Ebook gratuit : Améliorez votre santé financière en 7 jours!

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Voici un ebook que j’ai écrit en 2013 et qui je crois, peut en aider plus d’un à remettre les pendules à l’heure et à se prendre en main financièrement. Je vous l’offre gracieusement aujourd’hui.

Bonne lecture!
AMÉLIOREZ VOTRE SANTÉ FINANCIÈRE EN 7 JOURS

Copyright © 2013 par Alain (www.FaisCommeLesRiches.Com)

Photographies et couverture

Copyright © 2013 par Alain (www.FaisCommeLesRiches.Com)

Tous droits réservés. Aucune partie de ce livre ne peut être reproduite, distribuée ou transmise sous aucune forme ou par n’importe quel moyen sans l’autorisation expresse et préalable de l’auteur.

Prologue

Vos ancêtres étaient pauvres?

Oui!

Vos grands-parents étaient pauvres?

Oui!

Vos parents étaient pauvres?

Oui!

Et vous?

Bien sûr!

En avez-vous assez du cycle de la pauvreté?

En avez-vous assez d’attendre après vos payes semaines après semaines et de les voir dilapidées avant même qu’elles ne soient déposées dans votre compte bancaire?

Voulez-vous en finir une fois pour toute avec la pauvreté et casser le moule?

Si vous continuez à faire chaque jour la même chose, ne vous étonnez pas d’obtenir encore et encore les mêmes résultats!

Cessez de croire au père-noël. Vous n’avez plus 4 ans!

Personne ne vous donnera 1 millions de dollars demain.

Personne ne viendra vous offrir sa fortune pour vos beaux yeux.

Oubliez la loterie, vous avez plus de chance de mourir demain ou de vous faire frapper par la foudre!

Oubliez le pirate sur son lit de mort qui vous offre la carte aux trésors qui permettra de retrouver ses richesses enfouies sur une île paradisiaque.

Vos parents, l’école et les médias vous ont fait croire que la richesse pouvait apparaître comme par magie.

Ils ont toutefois oublié de vous dire que pour faire de la magie, ça prend un magicien qui connaît les tours!

Il est temps de devenir ce magicien et de prendre votre vie en main si vous voulez que ça change!

Les riches ne se laissent pas porter par la vie. Ce sont des hommes et des femmes d’action. Ils savent ce qu’il faut faire et surtout, ils le font!

J’aurais aimé qu’on me donne ce guide il y a dix ans!

Voilà pourquoi je vous l’offre aujourd’hui tout à fait gratuitement.

Tirez-en profit dès maintenant.

Votre ami,

Alain

JOUR 1      LA PRISE DE CONSCIENCE

Vous y êtes! C’est aujourd’hui le jour 1. Vous ne pouvez plus reculer. C’est aujourd’hui que vous passerez à l’action et que vous reprendrez le contrôle de votre vie!

Au terme de ces 7 jours, une semaine, vous vous sentirez un homme nouveau ou une femme nouvelle. Vous aurez confiance en vos capacités, confiance en votre avenir, confiance que la vie sera meilleure dorénavant.

Tout au long de ce livre, je vais vous parler comme si vous étiez un ami proche. Je vais vous dire les vraies choses telles qu’on se les dit entre amis. N’en soyez pas choqué! C’est pour votre bien!

J’aimerais que vous me fassiez confiance et que vous en veniez à me considérer réellement comme cet ami qui a toujours de bons conseils à vous donner.

Détendez-vous, installez-vous dans votre position préférée pour lire. Assurez-vous de ne pas vous faire déranger. Dites aux enfants que vous travaillez sur votre comptabilité. Dites à votre femme ou à votre mari que vous bossez sur un projet important pour le bureau. Inventez n’importe quoi mais assurez-vous de ne pas vous faire déranger au cours de la prochaine heure.

Je veux que ce que vous lirez aujourd’hui s’imprègne bien dans votre tête. Ce seront peut-être les conseils les plus importants de votre vie!

On commence!

Parlons un peu de moi. Je me présente. Mon nom est Alain. Je vais être très honnête avec vous aujourd’hui et un peu me confier à vous pour que nous puissions faire connaissance. Je vais faire une sorte d’introspection personnelle. Mais, ensuite, ça sera à vous! Oh oui! Vous ne vous en tirerez pas sans travailler un peu!

Je me lance. Ça me gène un peu, mais allons-y! Voilà peut-être une première leçon, tiens! Pour avancer dans la vie, il faut avoir le courage de vaincre vos peurs. Ce sont elles qui vous empêchent de poser votre candidature pour un poste de gestionnaire, elles qui vous empêchent d’aller courtiser la femme ou l’homme de vos rêves, ce sont vos peurs qui vous paralysent. Affrontez-les!

Pour ma part, je n’aime pas beaucoup parler de moi. Je suis une personne rangée, réservée, ce qu’on pourrait appeler un bon citoyen. Je sors mes poubelles tous les vendredis, je vais travailler chaque jour, je paie toutes mes factures et mes impôts à temps. Bref, ma vie est bien ennuyeuse!

Depuis mon tout jeune âge, j’ai toujours été un peu différent des autres. J’étais un peu à part… J’en ai souffert à plusieurs occasions dans ma vie. Mais, j’ai fini par l’accepter. En contrepartie, j’ai eu la chance d’avoir une sorte de don. Ce don, c’est la curiosité intellectuelle et la faculté d’apprendre très facilement n’importe quoi.

C’est vrai! On n’a jamais eu à m’expliquer deux fois la même chose. À l’école, je m’ennuyais grave… Ça n’avançait pas assez vite. On m’offrait alors d’être coach pour les autres élèves ou de sauter des années scolaires. Mais, je m’obstinais à refuser car j’avais peur… Peur de rencontrer de nouvelles personnes ou de sortir de ma zone de confort.

Puis un jour, je me suis dis que c’en était assez! J’étais fatigué de voir les autres, pas mieux que moi, sortir avec les plus belles filles, les autres, moins performants, obtenir des promotions comme cadre ou gagner plus d’argent.

J’ai alors décidé qu’il était temps d’affronter mes peurs. Je me suis mis en immersion! Quoi de mieux pour affronter la timidité que de travailler dans un domaine où il faut constamment parler aux gens? Je me suis forcé à devenir vendeur!

Ça n’a pas été facile. Je n’avais rien de mon côté. J’étais nul en stratégie de vente et timide à l’excès! Mais, un homme m’a donné ma chance et j’ai fini par devenir l’un des meilleurs vendeurs de mon département.

Si bien, que j’ai décidé de devenir travailleur autonome dans la vente.

Je m’en tirais très bien, mais après peu de temps, ça s’est mis à m’ennuyer grave! Je voulais faire autre chose de ma vie.

J’ai donc poursuivi mon ascension dans le domaine de la finance au sein de diverses institutions financières.

J’ai planifié soigneusement mes promotions en m’assurant d’aller chercher tous les éléments qui feraient de moi LE candidat de choix pour occuper le poste souhaité et j’ai obtenu toutes les promotions sur lesquelles j’ai déposé ma candidature par la suite.

À quoi tout cela me sert-il aujourd’hui? Simplement à m’en tirer mieux que 80% des gens!

Je ne suis pas millionnaire. Mais, je gagne très bien ma vie dans le domaine de la finance!

Pourtant, alors que ma carrière allait bon train, ma situation financière, elle, ne semblait pas évoluer. J’étais comme en latence… J’attendais que quelque chose se passe pour me rendre riche. J’attendais qu’un oncle que je ne connaissais pas me donne sa fortune en legs. J’attendais de gagner à la loterie ou que l’idée du siècle me soit révélée par une muse durant la nuit et que je me lève en criant Eurêka!

Mais, rien ne se passait!

