Authority niche site project #1 : mon nouveau projet pour obtenir des revenus passifs en ligne

Je dis souvent que pour avoir du succès, il faut savoir quoi faire, comment le faire et surtout, il faut le faire.

Mon rêve est de me libérer de la rat race et pour y arriver, j’emploie deux approches. D’abord, j’épargne environ 16,000$ par an ou plus et j’investis cet argent dans des titres de grandes compagnies qui versent des dividendes en croissance plus rapide que l’inflation. Ces dividendes constituent mes revenus passifs d’investissement. J’en suis environ à 2250$ par an en revenus passifs pour l’instant.

Ensuite, ma seconde approche consiste à créer des ressources en ligne qui génèrent des revenus passifs. Pour l’instant, l’an dernier, mes sites webs ont rapportés environ 1500$ et j’estime qu’ils rapporteront environ 2000$ cette année.

Afin de faire croître mes revenus passifs, je peux faire deux choses : épargner plus et construire plus de sites de niche ou de plus gros sites.

Avec mes futures augmentations suite à une récente promotion, je pense que je vais pouvoir épargner davantage, ce qui devrait m’aider à générer davantage de revenus passifs.

Maintenant, il est aussi temps pour moi de faire croître ma micro-micro-entreprise en ligne afin qu’elle génère davantage de revenus passifs.

En théorie, je sais quoi faire. Je sais aussi comment le faire puisque j’ai réussi à bâtir au moins un site autonome et plutôt rentable. Mais… je n’agis pas assez.

J’ai donc décidé de me forcer à agir en lançant publiquement mon projet.

Je vais créer un site de niche de type « authority niche site ». Contrairement aux sites de micro niche traditionnels, l’objectif d’un tel site est de dominer la niche. Ce genre de site demande beaucoup de patience et beaucoup de travail, mais ses revenus potentiels sont beaucoup moins limités que ceux d’un site de micro-niche qui n’a que pour objectif de se classer premier que pour un ou quelques mots-clés.

Éventuellement, on veut se trouver dans une niche assez vaste pour pouvoir  y créer ses propres produits et les vendre ou pour pouvoir carrément vendre le site.

Qu’est-ce qu’un « authority niche site »?

Un site autorité dans une niche est un site qui cherche à se classer premier ou dans les premiers dans une niche donnée pour une quantité effroyable de mots-clés. Il est bon de savoir que les trois premiers résultats dans Google reçoivent généralement environ 90% du trafic lié au mot-clé.

Par exemple, si je prenais la niche de la perte de poids (niche saturée d’ailleurs), je voudrais que lorsqu’on tape quelque chose dans Google lié aux régimes amaigrissant, aux pilules miracles qui font maigrir, aux cures, à l’entrainement physique amaigrissant ou à tout ce qui touche la perte de poids, je sorte en première page et ce pour des centaines de mots-clés.

Comment s’y prendre?

Avez-vous vu le film « Champs de rêve » avec Kevin Costner?

Vous rappelez-vous de « construits-le et ils viendront » en parlant du stade de baseball que Kevin devait construire dans son champs?

La plupart des blogueurs, y compris moi à mes débuts et encore ici, se disent, je vais écrire sur ce qui me plaît et j’aurai du trafic.

Or, rapidement, obtenir du trafic devient l’enjeu de la majorité des blogueurs… Le trafic ça ne vient pas facilement… Surtout si on ne sait pas ce qu’on fait.

Et, monétiser, rentabiliser un blog, ça ne se fait pas facilement sans planification.

La façon la plus simple d’obtenir du trafic gratuitement, c’est de se classer dans les moteurs de recherche. Et, pour se classer dans les moteurs de recherche, il faut être pertinent et savoir ce que les gens recherchent.

Puis, si on veut faire de l’argent, il ne faut pas seulement réussir à avoir du trafic, mais encore faut-il avoir du trafic qui a une intention d’achat afin de vendre son propre produit, toucher une commission d’affilié ou encore afin de recevoir des revenus publicitaires.

250x250Pour arriver à trouver ce que les gens cherchent et aussi pour évaluer la compétition et ma capacité à classer mon site pour un mot-clé, j’utilise le logiciel suivant.

