besoin de se gâter.

Épargner mais pourquoi?

La plupart des gens croient qu’il est obligatoire de prendre sa retraite tard dans sa vie (60-65 ans). Cette croyance (oui c’est une croiyance), tend à déresponsabiliser les gens face à leur avenir financier car ils se disent « j’ai ben du temps devant moi! »! Erreur numéro un bien sûr, car le temps est votre meilleur allié!

Voici un graphique tiré du site MrMoneyMustache.com :

years_to_retirement
Vous pouvez-faire vos propres calculs en utilisant le calculateur suivant.

Ce que cela dit : vous pourriez devancer fortement votre retraite si vous arrivez à réduire vos dépenses et augmenter drastiquement votre épargne! Plusieurs ont réussi à atteindre la liberté financière en dix ans à peine! Moi j’ai choisi de le faire en 13 ans. Je suis à l’année 3 de mon périple et déjà, j’approche les 6000$ de revenus passifs annuels provenant de mes investissements et de ma propriété intellectuelle en ligne dont je tire aussi des revenus. Avec encore 10 ans devant moi, je compte atteindre la marque des 30,000$ bruts en revenus (dont une grande part sera exonérée d’impôts) en plus d’être 100% libre de dettes et ce sans dépenser mon capital qui continuera de croître sous la force de l’intérêt composé!

Comment arriver à épargner de telles sommes?

Voici la seule et unique solution qui fonctionne pour tout le monde. Il suffit de la mettre en place.

C’est à la fois facile… et difficile.

Étape 1 : faites de la place à l’épargne

Bien des compagnies sont passées maîtres dans l’art de vous abonner. Vous devenez pour eux des rentes certaines et en croissance. Chaque mois, vous versez votre tribut mensuel, chaque année, on vous hausse en catimini et si vous appelez pour annuler, on vous fait passer un sale quart d’heure et vous comprenez alors ce qu’Obelix et Asterix ont du endurer dans les 12 travaux d’Asterix!

Faites-leur un coup de cochon et coupez-leur l’herbe sous le pied ou soyez destinés à leur verser une rente viagère pour le restant de vos jours… à vous de voir. Mais des dépenses fixes impliquent en contrepartie que vous ayez des revenus fixes.

Les cellulaires et leurs plans extravagants

Je me rappelle encore la première fois où j’ai voulu annuler un contrat de cellulaire. Ouff.. quelle expérience… une heure de temps au téléphone, 3 transferts… une expérience de merde quoi.

Avez-vous réellement besoin de toutes ces minutes et de toutes ces données?

Faites du ménage dans vos désirs et ne remplissez que vos besoins réels et libérer de la place à l’épargne.

Le câble : de la bullshit en quantité industrielle pour votre esprit

Coupez-leur l’herbe sous le pied à eux aussi. Prenez le téléphone et annulez le câble! (Ok annulez au moins les postes inutiles même s’ils font exprès pour les packager avec les meilleurs postes) Sérieusement, le câble, ce sont des tonnes d’annonces publicitaires et de téléromans qui vous bourrent le crâne de conneries… Moi j’ai coupé le câble il y a plus de 13 ans et je ne m’en ennuie pas!

L’humain apprend essentiellement par imitation et par répétition. Que voulez-vous apprendre? Comment devenir riche ou comment rester pauvre? Les annonces publicitaires, les médias, les téléromans… ils vous montrent tous comment demeurer dans le système, pas comment en sortir. À vous de voir ce que vous voulez apprendre. Mais ça laisse des traces.

Faites le tour de vos abonnements à des magazines. Sont-ils tous vraiment intéressants? À chaque numéro? Tous les articles? Allez les chercher à la bibliothèque ou achetez-les à la pièce seulement s’ils sont très intéressants. Généralement les magazines ne contiennent qu’un ou deux articles accrocheurs. Tout le reste c’est du remplissage ou de la pub… Et il y a tant de blog gratuits sur le net aujourd’hui.