Puis, une foule de malheurs se sont abattus sur moi. Sans arrêt, j’essuyais coups après coups, pigeant dans mes fonds de réserve pour les urgences jusqu’à les épuiser…

Durant des années, j’épargnais de temps à autre un peu d’argent en vue de faire… quelque chose… Je ne savais pas trop quoi. Mais, tout cet argent avait servi au final à gérer les imprévus de ma vie.

La vie me ballotait comme un navire en pleine tempête et financièrement, je me noyais… Je passais mon temps à larguer mon argent à droite et à gauche pour tenter de rester à flot!

Un matin, je me suis levé et j’étais en colère contre tout! La vie passe si vite. Était-ce vraiment le genre de vie que je voulais? Le petit 9 à 5, l’hypothèque à payer, les payes déjà dépensées avant même d’être reçues?

Toutes mes questions se soldaient par des NON, NON et NON!

Je me suis rendu compte qu’au fond, c’était contre moi-même que j’étais en colère. Les autres n’avaient rien à y voir. J’avais fait des choix de vie qui m’avaient mené où j’en étais alors et je n’aimais pas ma vie, mais je persistais à refaire chaque jour les mêmes erreurs.

C’est cette même journée que j’ai fait une rencontre qui m’a bouleversé!

J’ai rencontré un homme libre! Un homme qui s’est bâti de ses propres mains une liberté financière bien à lui.

Il m’a ouvert les yeux lorsqu’il m’a dit:

«Petit! Si tu n’agis pas pour changer ta vie, personne ne le fera à ta place!»

C’est idiot et tellement simple comme affirmation. Pourtant, c’est la pure réalité!

Je me suis alors mis à faire ce que je faisais de mieux! Analyser et apprendre!

L’homme avait titillé ma curiosité intellectuelle. Il m’a aussi enseigné tout ce qu’il savait à propos de l’argent.

J’ai ensuite lu et lu et relu tous les livres et autobiographies que j’ai pu trouver à propos de la richesse et des hommes et femmes qui ont fait leurs propres fortunes. J’ai repris les livres de mes cours de finance que j’avais suivis au deuxième cycle universitaire, mes livres de cours d’assurances et d’investissement… Il y en avait des tas. Je les ai tous relu attentivement, cherchant ce que j’avais mal compris ou oublié.

Au fil de mes lectures, j’ai vu que des points communs se tissaient entre toutes ces personnes, entre toutes ces histoires. C’était là, devant mes yeux et je n’avais rien vu…

J’ai identifié sept thèmes récurrents, 7 choses importantes à faire pour atteindre la liberté financière.

J’ai alors fait un plan et je suis passé à l’action!

Je suis aujourd’hui très fier de dire que ma situation financière est meilleure que jamais et qu’elle s’améliore de jour en jour!

En plus, je passe désormais plus de temps à faire ce que j’aime.

Bon! Assez parlé de moi. Il est temps de passer à vous!

Prenez un papier et un crayon et répondez honnêtement aux questions suivantes. Ne mentez pas! Vous en seriez le seul puni!

Avez-vous réalisé vos rêves?

Jeunes, nous avions tous des rêves. Nous rêvions d’être astronaute ou archéologue. Nous voulions habiter au bord de la mer ou en forêt.

Puis, nous avons pris un emploi de 9h à 17h, souscris une hypothèque et nous nous sommes laissé prendre par le système! Trop souvent, on en a oublié nos rêves!

Il est temps de réaliser que votre vie passe. Le compteur tourne.

Faites une liste de 10 choses que vous aimeriez réaliser avant de quitter cette planète.

Je sais, ça n’est pas facile. On est presque institutionnalisé par le système.

Prenez une grande respiration. Fermez les yeux et laissez-vous aller à rêver.

Laissez de côté les pensées rationnelles qui vous habitent. Ne repoussez pas vos idées parce qu’elles ne vous apparaissent pas réalistes.

Écrivez simplement dix choses que vous aimeriez faire avant de mourir sans vous demander s’il est possible ou envisageable de les faire.

C’est fait?

Parfait.

Maintenant. Faites une liste de 10 choses que vous aimez dans votre vie actuelle et que vous ne voudriez pas changer.

Ça peut être n’importe quoi. Votre femme, votre chat, votre voiture, votre souffleuse! Quoi, les hommes se sentent importants lorsqu’ils contrôlent un gros moteur!

Ensuite, faites une liste de 10 choses que vous n’aimez pas à propos de votre vie actuelle.

Ça peut encore une fois être n’importe quoi comme le trafic, vos dettes, votre voisin, même votre belle-mère! C’est ok, je promets de ne pas le dire à votre conjointe ou conjoint!

Pour finir, prenez le temps d’écrire comment vous envisagez votre vie idéale. Si demain vous pourriez changer complètement de vie, comment l’envisageriez-vous?

Pensez à ce que vous feriez si vous étiez retraité. Comment se passeraient vos journées?

Qu’est-ce que vous voulez réaliser depuis longtemps mais que vous repoussez sans arrêt?

Terminé?!

Prenez le temps de relire ces listes, puis rangez-les précieusement dans votre porte-monnaie.

Au fil des semaines qui viennent, je vous enjoints à vous engager à les relire encore et encore chaque jour.

Vous pourrez les retravailler plus tard.

Ce que je viens de vous faire faire, c’est un exercice d’introspection destiné à vous faire prendre conscience de votre vie actuelle et de votre vie souhaitée.

Si vous n’avez constaté aucun écart entre les deux, alors félicitation! Vous faites partie d’une minorité de gens qui ont la vie qu’ils souhaitent réellement avoir! Ou encore, vous vous racontez des blagues!

Prenez tout le temps qu’il faut pour réviser ces listes ponctuellement, pour faire le point. Elles vous serviront à atteindre votre liberté financière!

La liberté financière est un concept vague. C’est pourquoi il faut apprendre à le préciser en fonction de vos besoins, de votre vision.

Trop de gens pensent à tort que pour être libre et heureux, il faut avoir plusieurs millions en banque. Alors que pour vous, la liberté financière ça serait peut-être simplement de pouvoir travailler 2 ou 3 jours par semaine au lieu de travailler à temps plein!

Pourquoi alors envisager de faire des millions si vous n’en avez pas besoin?

Peut-être aussi croyez-vous vouloir être riche car vous pensez que votre vie sera totalement différente une fois riche?

Pourtant, être riche ne change pas votre vie. C’est ce que vous ferez avec cet argent qui la changera!

Avant de vous mettre à faire des changements importants dans votre situation financière, il est important de bien comprendre ce que vous souhaitez faire de votre vie! La richesse n’est peut-être pas la solution…

D’un autre côté, si vous avez constaté un écart important entre votre vie actuelle et votre vie souhaitée, alors ce guide tombe à point dans votre vie!

Les riches, comme n’importe quelle personne qui a du succès dans la vie, réussissent parce qu’ils savent ce qu’ils veulent, qu’ils planifient comment ils vont l’atteindre et surtout, parce qu’ils passent à l’action.

S’il y a une chose que je veux que vous reteniez de cette première journée, c’est bien cela!

JOUR 2      VOUS ÊTES LE PDG DE VOTRE VIE!

Maintenant que vous avez compris que si vous continuez à faire chaque jour la même chose, vous obtiendrez les mêmes résultats décevants, il est temps d’agir!

Notre société capitaliste fonctionne à l’argent! Je le sais, vous le savez, tout le monde le sait. En conséquence, et malgré tout ce qu’on voudra se faire croire à ce propos, pour réaliser bien des choses, il vous faudra de l’argent!

Combien d’argent? Ça dépend de vos ambitions, de vos rêves! Mais, de toute façon, avant de planifier combien d’argent vous aurez besoin pour réaliser vos rêves et vous rapprocher de la vie que vous souhaitez réellement avoir, il y a bien des choses à faire et à apprendre.

Aujourd’hui, nous allons commencer par vous apprendre à gérer votre nouvelle PME, vous!