Ce logiciel est un peu dispendieux à première vue, mais il s’est rentabilisé de lui-même très très très rapidement. Si vous achetez vous-même ce logiciel en suivant le lien, je toucherai une commission. Je tenais à être honnête et à vous en aviser.

Essentiellement, ce logiciel permet de chercher les mots-clés que les gens recherchent dans Google, leur volume et d’évaluer la compétition, le tout, automatiquement!!! Il permet aussi d’évaluer combien les annonceurs sont prêts à payer pour passer des annonces sur votre site pour les différents mots-clés.

Ce qui prenait des milliers d’heures se fait maintenant en quelques minutes!

J’utilise ce logiciel pour faire ma recherche de mots-clé et ensuite, j’écris simplement des articles sur le sujet. C’est à peu près aussi simple que cela.

Mais, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire!

Ce logiciel est une vraie merveille car il permet d’identifier rapidement l’offre et la demande. Évidemment, si la demande est élevée et l’offre faible ou de mauvaise qualité, classer son site pour ce mot-clé est relativement facile. C’est comme dans la vraie vie!

Voici mes objectifs avec ce site :

Je veux faire 500$ par mois d’ici un an grâce à ce site et je vais le monétiser essentiellement en tant qu’affilié et accessoirement avec des annonces publicitaires.

Pour y arriver, je devrai :

  • trouver un nom de domaine « brandable » (fait!)
  • faire créer un logo professionnel en sous-traitance
  • écrire ou sous-traiter l’écriture d’au moins 100 articles au cours des 6 prochains mois
  • bâtir mon autorité en créant des ressources qui seront partagées sur les réseaux sociaux et par d’autres blogueurs dans la niche

Apprendre à déléguer

Bâtir un site d’une telle ampleur requiert beaucoup d’énergie et de motivation. J’ai donc choisi une niche pour laquelle j’ai au moins un certain intérêt et qui offrait un potentiel commercial intéressant.

J’ai aussi choisi de bloguer en français pour les Québécois. Je sais qu’en cela je me limite en terme de revenus potentiels, mais j’écris plus rapidement en français et mes textes sont de meilleure qualité. Puis, je veux garder les choses simples pour l’impôt… Et, pour être honnête, il est souvent beaucoup plus facile de se classer en français dans Google qu’en anglais. Il y a moins de compétition, mais il y a aussi moins de recherche, moins d’acheteurs, moins d’argent dépensé.

On ne peut pas gagner sur tous les tableaux.

Récemment, je disais avoir relu « La semaine de 4 heures » écrit par Tim Ferris. L’un des points les plus importants présentés par Tim est d’apprendre à déléguer aux autres pour se libérer du temps.

Évidemment, avec un travail à temps plein, le trafic (15-20h semaine), un bébé, des rénos à faire à la maison, du temps, je n’en ai pas tant que ça.

Et, en tant que gestionnaire, je n’ai aucun problème à déléguer, même que j’adore ça. Mais, je ne le fais pas avec mon argent, ni avec des inconnus. Je choisis à qui je délègue.

Ici, je devrai déléguer à des inconnus… probablement et utiliser mon argent durement gagné. Je sais que plusieurs créateurs de sites de niche à succès ont réussi à se bâtir une équipe à l’étranger en profitant des différences de niveau de vie et de taux d’intérêts, mais je sais aussi que beaucoup se sont plantés.

Comme dans tout, je m’attends à avoir à suivre une courbe d’apprentissage, mais apprendre à déléguer m’apparaît essentiel pour mener ce projet à bien.

Budget requis

Bâtir un tel site doit être vu comme un investissement. Il n’y a rien de réellement gratuit dans la vie et c’est avec de l’argent qu’on fait de l’argent.

Je me donne un budget de 500$ pour mener ce projet à son terme. Éventuellement, si le projet fonctionne, je pourrai envisager d’investir davantage.