Les assureurs

Ahhh! Les assureurs! Ce sont probablement les pires rapaces sur terre. Leur stratégie? Vous faire peur pour vous prendre votre argent et quand c’est le temps de payer, ils ont le de cul aussi serré que celui d’une chouette!

Faites le ménage dans vos assurances. C’est certain que vous payez de l’assurance en double. Vous avez une assurance invalidité au travail? Pourquoi payer pour une assurance invalidité hypothécaire? Vous avez pris l’assurance vie hypothécaire et une assurance vie au travail? Faites du ménage dans tout ça et prenez une assurance vie temporaire personnelle. (Prenez la nouvelle avant d’annuler les autres évidemment). Une assurance vie temporaire personnelle vous protégera davantage qu’une assurance vie hypothécaire qui diminue à mesure que votre hypothèque se rembourse alors que la prime ne diminue pas et mieux qu’une assurance vie à l’emploi qui ne protège pas votre assurabilité en cas de perte d’emploi. Évidemment, l’objectif final est de s’auto-assurer…

La voiture? Est-elle encore assurée des deux côtés alors qu’elle vaut moins que 2 ou 3 fois la prime annuelle? Si vous avez les moyens de faire face à une perte totale, mettez l’assurance minimale obligatoire. En deux ou 3 ans de prime vous allez repayer le prix du char… n’est-ce pas stupide? Et en enlevant le « deuxième bord », les dommages par collision à votre véhicule restent couverts si vous n’êtes pas déclaré responsable. De toute façon ils enverront probablement votre minoune à la scrap et vous remetterons un chèque de sa valeur moins la franchise de 500$… Vous vous retrouverez avec presque rien dans les poches pour acheter un autre véhicule.. À vous les oreilles.

Le gym… y allez-vous réellement? Si vous êtes indiscipliné dans vos finances, vous avez probablement aussi beaucoup de difficulté à vous tenir en forme. Épargner et se tenir en forme sont deux activités qui partagent beaucoup de similarités.

Si vous n’allez pas au gym régulièrement, annulez cet abonnement inutile…

Juste en négociant vos assurances, votre contrat de cell, internet et câble, je ne serais pas surpris de vous voir dégager des liquidités de plusieurs centaines de dollars par mois. Moi j’ai libéré 400$ quand j’ai fait l’exercice.

Attaquez-vous à tout ce qui est récurrent : loyer, hypothèque, paiement sur des prêts. Renégociez ce qui peut être négocié et appliquez la technique de la boule de neige sur le reste pour vous débarasser de vos dettes à la vitesse de l’éclair.

Mais surtout, et c’est le plus important, faites des choix intelligents en ce qui concerne le logement, le transport et la nourriture. C’est là que la game se joue.

Étape 2

Vous l’avez compris, les dépenses automatiques s ‘accumulent facilement. Alors pourquoi ne pas utiliser leur puissance pour vous contraindre à épargner davantage? C’est là où vous devez complètement vous retirer de l’équation.

Ouvrez un compte d’épargne et mettez en place un prélèvement automatique important. Assurez-vous qu’il soit difficile de l’arrêter… du genre qu’il faille appeler entre 9 et 5 du lundi au vendredi, qu’il faille vous présenter ne personne ou envoyer un fax pour y mettre fin…

Si vous êtes « pris » avec ce « paiement » vous devrez trouver d’autres solutions.

Certains vous diront « commence petit ». Moi je dis « commence grand ». Je fais prélever 600$ à chaque deux semaine directement sur ma paye pour l’envoyer dans mon REER collectif et 50$ par deux semaine vers mon CELI collectif au travail. Je fais ça depuis le début de mon voyage. Car un moment donné, assez c’est assez! Et quand je reçois ma paye nette, je trouve encore le moyen bien souvent de cracher un peu plus d’argent vers mon compte d’investissement. Quand on veut, on peut!