La mienne s’appelle la Alain inc.! C’est ma vie, ma PME.

Personne ne peut gérer ma PME sauf moi! Je prends moi-même ma vie en charge et je m’efforce désormais de contrôler tout ce qui peut l’être et j’accepte ce que je ne peux contrôler tout en trouvant chaque fois des moyens de transformer le négatif en positif autant que faire se peut!

Gagner de l’argent, c’est difficile! Vous vous levez aux aurores chaque matin. Vous ingurgitez une ou deux tasses de cafés pour réussir à garder les yeux ouverts et donner une productivité raisonnable à votre patron. On se drogue carrément si on y pense bien!!!

Ensuite, l’impôt vous prend une bonne bouchée dans le derrière et pour couronner le tout, vous payez des taxes sur tous vos achats!

Un bon gestionnaire de PME sait donc que pour qu’une entreprise soit rentable, elle doit contrôler ses coûts! Il est temps que vous fassiez de même.

En ce jour 2, je veux que vous dressiez une liste de tous les services auxquels vous êtes abonnés. N’omettez rien!

Envisagez votre personne comme une compagnie.

Épluchez tous vos postes de dépense. Ne vous inquiétez pas, je ne vais pas vous demander de faire un budget. Je déteste les budgets! Presque personne n’arrive de toute façon à les respecter!

J’ai, pour ma part, pu libérer plus de 400$ par mois après avoir fait cet exercice et ce, sans changer mon mode de vie ou me restreindre!

Faites-le! Vous en sortirez gagnant!

Alors, êtes-vous abonné à un gym? À une revue? Vous avez un cellulaire, un téléphone de maison, l’internet, le câble, des postes particuliers sur le câble?

Ne mentez pas! Inscrivez tout!

C’est l’heure du bilan.

N’oubliez pas toutes vos assurances, auto, vie, maison, bateau, chalet, voyage, l’assurance sur la marge de crédit, l’assurance hypothécaire, l’assurance pour votre perruche (oui, il paraît que ça existe maintenant…).

Notez autant celles que vous avez souscrites en votre nom personnel et celles que vous avez à votre travail et au travail de votre conjoint ou conjointe.

Votre liste est-elle complète?

Avez-vous inscrit votre loyer ou votre hypothèque sur la liste? Vous devriez! C’est un service mensuel auquel votre PME est abonnée. C’est là que votre corps range tous ses effets personnels et se repose.

N’oubliez pas les taxes municipales et scolaires, les passes d’autobus etc etc etc…

Parfait!!! Maintenant, trouvez tous les doublons! Je paris qu’il y en a.

Avez-vous une assurance voyage avec vos assurances collectives au travail? Alors pourquoi avoir aussi souscrit une assurance voyage personnelle et sur votre carte de crédit?

Les assureurs sont excellents à vous sur-assurer! Lisez bien vos polices et faites le ménage! Questionnez-vous sur vos besoins réels.

Il ne sert bien souvent à rien d’avoir deux assurances qui couvrent la même chose! Ils ne vous paieront pas deux fois, ils vont simplement partager le coût de la perte. Mais, ils ne vous rembourseront pas la moitié de votre prime par contre!

Peut-être êtes-vous trop assurés? Pensez à revoir vos besoins avec votre conseiller en assurance!

Qu’en est-il de votre voiture? Quel âge a-t-elle? Est-ce que la valeur de votre voiture vaut encore la peine de garder toutes les couvertures? C’est vous qui décidez! Mais parfois, le coût de la prime absorbe la valeur de la voiture en peu de temps. Renseignez-vous sur sa valeur réelle, pas sentimentale!

Le téléphone à la maison est-il encore utile? Vous avez tous des cellulaires…

Prenez le temps de faire un tri. Cinq dollars par mois ici, 20$ par là, un autre cent dollars par-ci et un dix dollars par là. Au final, ce sont des centaines, voir des milliers de dollars chaque mois qui passent dans vos frais fixes.

Une fois que vous aurez réévalué tous vos besoins. Vous allez devoir faire des appels.

Oui je sais, c’est pénible. Vous en aurez pour quelques heures. Mais ces quelques heures vous rapporteront chaque mois des économies qui s’additionneront pour les mois et années à venir! Ça fait beaucoup d’argent!

Annulez tous les contrats inutiles. Annulez les postes du câble que vous n’écoutez jamais. Annulez votre deuxième ligne ou votre forfait de ligne en attente alors que personne ne vous appelle. Voulez-vous vraiment être certain de ne pas manquer l’appel d’un télémarketer ou pire, de votre belle-mère? Désolé belle-maman! Je ne parle pas de toi bien sûr!!! De toute façon, si c’est si important, elle rappellera! C’est tenace une belle-mère!

Annulez vos protections d’assurance en trop! Cessez d’engraisser inutilement les riches compagnies d’assurance. Elles font des milliards grâce à des gens comme vous qui n’osent pas les appeler.

Notez tout ce que vous avez épargné en paiements mensuels!

Maintenant que vous savez ce qui est vraiment nécessaire à votre vie, il est temps de poursuivre le travail comme un bon PDG!

Un bon dirigeant s’assure de ne pas payer trop cher pour ses services essentiels!

Magasinez le prix des assurances voiture, maison et vie! Vous pourriez être surpris des différences de prix.

Vérifiez votre taux hypothécaire et la pénalité d’annulation à votre contrat. Il pourrait valoir la peine de consulter un représentant hypothécaire pour revoir le tout et renégocier votre taux.

Vous voulez aller plus loin? Votre logement ou votre maison répondent-ils à vos besoins réels? Avez-vous acheté trop grand?

Peut-être est-il temps d’envisager de déménager et de laisser tomber votre hypothèque de 400000$ pour une hypothèque plus raisonnable!

Au lieu d’être constamment oppressés par vos paiements hypothécaires, vous pourriez relaxer à vous faire masser, faire des voyages et des sorties au restaurant et surtout, accumuler des réserves pour atteindre votre liberté financière!

Ça y est?

Combien avez-vous épargné?

Laissez-moi un commentaire par email, je le partagerai avec les autres lecteurs  info@faiscommelesriches.com

Pour ma part, c’est 400 dollars par mois que j’ai réussi à économiser en revoyant mes dépenses inutiles! Vous imaginez? Je n’ai rien changé à ma vie, à mon quotidien et j’ai récupéré 400 dollars que je laissais aller inutilement à de vilaines corporations!

J’en ai mal au cœur rien que d’y penser!

400 dollars par mois pendant des années… On peut être si imbécile parfois! Oui, je m’assume!

Vous avez bien travaillé. Je suis fier de vous!

Je sais, appeler tous ces centres d’appels est une tâche rebutante et on la repousse facilement à plus tard.

Je ne voudrais pas insinuer des choses, mais je me demande parfois si ça ne fait pas partie de leurs stratégies pour nous décourager de vouloir négocier avec eux.

Après 30 minutes à écouter des chansons ennuyantes et des «votre appel est important pour nous!», on finit tous par raccrocher. Non?! Hey!!! Si mon appel est si important, pourquoi ne répondez-vous pas bande de …. Désolé, je m’emporte!

D’accord, donc, aujourd’hui vous avez appris un autre secret des riches.

Les riches connaissent la valeur de l’argent. Gagner de l’argent est difficile. Nous le savons tous et eux plus que quiconque! Alors, ils ne le donnent pas facilement aux autres. Ils évitent de payer le plein prix pour un produit ou un service car ils savent et comprennent comment les prix sont fixés.Ils négocient et réfléchissent avant d’acheter.

Un dollars d’épargné, c’est presque 2$ travaillé avant impôt! Qui a les moyens de perdre des centaines ou des milliers de dollars chaque année en ne faisant pas attention et en tombant dans tous les pièges de la surconsommation? Pas moi en tout cas! Et maintenant, vous non plus!

Bon! Vous avez eu une grosse journée. Vous pouvez souffler. Mais, demain, d’autres tâches vous attendent.