Pour l’instant, j’ai dépensé environ 25$ sur le point com et l’hébergement et 37$ US sur un template. Il me reste donc 430$ à dépenser. J’envisage que le logo me coûtera environ 50$. Il est possible que je le crée moi-même, mais je pense que de déléguer cet aspect me fera gagner du temps et pourrait me permettre d’avoir un beau logo de qualité supérieure à ce que je pourrais créer moi-même en plus de procéder à ma première activité de délégation.

Ce que je partagerai avec vous

Non, je ne partagerai pas l’adresse de mon site pour la simple et bonne raison que je ne veux pas me faire « voler » ma niche. J’ai mis du temps à chercher et trouver des mots-clés et ça, c’est comme trouver un bon filon d’or. On doit le protéger jalousement. De plus, je ne veux pas influencer le trafic vers mon site afin de voir si ce que je crois savoir fonctionne réellement.

Du moins, je ne le partagerai pas pour l’instant. Éventuellement, lorsque mon site aura gagné en autorité, il est possible que je décide de changer d’avis.

Je partagerai par contre avec vous mes tactiques, mes progrès, la croissance de mon trafic et mes résultats.

Mes progrès jusqu’à maintenant

En février 2016, j’ai acheté mon point com et le template suivant. J’ai déjà utilisé ce template sur un autre site que je possède depuis un certain temps et je l’adore. Il est parfait pour promouvoir des produits et obtenir des revenus de commission en tant qu’affilié. Il a d’ailleurs été conçus par un développeur WordPress qui a eu du succès avec les sites de niche.

Depuis que j’ai installé ce template, mon autre site a gagné fortement en trafic. Malheureusement, il est dans une niche peu rentable tant en terme de revenus publicitaires qu’en terme de produits à vendre. Mais, j’avais déjà écrit un « ebook » sur le sujet et j’ai décidé de lancer un site pour éviter de gaspiller cette belle ressource. Le site est très populaire, mais pas rentable… On apprend de ses « erreurs ». Choisir une bonne niche où il y a de l’argent dépensée est primordial!

J’ai laissé mon point com « mariner » par manque de temps surtout. Je pense que son âge l’aidera à se classer dans Google, mais qui sait. Je sais que Google pénalise les nouveaux sites et se classer prend désormais généralement de 4 à 6 mois aux nouveaux sites. Ce site a donc déjà un peu plus de 4 mois.

Au cours des deux dernières semaines, j’ai écrit 6 revues de produits, 1 page d’accueil, une page de comparatif et un article « comment faire X » en plus d’avoir installé le template, les plugins et d’avoir ajusté le design à ma convenance.

Je suis plutôt satisfait du travail effectué.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à avoir de visiteurs en provenance de Google avant un certain temps. Mais, au cours des 7 derniers jours, voici ce qui s’est passé :

trafic

Bon… 5 visiteurs, c’est pas la mère à boire, mais ce sont 5 visiteurs en provenance de Google grâce au fait que je vise des mots-clés pertinents et ayant peu de compétition.

Ce qui est bon à savoir, c’est que Google classe essentiellement les résultats de recherche comme suit. D’abord, par la pertinence, ensuite par l’autorité. Bien sûr, si l’autorité est immense, il est possible qu’elle supplante la pertinence.

Afin d’être pertinent, il faut écrire avec le langage que les gens utilisent lorsqu’ils cherchent dans Google. Ça on a beaucoup de contrôle là-dessus.

L’autorité, quant à elle, elle doit se gagner. Il faut d’abord écrire du contenu de qualité et ensuite, réussir à obtenir deux choses, d’abord, des liens par la communauté (les autres sites pertinents doivent faire des liens vers nos articles) et gagner l’interaction des visiteurs.

Un visiteur qui arrive sur le site et s’en va nuit à l’autorité du site. Un visiteur qui partage, passe beaucoup de temps à lire ou même visite plusieurs articles du site, aide à faire gagner en autorité.

Au final, personne ne connaît la recette de Google et des autres moteurs de recherche, mais essentiellement, ce sont les deux aspects principaux qu’on contrôle.

Comme j’aime à le dire « Don’t write for Google, write for people, but make sure Google shows! »

Autrefois, les gens « trichaient » pour faire gagner leurs sites en autorité. Ils bâtissaient des tonnes de liens (de faux liens) vers leurs sites en utilisant des « private blog networks », en achetant des bundles de liens ou en utilisant d’autres tactiques « black hat ».