Si vous obtenez une hausse de salaire ou un bonus, faites augmenter vos prélèvements. Apprenez à vivre selon vos moyens.

Gagner plus permet d’emprunter plus. Ne faites pas l’erreur que trop de gens commettent. Moi j’ai plus que doublé mon salaire depuis 2008 et je suis en voie de le tripler. Pourtant, je n’ai pas augmenté mon niveau de vie (je l’ai même abaissé). Je ne suis pas parti m’acheter une BMW de l’année, je n’ai pas échangé mon bungalow usagé contre un palace… J’investis plutôt dans ma liberté financière.

En utilisant le REER collectif, j’ai mon remboursement d’impôt immédiatement ce qui rend l’épargne plus facile. Et en faisant enlever ces épargnes sur ma paye, je suis obligé de me débrouiller avec moins car je ne vois jamais la couleur de cet argent.

Et arrêter ce plan d’épargne prend 2 cycles de paye alors ça me donne le temps d’y réfléchir à deux fois…

L’épargne forcée, se payer en premier, voir grand, voilà mes règles d’or.

Étape 3 : prenez l’argent gratis et mettez-le dans vos poches à la fin!

Chaque fois qu’un collègue me dit « mais comment tu fais pour épargner autant » moi je réponds « je le fais… c’est tout! » avec un petit ton arrogant. Il faut dire que je commence à en avoir ma claque de les entendre me dire que pour eux c’est impossible.

C’est impossible parce que tu décides que ça l’est que je réponds alors.

Et, lorsque je finis par vouloir enfin donner quelques conseils opérationnels, ma première question est : « Est-ce que tu cotises le maximum au plan de pension à cotisation déterminée ». Et la réponse est généralement non. Je le demande parce que notre employeur contribue à même hauteur que nous jusqu’à concurrence de 6% de notre salaire dans ce plan. Alors mets 6% et va chercher 6% de ta paye gratis. C’est un rendement de 100%, sans risque et ça fait partie de ta rémunération.

Et là on me dit « ouin mais j’ai pas les moyens »… alors qu’il vient de me raconter sa fin de semaine à l’Auberge Sacacomie où il s’est rendu avec sa femme dans leur rutilante BMW décapotable…

Je dis alors : « Écoute, c’est comme si je te donnais 50,000$ par année de revenu et que tu pouvais gagner 53,000$ juste en faisant faire un prélèvement sur ta paye et que tu disais… de la marde… c’est juste 3000$. »

Au final, c’est ton choix, mais ton employeur est mort de rire. Tu ne veux pas être payé ton plein salaire…

J’ai déjà travaillé dans une banque qui nous donnait une action gratuite de la banque chaque fois que l’employé achetait une action jusqu’à concurrence d’un maximum quand même pas négligeable. Vous seriez surpris de savoir que moins de 20% des employés participaient au programme à l’époque. Et moi, je têtais tout le monde en leur disant « Regarde, je vais te prêter l’argent, prends les actions et redonne-moi les ensuite et moi je vais te verser une commission. »

Mon approche sentait l’arnaque ahaha personne n’a voulu faire affaire avec moi. Mais plusieurs ont compris à quel point ils étaient imbéciles de ne pas participer au programme. Heureusement!

On travaille si fort pour notre argent. Svp, si on veut vous donner de l’argenr gratis, prenez-là!

Je vais bâtir le fonds d’étude de mon fils (+/- 100,000$) exclusivement avec de l’argent gratis!

Étape 4 Travaillez sur vos habitudes de consommateurs

Changer n’est pas facile. Mais je l’ai fait et nous sommes des tas à le faire.

Il faut apprendre à faire la différence entre un besoin et un désir. Il faut apprendre à faire la différence entre une possession qui vous tirera du cash chaque mois ou année et une possession qui vous rapportera du cash chaque mois ou année et acheter le moins possible de la première catégorie et le plus possible de la deuxième catégorie.