JOUR 3      PAYEZ-VOUS EN PREMIER

Vous avez sûrement déjà entendu cette phrase célèbre «Paies-toi en premier.» David Chilton, dans son best sellers «Le barbier riche» en parlait encore et encore.

Pourtant, les occidentaux sont plus endettés que jamais auparavant! Ils épargnent moins de jour en jour et le système étouffe.

On l’entend, mais on ne le fait pas.

Mais, qu’est-ce que ça veut dire se payer en premier?

Simplement, dès que vous recevez votre paye, la première chose que vous faites avant de payer votre compte d’électricité, votre hypothèque, votre carte de crédit, c’est de vous payer vous en investissant dans votre liberté financière! Épargner! Mettre de l’argent de côté!

Pourquoi? Vous le savez déjà. Si vous n’épargnez pas immédiatement, lorsque vous aurez fini de payer toutes vos factures et qu’il ne vous restera que quelques dollars pour vous amuser, il y a de fortes chances que vous choisissiez l’amusement face à l’épargne. Et dans les faits, c’est ce qui se passe!

Maintenant, vous allez me dire «Oui, mais Alain, j’ai tellement de charges qu’il ne me reste plus d’argent pour épargner!»

Ah ah! Vous dirais-je alors! Mais où étiez-vous lors du jour 2?

Je vous prendrai alors par l’oreille et vous sermonnerai parce que vous n’aurez pas fait vos devoirs!

Vous pensiez vous en tirer comme à la petite école? Eh bien non! Si vous voulez m’inventer que votre chien a mangé votre devoir ou que votre grand-mère est décédée pour la cinquième fois ce qui explique que vous n’avez pas pu faire vos appels, alors tant pis pour vous! Ça ne marchera pas avec moi! Si vous voulez vraiment améliorer votre situation financière, il faut agir et pourquoi alors ne pas agir maintenant!!! Je ne vais pas me coltiner les centres d’appels à votre place!

Pour ceux qui ont fait leurs devoirs, il est temps de me divulguer combien vous avez réussi à sauver des mains de ces rapaces corporations? Est-ce 50$ par mois? 100$ par mois? 500$ par mois???

Peu importe le montant, c’est avec ça que vous allez commencer votre plan d’épargne.

Oh non!!! Ne pleurez pas. Je sais, vous vous pensiez déjà riche! Vous étiez en train de vous imaginer que j’allais vous laisser dépenser tout ce bel argent en friandises, en restaurants et en voyage? Oh que non!!!

Je veux faire de vous un homme ou une femme libre! Et la liberté, ça s’achète.

Aujourd’hui vous allez devoir faire encore quelques appels et obtenir quelques rendez-vous.

Je veux que vous fassiez le tour de vos amis pour vous faire référer un bon conseiller financier en placements. Renseignez-vous sur lui. Allez vérifier s’il y a de bons commentaires sur lui sur internet, validez sa réputation. Appelez s’il le faut les organismes qui octroient les licences dans votre juridiction pour vérifier si sa licence est en règle, s’il y a eu des audiences disciplinaires ou des plaintes portées contre ce représentant. Faites vos devoirs et ne faites pas confiance au premier venu!!! Fiez-vous à votre instinct!

Appelez votre banque et prenez rendez-vous avec un de leurs conseillers en placement.

Peut-être votre employeur offre-t-il une option de placement prélevés à même la paye dans le cadre de vos avantages sociaux? Demandez à rencontrer un représentant de la compagnie avec laquelle fait affaire votre entreprise.

Essayez d’en rencontrer au moins trois ou autant qu’il le faudra pour trouvez celui qui semble bien vous comprendre et bien maîtriser sa matière.

Avec lui (ou elle), vous allez aujourd’hui préparer un plan pour automatiser vos épargnes. Elles devront être prélevées directement sur votre paye ou sinon, directement de votre compte le jour de votre paye. Vous allez affecter 100% du montant que vous avez pu économiser mensuellement à ce plan d’épargne.

Ça n’est peut-être pas beaucoup, mais c’est un début!!!

Je ne peux pas vous conseiller de produits ou de représentants en particulier. Chaque personne a un seuil de tolérance au risque et des objectifs d’investissements qui sont différents. C’est pour cette raison que vous devez rencontrer un bon conseiller financier licencié qui sera à même de vous aider et vous guider dans le choix des produits qui sont adaptés à votre situation.

Je peux par contre vous dire une chose. Les riches ne deviennent pas riche (de façon générale) en investissant dans des bons d’épargne ou des certificats de placement garantis. Pour obtenir du rendement, ils prennent des risques, mais des risques calculés.

Ils investissent dans la propriété!

La propriété? Vous voulez dire un immeuble en brique et bois?

Non!!! Et oui tout à la fois!

Il existe différents types de propriété. Il y a la propriété immobilière, mais aussi la propriété intellectuelle comme les droits d’auteurs, les brevets. Il y a aussi les actions ou parts de compagnies.

La propriété offre un potentiel de gain beaucoup plus intéressant que les certificats de placements garantis. Il y a par contre risque de perte, voir de tout perdre…

Mais, de toute façon, vous donniez cet argent à des compagnies qui ne vous offraient pas plus de services en contrepartie… Alors, pouvez-vous vous permettre de le risquer un peu?

Ça sera à vous et à votre conseiller financier de répondre à cette question.

Évidemment, on n’achète pas un immeuble à revenus avec 100$ par mois et avec ce montant, il est difficile de se lancer dans l’investissement boursier. Mais, c’est faisable.

Une alternative abordable, ce sont les fonds d’investissements ou fonds communs. Warren Buffett recommande à ses héritiers d’investir dans un fonds indiciel du S&P500 puisque la très grande majorité des gestionnaires de fonds communs n’arrivent de toute façon pas à battre le marché. En plus, les frais de gestion sont minimes, donc moins d’argent gaspillée!

Pour ma part, j’envisage de toute façon ce montant mensuel comme du capital de risque qui sera placé à long terme. J’ai donc un seuil de tolérance au risque assez élevé sur cette épargne. Pourquoi? Parce que j’ai d’autres épargnes bien protégées et j’avais un fonds de pension avec mon employeur que je pourrai toucher à ma retraite. Je peux donc m’amuser à prendre des risques élevés avec ce montant que je donnais de toute façon à des compagnies d’assurance et de téléphone.

Peut-être que pour vous, ce montant représente toute l’épargne et tous les actifs que vous aurez. Vous aurez donc peut-être envie d’être plus conservateur.

Votre conseiller financier vous aidera à établir votre profil de tolérance au risque.

Bien des gens sont devenus riches grâce à l’épargne systématique. Ils ne gagnaient pas des salaires nécessairement élevés, mais ils ont été très assidus à mettre de l’argent de côté dès leur tout jeune âge.

Peu importe votre âge, il n’est pas trop tard pour économiser. Faites-le maintenant!

Les riches épargnent de 10% à 40% de leurs revenus chaque fois qu’ils gagnent de l’argent. Ils investissent le tout dans la propriété. C’est de cette façon qu’ils font fructifier leur argent!

Cela demande des sacrifices, mais comme le proverbe qui dit qu’il faut souffrir pour être belle, eh bien il faut souffrir aussi pour être riche!

Pourquoi l’épargne doit-elle être systématique?

C’est simple! Si elle est retirée à la source, vous n’aurez pas à chaque paye à vous demander si vous pouvez vous permettre d’économiser cette semaine là. Vous ne serez pas tenté de dépenser l’argent à d’autres fins. Elle sera partie! Comme vos impôts! Et, vous devrez faire avec un point c’est tout!!!

Le plus beau dans tout ça? C’est que vous n’aurez pas eu à changer votre mode de vie! C’est de l’argent qui vous appartenait. Elle était là et vous l’avez simplement réaffectée à vous rendre riche plutôt qu’à engraisser les actionnaires de ces grosses corporations!!!

