Idées pour travailleur autonome

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Je me suis toujours intéressé à la liberté financière. Je la souhaite ardemment et je la planifie financièrement. D’ailleurs, je reçois déjà quelques centaines de dollars par mois en revenus passifs qui proviennent de mes investissements et de mon travail en ligne. En fait, d’ici 10 ans, je devrais atteindre le stade financier où travailler ne sera plus une obligation.

Je ne serai pas riche, mais je gagnerai suffisamment de revenus passifs pour couvrir mes dépenses de base. Par la suite, la croissance naturelle et l’intérêt composé devraient me rendre graduellement plus riche puisque mes revenus de dividendes devraient croître plus rapidement que l’inflation.

Mais, il y aura un moment entre l’âge de 45 et 55 ans où mes revenus seront disons… plutôt bas (30,000$ brut par an). Et c’est là où j’aurai probablement le plus envie de profiter de la vie et il me faudra donc d’autres sources de revenus.

Je ne veux pas que ces revenus soient liés à l’obligation d’avoir un contrat de travail avec un employeur qui me dicte mes horaires et qui m’autorise ou me refuse des vacances. Au contraire, je veux pouvoir tirer des revenus en demeurant le plus libre possible.

Devenir travailleur autonome m’apparaît donc être la solution idéale. Bien sûr, je suis déjà partiellement travailleur autonome grâce à mes revenus passifs en ligne. Mais ces revenus prennent beaucoup de temps à croître comme le font généralement les revenus passifs. Des revenus actifs pourraient donc m’être nécessaires à certaines occasions.

Voici quelques opportunités récentes que j’ai identifiées comme potentiellement intéressantes pour moi :

Grinder des souches

Récemment, j’ai fait retirer une souche de mon terrain. Je voulais le faire moi-même mais la location de la machine me revenait presque au même prix que de le faire faire. Dans ce temps là, maximisons le bonheur et faisons faire la tâche ingrate par quelqu’un d’autre!

En discutant avec l’entrepreneur, j’ai appris que les ouvriers chargent entre 7$ et 10$ par pouce de souche à enlever. La mienne faisait 20 pouces.

En 45 minutes (plus le déplacement), l’entrepreneur a donc engrangé 150$ avec moi et il m’a dit en faire 4 par jour durant la saison estivale.

C’est quand même 600$ brut par jour pour sa journée! Pas mal. Et tu peux accepter les contrats qui te tentent! Pas besoin de travailler l’hiver, horaires flexibles…Même en enlevant l’essence, l’amortissement de la machine etc… il doit certainement se mettre au moins 300$ net dans les poches chaque jour.

Un beau petit sideline parfait pour moi.

Mais, grinder des souches implique de posséder une remorque, de louer ou acheter la meleuse à souche et de posséder un véhicule capable de tirer tout cet attelage. C’est bruyant, c’est physique et salissant.

Quoiqu’il en soit, l’idée ne me déplaît pas.

Le sandblast mobile

J’ai vu un petit entrepreneur se déplacer avec son Econoline pour sabler des pièces au jet de sable directement chez ses clients.

J’ai trouvé l’idée intéressante!

Sandblaster est plutôt simple, mais l’outillage requis pour faire un bon travail coûte un peu trop cher pour que la plupart des particuliers ou même des entreprises ne daignent s’équiper vu le peu de pièces que la plupart des gens auront à sabler au cours d’une vie.

Ainsi, celui qui décide d’acheter l’équipement pourrait facilement se partir ce genre d’entreprise. Reste à trouver les clients… grinder des souches m’apparaît une avenue plus intéressante pour moi.

Écrire ou traduire des textes en ligne et autres « gigs »

Bon… cette « idée » là vient de ma dernière expérience. J’ai engagé un « écrivain » sur Fiverr pour écrire un article à ma place pour 6,87$. Le résultat a été plutôt moyen…

Je pense que je pourrais facilement faire la même chose et aller chercher quelques revenus actifs de cette façon à l’occasion.

Non, ça n’est pas hyper payant. Mais encore là, il y a différents niveaux de qualité. Moi je suis allé avec le « bas de gamme ». Certains écrivains professionnels chargent beaucoup beaucoup plus cher pour leur travail.

Néanmoins, je ne déteste pas l’idée. 5$ US pour 500 mots vite écrits… ça peut aller vite. Et l’avantage le plus intéressant pour moi, c’est de ne pas avoir à me déplacer, de pouvoir travailler d’où je veux, quand je veux et pour qui je veux.

Ça j’aime bien!

Disons que je passe un mois au bord de la plage avec ma famille, rien ne m’empêche de traîner mon laptop et de répondre à quelques gigs pour arrondir la fin du mois!

En fait, en ligne il y a tant d’opportunités que je me demande pourquoi quelqu’un irait travailler à la chaîne dans un petit magasin au salaire minimum. On peut facilement gagner la même chose ou plus en ligne en se servant de ses talents.

Il suffit de surfer sur des sites comme Elance, Fivver, Upworks etc… pour trouver des idées.

En moins de 20 minutes, j’ai déjà identifié les gigs suivants comme potentiellement intéressants pour moi :

  • écrire des articles de 500 mots en français
  • traduire de l’anglais ou de l’espagnol au français
  • publier des articles invités contre rémunération sur mes sites pour faire de la publicité à d’autres blogueurs
  • trouver 5 mot-clés faciles à classer dans Google dans la niche de votre choix

Tous ces gigs ne me prendraient que quelques minutes à remplir, peut-être une demi-heure par gig au maximum et je gagnerais 5$ US à chaque fois. Pas si mal… On ne devient pas riche avec ça, mais ça peut donner un coup de pouce.

En fait, je trouve l’idée si intéressante, que dès que je trouverai un peu de temps, je pense que je pourrais ajouter dès maintenant cette source de revenus à mes autres revenus.

Avez-vous des idées de travail autonome non contraignant et qui ne nécessitent pas de longues études? Partagez-les ici.

6 Comments

  1. Maxime
  2. Maxime
  3. Petes
  4. Petes

Leave a Reply