Article invité : Roger sugar un titre qui verse un dividende de 7,58%

Ad Blocker Detecté

Ce site web est rendu possible grâce à la publicité. Veuillez considérer de désactiver votre "adblocker" afin de nous encourager à maintenir ce site gratuit.

Voici un article invité écrit par Hugo Dumais qui intéressera les investisseurs à revenus comme nous :

Pour ceux qui recherchent un titre dividende à bas prix et qui n’est pas trop volatile je vous suggère Roger Sugar (RSI).

Ce nom ne vous dit rien? Alors si je vous dit le sucre Lantic…je crois qu’il y a de bonnes chances que vous connaissiez cette compagnie! Au moment où plusieurs compagnies subissent le contre-coup du prix du pétrole, détenir une action dans un secteur de base tel que le sucre est un bon refuge d’après moi.

Elle se transige à moins de 5 dollars par action et rapporte un dividende de 0.56$ annuel, versé aux quarts. Historiquement cette compagnie ne varie que très peu la valeur de son dividende, il y a 5 ans elle redonnait 0.085$/action et a augmenté à 0.09 en juin 2012. Le dividende est demeuré stable depuis ce temps. Fait à noter, la compagnie n’a jamais fait faux bon aux actionnaires pour ses distributions.

De plus, ils procèdent actuellement à un plan de rachat d’une partie de leurs actions afin de les retirer du marché, ce qui aura probablement un impact positif sur la valeur du titre en bourse.

Le plus gros problème avec ce titre est qu’il demeure trop petit pour intéresser les « Majors » donc il n’est pas suivi par beaucoup de maisons de courtage. Un engouement « spectaculaire » est à proscrire pour RSI… Il y a aussi le fait que les gens ne doubleront pas leur consommation de sucre du jour au lendemain, mais en contrepartie, ils ne la réduiront pas non plus de moitié…en terme clair, les perspectives de croissance sont faibles, il s’agit d’une compagnie à maturité qui devra procéder par acquisition si elle veut grandir (à moins que se soit elle qui se fasse acheter!)

Au moment d’écrire ces lignes:

Valeur: 4.75$
Dividende: 7.58%
Ratio C/B: 12.18
Valeur comptable:2.55$ (bilan du 15 octobre 2015)

Pour ma part j’en ai acheté 500 au mois de novembre (4.11$) et je compte garder ce titre à long terme, à vous d’évaluer si RSI est intéressant pour vous!

Hugo

Mot de l’hôte

Merci à Hugo de partager avec nous son achat.

Outre les titres qui versent des dividendes en croissance année après année, il existe aussi une toute autre catégorie de titres qui versent des dividendes stables qui offrent un rendement intéressant (élevé) et qui haussent aussi parfois, bien que moins régulièrement, leurs distributions. Il peut en outre s’avérer profitable de détenir ce genre de titre dans un CELI afin de maximiser son efficacité à court terme puisque les revenus du CELI sont libres d’impôts. J’ai d’ailleurs déjà eu envie de le faire et de réinvestir ensuite les dividendes reçus dans des titres qui versent des dividendes moins élevés, mais en croissance. Je réfléchis encore à cette stratégie et il me reste à faire des calculs pour en valider sa viabilité.

Les gens à la retraite et qui comptent moins sur la magie de l’intérêt composé et davantage sur le revenu immédiat pourraient aussi être intéressés par ce genre de titre. Attention toutefois à diversifier votre portefeuille pour l’indexer au moins à l’inflation, car avec un taux d’inflation de 2% ou 3% par année, après quelques années déjà votre revenu en ressentira les effets, vous perdrez lentement mais sûrement du pouvoir d’achat et plus le temps passera, plus l’écart grandira car la marche de l’inflation est aussi sûre que les impôts et la mort et elle est le premier ennemi à battre pour tout investisseur.

Comme Hugo l’a souligné, à défaut de hausser son dividende, si une compagnie rachète ses actions, elle crée une certaine « rareté » de son titre et ultimement, on sait tous qu’une offre moindre avec la même demande fait monter les prix. Cette stratégie peut servir à protéger le capital contre l’inflation à défaut d’en protéger les revenus (à condition d’avoir acheté à bon prix et que la demande demeure soutenue).

Personnellement, je préfère qu’une compagnie verse un plus gros dividende plutôt que de lancer un programme de rachat d’actions et me laisse donc le soin de choisir moi-même où investir mon argent de la façon la plus profitable, d’autant plus que la plupart des compagnies rachètent leurs actions avec de biens mauvais timings. Mais comme petit porteur, on n’a peu d’impact sur les décisions des conseils d’administration, sauf si on se regroupe tous!

Merci encore Hugo de partager ton achat récent avec nous. N’hésitez pas à faire de même et à participer à faire grossir la petite communauté Québecoise des investisseurs en quête de revenus passifs. Il est toujours agréable de partager de nouveaux titres et d’en discuter et je serais bien heureux qu’on partage d’autres titres comme celui-ci car je pense qu’il peuvent avoir une place dans tout portefeuille bien diversifié.

Image courtesy of Stuart Miles / FreeDigitalPhotos.net

7 Comments

  1. hugo
  2. Hugo
  3. Hugo

Leave a Reply