Si jamais l’envie vous prenait de doubler la mise et d’épargner davantage, ne vous gênez pas! Cet argent est à vous! C’est un bon moment de le faire.

Combien de temps cela vous a-t-il pris de vous décider à appeler pour négocier vos contrats de téléphone et d’assurance? Des années?

Il n’y a rien de mieux que l’automatisme lorsqu’il est question d’argent. Votre paresse naturelle vous enlèvera l’envie d’appeler par la suite pour faire cesser vos prélèvements automatiques… Après tout, vous devrez vous coltiner encore les «Votre appel est important pour nous, veuillez demeurer en ligne et l’un de nos conseillers vous répondra sous peu… dans 40 minutes…».

JOUR 4      AH LES DETTES!!!

Trois jours de passés… déjà.

Je vous ai fait beaucoup travailler. Je sais! Mais, les jours qui suivent seront plus relaxant. Vous verrez!

En ce quatrième jour, j’ai choisi de vous parler de dettes.

Les particuliers, vous et moi, qui sommes allés à l’école avec des prolétaires, qui sommes issues de la classe ouvrière, nous avons appris que s’endetter était bien, que c’était socialement acceptable.

Après tout, nous pourrions mourir demain! Chaque jour dans les médias on nous raconte des histoires de gens qui meurent bêtement. Et si c’était moi la prochaine fois? Vais-je regretter de ne pas avoir acheté mon voyage à Cuba à crédit? Pourquoi ne pas vivre aujourd’hui tout ce que l’on peut pendant qu’on a la forme?

Voilà l’argument avancé par bien des gens de notre génération. Pourquoi épargner pour mes vieux jours si je risque de mourir d’une crise cardiaque à 50 ans avant de prendre ma retraite? De toute façon la compagnie pour laquelle je travaille aura sûrement dilapidée tout mon fonds de pension avant que je me retire!

Cet argument dont les créanciers aiment faire subtilement la promotion pour vous inciter à vous endetter davantage fait que nous sommes maintenant dans une société où les gens sont si endettés qu’une simple hausse du taux hypothécaire de 1 ou 2 pourcent pourrait précipiter tant de gens vers la faillite!!! Est-ce normal?

Je crois que tout est une question de point de vue.

Pour ma part, j’espère vivre 100 ans et je préfère prévoir en conséquence.

Les pauvres ne traitent pas l’endettement de la même façon que les riches.

Les riches évitent l’endettement personnel et s’ils n’ont pas le choix, alors ils s’assurent de rembourser leurs dettes rapidement.

Payer des taux d’intérêts faramineux sur votre hypothèque, vos cartes de crédit, vos marges, vos emprunts à tempérament vous empêche littéralement d’atteindre la liberté financière.

Calculez combien vous dépensez d’argent après impôts chaque année en frais d’intérêts. Imaginez maintenant le pouvoir que ce montant pourrait vous donner sur votre vie si vous en disposiez pour investir dans votre liberté financière!

Les riches utilisent l’argent des autres pour gagner des profits. On appelle cela un effet de levier. Ils ne l’utilisent pas pour s’acheter des choses qu’ils n’ont pas les moyens de posséder dans l’immédiat comme des voyages ou des écrans plasma grands comme votre maison!

Prenez un papier et un crayon et faites le bilan de vos dettes.

Inscrivez sur le papier le solde de chaque dette et le paiement mensuel associé.

Faites le total.

Vos dettes sont-elles associées à des actifs?

Si oui, inscrivez la valeur de vos actifs. Soyez réaliste.

Si vous avez une dette automobile, inscrivez la valeur réelle de votre voiture, pas sa valeur sentimentale! Après 2 ans, votre voiture ne vaut probablement même plus le solde de votre dette. Si vous la vendiez, vous encaisseriez probablement une perte importante.

Inscrivez la valeur de votre maison.

Avez-vous d’autres actifs associés à vos dettes?

Non? Ce sont alors des dettes de consommation sur carte de crédit (restaurants, sorties, loisirs).

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble de vos actifs et de vos dettes, ce que appelle la valeur nette (actif – passif) il est temps d’envisager des solutions.

D’abord, cessez de vous endetter pour des achats qui n’ont aucun actif en contrepartie! Ne vous endettez pas pour des paquets de chewing-gum, l’essence de votre voiture, vos vêtements, les restaurants…

Je sais, ça n’est pas facile de changer de vilaines habitudes. Les gars de la shop veulent sortir ce soir et le seul moyen d’y aller est de mettre la bière et le burger sur la carte de crédit? Allez donc passer une belle soirée en amoureux à la maison avec votre douce moitié!

Apprenez à vous discipliner.

Le meilleur moyen, c’est d’abord de se payer en premier (épargne). Ensuite de payer toutes les factures.

L’argent qui reste est là uniquement pour vous amuser (voyage, vêtements, restaurants etc…). Allez au guichet et retirez-là!

Dépensez-là comme bon vous semble sans ne rien noter. C’est de l’argent «plaisir».

Mais, lorsqu’il n’y en a plus, alors cessez de dépenser!!! Vous n’y arrivez pas? Mettez votre carte de guichet et votre de carte de crédit à l’abri de vous-même à la maison dans votre coffre-fort!

Les cartes donnent l’illusion d’une richesse infinie…

Si vous avez beaucoup d’équité sur votre maison et que vous ne voyez pas la fin de vos dettes, il pourrait être avantageux d’envisager une consolidation. Les taux hypothécaires sont généralement moins élevés que les taux sur les marges de crédit personnelles ou les cartes de crédit.

Utiliser l’équité de votre maison pour consolider des dettes de consommation, c’est comme retirer toute votre épargne retraite pour payer vos dettes… Ça vous fait retournez drôlement en arrière et ça hypothèque grandement votre avenir financier.

Mais pour certain, c’est peut-être la solution appropriée. Faites le point avec votre planificateur financier, il verra avec vous si cette solution vous convient.

Je ne conseillerais à personne de refinancer à répétition pour des consolidations de dettes. Il faut éliminer le problème à la source!!! Le problème, c’est le comportement de consommateur, l’achat compulsif à crédit.

Discipline! Discipline! Discipline!

JOUR 5      COMMENCER À SE BÂTIR DES REVENUS PASSIFS

«Travailler c’est pour les cons!»

Oui, je sais, ça fait arrogant de le dire!

Pourtant…

J’ai entendu ça la première fois de la bouche d’un de mes clients, un riche propriétaire immobilier qui avait bâti sa fortune à partir de rien.

Sur le coup, j’ai été choqué par son arrogance. Après tout, j’étais devant lui, salarié… Il venait donc de me traiter de con. Et puis, toute ma famille travaille, mes grands-parents étaient des employés, mes oncles, mes tantes, mes cousins… tout le monde que je connaissais travaillait. Il traitait donc ceux qui m’ont mis sur cette terre et ceux qui m’aiment de con…

Il fallait du culot! Et pour ça, l’homme en avait!

Évidemment, il n’a pas pris soin de m’expliquer sur le moment pourquoi il jugeait que travailler contre un salaire était con. Il me jugeait probablement trop nul pour avoir la capacité de comprendre.

Pourtant, malgré la rudesse de ses propos, je suis aujourd’hui d’accord avec lui.

Oui! Vous m’avez bien lu. Je suis d’accord avec lui. Travailler c’est pour les cons. J’ai mis du temps à comprendre, mais je crois qu’il a raison!

Je ne serai pas aussi chiche que lui, je vais tenter de vous expliquer ma vision.

D’abord, au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, la planète toute entière ou presque vit pour l’argent! C’est tellement important que des gens tuent pour l’argent, se suicident pour l’argent, que des compagnies n’hésitent pas à polluer et détruire des écosystèmes pour l’argent, que des gouvernements n’hésitent pas à entrer en guerre pour l’argent…

Prenez n’importe quel problème dans le monde, suivez-en ses tenants et aboutissants, vous finirez probablement par trouver l’argent comme l’un des grands motivateurs, car l’argent donne le pouvoir.

