Mise à jour : automatiser ma « watch list »

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Chercher chaque mois à trouver LE meilleur titre dans lequel investir devient une tâche redondante mois après mois et souvent, en le faisant manuellement, je finis par oublier de vérifier si certains titres sont « en solde » ou pas, si bien que je pourrais trouver « mieux » parfois que l’achat que je décide d’effectuer.

Apprendre à allouer son capital avec de plus en plus d’efficacité fait partie des apprentissages de l’investisseur par croissance du dividende. J’ai encore beaucoup à faire pour m’améliorer sous cet aspect.

Pour faire un pas dans cette direction, j’ai donc décidé de faire revivre mon ancienne « watch list » et de l’automatiser davantage en y ajoutant quelques critères de tri afin de réduire le nombre de titres potentiels à acheter pour le mois en cours. Les données sont mises à jour toutes les 20 minutes sauf en ce qui concerne les moyennes 5 ans.

Mes critères de tri sont les suivants et les cases deviennent vertes lorsque :

– dividende > dividende moyen des 5 dernières années

– prix <= 1,05 x 52 weeks low

– p/e < 20

Ces critères ne sont pas des critères d’achat, mais bien des critères de tri. Certains titres d’excellentes qualité ne tombent jamais (ou très rarement) en bas de 20 de p/e par exemple. Je ne me priverai pas de les acheter pour autant. D’ailleurs, le p/e n’est pas un indicateur fiable pris de façon isolée. Il n’est qu’une mesure descriptive parmi d’autres.

Le prix le plus bas en 52 semaines ne veut pas nécessairement dire que le titre se vend à bon prix. Ça veut seulement dire qu’au cours des 52 dernières semaines, j’aurais pu acquérir le titre à ce prix.

Quant au dividende, il est l’une des mesures les plus intéressantes. Lowell Miller (The single best investment) nous enseigne que :

High initial yield + High growth of yield + High quality = High total return

Il nous enseigne aussi qu’on devrait acheter un titre uniquement si son dividende initial est d’au moins 1,5 fois le dividende moyen du marché (S&P500). Cette règle doit certainement donner de bons résultats, par contre je la trouve un peu restrictive si l’on doit l’appliquer à tous les titres qu’on pense acheter. Je cherche donc plutôt à l’appliquer à mon portefeuille dans sa globalité plutôt qu’à tous les titres individuels que j’achète, car en effet, certains titres de grande qualité (comme CNR) n’offriront probablement jamais un dividende initial atteignant 1,5 fois le dividende du marché. Par contre, la croissance de son dividende, elle, battera probablement la croissance globale du dividende du marché et on sait tous que la croissance du dividende est la clé!

Une fois le tri automatique effectué, ma watch list devrait me laisser avec quelques candidats potentiels chaque mois, ce qui réduira grandement mon travail de recherche. Il me restera à regarder plus à fond l’historique de croissance du dividende, le payout ratio, la probabilité que le dividende soit maintenu, le ratio de dette, la croissance globale antérieure et projetée de l’entreprise pour les titres retenus.

Par la suite, je comparerai avec les titres que j’ai déjà en portefeuille afin de décider s’il est plus avantageux d’ouvrir une nouvelle position ou de simplement ajouter à mes positions existantes.

Peut-être qu’éventuellement je chercherai à automatiser davantage tous ces processus, mais en même temps, ça serait me priver d’une part du plaisir que j’ai à utiliser cette technique d’investissement!

Vous pouvez trouver ma « watch list » ici.

Il est probable que je retranche ou que j’ajoute des titres en fonctions d’analyses futures plus poussées faites sur ces titres ou sur d’autres titres s’adressant aux investisseurs par croissance du dividende.

Des suggestions?

4 Comments

  1. stephane
  2. Andre

Leave a Reply