Allez consulter au besoin. Moi je suis même allé jusqu’à congeler ma carte de crédit dans un cube de glace pour me forcer à attendre plusieurs heures avant de la prendre pour acheter quelque chose.

Réduire ses dépenses, vivre au-dessous de ses moyens, voilà la clé d’une vie riche et heureuse et d’une retraite jeune.

Étape 5 Avoir un objectif est un puissant moteur

Moi, mon objectif est de me retirer de la vie « active », c’est à dire de la vie où je dois activement gagner des revenus par mon travail pour me retrouver dans la vie « passive », c’est à dire une vie où mon argent travaille à ma place, pour mes 45 ans ou avant si possible.

Cet objectif est le plus puissant des motivateurs pour moi. Il est si puissant que j’ai économisé 75,000$ et remboursé près de 50,000$ sur mon hypothèque en 3 ans. Presque tout mon argent et celui de mon couple passe dans ce rêve et cet objectif!

Dire qu’il y a 3 ans à peine, je croyais qu’il était impossible d’économiser deux ou trois milles dollars par an…

Quand on veut on peut. Au lieu de se dire « c’est impossible », on devrait toujours se dire « comment puis-je y arriver? »

Quel est votre plus grand rêve? Pourquoi ne pas tenter de le réaliser? Presque tout est possible. Faites-le!

Étape 6 : Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec qui vous passez le plus de temps

Je sais, vous adorez vos amis. Chaque week-end vous vous pêtez la face dans un bar et vous gâvez d’ailes de poulet jusqu’à en crever en flambant tout votre argent. Chaque année vous flambez des milliers de dollars pour aller voir des games de hockey et vous acheter quelques bières à un prix extravagant par la même occasion. Vos amis font une virée à Végas, pas question de manquer ça même s’il faut vous endetter pour les suivre…

Venez nous voir ici. Nous sommes une communauté d’épargnants et il y en a pour tous les goûts. Moi je suis extrême, d’autres sont pire que moi et d’autres ont des objectifs à plus long terme.

On ne se prive de rien. Mais on a compris que les plus grands bonheurs sont essentiellement gratuits ou peu dispendieux.

Si vous passez vos journées avec des gens qui ne savent pas investir ou épargner, vous passerez vos journées à vivre et entendre pourquoi vous allez devoir travailler jusqu’à 65 ou 70 ans ou plus.

Ici, nous avons décidé que de travailler jusqu’à 30-35-40-45 ans max était plus que suffisant! Et nous le faisons.

Moi je gagne maintenant de gros revenus mais il y a 5 ans je gagnais 55,000$ par an. Grâce à la puissance de mes obiectifs, je vais gagner près du double cette année et ça continuera de croître au cours des 5 prochaines années.

Une fois qu’on met en place un plan et qu’on se dédie tout entier à le réaliser, c’est fou comment déplacer des montagnes devient facile.

D’autres ici, comme Maxime, réalisent « l’impossible » avec 40,000$ par an. Maxime n’est pas le seul. Il y en a des tas comme lui, dans l’ombre. Je l’ai souvent vu dans ma carrière de banquier.

Dans la vie, on peut choisir d’être la cigale… ou la fourmi!

Moi j’ai choisi d’être une fourmi mais je ne me prive pas pour autant de jouer à la cigale. La plupart des vrais bonheurs sont tirés de choses gratuites telles que passer du temps avec nos proches, se promener dans la nature ou faire du sport, lire un bon livre emprunté la bibliothèque, fabriquer ou rénover soi-même avec un ami, jouer à des jeux en groupe (vidéos ou de société) etc…

Il n’y a rien de mal à se gâter, se payer des restos, du bon vin, des voyages mais à travers tout cela, il y a ce qu’on croit mériter et ce qu’on peut se permettre.

C’est VOTRE choix!

Mais tout cela fonctionne. Je le mets moi-même en pratique!

Leave a Reply