Dans le système capitaliste, il existe de nombreuses façons de faire de l’argent et les plus rentables sont méconnues de la masse. Pourquoi? Parce que l’école, les médias et probablement vos parents aussi, ne vous ont enseigné que le pire moyen d’en faire, c’est-à-dire travailler contre un salaire horaire, vendre votre force de travail. C’est littéralement de la prostitution… sans le sexe j’imagine!

Et pourquoi est-ce ainsi? Je soupçonne que c’est encore une fois pour l’argent…

Les grosses corporations ne veulent pas que le gouvernement et le système leur génère de la concurrence, elles veulent que le système leur crée de la main d’œuvre en quantité et à bon marché, docile. En plus elles veulent que nous soyons de bons consommateurs pour qu’on leur rachète toute la production qu’on passe nos journées à créer. C’est du moins mon analyse de la situation!

N’avez-vous pas remarqué que le système scolaire ressemble étrangement au cadre des employeurs?

L’enfant apprend à se lever tôt, à arriver à l’heure, à prendre une courte pause à heure fixe et une pause déjeuner, à quitter tard en fin d’après-midi et pourquoi pas, à rapporter du travail à la maison!

On conditionne littéralement nos enfants à devenir des employés dociles, qui répondent à des stimuli valorisés dans le monde du travail.

Pourquoi n’apprend-on pas plutôt à nos enfants à devenir des entrepreneurs? À investir intelligemment? À diriger des projets?

Je vous laisse répondre à ces questions par vous-même.

Le travail contre un salaire horaire n’est pas efficace car lorsque vous ne travaillez pas, vous ne gagnez pas de revenus. Ça semble évident pour vous n’est-ce pas? Pourtant, les riches, eux, ont compris qu’il existe bien d’autres façons plus intelligentes et efficaces de générer des revenus.

Parlons donc maintenant des autres façons de générer des revenus dans le système capitaliste.

Prenons d’abord l’exemple de la compagnie d’assurance. Elle travaille fort et dépense de l’argent en frais d’avocat à créer un produit d’assurance. Une fois le produit créé, il peut être vendu à l’infini. On engage alors une force de vente qui propose le produit aux clients. Les clients l’achètent et le renouvellement à l’échéance se fait automatiquement sauf avis contraire d’un des deux partis.

Voilà une machine bien huilée!!!

Décortiquons maintenant les nombreux principes qu’on retrouve ici.

D’abord on crée le produit d’assurance. Cela devient de la propriété intellectuelle. Chaque entreprise est propriétaire de son produit.

Vous pouvez vous-même créer de la propriété intellectuelle (livre, guide, roman, photographie, chanson, brevet, sketch, vidéos, films, scénario, script de programmation, application pour téléphone intelligent, jeu vidéo etc…). C’est à la portée de tout le monde et l’internet facilite grandement l’échange de la propriété intellectuelle.

Une fois la propriété intellectuelle créée, elle nécessite peu d’entretien, sinon quelques mises à jour occasionnelles. Le travail est donc ici fait une seule fois et il peut générer des revenus théoriques à l’infini, même lorsque vous dormez. Vous pouvez même engager des gens pour qu’ils génèrent des revenus à votre place en vendant votre propriété intellectuelle en échange d’un salaire horaire ou mieux, en échange d’une commission payable uniquement lorsqu’il y a vente effective du produit!!! Ainsi, s’il travaille mal et ne fait pas de vente, vous ne le payez pas!!!

L’autre principe important, c’est l’automatisation des revenus.

Toute entreprise qui arrive à automatiser ses sources de revenus est vouée à rester en affaire pour longtemps.

Pensons ici aux assureurs, mais aussi aux compagnies de téléphone, aux câblo-distributeurs, aux propriétaires de journaux ou magazines, aux sites de rencontre qui font payer à leurs membres des frais mensuels qui passent automatiquement dans le compte bancaire ou sur la carte de crédit.

Vous l’avez déjà constaté, nous sommes paresseux de nature. La plupart des gens vont préférer continuer de payer 10$, 20$, voir même 50$ ou 100$ par mois que de se farcir la tâche d’appeler un centre d’appel pour annuler le contrat. D’autant plus que la plupart des contrats comportent des pénalités complexes (Les compagnies protègent jalousement leurs sources de revenus).

On appelle ce type de revenu, le revenu passif ou récurrent. C’est le saint-graal du capitalisme!

Quels sont vos talents? À propos de quoi êtes-vous un expert? L’ère de l’internet permet à n’importe qui de vendre de la propriété intellectuelle. Vous êtes expert en accouplement de hamster? C’est une niche!!! Écrivez un guide de 100 pages, vendez-le 1$, 10$, 20$… à vous de trouver le prix que vos clients potentiels sont prêts à payer pour votre guide. Ce guide vous prendra peut-être quelques jours, semaines ou mois à écrire, mais il pourra vous rapporter des revenus pour toujours car les droits vous appartiennent. Qu’attendez-vous?

Vous savez que je n’aime pas les paresseux. Aller, sortez crayon et papier! On fait une nouvelle liste!

Inscrivez sur une feuille 10 domaines dans lesquels vous en connaissez suffisamment pour écrire un guide.

Vous n’aimez pas l’écriture? Vous croyez que vous allez vous en sortir sans travailler? Alors non!!! Écrivez alors le nom de 10 personnes de votre connaissance qui en connaissent suffisamment sur un domaine d’expertise en particulier.

Oui! La propriété intellectuelle peut s’acheter. Convainquez-les d’écrire de petits guides et rédigez un contrat entre les deux partis dans lequel vous deviendrez propriétaire des droits liés à la propriété intellectuelle. Ou encore, devenez leur agent et négociez un partage de royautés!

Il est évident qu’il vous faudra appendre sur le sujet et consulter un avocat avant de vous lancer dans ce genre d’aventure. Mais, tout s’apprend pour qui veut apprendre! Faites vos classes! Les universités offrent des cours du soir, les bibliothèques sont remplies de livres qui n’attendent que vous!

Vous n’aimez vraiment pas l’écriture? Aimez-vous la vidéo? On peut se procurer une caméra numérique HD pour moins de 300$. Enregistrez des cours, créez des webinaires, créez des sketchs humoristiques, interviewez des vedettes, des gestionnaires d’entreprise, des experts dans leur domaine respectif et produisez les vidéos! C’est de la propriété intellectuelle ça aussi!

Parlons maintenant d’un autre système utilisé par les riches depuis aussi longtemps que le capitalisme existe.

Lors de l’époque de la ruée vers l’or aux États-Unis, les gens quittaient emplois, parents et amis pour se lancer dans l’aventure à la recherche du filon qui allait les rendre riche. Ils se lançaient les yeux fermés parce que des rumeurs disaient que l’or poussait comme la mauvaise herbe dans l’ouest!

Qui croyez-vous a fait le plus d’argent dans l’histoire? Les chercheurs d’or?

Je parie que non! Ce sont ceux qui vendaient pics et pelles, qui fournissaient nourriture, vêtements, logis, chevaux et mules. Eux ont fait de l’argent comme de l’eau, pendant que les pauvres gens s’éreintaient sur des concessions qui ne contenaient que du roc!

Fournir aux chercheurs d’or les outils qui les aideront à trouver le filon est une bonne façon de se générer des revenus et de devenir riche.

Pensez aux fournisseurs d’accès internet. Tout le monde veut se connecter à l’internet pour une raison ou pour une autre. Ils créent la porte d’entrée et vous chargent des droits d’accès mensuels. Encore des revenus récurrents sous forme d’abonnement!