Personnellement, je n’utilise aucune de ces tactiques. Je suis un gars droit… pour le meilleur et pour le pire.

Je veux mériter mon autorité.

Heureusement, la technique que je vais employer consiste à cibler des mots-clés à longue queue, c’est-à-dire des mots-clés de plus de 3 mots.

mot cle

Par exemple, le « mot-clé » :

« meilleur sac a dos randonnée » contient 5 mots. Son volume de recherche est de 10 par mois. Très faible… Mais, il ne faut pas se fier aux apparences.

Car, plus de 70% des recherches faites dans Google sont des mots-clés à longue queue et bien que le terme exact ne rapporte qu’un potentiel de 10 visiteurs par mois, éventuellement, on se met à se classer pour plusieurs autres mots-clés apparentés. Par exemple, « meilleur sac à dos » rajoute 30 visiteurs potentiels par mois, ce qui porte le compte à 40.

Bien des gens font l’erreur de courir après les mots-clés à fort volume. Le problème c’est que ces mots-clés contiennent généralement 1 ou 2 mots et sont dominés par des sites âgés ayant une forte autorité. Il n’est pas dit qu’un nouveau site n’arrivera pas à se tailler une place avec mots-clés à petite queue. Je l’ai fait avec mon site de niche. Mais, pour y arriver, j’ai travaillé sur les mots-clés à longue queue. Je me suis bâti un auditoire, j’ai reçu des partages et des liens. Mon site a même été mentionné dans les médias et voilà maintenant que je me classe aisément pour des tonnes de mots-clés à petite queue grâce à l’autorité que j’ai accumulé et je reçois maintenant environ 1500 visiteurs par jour sur un site d’à peine une trentaine de pages! Pas mal!

Chacun de mes articles ciblera un mot-clé à longue queue principal et des mots-clés secondaires à longue queue apparentés aussi. De cette façon, je maximiserai mes chances de me classer.

Je vais cibler des mots-clés avec une intention d’achat

Si on veut faire de l’argent sur internet, il faut bloguer ou écrire à propos de ce qui se vend… c’est aussi simple que ça. Malheureusement, c’est souvent moins intéressant que de bloguer sur des sujets qui nous passionnent. Après tout, qui aimerait écrire 100 articles sur les meilleurs balayeuses à vendre?

Écrire un article sur la reproduction de la libellule afghane peut peut-être être très intéressant pour vous et même vous attirer des visiteurs, mais y a-t-il de l’argent à faire, des produits à vendre, des annonceurs?

Pour toucher des commissions, il doit y avoir une vente. Pour qu’il y a ait une vente, il doit y avoir une offre et un individu motivé. Il est donc très important de proposer des produits comme solution au problème soulevé par le visiteur et plus il est loin dans son processus d’achat, mieux c’est. Le taux de conversion sera beaucoup plus intéressant.

Par exemple, celui qui cherche « humidificateur » est moins avancé dans son processus d’achat que celui qui cherche « meilleur humidificateur pour chambre d’enfant à vendre » ou que celui qui cherche « comparatif humidificateur marque X vs marque Y ».

Arriver à cibler l’intention d’achat dans ses mots-clés est de toute première importance pour convertir un visiteur en acheteur.

Conclusion

Bâtir un site de niche, une ressource en ligne qui sera bénéfique pour ses utilisateurs est un travail immense. Et, comme pour tout ce qui génère des revenus passifs, rien n’est garanti et le travail doit être fait gratuitement, alors que les revenus arriveront plus tard.

Vais-je réussir à atteindre mon objectif ou pas?

Honnêtement, j’ai confiance en la méthode. Vais-je réussir à maintenir suffisamment de motivation pour bâtir un site d’une telle ampleur en 6 mois? Le projet est ambitieux. Mais, il vaut la peine. Car les revenus passifs sont le Saint-Graal du capitalisme!

Qu’en pensez-vous?

9 Comments

  1. Andy
  2. Maxime
  3. Maxime
  4. Maxime

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.