Pensez maintenant aux hôtes pour sites webs. Ils offrent le serveur et l’espace pour y héberger votre site web. Les gens peuvent y accéder en tout temps 24h sur 24h. En contrepartie, vous payez pour l’adresse «point com» et vous payez un frais mensuel d’hébergement. Encore un revenu récurrent sous forme d’abonnement.

La compagnie a travaillé une fois pour créer le système et le mettre en place. Mais, une fois le système installé, il n’y a que peu d’entretien à faire pour le laisser générer des revenus à l’infini!!!

Les riches travaillent à se créer des sources de revenus récurrents qui leur rapporteront des revenus même lorsqu’ils jouent au golf, même lorsqu’ils dorment ou mangent! Voilà pourquoi c’est plus efficace que de travailler contre un taux horaire. Car votre temps est limité. Si vous l’affectiez exclusivement à vous générer des sources de revenus passifs, éventuellement votre situation financière finirait forcément par être meilleure.

L’immobilier est aussi une source de revenu semi-passifs (car il faut quand même y mettre du sien et en faire la gestion). Vous travaillez fort à chercher un bon immeuble locatif rentable. Vous l’achetez et une fois acheté, il vous appartient pour toujours. Oui, vous aurez de l’entretien à faire dessus, mais ça ne prendra qu’une petite partie de votre temps en comparaison d’un travail à temps plein. L’immeuble vous générera en plus des revenus de 4 façons différentes. D’abord, les locataires paieront des loyers qui devraient vous générer un cash flow positif chaque mois. Ensuite, le paiement de l’hypothèque génère une accumulation d’équité. En cas de revente ou de refinancement vous pourrez accéder à cette équité. Puis, l’immeuble prend de la valeur. Encore une fois en cas de revente ou refinancement, vous pourrez accéder à la plus value annuelle de l’immeuble. Finalement, vous pourrez déduire certains frais sur vos impôts et épargner de l’impôt.

Beaucoup de gens ont bâti des fortunes colossales dans l’immobilier. Mais l’investissement immobilier n’est pas sans risque. Il faut savoir ce que l’on fait et avoir une bonne valeur nette et des liquidités. Vous pourrez encore une fois en discuter avec votre planificateur financier, lire ou suivre des cours sur le sujet.

Voici maintenant une autre façon de générer des revenus colossaux! C’est typique de l’ère de l’internet. Pensons à Ebay ou Facebook par exemple. Un programmeur crée une plateforme. La plateforme offre plusieurs options attrayantes. L’utilisateur qui vient se servir de la plateforme crée le contenu. Le contenu créé par l’utilisateur génère du trafic et le trafic peut être converti en revenus par le créateur de la plateforme.

Google a créé un outil, soit un engin de recherche. Presque tout le monde va sur Google pour rechercher sur le net! Les gens qui créent des sites web fournissent le matériel utilisé par Google pour générer du trafic. Ils créent le contenu! Les gens qui viennent faire des recherches sur le site de Google sont des acheteurs potentiels pour les annonceurs qui diffusent sur la plateforme de Google. Voilà pourquoi le potentiel de revenu est faramineux.

Être créateur et propriétaire d’une telle plateforme pourrait vous rendre immensément riche en très peu de temps. Bien sûr, les idées simples ont toutes été créées… quoique… qui sait qui inventera un nouveau concept?! Peut-être vous!

Ce concept est utilisé par nombres de personne. Pensons à Amazon, Kijiji ou tout autre site d’annonces classées, Ebay, Wikipedia, Fotolia, tous les sites de rencontre etc… Le but est toujours de faire le travail une seule fois et générer un maximum de trafic. Les gens qui visiteront votre site web devront créer le contenu qui attirera à son tour du trafic. Le trafic doit ensuite être converti en revenus soit en vendant votre ligne de produit, soit en vendant des espaces publicitaires à des compagnies intéressées. Éventuellement, vous pourriez aussi créer un accès privilège et charger un coût mensuel aux membres désireux d’obtenir des fonctionnalités qui ont la cote!

Vous n’êtes pas doué en programmation? Engagez des programmeurs! Parcellisez votre idée de façon à ce qu’aucun des programmeurs ne puisse comprendre le schéma global de votre idée pour ne pas vous la faire voler! L’internet fourmille de gens qui veulent louer leurs services à la carte comme sur le site web Fiverr.com par exemple qui offre une plateforme où l’on peut s’annoncer et vendre nos services à un prix minimum de 5$.

Si tout ce que j’ai nommé jusqu’à maintenant ne vous intéresse pas, alors peut-être trouverez-vous votre compte dans ce qui suit.

Pensez à un humoriste. Il écrit un spectacle, il vend ensuite des billets et livre son spectacle encore et encore jusqu’à ce que le marché soit épuisé. Il y a des spectacles qui ont une audience presqu’à l’infinie!

Il est évident que cela n’est pas pour tout le monde. Mais, encore une fois, analysez le principe. Ici, c’est de travailler pour un taux horaire beaucoup plus intéressant que ce qu’un employeur pourrait vous donner. En effet, vous réunissez dans une salle un grand nombre de gens qui ont payé pour assister à votre événement. Pour vous, le travail est le même. Vous devez présenter votre matériel. Votre représentation dure une heure, deux heures, trois peut-être. Cela importe peu. Ce qui importe c’est que plus vous avez une grande assistance, plus votre taux horaire sera élevé pour le même travail!

Vous n’êtes pas obligé d’être un humoriste! Organisez une soirée dansante ou encore une activité, une soirée rencontre et chargez un prix d’entrée. Que vous ayez 20 ou 100 personnes, le travail sera quasiment le même, alors que vos revenus seront très différents.

Voilà une façon efficace de travailler. Pensez à quelque chose que vous aimeriez enseigner aux gens. Créer une présentation et organisez l’événement. Ou encore, approchez des groupes de musique locaux et organisez des soirées. Occupez-vous de la promotion de l’événement et partagez les profits avec eux ou payez-les un prix fixe et empochez la différence!

Finalement, il existe traditionnellement un métier qui a permis à plusieurs personnes d’hausser leur niveau de vie. C’est celui de vendeur! Mais attention, pas un vendeur ordinaire. Il vous faut être vendeur à commission et vous assurer que votre contrat vous permet de toucher une part des revenus récurrents générés par vos ventes.

Normalement on retrouve ce mode de rémunération dans le domaine des services financiers. Vous bâtissez une clientèle. Chaque vente vous rapporte une commission immédiate et une commission à chaque renouvellement de contrat. Rappelez-vous que la plupart des gens laissent leur contrat se renouveler automatiquement sans l’intervention du vendeur ou de la compagnie. Au fil des ans, vous vous bâtirez une source de revenu de renouvellement si importante que vous pourriez finir par en vivre! Dans les faits, les compagnies incluent maintenant des clauses vous forçant à continuer de maintenir un certain niveau de rendement en vente de nouveaux contrats sous peine de perdre les bonis de renouvellement. Néanmoins, le jeu en vaut souvent la chandelle pour quelqu’un qui aime gérer ses propres horaires et rencontrer des gens!

Voici votre devoir du jour. Lisez et relisez ce que je vous ai appris aujourd’hui. L’école ne vous a probablement pas appris cet enseignement. Pourtant, les riches utilisent ces techniques depuis aussi longtemps que le capitalisme existe! Ils tiennent à garder leurs secrets pour eux bien sûr!

Si des idées vous passent par la tête, écrivez-les. Vous ferez le tri plus tard.

N’oubliez pas que ça n’est pas parce que ça existe déjà que vous ne pouvez plus faire d’argent avec cette idée là!

Pour la même idée, il peut exister une approche différente qui changera complètement la donne. Il peut aussi exister un marché local délaissé par la concurrence mais qui vous suffirait à vous générer un revenu décent. Nombreuses sont les entreprises qui n’ont pas su s’adapter au changement et qui ont fini par disparaître. Les dernières années nous auront permis de constater la chute de grands géants de l’industrie.

Pourquoi?

Parce que désormais, n’importe qui armé d’un téléphone intelligent connecté à internet ou d’un portable à la maison peut compétitionner contre les grandes corporations de ce monde sur le même pied d’égalité! Une PME peut même souvent être plus flexible qu’un gigantesque conglomérat.

JOUR 6      DONNER GÉNÉREUSEMENT À SA COMMUNAUTÉ

Le titre doit vous surprendre?

Vous vous dites «Mais Alain est devenu fou! Il veut que je donne de l’argent??? Après tout le travail que j’ai fait?»

Eh bien oui! Je veux que vous donniez généreusement!

Voici l’un des secrets des gens qui ont du succès! Les riches donnent généreusement et s’investissent dans leur communauté.

Pourquoi? Pour se faire connaître!

Ça fonctionne tellement que toutes les grandes corporations ont copié le concept.

Mais, ne dit-on pas qu’il ne faut pas s’attendre à recevoir en retour lorsqu’on donne quelque chose?

En effet! Pourtant, si vous donnez généreusement de façon authentique et l’authenticité est ici primordiale, on vous le rendra bien!

Maintenant que vous avez commencé à vous générer des revenus passifs, vous avez compris que l’achalandage, la clientèle, est nécessaire pour vous permettre d’obtenir un revenu de vos activités.

En effet, si vous créez un service, un livre, un site web mais que personne ne s’y intéresse, vous ferez chou blanc.

L’un des meilleurs moyens de se faire connaître, c’est donc de donner généreusement.

Si vous n’avez pas d’argent, donnez du temps. Si vous n’avez pas de temps, donnez de l’argent. Donnez des deux, c’est mieux!

En plus de faire du bien dans votre communauté, d’aider les gens autour de vous, vous rencontrerez de nouvelles personnes, vous vous ferez des contacts.

Ne parlez pas de vos activités, n’ayez pas l’air d’une publicité ambulante. Les gens le sentiront.

Mais, si on vous demande ce que vous faites dans la vie, ce que la plupart des gens finiront par vous demander s’ils ont une conversation normale avec vous, vous pourrez alors aborder le sujet et vous faire connaître.

Lorsqu’ils auront besoin de votre expertise, ou qu’un membre de leur entourage cherchera votre genre d’expertise, votre nouvel ami vous référera un client. C’est aussi simple que ça.

La clientèle ça se bâtie avec le bouche à oreille et la réputation.

Vous êtes mécanicien et vous avez votre propre garage? Faites du bénévolat. Tout le monde à besoin d’un mécanicien de confiance un jour ou l’autre.

Vous gagnez beaucoup d’argent grâce à votre entreprise, investissez dans votre communauté.

Votre nom et votre réputation, c’est votre marque, votre gagne-pain. Soyez bon et prévenant envers les autres et ils le seront à leur tour envers vous.

En plus de glaner des clients supplémentaires, vous enrichirez votre vie en faisant des actions qui auront du sens pour vous et les gens de votre entourage. Vous rencontrerez aussi des tas de gens qui vous enrichirons de leurs expériences de vie. Vous ferez de votre communauté un meilleur endroit où vivre!

Ne sous-estimez pas le pouvoir d’attraction d’une personne qui s’implique activement et de façon authentique dans sa communauté!

Les riches l’ont compris quant à eux!

Votre devoir! Oh oui, il y a un devoir aujourd’hui aussi.

Dressez une liste de choses qui vous touchent particulièrement. Ça peut être n’importe quoi. Le cancer, la cruauté envers les animaux, la pauvreté, la violence faite aux femmes, l’intégration des nouveaux immigrants. N’importe quoi…

Ensuite, cherchez des organismes qui ont besoin de bénévoles dans ce ou ces domaines. Ou encore, cherchez des organismes qui ont besoin de fonds (ils en ont tous besoin).

Faites des démarches pour donner de votre temps ou argent à ces organismes.

JOUR 7      L’IMPORTANCE D’AVOIR UN PLAN

Ça y est! La dernière journée de la semaine.

Au terme de ces 7 jours, vous aurez eu le temps de réfléchir au sens de votre vie, de vous questionner sur où vous en êtes et comment vous avez envie de voir votre avenir.

Vous devriez avoir compris que votre avenir dépend de vos actions immédiates. Il est entre vos mains!

Si vous avez fait l’effort de faire tous vos devoirs, votre situation financière devrait déjà être meilleure!

Vous ne laissez plus votre argent aller inutilement à de richissimes corporations.

Vous avez commencé à vous payer en premier en établissant un plan d’épargne automatique.

Vous avez compris que l’endettement devrait servir de levier et non à se payer du luxe hors de votre portée.

Vous allez avoir fait beaucoup d’appels téléphoniques. Mais, ça aura été payant en fin de compte.

J’espère aussi que vous n’avez pas sous-estimé le pouvoir de donner généreusement à votre communauté.

Finalement, vous avez peut-être aussi commencé à envisager à vous bâtir des sources de revenus passifs. Si vous n’y avez pas encore songé, alors faites-le! C’est la clé maîtresse de toute entreprise, y compris votre nouvelle PME, la Vous INC..

Mais, tout cela ne serait pas complet sans la planification!

Peu importe vos ambitions, il ne faut pas négliger l’importance d’avoir un plan clair, avec des objectifs clairs et bien définis.

Ces objectifs doivent être réalistes, atteignables et mesurables.

Vous pouvez bien vous dire que vous voulez être millionnaire d’ici un an. Mais, si vous travaillez dans un dépanneur au salaire minimum et ne faites aucune démarche pour y arriver, alors il y a de fortes chance que l’année prochaine vous soyez encore en train de travailler dans ce dépanneur!

Les gens qui réussissent font des efforts et des sacrifices car ils ont un plan soigneusement préparé et une vision claire de la situation souhaitée.

Vous devrez passer par là vous aussi.

Je vous encourage fortement à rencontrer un planificateur financier. Les pistes de réflexions sur lesquelles je vous ai lancé vous aideront à énoncer des objectifs, à donner une mission claire à votre entreprise, à atteindre VOTRE vision de la liberté financière!

Il n’est jamais trop tard pour bien faire. Mais aujourd’hui est une excellente journée pour commencer!

Bonne chance!

Votre ami,

Alain

Mot de la fin

Depuis que j’ai écrit ce petit livre, j’ai appris bien de nouvelles choses sur l’investissement. Je crois que toutes ces idées se valent et que toutes ces étapes devraient être suivies. Il reste néanmoins une chose que j’ai découverte et qui m’a frappé.

De nombreuses compagnies versent des dividendes annuels à leurs actionnaires et mieux encore, ils les haussent chaque année plus rapidement que l’inflation.

Lorsque j’ai découvert ce fait, j’ai tout de suite compris son potentiel. J’étais loin d’être le premier, mais c’est clairement un secret bien gardé.

Cette technique d’investissement s’appelle : Dividend growth investing. C’est la technique que moi j’ai choisi pour atteindre la liberté financière.

Elle me procure des revenus passifs. Je n’ai pas à faire de service à la clientèle et mon revenu devrait aussi s’indexer plus rapidement que l’inflation.

Pour moi, ça été comme la découverte du Saint-Graal.

Désormais, ce site est destiné entièrement à cette technique et ma progression mensuelle vers l’atteinte de mon objectif ultime, la retraite à 45 ans.

Merci d’avoir lu ce court ebook et bonne chance avec votre plan qui vous mènera vers la liberté financière!

31 Comments

  1. Maxime
  2. Maxime
  3. Maxime
  4. Maxime
  5. Maxime
  6. Maxime
  7. Maxime
  8. Maxime
  9. Maxime
  10. Maxime
  11. Maxime
  12. Maxime
  13. Maxime
  14. Maxime
  15. Maxime
  16. Maxime
  17. Henriette Audet

Leave a Reply